Mon mariage médiéval : la cérémonie laïque (lectures et promesses)

Après notre lecture à deux voix, nous revenons nous asseoir.

L’officiante introduit alors le texte suivant, lu par ma sœur. (On se rend compte à ce moment-là qu’elle revient juste de dehors : elle était allée laisser ses enfants à la baby-sitter… Timing parfait !)

invités livret de cérémonie

Crédits photo : David Meyer

Les saisons de l’amour, d’André Noiret

Le printemps de l’amour est tout simplement magique parce que chaque journée est faite de découvertes et de nouveautés.
L’été de l’amour est chaud et éclatant comme le soleil. C’est une période dorée, marquée par la complicité et les rêves partagés…
L’automne de l’amour est tendre ; c’est un moment paisible où les amoureux récoltent le fruit du bonheur qu’ils ont semé…
L’hiver de l’amour est beau et touchant comme peuvent l’être tous les souvenirs d’un amour dont c’est le perpétuel printemps…

C’est ensuite autour d’un couple d’amis de venir lire le texte suivant. (C’est elle qui a fait mon bouquet-surprise et a participé à l’urne/maison de fée !)

Le bonheur est une trajectoire

couple de lecteurs en tenue écossaise

Crédits photo : Barbara Samson - Instant B

On se persuade souvent soi-même que la vie sera meilleure après s’être marié, après avoir eu un enfant et, ensuite, après en avoir eu un autre… Plus tard, on se sent frustré, parce que nos enfants ne sont pas encore assez grands et on pense que l’on sera mieux quand ils le seront. On est alors convaincu que l’on sera plus heureux quand ils auront passé cette étape.

On se dit que notre vie sera complète quand les choses iront mieux pour notre conjoint, quand on possédera une plus belle voiture ou une plus grande maison, quand on pourra aller en vacances, quand on sera à la retraite… La vérité est qu’il n’y a pas de meilleur moment pour être heureux, que le moment présent. Si ce n’est pas maintenant, quand serait-ce ? La vie sera toujours pleine de défis à atteindre et de projets à terminer.

Il est préférable de l’admettre et de décider d’être heureux maintenant qu’il est encore temps.

Pendant longtemps, j’ai pensé que ma vie allait enfin commencer. La vraie vie ! Mais il y avait toujours un obstacle sur le chemin, un problème qu’il fallait résoudre en premier, un thème non terminé, un temps à passer, une dette à payer. Et alors, là, la vie allait commencer… Jusqu’à ce que je me rende compte que ces obstacles étaient justement ma vie.

Alors, il faut arrêter d’attendre de terminer ses études, d’augmenter son salaire, de se marier, d’avoir des enfants, que ses enfants partent de la maison ou, simplement, le vendredi soir, le dimanche matin, le printemps, l’été, l’automne ou l’hiver, pour décider qu’il n’y a pas de meilleur moment que maintenant pour être heureux.

Le bonheur est une trajectoire et non pas une destination.

Il n’en faut pas beaucoup pour être heureux. Il suffit juste d’apprécier chaque petit moment et de le sacrer comme l’un des meilleurs moments de sa vie.
Le temps n’attend personne. Rassemble chaque instant qu’il te reste et il sera de grande valeur.

couple en tenue écossaise enlacés

Crédits photo : David Meyer

La bougie d’union

Lorsque les lecteurs ont regagné leur place, la musique qui continue depuis le début des lectures (♫ In Front of the Hearth & Suite des Montagnes, de Alan Stivell) est mise plus fort.

mariage médiéval-fantastique, rituel de la bougie d'union

Crédits photo : Barbara Samson - Instant B

Nous nous levons et prenons chacun le chandelier posé à côté de nous. Ensemble, nous allons allumer, avec les flammes de nos deux chandelles, une grosse bougie en cire d’abeille.

Nous posons nos chandeliers de chaque côté de la table. Puis nous ouvrons la lanterne ajourée, et abritons la bougie de cire à l’intérieur.

Les chandelles restent allumées. Elles nous symbolisent chacun, dans notre individualité. La grande bougie est ce que nous construisons, ensemble : notre famille, notre foyer. Ce que nous protégerons, sans empêcher de s’envoler.

La musique est éteinte doucement.

mariage médiéval-fantastique, rituel de la bougie d'union

Crédits photo : David Meyer

mariage médiéval-fantastique, rituel de la bougie d'union

Crédits photo : Barbara Samson - Instant B

Nos promesses

Monsieur Lutin : Je te promets de t’aimer pour ce que tu es et ce que tu seras
Madame Lutine : Je te promets de t’accompagner tant que l’amour durera
Monsieur Lutin : de t’encourager à réaliser tes rêves
Madame Lutine : de ne jamais t’emprisonner
Monsieur Lutin : de prendre soin de toi
Madame Lutine  : de te prendre la main lorsque tu as peur
Monsieur Lutin : de t’inspirer le courage pour les obstacles à surmonter
Madame Lutine  : de t’aider sans te diminuer
Monsieur Lutin : d’écouter tes doutes
Madame Lutine  : et de partager mes joies
Monsieur Lutin : de te sourire chaque matin
Madame Lutine  : de toujours dire des bêtises
Monsieur Lutin : et d’être toujours là pour toi.

feuillets promesses des mariés

Crédits photo : Barbara Samson - Instant B

Nous avons alors un instant d’hésitation… C’est à nous tout de suite ? Nous nous lançons un regard interrogateur. Monsieur Lutin dit la phrase qui introduit la suite.

J’entame la mienne, lorsque j’entends un « hé ! » juste derrière moi. J’ajoute, dans la continuité de ma phrase, sans une virgule entre les deux : « et tu avais quelque chose à dire qu’on a zappé c’est ça ? ».

cérémonie laïque mariage médiéval-fantastique

Crédits photo : David Meyer

Ahem. La maîtresse de cérémonie peut alors dire son texte, tandis que nous restons debout devant la table où brûlent lentement les bougies.

Vous allez maintenant bâtir l’édifice de votre vie à deux. Ce mariage scelle votre couple, mais ce sceau n’est pas synonyme d’immobilisme. Comme la nature qui évolue sans cesse et perdure toujours, vos personnalités évolueront avec le temps et votre lien changera lui aussi. Et pour qu’il change toujours vers davantage d’intensité, vous devez rester dans l’écoute l’un de l’autre.

Cet édifice est symbolique et non figé dans la pierre. C’est un lieu destiné à accueillir vos projets, votre famille. Ce sont vos valeurs qui en formeront les briques. Et c’est dans ces valeurs qu’évoluera votre relation, que seront menées à bien vos entreprises, que seront élevés les enfants que vous avez choisi d’avoir.

Cet engagement que vous prenez l’un envers l’autre est un engagement basé sur l’amour, et dont l’amour est la condition.

Ces paroles sont essentielles. Elles évoquent ce qu’est ce mariage, ce qu’il signifie pour nous, au-delà des principes « universels » du mariage… qui ne nous correspondent pas forcément tous. J’ai d’ailleurs longuement cherché un texte exprimant ces valeurs. En vain !

Ces mots introduisent aussi la notion de lien, qui prend tout son sens lors du rituel suivant… Mais ça, ce sera pour la prochaine fois.

Lire la suite : nos vœux, les mains liées et la fin de la cérémonie.

Et toi ? Tu as prévu des rituels ? Est-ce important d’exprimer ce que représente le mariage pour toi ? Tu as du mal à trouver des textes qui te correspondent ? Raconte-moi tout !


Pssst ! Tu as besoin d’aide pour créer ta cérémonie laïque ? Pas de panique, Mademoiselle Dentelle est là pour toi ! Découvre le guide “Cérémonies laïques : Guide pratique pour une cérémonie qui vous ressemble” pour glaner toutes nos bonnes idées. Si tu fais appel à un proche pour officier celle-ci, je t’invite à faire un tour du côté de notre coaching de l’officiant afin de lui donner toutes les clés pour préparer et célébrer votre union ! ❤ 



10 commentaires sur “Mon mariage médiéval : la cérémonie laïque (lectures et promesses)”

  • Je viens de partager la lecture des textes avec mon fiancé… choix très approprié (surtout celui sur le bonheur au présent).
    Félicitation pour cette cérémonie magnifique et pleine de sens.

  • Ces textes sont vraiment très beaux et bien choisis, c’est tellement vrai par rapport au mariage !
    Le texte sur le bonheur au présent est criant de vérités !
    Bref, j’adore ! 😉

  • Merci de partager ta cérémonie Mme Lutine ! Elle est très belle et c’est une véritable source d’inspiration. J’attends la suite avec impatience.

  • Super chouette. Merci beaucoup de partager ces choix intimes avec nous, ca aide beaucoup a se projeter! J’aime beaucoup le texte de Saint-Exupéry aussi. Vous l’avez trouvé ou?

  • Merci pour ces compliments. ♥

    Je suis ravie d’avoir pu donner des idées et d’avoir fait découvrir des textes qui parlent à certaines, c’est justement la raison pour laquelle je tenais (et je tiens toujours !) à partager notre cérémonie laïque dans son intégralité. 🙂 On manque toujours d’exemples pour composer sa propre cérémonie laïque-et-pas-que, c’est un point qui m’a souvent ralenti dans la construction de la nôtre.

    @Dubmel, il me semble avoir trouvé le texte de St Exupéry grâce au forum des laïciennes, où étaient répertoriés pas mal de textes. 😉 Mais il est également présent dans certains recueils, bien sûr.

  • Tres beaux textes et ceremonie tres emouvante.
    Plus je te lis, et plus je me dis que je devrais proposer cela a mon homme. Nous n’avons pas prevu de ceremonie religieuse mais je reste sur ma faim pour la ceremonie civile.
    Tu es un puit d’inspiration! Merci!

  • Bonsoir,

    Nous préparons nous aussi notre cérémonie laïque pour septembre et ton expérience est précieuse. En recherchant le texte “le bonheur est une trajectoire” de Saint-Exupery pour l’imprimer, je ne trouve jamais le texte associé à l’auteur, il est souvent noté de source inconnue. As-tu des références? Désolée pour le souci du détail. Merci en tout cas d’avoir partagé ton expérience, on a tout lu avec plaisir!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *