Mon mariage mélodieux et convivial, c’est (enfin) l’heure de trinquer !

Nous sommes donc arrivés dans la cour du vin d’honneur au son des joyeuses mélodies de nos amis musiciens, suivis de notre horde d’invités.

Vin d'honneur // Photo : Valentin Poulain

Crédits photo : Valentine Poulain

Il faut croire que nous n’avons pas été les seuls à tomber sous le charme de notre cour, entre fanions, bottes de paille et tonneaux de vignerons, parce que nos invités se sont tous amassés dans l’entrée, comme intimidés. C’est un moment étrange car personne n’ose quitter sa position, comme s’ils avaient peur d’aller abîmer notre jolie petite cour. Mais finalement, après de grands signes de notre part, la foule ose enfin s’avancer et se range en file indienne tout naturellement.

Eh oui, qui veut entrer, veut d’abord féliciter les mariés. S’en suit donc une énooooorme série de bises, de compliments, de félicitations…

Vin d'honneur // Photo : Valentin Poulain

Crédits photo : Valentine Poulain

La mariée tente, tant bien que mal, de goûter au crémant avant qu’il ne soit plus frais…

Et après avoir reçu nos dernières félicitations de la journée, nous sommes enfin libres d’aller nous fondre dans la masse pour profiter des douceurs de notre vin d’honneur, qui nous faisaient saliver depuis la signature du devis avec notre traiteur.

Vin d'honneur // Photo : Valentin Poulain

Crédits photo : Valentine Poulain

Vin d'honneur // Photo : Valentin Poulain

Crédits photo : Valentine Poulain

Crédits photo : Photo personnelle

Sur la pancarte, j’avais écrit :

“Love is Sweet”
Aujourd’hui, la gourmandise n’est PAS un vilain défaut,
Alors faites-vous plaisir !

Et il faut croire que nos invités nous ont écoutés car le candy bar a été victime de son succès auprès des jeunes (et des moins jeunes) : les cinq kilos de bonbons ont été dilapidés (alors que je pensais pouvoir profiter des restes pendant notre soirée…) !

Vin d'honneur // Photo : Valentin Poulain

Crédits photo : Valentine Poulain

Oh les gourmandes !

J’arrive à piquer l’un ou l’autre petit four sur ma route, mais je perds très rapidement mon Grognon de mari tout neuf. Pas besoin de te dire que rejoindre le bar qui se trouve tout au fond de la cour relève de la discipline olympique quand on porte la robe de mariée ! Pour la première (et sûrement la dernière) fois, je connais toutes les personnes présentes. Certains amis ont fait beaucoup de route pour participer à notre fête, et puis il y en a d’autres qui vivent à côté, mais que je n’ai pas pu voir depuis longtemps, alors pas question de rater un seul instant en leur compagnie. Et heureusement, quelques âmes charitables m’apportent de temps à autre de quoi me restaurer.

Nous prenons également le temps de prendre quelques photos supplémentaires, mais sans pression car souviens-toi, nous avons fait nos photos de groupe à l’issue de notre cérémonie civile.

Vin d'honneur // Photo : Valentin Poulain

Crédits photo : Valentine Poulain

J’aime tout particulièrement cette photo avec les amis de classe de mon Grognon, je regrette juste de ne pas avoir eu la présence d’esprit de demander de faire la même version filles.

Entre nos bières des mariés faites maison et les petits fours de notre traiteur, nos invités se régalent et je ne vois que sourires et bonne humeur sur les visages qui m’entourent. Malheureusement, Valentine, notre photographe nous quitte déjà ! C’est que l’heure tourne… beaucoup trop vite.

Notre orchestre de copains s’installe et entame son registre pour fêtes. Nous sommes d’ailleurs très vite réquisitionnés pour jouer un morceau sous un tonnerre d’applaudissements, le Grognon à la batterie et moi au saxophone.

Crédits photo : Photo personnelle

Comme tu peux le voir, c’était non négociable !

Nos invités se mettent naturellement à danser, et l’ambiance monte d’un cran. Au moment où l’orchestre commence à interpréter « My Way », un arrangement de la célèbre chanson « Comme d’habitude » de notre Cloclo national pour harmonie, je retrouve mon Grognon comme par enchantement, et nous tombons dans les bras l’un de l’autre, le temps de ce slow que je n’affectionnais d’ailleurs pas particulièrement. Aujourd’hui, c’est un peu différent : en écoutant cette mélodie, j’ai le doux souvenir de notre première danse de jeunes mariés.

Vin d'honneur

Crédits photo : Photo personnelle

Et du côté du photomaton, c’est la folie. Les jeunes et les moins jeunes se pressent pour se prendre en photo avec les accessoires que nous avons mis à disposition. Les casques de chantier, placés ici en référence à nos déboires de cette dernière semaine, ont d’ailleurs fait l’unanimité !

Crédits photo : Photo personnelle

Le soleil commence tout doucement à disparaître de l’horizon, les guirlandes guinguettes sont allumées et nous avons le regret de devoir déjà saluer certains de nos invités qui ne restent pas dîner.

Crédits photo : Photo personnelle

Et là, je me rends compte qu’il est 20h30 et que, selon le planning, nous devrions justement commencer à dîner. Mais il fait bon à l’extérieur et bien que nous fassions signe aux invités d’aller retrouver leur table, ceux-ci ne semblent pas pressés de rentrer. Là, je commence à stresser un peu parce que le respect du timing est tout de même important pour la qualité des plats du traiteur… La suite m’apprendra que finalement, dans cette soirée, rien ne devait se passer comme prévu…

Mais ça, c’est une toute autre histoire.

Et toi ? Quelles animations as-tu prévues pour ton vin d’honneur ? As-tu également un planning que tu souhaitais respecter ? Dis-moi tout !



10 commentaires sur “Mon mariage mélodieux et convivial, c’est (enfin) l’heure de trinquer !”

  • La cour de votre vin d’honneur est effectivement sublime !! Je comprends que les invités n’aient pas osé y pénétrer sans votre “autorisation” ^^

    • Oh merci Melle Biche ! J’avoue que même si j’étais contente de nous, je trouve que notre décoration est loin d’être aussi belle et réussi que ce qu’on peut trouver sur les blogs d’inspiration ou pinterest. Ça faisait quand même très “bricolage” .

  • J’adore la photo de votre slow, on ressent beaucoup de douceur et d’amour. Ce vin d’honneur avait l’air canon, hâte de voir la suite

    • Merci c’est gentil ! C’est vrai que même si ce n’est pas une photo de grande qualité, je l’aime vraiment beaucoup aussi.
      Quant à la suite, elle est dans les tuyaux et ne devrait pas tarder 😉

  • Waouh ! C’est génial : le défilé avec l’orchestre d’harmonie, la déco champêtre, la photo “avec les garçons”. Bref, un style que j’adore !

  • Quelle ambiance ! On aurait vraiment envie d’y être (et accessoirement, de pouvoir goûter à ce cocktail qui m’avait l’air fabuleux… Mioum !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *