À M-1 de notre mariage malgache : mes nerfs lâchent !

Cet article n’est pas facile à écrire car je vais te raconter le côté obscur de l’organisation de mon mariage malgache, et ma mini crise nerf à M-1.

Organiser un mariage, tu le sais aussi bien que moi, c’est compliqué ! C’est beaucoup de boulot (surtout si comme moi tu n’as jamais rien organisé d’autre qu’un dîner d’anniversaire à 15 dans ton salon), beaucoup de stress, beaucoup de doutes, et même quelques engueulades.

Quand Chéri-Chéri et moi avons décidé d’organiser deux mariages dont un à l’étranger, j’étais d’abord toute excitée ! J’allais pouvoir choisir deux robes, imaginer deux sortes de décorations, faire la fête deux fois avec nos proches, etc. Mais j’ai vite déchanté, parce que c’est aussi deux fois plus de boulot ! Je ne m’étais absolument pas rendue compte de la charge de travail et surtout du stress que ça engendrerait.

Il faut que tu saches, je suis quelqu’un de très très (x100) stressé. Ce stress est malheureusement incontrôlable et me ronge tant que mon problème n’est pas résolu. En attendant, j’ai des plaques d’eczéma, des maux de tête, des douleurs musculaires, etc. Je deviens aussi très chiante avec mon entourage, avec en première ligne Chéri-Chéri qui subit mes petites crises.

Autant te dire que l’organisation de mon mariage (ou plutôt mes mariages) a poussé mon stress au niveau maximum. Au point qu’à environ 1 mois du mariage à Mada, je n’avais limite plus envie d’y aller… Je pleurais sans vraiment savoir pourquoi et je n’arrivais plus à penser à mon mariage avec joie.

Je te remets un peu dans le contexte

Chéri-Chéri et moi avons décidé d’organiser 2 mariages dans deux pays différents.

Notre mariage à Madagascar à eu lieu le 27 décembre, une partie de nos familles et amis faisait le voyage avec nous. En plus de l’organisation de notre mariage, nous avons organisé des petits voyages « découverte de Madagascar » pour nos proches, où il a fallu tenir compte des envies et des budgets de chacun (encore aujourd’hui, j’en garde un très mauvais souvenir).

Sans oublier l’organisation des fêtes de Noël, 2 jours avant notre mariage. Il fallait organiser le repas et acheter des cadeaux pour tout le monde (au final, nous avons laissé la charge de l’organisation du repas de Noël à la famille de Chéri-Chéri).

En parallèle de tout ça, il fallait commencer à organiser notre mariage en France : recherche de salles, de robe de mariée, de nos prestataires, etc. Et malheureusement chez nous, comme chez beaucoup de couples, c’est la future mariée qui gère la grande majorité de l’organisation.

L'organisation du mariage : pas toujours facile !

Crédits photo (creative commons) : CollegeDegrees360

Pour notre mariage malgache, autant la recherche de prestataires s’était déroulée sans encombre, autant l’organisation du mariage n’a pas été aussi aisée.

Après mon voyage de 2 semaines à Madagascar en octobre, nous avions validé tous nos prestataires et je les avais quasiment tous rencontrés. Et si je ne les avais pas rencontré moi-même, ma belle-mère les avait déjà vu. Pour la plupart, j’avais confiance mais certains m’ont un peu compliqué la vie car, organiser son mariage à l’étranger, ça veut aussi dire que tu ne pourras correspondre avec tes prestataires que par mail. Alors oui, c’est pratique les mails, tu peux les envoyer de ton téléphone dans le métro, ou tard le soir dans ton lit. Mais ça veut aussi dire que si personne ne te réponds, tu ne peux pas faire grand chose…

Je ne vais pas te raconter tous nos soucis d’organisation car il y en a eu beaucoup, ni toutes les petites crises que nous avons eu avec notre entourage, ce ne serait pas très intéressant pour toi. Mais je vais quand même te donner les deux couacs qui ont fait monter mon stress (et mon énervement) en flèche pour que tu visualises un peu la situation ! Promis après, je ne plaindrais plus !

La pâtissière fait n’importe quoi…

Comme je te l’ai raconté ici, nous avons engagé une pâtissière très réputée à Tana pour réaliser nos wedding-cake. Après plusieurs échanges de mails, la commande était fixée pour 4 pièces montés décorées en pâte à sucre et nous avons payé l’acompte.

MAIS revirement de situation 3 semaines avant le mariage, où elle m’envoie un mail pour m’annoncer que finalement elle ne pourra pas nous faire nos gâteaux comme convenu pour 11 heures mais pour minimum 14 heures car elle a beaucoup de commande et qu’elle est débordée. Ok… J’essaie de trouver un arrangement par mail mais je n’obtiens aucune réponse. Je missionne ma belle-mère de lui téléphoner au plus vite.

Et deuxième revirement de situation : elle ne pourra pas réaliser les pièces montées que nous avons choisies car elle a beaucoup trop de boulot ce jour-là, elle prévoit donc de faire des parts individuelles non décorées. En plus, elle ne veut plus les faire aux fruits comme prévu mais au chocolat parce que ça tiendra mieux avec la chaleur.

Là, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase ! Car il faut que tu saches que je fais partie de cette minorité de personnes qui détestent le chocolat, rien que l’odeur me donne envie de vomir… Alors il est hors de question que mon gâteau de mariage soit au chocolat ! Je suis tellement énervée que je préfère ne plus avoir de gâteaux du tout. Nous avons déjà un dessert prévu au menu et, pour moi, la pièce montée n’est pas indispensable puisque nous ne la mangerons pas (comme expliqué ici).

Ma belle-mère prend alors les choses en main, car elle veut un gâteau de mariage coûte que coûte. Peu importe ce que c’est, il faut que les gens aient une part de gâteau à ramener à la maison, sinon ce serait un véritable drame ! Moi, je ne veux plus entendre parler de cette histoire de gâteaux et, si je recroise la pâtissière, je lui casse la gueule dit ses quatre vérités. Ma belle-mère était encore en discussion avec la pâtissière à 2 jours du mariage…

Le gérant de la salle qui ne répond pas

J’ai rencontré le gérant de notre salle en octobre afin de discuter ensemble du menu et de son prix ainsi que de l’agencement de la salle (plan de table). Il m’a aussi expliqué leur façon de travailler, le nombre de serveurs, le buffet, nous avons décidé des horaires de chaque plat, etc. Jusque là, tout allait parfaitement bien !

À la suite de ce rendez-vous, il devait m’envoyer notre menu ainsi que le plan de table (plan de la salle réalisé en fonction de notre nombre d’invités) dans la semaine. Je l’ai reçu au bout d’un mois après l’avoir relancé 2 fois.

Entre temps, notre nombre d’invités a été modifié puisque nous avons eu une bonne partie des réponses à nos faire-parts, nous sommes passés à 320 invités au lieu des 360 prévus sur le premier plan de table. J’ai demandé au gérant de réaliser le plan de salle définitif car j’en avais besoin rapidement : pour faire le plan de table (ce qui est toujours long et prise de tête) et également pour communiquer à la décoratrice où placer chaque table (car nous faisons des tables de couleurs différentes).

Je n’ai eu aucune réponse malgré plusieurs relances. Je bouillais de l’intérieur ! Quand nous sommes arrivés à Madagascar, 10 jours avant le mariage, nous avons dû prendre avec lui pour finaliser tout ce qui n’avait pas pu être fait par mail à cause de son manque de réponse. Autant te dire que nous avions autre chose à faire ! Il avait l’air de trouver tout à fait normal de régler ce genre de détails à quelques jours du mariage. Et tu sais le plus énervant ? Il a fait le plan de salle en 1 minute top chrono. Grrrrr !

En me relisant, je me rends compte que ce n’était pas grand chose ce plan de salle, mais j’en avais vraiment besoin et quand c’est le énième truc qui ne va pas dans l’organisation de ton mariage, tu ne contrôles plus rien !

Et toi ? Tu as eu des soucis d’organisation ? Des prestataires qui ont changé les plans au dernier moment ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



10 commentaires sur “À M-1 de notre mariage malgache : mes nerfs lâchent !”

  • Comme je te comprends !!! Même si j’ai eu moins de soucis, il est quand même hyper énervant et frustrant de n’avoir aucune réponse à aucun de tes mails ! Moi c’était lors de la recherche des traiteurs. J’ai cru que j’allais péter un câble !!!
    Je trouve que tu as été très soft avec la pâtissière. J’aurais fait un scandale !

    • C’est vrai que j’ai été très soft avec la pâtissière mais j’avoue que je n’avais plus la force de faire un scandale ! lol !
      Mais vu ce qu’elle nous a livré le jour du mariage, nous n’avons pas payé plus que l’acompte qui avait déjà été versé.

  • Non mais, la pâtissière, elle mérite une paire de claques là ! Ca m’aurait donné envie de lui pourrir sa réputation vite fait moi …

    • J’ai voulu lui envoyé un mail de haine après le mariage, mais j’ai abandonné l’idée, je n’avais pas envie de m’énerver à nouveau et je n’aurais surement pas eu de réponses donc bon…

  • Deux mariages !!!
    320 invités !!!!!!!
    Les fêtes de Noël à ce moment là (moi, je n’aurais rien fait de spécial pour Noël si je m’étais mariée à cette période) !!!!!!!!!!!!
    L’organisation de la découverte de Madagascar pour les invités (super idée, mais vous n’auriez pas pu « simplement » envoyer des renseignements par courriel, et ensuite chacun se débrouille ??!!)
    Tu ne t’es pas ménagée…
    Quant aux prestataires, je ne peux que comprendre ton énervement mais… selon les cultures, ça peut paraître normal tout ça : peut-être que ce genre de situation n’effraie pas à Madagascar ?!
    Je compatis pour les douleurs que tu te crées physiquement quand tu stresses : je suis migraineuse. Mes amies me disaient « tu ne fais pas une crise le jour de ton mariage, hein ?! ».
    J’espère que malgré tout, la journée s’est bien passée et que tu en gardes un beau souvenir.

  • C’est vrai que nous ne nous sommes pas ménagé mais c’est souvent le risque lorsque tu organises un mariage à l’étranger… On veut aussi profiter du voyage pour profiter de la famille ou du pays. Si c’était à refaire, nous ferions différemment c’est sur mais heureusement la journée fut une réussite 🙂
    Je compatis pour les migraines et j’espère que tu n’en auras pas trop à l’approche de ton mariage !

  • Bonjour mademoiselle vanille,
    Félicitation pour le premier pas et encore du courage pour la suite. Je te comprends car j’habite à Madagascar. Est-ce que je peux avoir le nom de cette patissière car je ne voudrai pas tomber sur elle pour mon mariage l’année prochaine. même si je suis genre fille cool (tsy maka lagy) comme on dit chez nous, si cela m’arrivait en préparant mon mariage, ce ne serait pas une claque mais carrement coup de poing, coup de pied, coup de tête, qu’elle ne sera pas prête d’oublier. En tout cas, tu as été forte en faisant toutes ces préparations. Plus qu’une ligne à franchir et tu pourras te reposer. Ne stress pas trop quand même, la mariée doit être la plus belle et la plus rayonnante pour son jour de mariage.

    • Désolé June je n’avais pas vu ton commentaire, ma pâtissière était Hito, la fille du patissier bien connu à Tana. Si jamais tu l’as engagée, j’espère que tu n’auras pas les mêmes problèmes que nous ! Bon courage pour les préparatifs !

  • Déjà que je suis très stressée, alors que je n’organise qu’un mariage, je n’ose savoir ce que ça aurait été avec deux .. Franchement tu es une super Bride !!
    Et en plus avec tous les soucis d’organisation, je comprends que tu aies eu des moments difficile avec de gros coups de stress ! Franchement moi je lui aurait dit de se débrouiller à la patissière, elle n’avait qu’à pas prendre tant de commandes si elle ne peut pas assurer …
    Quant aux visites, nous nous marions dans une région que la plupart de nos invités ne connaissent pas, mais il se débrouilleront s’ils veulent la découvrir, déjà qu’ils s’y sont pris à M-2 pour me demander de leur trouver un gîte quand je leur disais de réserver depuis M-10 !!!

  • Ce n’est pas tant le fait que ça soit à distance, mais malheureusement, pour bien les connaître, les prestataires à Mada ne sont pas du tout diligents dans les organisations de fête, j’en entends beaucoup parler autour de moi et quand je suis à Mada … Mais même sur Paris, j’ai déjà rencontré une prestataire traiteur malgache, et c’est le bordel… haha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *