Mon mariage ludique et romantique : la cérémonie laïque – Partie 2

La dernière fois, je t’ai raconté le début de notre cérémonie laïque. Nous en arrivons à présent aux interventions des témoins.

Avant le mariage : la question des textes des témoins

Comme je te l’ai expliqué, nos témoins étaient au nombre de six : mes deux sœurs, celle de Monsieur Glenn, une amie à moi, une amie à lui, et enfin notre ami commun qui était aussi notre officiant. Ces six personnes nous semblaient les mieux placées pour parler de nous, de notre couple, et nous tenions à leur donner un rôle dans cette cérémonie. À nos yeux, ils étaient donc tous nos témoins, même si quatre d’entre eux seulement ont rempli ce rôle de manière officielle à la mairie.

Pour leur demander de jouer ce rôle, nous leur avions rédigé de petites lettres que nous leur avons offertes le jour de notre fête de fiançailles. À ce moment-là, déjà, nous avons pris soin de leur donner une idée de ce que nous attendions d’eux, afin qu’ils puissent donner leur accord en connaissance de cause. Ils savaient donc dès le début qu’ils seraient sans doute amenés à s’exprimer en public.

Une fois que nous avons été sûrs de maintenir notre idée de cérémonie laïque, je suis revenue vers eux par mail pour leur expliquer avec le plus de détails possible ce que nous souhaitions. Dans l’idéal, nous voulions découvrir le contenu des interventions le jour J, en même temps que nos invités. Nous préférions donc laisser à nos témoins toute liberté dans le choix de leurs textes, plutôt que de leur en attribuer nous-mêmes.

Si toi aussi, tu penses faire ce choix, permets-moi de te mettre en garde contre certains inconvénients : l’air de rien, ça met davantage la pression aux personnes à qui tu demandes de participer, car elles pourront éprouver des difficultés à trouver l’inspiration ; ça suppose aussi d’expliquer précisément, et éventuellement plusieurs fois, ce que tu as en tête, car si ce type de cérémonie se répand de plus en plus, tout le monde n’en a pas encore vu une et n’écume pas, comme toi, les blogs de mariage. Enfin, s’il y a un texte qui te tient vraiment à cœur, mieux vaut que tu le confies à quelqu’un plutôt que d’espérer qu’un des intervenants ait spontanément, par un heureux hasard, la même idée que toi !

De notre côté, nous avons expliqué à nos témoins qu’ils pouvaient écrire un discours, choisir un texte issu d’un livre ou d’un film, ou encore faire écouter une chanson. Pour être franche, je me demande avec le recul si trop de liberté n’est pas contre-productif, car jusqu’à très peu de temps avant le mariage aucun d’entre eux ne semblait avoir encore la moindre idée ! Nous leur avions tout de même proposé, comme joker, de choisir nous-mêmes un texte pour eux, mais personne n’a voulu profiter de cette offre… Nous avons donc attendu le jour J, heureux d’avoir la surprise, et néanmoins un peu inquiets !

Les interventions des témoins le jour J

Maintenant que je t’ai expliqué comment s’était passée la préparation de la cérémonie du point de vue de nos témoins, nous pouvons revenir au jour J, juste après le discours des mariés… en plein dans un petit moment de flottement, car j’ai compris à la dernière minute que personne n’avait prévu un ordre de passage. J’avais pourtant nommé ma petite sœur et notre officiant co-coordinateurs de la cérémonie : ils devaient recevoir à l’avance le texte de chacun et, dans mon idée, décider sur cette base de l’ordre qui conviendrait le mieux. « Dans mon idée » : de toute évidence, je n’avais pas été assez claire… Mais bon, le flottement n’a heureusement pas duré trop longtemps. Très vite, L. a décidé de s’en tenir à l’ordre écrit sur notre livret de cérémonie, où nous avions listé nos témoins.

La première à s’y coller a donc été la sœur de Monsieur Glenn, qui s’en est sortie merveilleusement bien, avec un texte à la fois drôle et émouvant. Je dois dire qu’il était aussi particulièrement gentil à mon égard, ce qui m’a bien sûr beaucoup touchée.

04 - Cérémonie 034

Crédits photo : Freddy Frémond

Puis ça a été le tour de l’amie de Monsieur Glenn, qui a choisi de nous lire un très beau poème : De cet amour ardent je reste émerveillée, d’Andrée Chedid. Cette lecture a également été très émouvante, surtout que les larmes se sont invitées avant la fin…

Par chance, nous pouvions compter sur notre cher officiant L. pour insuffler de nouveau un peu d’humour et de légèreté à l’ambiance ! Lui nous avait en effet écrit un discours en alexandrins très drôle, qui se terminait en gros par « Monsieur Glenn, montre-nous ton… courage en épousant Lumi ! » (J’espère que tu admireras autant que nous l’effet intéressant produit par la pause, savamment et subtilement placée).

Ensuite est venu le tour de ma petite sœur. Jusque-là, c’est elle qui s’occupait de lancer les musiques sur l’ordinateur portable. Elle a donc cédé sa place à L. en lui donnant quelques instructions. Elle voulait en effet qu’une musique démarre après un petit discours d’introduction… sauf que… L. avait mal compris et la musique est partie tout de suite. « J’avais dit pas maintenant ! » s’est écriée ma sœur, catastrophée. L. a aussitôt coupé la musique, mais le mal était fait : coupée dans son élan, ma sœur l’a longuement fusillé du regard… suscitant les rires de toute l’assistance !

04 - Cérémonie 051

Crédits photo : Freddy Frémond

Après ce petit numéro digne d’un duo de comiques, et pourtant complètement improvisé, ma sœur a repris son discours et nous avons enfin pu entendre la musique qu’elle avait choisie.

J’assume mon côté fleur bleue, car j’aime beaucoup cette chanson qui m’évoque le jour où Monsieur Glenn et moi sommes allés voir Raiponce au cinéma. Je me rappelle que je n’allais pas très fort, je n’avais pas vraiment le moral, mais je suis ressortie de la salle le cœur tout léger et le sourire aux lèvres. C’était donc un très bon choix !

Après, ma grande sœur nous a lu un texte qui évoquait les débuts de notre histoire, à Monsieur Glenn et moi, puis mon amie d’enfance nous a fait écouter une chanson particulièrement évocatrice de notre adolescence, de nos soirées-pyjama et de nos rêves romantiques !

Eh oui, à treize ans, je ne jurais que par ce film… Dis-moi que je ne suis pas la seule !

Et voilà comment se sont déroulées les six interventions de nos témoins, entre rires et larmes. Malgré le manque d’inspiration initial, je trouve qu’ils ne s’en sont pas si mal sortis ! Nous en gardons en tout cas un très bon souvenir, et nous sommes contents d’avoir conservé la surprise jusqu’au bout.

04 - Cérémonie 062

Crédits photo : Freddy Frémond

Le rituel

Venait ensuite le moment du rituel. On en trouve souvent dans les cérémonies laïques, mais ce n’est bien sûr pas une obligation. J’étais même prête à m’en passer, au cas où ça n’aurait pas plu à Monsieur Glenn. Néanmoins, le descriptif du rituel des rubans l’a séduit.

Tu as déjà vu une version de ce rituel pour le mariage de Madame Lutine. Nous avons choisi de l’adapter à nous, et nous avons donc acheté six rubans de couleur (le six est le nombre préféré de Monsieur Glenn, et il représente aussi notre différence d’âge ou encore l’année de notre rencontre). Nous avons attribué à chaque ruban une signification particulière, qui reflétait notre propre vision de l’amour, du couple. Enfin, nous avons demandé à cinq de nos proches de venir les nouer autour de nos mains.

Après une explication du rituel par notre officiant, mon père est donc venu nouer « la confiance » ; une amie, « le respect, l’admiration » ; ma mère, « le partage » ; le beau-frère de Monsieur Glenn, « le rire et la joie » ; une amie, « le rêve ». Cette liste était reprise sur notre livret de cérémonie, ce qui s’est révélé une bonne idée car les « noueurs », qui tournaient le dos aux invités, ne parlaient pas toujours assez fort pour annoncer ce que symbolisait leur ruban.

04 - Cérémonie 067

Crédits photo : Freddy Frémond

Eh oui, ça fait un beau paquet de nœuds !

Mais le sixième ruban, te demandes-tu peut-être (si du moins tu m’as lue attentivement) ?

Eh bien, c’était tout simplement « l’amour », et nous l’avons noué nous-mêmes. Oui oui, c’est possible, après un peu d’entraînement pour coordonner nos gestes !

Les vœux des mariés et l’échange des alliances

Nous avons gardé les rubans noués pour nous lire nos vœux, et nous sommes donc restés main dans la main.

04 - Cérémonie 088

Crédits photo : Freddy Frémond

Nous avions choisi de ne les découvrir qu’en cet instant, ce qui a certainement accru notre émotion.

J’ai commencé, puis ça a été le tour de Monsieur Glenn. J’étais vraiment très émue, mais je crois que mon émotion est presque passée inaperçue tant celle de mon mari tout neuf était évidente. Il a eu beaucoup de mal à venir au bout de son discours, la gorge étranglée par les larmes. Pour tenter de donner le change, il a même fait le pitre, en parlant d’une voix de fausset ou en reniflant bruyamment. Je crois que ça a été le moment le plus touchant du mariage. Dans l’assemblée, beaucoup pleuraient ou riaient avec nous.

04 - Cérémonie 077

Crédits photo : Freddy Frémond

04 - Cérémonie 075

Crédits photo : Freddy Frémond

Puis nous avons détaché nos mains pour échanger nos alliances. Nous avions décidé de composer nous-mêmes la petite phrase rituelle qui accompagnait ce geste, afin qu’elle évoque au mieux ce que cet échange représentait vraiment pour nous : « Par cet anneau, je te choisis. Qu’il symbolise ma confiance et mon amour. »

04 - Cérémonie 090

Crédits photo : Freddy Frémond

04 - Cérémonie 091

Crédits photo : Freddy Frémond

Et voilà. C’était la fin de notre cérémonie. Nous étions totalement mariés. Normalement, nous avions prévu de faire retentir à ce moment All you need is love, des Beatles, mais je serais incapable de dire si je l’ai vraiment entendue ! Très émus, nous nous sommes embrassés d’une façon que j’ai découverte après coup très peu photogénique…

04 - Cérémonie 093

Crédits photo : Freddy Frémond

Mais heureusement, le talent de Freddy a aussi su capter à ce moment le cliché qui reste à ce jour l’un de mes préférés. Je ne résiste pas à te la montrer de nouveau.

04 - Cérémonie 094

Crédits photo : Freddy Frémond

Et toi ? Tu as demandé à des proches d’intervenir au cours de ta cérémonie, qu’elle soit laïque ou religieuse ? Leur as-tu imposé des textes ou as-tu préféré être surprise ? Raconte !


Pssst ! Tu as besoin d’aide pour créer ta cérémonie laïque ? Pas de panique, Mademoiselle Dentelle est là pour toi ! Découvre le guide “Cérémonies laïques : Guide pratique pour une cérémonie qui vous ressemble” pour glaner toutes nos bonnes idées. Si tu fais appel à un proche pour officier celle-ci, je t’invite à faire un tour du côté de notre coaching de l’officiant afin de lui donner toutes les clés pour préparer et célébrer votre union ! ❤ 



15 commentaires sur “Mon mariage ludique et romantique : la cérémonie laïque – Partie 2”

  • Ah lala … te lire me rappelle notre cérémonie laïque qui a rencontré un très grand succès et qui en a fait pleurer plus d’un ! (Moi la première! ) nous avons laissé nos témoins libres de choisir ce qu’ils allaient dire et ça a été au delà de nos espérances ! Et comme toi nous avons découvert nos voeux en même temps que tout le monde. J’ai eu beaucoup de mal à les terminer tellement je pleurais !!
    Mais pas de rituel pour nous.
    Au final de nombreux magnifiques souvenirs !!!

    • Ici c’est Monsieur Glenn qui a eu le plus de mal à terminer ses vœux, mais il faut dire qu’il a lu ses vœux en second… Ça n’a pas dû l’aider !
      Mais oui, cela fait de très beaux souvenirs 🙂

  • Je REVE d’une cérémonie d’engagement! Ca me parle complètement, et ça correspond à la signification que je donne au mariage. Lire ton récit ne fait qu’accentuer ce sentiment! (c’est beau beau beau!^^) Malheureusement, mon chéri n’en veut pas. Terre-à-terre le garçon! Pour lui, le mariage, c’est le mariage civil. Et puis je sais qu’il m’aime, donc on n’a pas besoin de le répéter lors d’une cérémonie. Et sur ce point-là, il n’a pas l’air d’avoir envie de céder un cm²… 🙁
    Vous m’excuserez, je retourne pleurer.

    • Ta situation n’est pas facile ! On se marie à deux donc il faut bien trouver des compromis… Et justement, est-ce que vous ne pourriez pas prévoir quelques discours pendant le cocktail ou le dîner, sans que cela prenne l’allure d’une cérémonie ? Vous pourriez peut-être y trouver tous les deux votre compte…

    • Vous pouvez aussi trouver un compromis : faire une cérémonie personnalisée à la mairie, si celle-ci le permet. Càd que tu prends plus de temps pour y inclure des textes, mais tout se fait à la mairie.

      • Oooh c’est adorable de vouloir m’aider à trouver une solution 🙂 Malheureusement, notre mairie refuse toute adaptation. 20 minutes point barre, qu’on se marie à l’église après ou non! Et mon chéri voudrait justement des discours des témoins pendant le repas, mais ce qui m’est cher à moi, c’est l’échange de nos vœux et de nos alliances dans un petit cocon de douceur… Pas juste le “oui” communal. Et malheureusement, s’il a envie que d’autres parlent et fassent des blagues, il ne voit pas l’intérêt de s’échanger des voeux ou promesses. Pouarf… Compromis oui, mais c’est toujours celui qui dit “non” qui gagne :-p

        • Et échanger des vœux en privé, comme d’autres l’ont fait ? Ton futur n’a peut-être pas envie de faire étalage de ses sentiments, mais cela pourrait répondre à ton besoin à toi d’un peu de douceur… 🙂

          • Ah oui, ça peut-être pas mal ça! Tous les deux, lorsqu’on se retrouve, avant la commune… Je vais lui proposer 🙂 (Après, ça sera trop compliqué de s’isoler je pense, on sera pris dans le tourbillon!)
            Merci Mme Lumi 🙂

  • Ah Moulin Rouge c’était un de mes films préférés quand j’avais 18/20 ans ! Et c’est chanson est vraiment belle ! Merci de partager avec nous le récit de cette cérémonie émouvante. Vous avez l’air vraiment émus et amoureux sur les photos, ça fait plaisir à voir !

  • Merci pour ce bel article et le déroulé de la cérémonie !
    Vos photos sont très belles, et tu ressembles beaucoup à ta soeur 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *