Mariage mixte : comment mixer deux cultures ?

Alors ouiiii, je t’ai déjà parlé en long et en travers de mon mariage (mes mariages), tu es certainement déjà saoulée, mais bon, je me suis dit que je pourrais revenir aujourd’hui sur la manière dont on a mixé nos deux cultures pour en faire Notre Mariage.

Pour rappel, il s’agissait d’un mariage franco-libanais, organisé en France et au Liban à quinze jours d’intervalle. Et aussi, si tu te souviens bien, l’idée était de faire vivre une expérience spécifique à chaque fois et découvrir nos cultures et traditions (de mariage) à nos invités.

Pour ce faire, et pour d’autres raisons sur lesquelles je ne reviendrai pas trop, on a décidé assez rapidement d’organiser deux mariages, un dans chacun de nos pays. Ce qui nous permettait de réellement vivre ces expériences à part entière, au moins pour ceux qui nous suivraient dans les deux.

En France, à Nantes

Ainsi, à Nantes, on a très rapidement décidé de trouver un lieu qui fasse partie intégrante de la région, qui reflète l’authenticité française, la vieille pierre locale, l’architecture des bâtiments, etc. Et, cerise sur le gâteau, ce lieu on l’a trouvé au milieu des vignes : bah oui, comment faire un mariage en France sans faire la part belle au vin ? Et en plus, ce sont les vignes du Muscadet, vin local !

Mixer deux cultures dans le mariage // Photo : Lauren Kim-Minn

Crédits photo : Lauren Kim-Minn

Mixer deux cultures dans le mariage // Photo : Lauren Kim-Minn

Crédits photo : Lauren Kim-Minn

Mixer deux cultures dans le mariage // Photo : Lauren Kim-Minn

Crédits photo : Lauren Kim-Minn

La Seigneurie du Bois Benoist, Vallet

Une fois le lieu idéal (pour nous) trouvé, nous avons privilégié un traiteur local avec, encore une fois, un menu purement français. On a éliminé le poisson car le menu au Liban serait purement sur cette base : bah oui, les pieds dans la Méditerranée, je ne me voyais pas servir de l’entrecôte argentine, ha ha !

Donc du côté de notre menu, on a finalement opté pour :

  • Cocktail avec petits fours plutôt français. Je ne saurais pas te redire ce qu’il y avait, je n’en ai pas vu la couleur ! Sauf au travers de quelques photos !
  • Entrée : dôme de foie gras recouvert d’un coulis de mangue et de graines de pavot (bah oui, gastronomie française aussi oblige – et on adooooore ça, en plus !)
  • Plat : tournedos de canard (pour une cuisson optimale pour cent vingt personnes, et puis, c’était l’occasion de faire découvrir cette viande aux non-Français, et surtout de me faire plaisir, ha ha), sauce muscadet/miel, mousseline de patate douce et petits légumes du « bord de Loire »… super local, ça ne s’invente pas !
  • Fromages : plateau du Maître fromager MOF Beillevaire, figure iconique de la région, et surtout beurre tradition (demi-sel, oui oui !!!)
  • Dessert : pièce montée de choux, la tradi de chez tradi, et fruits
  • Café
  • Brioche à 1h du matin, pour faire un clin d’œil à la tradition vendéenne, et je n’aurais pas pu m’en passer, étant un bec sucré…
Mixer deux cultures dans le mariage // Photo : Lauren Kim-Minn

Crédits photo : Lauren Kim-Minn

Mixer deux cultures dans le mariage // Photo : Lauren Kim-Minn

Crédits photo : Lauren Kim-Minn

Mixer deux cultures dans le mariage // Photo : Lauren Kim-Minn

Crédits photo : Lauren Kim-Minn

Mixer deux cultures dans le mariage // Photo : Lauren Kim-Minn

Crédits photo : Lauren Kim-Minn

Mixer deux cultures dans le mariage // Photo : Lauren Kim-Minn

Crédits photo : Lauren Kim-Minn

Mixer deux cultures dans le mariage // Photo : Lauren Kim-Minn

Crédits photo : Lauren Kim-Minn

Guyon Traiteur

Et au-delà du lieu et du menu, on a suivi le déroulé classique :

  • Préparation
  • Arrivée en voiture uniquement avec mon papa
  • Entrée dans l’église classique au bras de mon papa toujours
  • Cocktail après l’église
  • Repas
  • Cadeaux sur la table pour chaque invité (on avait opté pour des ballotins de berlingots et de rigolettes – bah oui, on était à Nantes)
  • Animations (PowerPoint, jeux, etc. – qui ont d’ailleurs bien plu à mon beau-frère et ma belle-sœur, qui réfléchissent à introduire ça dans leur mariage au Liban, hi hi)
  • Bal
  • Retour de noces le lendemain

Encore une fois, l’idée était de faire découvrir à la famille de Chouchou qui avait fait le déplacement la manière dont ça se passe en France, et accessoirement, même si mes parents sont très ouverts d’esprit, ils sont un peu tradi sur certains points (comme par exemple, arriver à l’église en voiture avec mon papa, alors que j’aurais aimé faire le trajet avec mes témouines… mais bon, je me suis rattrapée au Liban !).

Mixer deux cultures dans le mariage // Photo : Lauren Kim-Minn

Crédits photo : Lauren Kim-Minn

Berlingots et rigolettes des Rigolettes Nantaises à Nantes

Au Liban, à Byblos

Au Liban, même leitmotiv. Comment faire vivre l’expérience là-bas à nos invités français ?

On a commencé par chercher notre lieu. Je te l’avais dit, la décision a été rapide, d’autant plus qu’elle répondait entièrement à notre envie :

  1. Nous serions les pieds dans la Méditerranée (en termes d’expérience, je pense que ce n’est pas mal).
  2. Dans un hôtel/restaurant parmi les rares aussi proches de l’eau. Un hôtel qui a une vraie histoire (pour le clin d’œil : lors de la rénovation dudit hôtel, ils ont découvert des vestiges romains et phéniciens qu’ils ont recouverts d’un sol en verre pour qu’on puisse les contempler en dînant), sur le port de Byblos, millénaire. Un restaurant construit dans cette vieille pierre ocre, très caractéristique de là-bas, qui recouvre tout le port, les vieilles demeures, les sites historiques, etc.
  3. Dans un restaurant offrant une cuisine de qualité, fraîche et locale, mettant en valeur les saveurs des crustacés et poissons.
Mixer deux cultures dans le mariage // Photo : Elias Visuals

Crédits photo : Elias Visuals

Mixer deux cultures dans le mariage // Photo : Elias Visuals

Crédits photo : Elias Visuals

Byblos sur mer à Jbeil

Une nouvelle fois, le lieu et le menu étant bookés, on a essayé de coller aux traditions (dans la mesure du possible) :

  • Réception chez les parents avec les douceurs sucrées (baklavas, tuiles d’amandes et chocolats souvenirs – eh oui, au Liban, pas de cadeaux aux invités à côté de son assiette comme en France, le souvenir, c’est le chocolat emballé aux couleurs du marié et/ou de la mariée)
  • Sortie de la maison sous les pétales de rose et les “lilili”
  • Trajet en (grosse) voiture blanche avec ton témoin (en l’occurrence avec mes témouines)
  • Entrée dans l’église au bras de Chouchou (à l’orientale, même si aujourd’hui, plus grand monde ne le fait)
  • Entrée dans la salle du dîner au son du dabké (tu te rappelles, le truc très bruyant, ha ha)
  • Cocktail de bienvenue à l’arrivée au restaurant (oui, rien à grignoter, juste de quoi picoler, histoire de désaltérer – il fait effectivement chaaaaaud)
  • Bal pendant le repas
  • Etc. etc.
Mixer deux cultures dans le mariage // Photo : Elias Visuals

Crédits photo : Elias Visuals

Mixer deux cultures dans le mariage // Photo : Elias Visuals

Crédits photo : Elias Visuals

Mixer deux cultures dans le mariage // Photo : Elias Visuals

Crédits photo : Elias Visuals

Mixer deux cultures dans le mariage // Photo : Elias Visuals

Crédits photo : Elias Visuals

Et pour ceux qui ne suivent pas ?

Eh oui, ce n’est pas toujours évident d’emmener tout le monde avec soi quand on se marie à l’étranger. Même si on a été gâtés par la présence de nos proches, on a souhaité faire quelques clins d’œil à nos cultures respectives durant le mariage dans le pays de l’autre (oui, ce n’est pas évident, dit comme ça).

En France :

  • On a lu un texte d’un poète libanais (Khalil Gibran) à l’église.
  • On a ajouté deux pièces cocktail libanaises à notre cocktail français : une verrine de tabouleh libanais et une cuillère de moutabbal (caviar d’aubergine), histoire de faire découvrir quelques nouvelles saveurs à ceux qui ne pourraient pas venir au Liban.
  • On a également ajouté dans les assiettes du dessert des baklavas, spécialement venus du Liban dans les valises de Beau-Papa, de nos témoins, des oncles, etc.
  • Sur la table d’accueil, j’ai apposé un cadre représentant une ville libanaise offert en mars pour notre mariage par l’oncle et la tante de Chouchou.
  • Mon papa a fabriqué de ses petites mains un panneau directionnel mentionnant, entre autres, Byblos.
  • On a ouvert notre bal sur une musique traditionnelle libanaise (à la base, ça devait être une chanson française, puis une libanaise, mais on a couaqué – et ce n’était pas plus mal, ha ha).
Mixer deux cultures dans le mariage // Photo : Lauren Kim-Minn

Crédits photo : Lauren Kim-Minn

Tabouleh libanais par Guyon Traiteur

Mixer deux cultures dans le mariage // Photo : Lauren Kim-Minn

Crédits photo : Lauren Kim-Minn

Mixer deux cultures dans le mariage // Photo : Lauren Kim-Minn

Crédits photo : Lauren Kim-Minn

Au Liban :

  • On a transporté dans nos valises des spécialités sucrées nantaises (berlingots et rigolettes) pour les servir à la réception chez les parents. J’ai également tenu à faire moi-même mes madeleines (la veille) car aucune sur place ne me convenait, et on n’avait trouvé personne en France pour nous les livrer à temps, dans de bonnes conditions, etc.
  • On a opté pour une décoration florale plutôt européenne (en tout cas au restaurant).
  • On a ajouté les fameux souvenirs à la française à côté de chaque assiette. En l’occurrence, on s’est quand même adaptés puisqu’on a servi une petite fiole d’huile d’olive (huile d’olive de la maman de Chouchou) remplie avec tous les cousins de Chouchou et agrémentée d’une feuille de « Zeitoun » – d’olivier – à côté du bouchon (spéciale dédicace à la cousine de Chouchou qui a eu l’idée).
  • On a ouvert notre bal cette fois-ci sur une musique française.
Mixer deux cultures dans le mariage // Photo : Elias Visuals

Crédits photo : Elias Visuals

Mixer deux cultures dans le mariage // Photo : Elias Visuals

Crédits photo : Elias Visuals

Mixer deux cultures dans le mariage // Photo : Elias Visuals

Crédits photo : Elias Visuals

Mixer deux cultures dans le mariage // Photo : Elias Visuals

Crédits photo : Elias Visuals

Voilà, tu sais tout. On n’a pas voulu en faire trop, on a voulu le faire discrètement pour ne pas trop entacher l’expérience de chaque pays, mais pour quand même faire profiter tout le monde de nos deux cultures.

Et toi, tu as dû aussi jongler entre deux cultures pour ton mariage ? Comment as-tu intégré les traditions de vos deux pays ? Raconte-moi…



22 commentaires sur “Mariage mixte : comment mixer deux cultures ?”

  • Quelle organisation ! Vous avez vraiment assuré, car dans vos 2 mariages, vous avez réussi à mixer vos cultures, et quand tu le racontes, ça a l’air tellement naturel, alors qu’en fait ça a dû être un boulot de malade !!!
    Je vais encore me répéter Mme Gypsophile, mais vraiment, vos photos sont sublimes et reflètent tellement votre bonheur lors de vos mariages ! Tu nous fais rêver 😉

    • Merci Mlle Impatiente, merci beaucoup. Je dois avouer que ça ne m’a pas pesé et que je n’ai pas le souvenir de ce poids. Cela dit, on a eu 2 ans pour tout préparer donc c’est peut être aussi ce qui a joué, et ce qui nous a permis de penser à ces petits détails et de les mettre en place sans que ca nous impacte trop. Dis toi bien que j’ai passé des heures à chercher le bon contenant, et pour les berlingots et pour l’huile ! pour le tabouleh, on a du le goûter 3 fois avec le traiteur, lui faire parvenir la recette de Belle-Maman et lui apporter le boulgour !! ahaha, j’avais trop peur au scandale de la famille de Chouchou ! Mais je suis sûre que toi aussi tu vas nous faire rêver !! n’en doutes pas !

  • Quel travail pour ajouter des petites touches toutes en subtilité pour faire decouvrir vos 2 cultures! Beau travail l’ensemble est très harmonieux !

    • Merci beaucoup Mme Néfertiti <3 <3 <3, on a fait ce qui nous ressemblait tout en pensant à nos invités, on avait vraiment envie de partager cela avec eux ! sinon on se serait marié en solo finalement 😉

  • Oh lala mais tu as pensé à tout dis moi ! Quelle générosité on ressent et l envie de gâter vos invités , c est top ! ils ont du apprécie grandement et se régaler avec toutes ces attentions à leur égard pour qu ils sentent un peu chez eux quelque soit l endroit de l événement.
    Tu étais vraiment une belle mariée à chaque fois, de te revoir sur la photo au mariage libanais me fait dire que tu as vécu le rêve de chacune d entre nous! Pouvoir porter deux robes de mariage différentes pour satisfaire toutes tes envies !
    Des mariages exceptionnels Mme Gypsophile, vous avez grave géré et pouvez être fiers de vous !

    • Merci Mme Cerise, et ça me touche beaucoup. Et je dois bien avouer que l’opportunité de porter 2 robes, ben…j’ai kiffé lol, sans compter que j’ai aussi pu porter le pantalon 😉 à la cérémonie civile !!!! gnniii
      Ok j’arrête, je suis bien consciente de la chance que j’ai (eu) !

  • Madame Gypsophile, je suis définitivement fan de tes mariages ! Tu as réussi à faire tout ce que j’aimerais faire avec mon mariage en Espagne. Embarquer tes invités dans une ambiance propre et leur faire vivre une aventure. Et tous ces détails auxquels tu as pensé ! Vraiment beau boulot parce que niveau organisation, j’imagine pas le travail monstre.

    • Merci beaucoup Mlle Framboise, mais tu verras toi aussi tu vas les embarquer ! Perso, le fait que les gens se déplacent d’un pays à l’autre m’a énormément motivé à leur faire plaisir ! Ensuite comme je le disais, on a eu 2 ans pour tout préparer, en cadençant les choses histoire de ne pas finir fou ! ça va être top ton mariage tu vas voir, et je te le souhaite de tout coeur !!!

  • J’ai l’impression que tu t’en es sortie à merveille ! Et du coup je découvre tes photos : elles sont sublimes 🙂 Félicitations !!!

    Pour notre mariage mixte, on s’y prend un peu différemment parce qu’on a fait des fiançailles/mariage religieux cet été en Turquie, à la mode turque… jusqu’au bout, c’est-à-dire préparées super vite. Du coup je n’ai pas pu avoir ma famille sur place. Mais il faut dire qu’on avait prévu juste un dîner en famille et que la famille là-bas a en fait, de fil en aiguille, poussé à organiser une fête digne d’un mariage… !
    Bref, ça m’a permis de voir comment c’était “en vrai” là-bas… et de me laisser les mains plus libres pour le mariage en France pour mixer les traditions ^^ Car pour le coup, j’ai vraiment envie d’un mariage qui nous ressemble, et qui prenne donc les traditions qu’on aime dans chacun des pays. J’ai envie qu’on mange turc (c’est tellement bon !), mais je te dis pas la galère pour trouver un traiteur turc en France… idem pour avoir un DJ bilingue pour que tous les invités comprennent tout, et capable de mixer les deux styles de musique…
    Il nous reste trois mois et on est super à la bourre pour ces deux postes importants ^^ Mais si on y parvient, ce sera vraiment chouette ! Après, tout est dans la déco (un style épuré français mais les couleurs et symboles de la Turquie, que j’adore), et il ne nous reste qu’à croiser les doigts pour que les invités se mélangent un peu, sans faire trop bande à part…

    Encore bravo pour ta belle réussite, c’est chouette de voir un autre mariage mixte !

    • Ayliiiiiin, mais ça fait super longtemps ! je crois me souvenir de toi ! alors comment se sont passées tes fiancailles/mariage en Turquie ? tu étais contente ? je serais super contente de voir tes photos !! et je te félicite déjà pour cette étape !
      Je te comprends tellement de vouloir garder la main pour votre mariage en France, et de faire qqc qui vous ressemble davantage. Et nous aussi on avait cherché un moment un traiteur libanais pour faire un atelier, mais ça s’est avéré compliqué pour 2 aspects : la qualité, pas évident comme toi de trouver un “bon” ; et ensuite le budget. Vous vous mariez quand du coup et où ???

      • Ouiii ça fait trop longtemps, je n’ai suivi le blog que par pointillés pour cause de retard atroce dans mes préparatifs ^^
        Les fiançailles en Turquie étaient super, j’ai été vraiment contente de découvrir comment ça se passe en immersion totale ! Ca a aussi été épuisant (10 jours pour tout organiser sans que personne sache vraiment ce qu’on devait faire, beaucoup de pression sur moi alors que je ne connaissais ni la langue ni les traditions…), mais franchement, je ne regrette pas, c’était vraiment important pour moi de vivre ça. Et pour mon mari-fiancé aussi 🙂 On a même pu prendre des cours pour apprendre la danse traditionnelle que les mariés font là-bas, on s’est éclatés et on a épaté les convives, hé hé.
        On se marie en Juin dans les Hautes-Alpes (en plus on n’habite pas sur place, ha ha), et on va goûter le potentiel traiteur… ce weekend. Oui oui. Tout est sous contrôle (ou pas !) ^^
        Je serai ravie de t’envoyer des photos ! Tu as un mail ?

        En tout cas, je souris devant celles du Liban avec les tambours et les fez : ça pourrait aussi bien être la Turquie… Faut avouer que ça rend super chic ! J’ai fouiné un peu sur ton profil, mais je n’en ai pas trouvé d’autres, alors si tu en as… *sort les yeux de chat potté*

        Merci pour tes récits et tes commentaires qui font toujours chaud au coeur !

  • Déjà juste en lisant ton récit, on est transporté facilement dans tes 2 mariages. Mais alors découvrir tout cela en images… pour ma part en tout cas, ça finit de me séduire totalement !!!
    Le lieu à Nantes est juste magnifique (bon en même temps j’avoue, Vallet c’est déjà adorable comme bourg), si j’avais décidé de me marier là-bas j’aurais certainement été visiter ce domaine 🙂 Et que dire du restaurant au Liban ??? Wahoooooo <3

    J'adore votre décoration, vraiment tout est harmonieux et délicat c'est sublimissime ! A mon mariage aussi il y aura des petits clins d’œil nantais (forcément 😉 ) et les berlingots en feront partie, c'est certain ^^

    Vous avez super bien bossés en tout cas, que ce soit pour votre mariage en France ou au Liban. Chapeau bas à vous deux 🙂
    Et vous êtes beauxxxxxxx… comment ça je l'ai déjà dit plusieurs fois ?! hihihi 🙂

    • Merci merci beaucoup Nala, toujours un mot gentil, toujours des compliments. Tu es vraiment adorable. Je te remercie pour tous ces qualificatifs et je plussoie bien sûr les berlingots nantais ! tu vas les prendre où ?

      • J’avoue ne pas encore y avoir réfléchi mais je profiterai certainement d’un séjour dans la région 😉 Rien de tel que s’approvisionner à la source ! Idem pour le vin… ^^

        Pour les petits pots qu’il te reste… tu chercherais pas à les vendre par hasard ?! 😊

  • Tu me ferais presque regretter notre choix de ne faire qu’un mariage dis donc!
    Je suis admirative de votre organisation et de ce que vous avez réussi à faire pour mêler vos deux cultures… Et je vais sûrement m’en inspirer! :p
    Chapeau Mme Gypsophile!

    • Merci Mlle Piment, prends tout ce que tu veux (d’ailleurs il me reste plein de bocaux ahaha) ! et merci pour tes jolis mots. On a essayé, on a eu la chance d’avoir le temps et de pouvoir se permettre de le faire, et il semblerait qu’on ait réussi à transmettre ce que l’on souhaitait. Donc je ne peux qu’être ravie, il faudrait être difficile pour penser l’inverse ! J’attends de voir du coup ce que tu vas faire !!!!

  • Olalala les filles merci pour vos commentaires qui m’ont fait tellement plaisir, et le mot n’est pas à la hauteur. Merci vraiment du fond du coeur, et je suis sûre que vous aurez toutes un merveilleux mariage également aussi beau que le nôtre, et pour celles déjà mariées, comme je sais que vous avez également eu une magnifique journée, je vous souhaite encore mieux pour le renouvellement des voeux ahahah !

  • Ah la la Madame Gypsophile, je t’admire pour avoir réussi ce tour de force d’avoir su allier si magnifiquement vos deux cultures, vous avez su faire plaisir à vos invités. On voit vraiment que vous y avez mis tout votre coeur et c’est magnifique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *