Qui dit mariage, dit surprises ! Partie 1

Eh oui ! Au cas où on ne te l’aurait pas dit, quand on organise un mariage, on est généralement soumis à un certain nombre de surprises, bonnes ou mauvaises d’ailleurs, auxquelles il faut être préparés, ou à défaut qu’il faut savoir gérer même si elles ont lieu le jour J.

À nouveau, je spoile complètement le reste de l’article, mais je préfère te donner ce conseil : KEEP CALM AND ENJOY YOUR WEDDING ! Quelle que soit la situation. Les imprévus, ça arrive tout le temps, et de toute façon, on n’y changera rien même en s’énervant. Alors pourquoi se gâcher le moment, et accessoirement, celui des autres ?

Sur ce, je te raconte ce qu’il s’est passé pour nous ? Je commence par les surprises qui ont eu lieu avant le mariage…

Et en ce qui nous concerne, je dois avouer que nous avons été très chanceux, car nous n’avons pas eu de mauvaises surprises… jusqu’aux dernières semaines, et surtout LA dernière semaine avant chacun de nos mariages (oui, je te rappelle que j’en ai fait trois – mais ici je ne parlerai pas de Paris, car pas de mauvaises surprises).

Comment te dire que tu es sur ton petit nuage, tu es grave organisée, tout est calé depuis des lustres, c’est comme si le sort te mettait à l’épreuve ! Et là, bah du coup, tu tombes de haut. Et j’ai failli perdre pied, je te l’avoue.

Petit rappel :

  • coiffeurs en France et au Liban réservés dès le lendemain de l’annonce officielle de la demande (à Nantes, c’est la copine de ma mère, et au Liban, je pense que Belle-maman était tellement contente qu’elle cherchait des excuses pour l’annoncer à tout le monde !)
  • maquilleuse au Liban également réservée dès le lendemain de l’annonce (c’est la cousine de Chouchou)
  • dates des deux mariages arrêtées à Noël 2015 (pour un mariage en juin 2017)
  • lieux de réception à Nantes et au Liban bookés à Noël 2015 (bah oui, ça va généralement avec la date – et en plus, au Liban, comme c’était un resto, traiteur, DJ et lighting aussi)
  • date et horaire de la cérémonie en France bookés aussi à Noël
  • traiteur français booké en janvier 2016
  • DJ français (qui s’occupe aussi de la lumière) trouvé en janvier 2016
  • robes trouvées et payées en mai 2016
  • etc.

Donc ça va, non ? On était plutôt bien organisés, non ?

via GIPHY

Bon bah, je te le donne en mille, on n’a pas coupé au stress de dernière minute, notamment à cause…

En France

… du traiteur

Environ un mois avant le mariage, nous nous rendons compte que notre traiteur français n’est pas bien au point sur le déroulement, la facturation, le menu, etc. Après moult échanges et quelques tensions, il s’avère que c’est un gros problème de compréhension.

En fait, elle maîtrise son sujet à mort (sauf la facturation apparemment, mais bon), mais elle a du mal à nous le faire savoir, et à nous expliquer comment les choses vont se dérouler car pour elle, c’est évident. Effectivement, c’est son job (et très sincèrement, pendant tout le mariage, on s’est efforcés de laisser les prestataires faire leur job car c’est leur job, c’est là où ils sont bons, et perso, ça me saoule quand on vient mettre son nez dans mon job et qu’on essaie de me montrer qu’on sait mieux faire que moi alors que ce n’est pas le cas – bref, on était cool, quoi), elle le connaît par cœur, elle a géré des dizaines de situations. Mais elle n’est ni très relationnelle ni bonne communicante.

Bref, tensions évacuées environ trois jours avant le mariage, lorsque nous sommes allés la voir (je pense qu’elle a aussi du mal à gérer les couples à distance – bah oui, nous à Paris, elle à Nantes). Rassurés, on est passés à autre chose.

… des derniers DIY

Même si on a anticipé un max de trucs, il ne faut pas sous-estimer les petites m***** qu’on laisse toujours pour la dernière semaine. Et ça, ça nous a bouffé notre énergie : par exemple, j’ai gardé pour la fin la découpe des chemins de table (deux heures), la mise en sachet des petits berlingots et rigolettes nantaises (une soirée), le support du plan de table (en forme de cœur origami… merci les copines de m’avoir aidée !!! Et merci Chouchou d’être allé faire des courses le matin du jour J pour acheter une cartouche d’encre !!!).

… des repas avec la famille

On a organisé pendant les trois soirées avant le jour J des dîners avec toute la famille de Chouchou venue du Liban. Super moments passés ensemble, mais grossière erreur. Ne fais jamais ça, ô malheureuse. Avec le recul, on s’est rendu compte que ça nous a crevés (courses, préparation du dîner, jamais couchés avant 1h du mat’, pas le temps pour fignoler ce p***** de plan de table ou couper les chemins de table).

Les couacs avant le mariage // Photos : Lauren Kim-Minn

Crédits photo : Lauren Kim-Minn

Au Liban

… de la question des enfants

Une sombre histoire du côté de Chouchou : on n’a invité aucun enfant à chacun de nos mariages, et a priori, ça a posé problème. Histoire apprise en France et qui nous a suivis jusqu’au mardi avant le mariage libanais. Chouchou était vraiment embêté et ne savait pas comment réagir. Résultat, on a rencontré lesdites personnes. Problème mort-né. Pas de problème. Sujet bouclé, mais ça nous a bien tendus.

… de l’horaire de la cérémonie

Mercredi soir avant le mariage, on apprend que le prêtre ne veut plus nous marier. En tout cas, pas à l’heure prévue. Bah non, tu comprends, il a oublié qu’il avait un autre rendez-vous important à la même heure, mais c’est pas grave si on décale à 19h (en plus, il fera moins chaud !).

Si si si, bien sûr que c’est grave ! Tous nos invités sont conviés à 18h ! Les cartons sont partis depuis trois mois, Mon Père ! Et accessoirement, on a fixé la cérémonie à 18h pour pouvoir faire ensuite les photos de couple car Chouchou ne voulait pas me voir avant. Donc là, ça veut dire remonter les photos avant l’église parce qu’après, il fera nuit. Ça veut dire pas de coucher de soleil pour nos invités pendant le welcome drink. Ça veut dire aussi revoir complètement le planning maquillage et coiffeur de la journée (bah oui, c’est tellement simple) ! No way !

Je crois que c’est une des rares fois où je me suis vraiment énervée et Chouchou aussi (faut dire qu’on était HS), mais on a fait plier le prêtre (ce c** de prêtre d’ailleurs, car je le déteste – j’y reviendrai).

… du service

La veille du mariage, on apprend que « non, les serveurs pour la réception chez les parents de Chouchou ne sont pas bookés et je suis désolée, je n’ai plus personne ! » Quoi ?!!? Bon, quelques coups de fil passés, et le problème a été résolu aussi vite qu’il était apparu. Ouf.

Crédits photo : Elias Visuals

Bon in fine, tu me diras plus de peur que de mal, et je suis sûre que tu rigoles derrière ton écran. Moi aussi maintenant, t’inquiète. Mais sur le coup, entre la fatigue accumulée (mariage civil le 10 + descente à Nantes le 12 + rendez-vous mariage + préparatifs toute la semaine + brunch du lendemain + retour à Paris le 19 + avion le 20 à 6h pour aller au mariage du cousin de Chouchou en Italie + départ d’Italie le 23 pour Paris + départ pour le Liban le 25) et les multiples choses à gérer, notre flegme à tous les deux en a pris un bon coup et nous n’étions pas loin de tout envoyer valser.

Fort heureusement, nous avons pu récupérer ensuite grâce à nos potes venus au Liban, et surtout grâce à nos merveilleuses journées, qui valaient bien la peine de se prendre autant la tête. Non, je ne regrette rien.

Toi aussi, tu as dû gérer des mauvaises surprises avant ton mariage ? Comment as-tu réagi ? Raconte !



6 commentaires sur “Qui dit mariage, dit surprises ! Partie 1”

  • Ça fait quand même pas mal de mauvaises surprises tout ça c’est fou. Enfin, effectivement tout a été réglé rapidement mais ça doit bien ajouter du stress juste avant ce n’est pas l’idéal !

    • j’avoue du stress sur le moment, mais si je dois te donner un conseil, essayes constamment de relativiser en tout cas pour les trucs les moins importants (même si tout paraît important). il faut choisir ses combats pour ne pas être trop lassé (par exemple je me suis vraiment énervée contre le prêtre libanais mais pas pour le reste, du coup Chouchou a réagi looool)

  • Olala ce sont quand même des gros imprévus. heureusement que vous avez réussi à tout régler efficacement. et j’adore ton conseil car c’est tellement ça quoi qu’il arrive il faut profiter de son mariage et ne pas se focaliser sur les soucis pour ne pas se pourrir cette journée

  • Des imprévus qui ont le don de nous foutre un coup de stress supplémentaire au moment où on aurait pas besoin, mais heureusement tout se termine (en général) bien et je suis contente de voir que pour vous tout a roulé finalement 🙂

    • oui on a beaucoup de chance quand même, ce sont des petits couacs tout ça. J’ai entendu parler d’un mariage où la mariée a quitté le mariage tellement il y avait eu de problèmes (oubli des alliances, du bouquet, le traiteur qui ne sert pas le bon menu, les animations qui ne vont pas, etc. etc.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *