Mon mariage mélodieux et convivial, devenir mari et femme aux yeux de la loi

En voiture Simone !! Notre séance photo de couple touche à sa fin et il est l’heure d’aller nous marier pour de vrai. Nos invités nous attendent patiemment et il me tarde maintenant de les retrouver.

Mariage civil Mme Myrtille

Crédits photo : Photo personnelle

Il y a moins d’un kilomètre entre la maison et la mairie, et je sens l’excitation monter à chaque seconde. Le Grognon me prend la main, plonge son regard dans le mien et s’exclame : « On y est ma chérie, on va enfin le faire ! Tu es vraiment sure que tu veux de moi pour toute la vie ? »

Oui ! oui ! Trois fois oui ! Qu’est-ce qu’il est mignon mon Grognon, sous sa carapace de gros dur se cache une petite chose fragile et sensible. Et nous profitons du reste de ce court trajet pour nous réjouir encore un peu plus.

Mariage civil Mme Myrtille

Crédits photo : Photo personnelle

On arriiiiiiive !

Ca y est j’aperçois nos proches à l’ombre de notre jolie petite mairie. Eux aussi nous voient, il faut dire que dans notre jolie voiture rouge et flamboyante, nous ne passons pas inaperçu. C’est un véritable bonheur de les retrouver, ils sont resplendissants dans leur jolies tenues et c’est troublant de réaliser qu’ils se sont fait beaux juste pour nous.

Je saute hors de notre bolide pour aller les embrasser un à un.

Mariage civil Mme Myrtille - Valentine Poulain

Crédits photo : Valentine Poulain

Mariage civil Mme Myrtille - Valentine Poulain

Crédits photo : Valentine Poulain

Puis nous gravissons les marches qui mènent à la salle des mariages dans un joyeux bordel. Il est vrai que notre mariage civil nous l’avions voulu en toute simplicité et surtout sans trop de protocole. Nous n’avions prévu aucune décoration, la mairie étant très jolie (authentique, rustique et dans son jus comme nous aimons), aucune musique d’entrée ou de sortie, juste le son de nos joyeux convives.

Arrivée dans la salle je découvre ma grand-mère qui n’était pas certaine de pouvoir se déplacer à cause de son état de santé et je tombe dans ses bras. Ses yeux humides me font craquer, c’est un moment d’émotion formidable que je n’oublierai jamais.

Mariage civil Mme Myrtille - Valentine Poulain

Crédits photo : Valentine Poulain

Je prends ensuite connaissance de la salle des mariages où nous nous apprêtons à nous dire oui. Nous l’avions déjà visité mais à ce moment-là elle prend une toute autre dimension. Dans notre village la tradition veut que les mariés et leurs familles s’assoient à une grande table massive au centre de la salle et que les invités se placent autours. Et tout naturellement nos proches se sont positionnés face à nous ou de côté (plutôt que dans nos dos) ce qui fait que nous pouvions les voir tout au long de la cérémonie.

Mariage civil Mme Myrtille - Valentine Poulain

Crédits photo : Valentine Poulain

Mariage civil Mme Myrtille - Valentine Poulain

Crédits photo : Valentine Poulain

Monsieur le Maire, prend alors la parole. Lui, qui me connait depuis mon enfance, nous a concocté un discours personnalisé, empreint d’émotion et d’humour. Il a commencé par cité André Maurois avec cette affirmation ô combien en adéquation avec notre couple.

“Un mariage heureux est une longue conversation qui semble toujours trop brève.”

(Moi bavarde ? Bon ce ne sont pas les 42 chroniques actuellement en ligne qui vont m’aider à prouver le contraire)

Nous avons aussi beaucoup ri tout au long de cette cérémonie.

Mariage civil Mme Myrtille - Valentine Poulain

Crédits photo : Valentine Poulain

Mariage civil Mme Myrtille - Valentine Poulain

Crédits photo : Valentine Poulain

Au moment où M. le Maire parle de la rencontre entre le ‘Lièvre et le Dragon’ en référence à nos années de naissance dans le calendrier chinois, mais que l’audience se rend compte que moi je suis le Lièvre et mon Grognon le Dragon… Petit moment de confusion et fou-rire général… (Comment ça c’est normalement moi le dragon ?)

Vient enfin le moment de nous lever et de faire face aux articles 512 à 515 du code civil, nous rappelant nos devoirs l’un envers l’autre et finalement le moment des consentements.

Et c’est Monsieur qui commence. C’est un oui clair et déci qui sort de sa bouche (Ouf ! il n’a pas changé d’avis !)

Et puis c’est à mon tour : Oui ! oui et oui ! Je veux mon Grognon comme époux ! Mais en vrai j’ai la gorge sèche à cause de la chaleur et c’est un petit Oui tout timide qui s’en échappe. Mais cela ne change rien ! Nous sommes à présent mariés aux yeux de la loi et je n’attends que le feu vert de M. le Maire pour enfin pouvoir embrasser mon mari tout neuf !

Mariage civil Mme Myrtille - Valentine Poulain

Crédits photo : Valentine Poulain

Mariage civil Mme Myrtille - Valentine Poulain

Crédits photo : Valentine Poulain

Nous signons les registres et M. le Maire profite alors de sa fonction pour être le premier à me faire la bise et à me féliciter. Puis il clôture la cérémonie en nous donnant notre livret de famille (parce que nous sommes officiellement une famille maintenant !) et en insistant bien sur la présence de neuf pages disponibles pour nos futurs enfants, ce qui fait bien rire l’assemblée (bizarrement, nous un peu moins). Nous retrouverons d’ailleurs des mots à ce sujet dans notre livre d’or.

Mariage civil Mme Myrtille - Valentine Poulain

Crédits photo : Valentine Poulain

Quelle concentration ! Il ne s’agirait pas de signer au mauvais endroit…

Et c’est le moment des grosses embrassades et des félicitations. C’est d’ailleurs dans ce joyeux bordel que je perds mon mari tout neuf à peine sorti de l’emballage. Eh oui… le Grognon, on va dire que c’est par peur de ne pas tenir au programme, est descendu sans moi (je dis bravo !!). Je trouve heureusement une âme charitable pour me tenir la main, m’aider à retrouver ce mari tête-en-l’air et pour lui remonter les bretelles, ce qui génère encore un fou rire général.

Et c’est dans cette bonne ambiance que nous entamons nos photos de groupe. Après tout ce que j’avais lu sur ce moment, j’avais trouvé plus judicieux de le placer entre les deux cérémonies (nous avions une heure de battement) plutôt qu’au vin d’honneur, où je préférais pouvoir profiter de nos nombreux invités et non poser pendant des heures.

Nous avions donc tiré parti de la petite capacité de notre mairie pour ne convier que nos familles et amis très proches avec qui nous voulions absolument des photos. J’avais donc fait une liste pour Valentine avec toutes ces personnes pour être sûre de n’oublier personne et je te conseille de faire de même car il ne nous manque vraiment aucune photo.

Pour parer à la chaleur et à l’attente au soleil, nous avions prévu des petites bouteilles d’eau restées au frais dans des glacières durant la cérémonie et celles-ci furent très bien accueillies par nos proches (Myrtille 1 – 0 Soleil). Et finalement, ce moment que nous pensions difficile, long et rébarbatif se passa dans la joie et la bonne humeur. Certes nous avons enchaîné les poses classiques pour de très nombreuses photos « officielles » mais nous avons aussi quelques perles.

Mariage civil Mme Myrtille - Valentine Poulain

Crédits photo : Valentine Poulain

Cherchez les erreurs…

Et au bout d’une demi-heure nous avions fini. Allez, ça c’est fait !

Si cela est possible je te recommande vraiment de caser les photos avec tes proches entre deux cérémonies car c’est un moment où il n’y a rien d’autre à faire. C’est peut-être un peu rébarbatif mais tu ne perdras pas de précieux temps lors de ton vin d’honneur à courir après tata Josette qui elle, court après les petits fours ou ton cousin Jean-Mi qui est déjà scotché au bar. Nous avons ainsi pu profiter à fond de notre vin d’honneur. Hey ! mais c’est que je mettrais la charrue avant les bœufs ! Avant d’aller boire un coup, il y a encore une cérémonie de prévue ! Et promis, je reviens vite pour tout te raconter !

Et toi ? As-tu pris soin de bien organiser ta cérémonie civile ? A quel moment as-tu prévu de faire les photos de groupe ? Raconte-moi tout !



4 commentaires sur “Mon mariage mélodieux et convivial, devenir mari et femme aux yeux de la loi”

  • Vous êtes radieux ! Quelle émotion d’avoir pu avoir ta grand-mère près de toi <3

    Et c'est une idée parfaite d'avoir fait vous photos de groupe à ce moment-là, c'est vrai que ça semblait idéal !

  • Ca devait être vraiment chouette d’avoir une cérémonie personnalisé par quelqu’un qui vous connait! J’adore les photos on ressent la joie et la complicité entre vous.

    • En fait j’avais un peu peur, parce que notre maire est connu pour ressortir les “vieux dossiers” si tu vois ce que je veux dire. Mais j’avoue l’avoir briefé la semaine d’avant en insistant bien sur le caractère “classique et traditionnel” de la cérémonie que nous voulions. Il a d’ailleurs fait une blague à ce sujet en ouvrant la cérémonie… mais heureusement ensuite il est resté très soft.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *