Un mariage de Noël à l’ancienne, chapitre VI : nos prestataires (GROS) coup de cœur ! Partie 2 : le photographe

La dernière fois, je t’ai laissée sur ta faim (ha ha) en te parlant de notre super traiteur. Maintenant, place à celui qui nous permettra de regarder chaque jour, chaque minute, chaque seconde nos souvenirs de mariage (je pense évidemment à Madame Suzette en disant ça) !

Trouver un photographe de mariage

Crédits photo (creative commons) : Paul

Quel photographe et quels critères ?

Comme dit précédemment, le photographe est un incontournable pour nous, presque autant que le traiteur… On ne va pas se mentir, j’ai passé beaucoup trop de temps sur Pinterest et tous les sites des photographes phares de la weddingsphère… C’était tellement beau, tellement doux, tellement magique, tellement cher…

Je sais que tout travail mérite salaire, que les artistes doivent être payés pour leur travail (dixit l’écrivain, hein !) et que faire le reportage d’un mariage est à la fois exténuant et stressant. Sans parler de « l’après ». C’est souvent une branche particulière, et ne s’improvise pas photographe de mariage qui veut.

Je comprends donc les prix habituellement pratiqués, qui sont néanmoins élevés pour notre budget. Par contre, je ne comprendrai jamais les devis à 4000€ la journée ! J’espère qu’à ce tarif, ce sont des stars intergalactiques de la photo… BREF.

Pour mon mariage, il y a également une légère contrainte : la nuit. Au tout début, notre mariage devait se dérouler à la toute fin de la journée, avec une très certaine possibilité de sortie de nuit… Gloups !

Pour choisir, j’ai quelques critères en tête :

  • moins de 1000€ (un vendredi hors saison, ça devrait être possible)
  • pas de photos de couple
  • possibilité de faire l’impasse sur la soirée si c’est trop hors budget
  • un livrable total du reportage sans supplément

De plus, et c’est non négociable pour moi, je veux un contrat. Oui, je veux travailler avec un professionnel à son compte ou en agence, avec un échange, des traces… Bride juridique… J’ai pourtant bien conscience que si ton photographe est un escroc, contrat ou pas, tu n’auras pas tes photos, mais ça me rassure néanmoins. Une amie très chère s’est fait arnaquer par son photographe de mariage et aujourd’hui, elle n’a pas ou très peu de photos de son joli jour. Ça m’a fait beaucoup de peine pour elle, et M. Wayne et moi voulons à tout prix éviter ça. Sans parler du fait que sans contrat, il pourrait se désister sans raison, hein !

Here we go again !

Le choix de mon photographe // Photo : Franck Guiraud

Crédits photo : Frank Guiraud

Un extrait des préparatifs

**Attention ma bride : certains photographes te proposeront un livrable de cent/deux cents photos de ton mariage, et pour le reste, tu devras payer des suppléments. Oui oui, je t’assure. Ils pourront même « omettre » de te donner directement THE photo avec Roméo pour que tu l’achètes. True story entendue pour un autre mariage. Lis bien ton contrat, vérifie avec ton prestataire qu’il te donnera l’intégralité de ton reportage (attention, ça ne veut pas dire l’intégralité des photos qu’il a prises, non, le photographe – et c’est aussi une grosse partie de son travail post-prod – va trier les deux mille/trois mille/dix mille photos faites le jour J, les retoucher et t’en donner les meilleures : c’est ça que l’on appelle le reportage), et que ce reportage sera bien libre de droits. C’est fastidieux, mais ça peut te sauver de prendre le temps de discuter de tout ça.**

Me revoici donc en recherche, tout en bavant sur les sublimes reportages des copines Dentelle ou des blogs mariage. Moi aussi je veux ça… Moi aussi je veux être dans un magazine – en fait non, pas du tout, mais bon, parfois, on a des phases bridezilla très étranges.

Le prestataire qui fait « flash » (oui, oui, le mariage me donne de l’humour)

Les demandes sont envoyées, les premiers contacts pris. Au téléphone, certains me plaisent, mais soit leur tarif est trop élevé, soit nous ne nous comprenons pas.

Par exemple, je suis tombée sur une photographe qui voulait ABSOLUMENT faire une séance de couple le jour J dans un parc. C’est notre choix de ne pas en vouloir. Déjà, parce que M. Wayne tient absolument à me voir pour la première fois lors de mon entrée à la mairie (et nous n’avons pas été déçus de cette attente, je te raconterai !) et qu’il n’est pas envisageable de laisser nos invités tout seuls plus tard, et ensuite, parce que nous ne sommes pas à l’aise tous les deux à l’idée de poser pendant une heure dans un(e) parc/rue/champ/grange/château avec des mises en scène. Sans oublier que ce sera l’hiver ! Nous voulons donc ne demander à notre photographe que quelques portraits de notre couple, et voilà !

Nous ne rencontrons finalement qu’un seul photographe. Il habite tout près de la maison ! Penses-y, ma bride, essaye de favoriser la proximité, ça t’évitera les frais de déplacement. Et il travaille par « options » : préparatifs, cérémonie, vin d’honneur, soirée… C’est modulable, rien n’est imposé, sans parler du prix qui est très compétitif.

Frank est un passionné de photographie ! Notre rendez-vous se passe très bien, nous avons le même feeling qu’avec notre traiteur. Il nous explique qu’il ne nous montrera pas beaucoup de photos de ses mariages, quelques-unes à chaque fois, pour ne pas nous influencer, mais il nous donne toutefois un aperçu de son travail. Chaque mariage est unique, l’ambiance, les convives, le thème… Tout est très bien présenté.

Le contrat inclut le livrable de TOUT le reportage photos sur clé USB (je me suis toujours demandé ce que les photographes faisaient des photos de mariage retouchées que les gens n’achetaient pas en supplément de leur forfait… C’est quand même ridicule de passer du temps dessus et de les jeter, non ?).

Et puis, Frank nous fait une très belle remise commerciale sur notre devis, et nous sommes bien en dessous de notre budget maximum. Nous avons l’option préparatifs, cérémonie, photos des invités en intérieur, vin d’honneur et soirée. La totale ! Elle n’est pas belle, la vie ? C’est parti, nous signons !

Le choix de mon photographe // Photo : Franck Guiraud

Crédits photo : Frank Guiraud

Quand les sites de mariage brouillent tes pensées, mais que la raison et le résultat te font bondir de joie…

Après mes lectures de blogs et les témoignages de bon nombre de mariés, je choisis l’option de faire une pré-liste des photos que je souhaitais pour le mariage. Elle contient celles des invités, mais aussi celles de la déco, des petits détails, des ambiances, de toutes ces choses qu’en tant que future mariée encore lucide (ce que tu ne seras pas le D day), tu as envie d’immortaliser. Oui, ça te donne un aspect très militaire, mais tu seras très contente au final. Ça te fait gagner un temps fou dans les photos de groupe, et tu ne seras pas déçue à l’arrivée de ne pas avoir oublié Tata Paulette ou tes MAGNIFIQUES centres de table.

Quelques jours avant le mariage, nous reprenons contact avec Frank pour fixer les horaires et débriefer sur le déroulement de la journée.

Le jour J, Frank arrive à notre chambre d’hôtes où je me prépare, entourée de mon équipe. Nous y sommes et la magie opère. Frank est très professionnel, il sait EXACTEMENT quoi faire et saisit le bon angle. Il est très efficace quand il s’agit de gérer les invités, la photo de groupe officielle et les portraits des invités avec les mariés. Je ne me sens pas gênée par sa présence, les convives non plus et il se fait très discret. Je le cherche même parfois… ah bah oui, il est là !

Il est disponible et nous a bien demandé en amont de lui indiquer si nous avions envie d’une photo en particulier à tel ou tel moment. Pour capturer la magie de l’instant. Et ça ne manque pas ! Nous faisons quelques photos improvisées de nuit avec M. Wayne et mes parents. Elles font partie de mes préférées.

Le mariage terminé, il nous donne à tous nos identifiants pour accéder à la galerie en ligne où les photos seront visibles trois semaines plus tard. C’est un délai plus que raisonnable, mais pour moi, c’est looooooooooooong ! Heureusement, je savoure les photos des invités en trépignant attendant.

Le surlendemain, nous partons en voyage de noces et nous avons un petit cadeau teaser ! La beauté du cliché me rend encore plus impatiente d’avoir le reste.

Puis les jours passent, nous sommes à une semaine de la livraison et je commence à avoir peur. Et si nous n’avions jamais les photos ? Si la carte mémoire n’avait pas marché ce jour-là ? Si j’étais déçue de notre reportage ? Si j’étais moche sur toutes les photos ? Si nous n’en avions finalement que soixante dont des ratées ?

Entre-temps, j’ai la chance de voir les reportages des copines Dentelle. C’est somptueux, digne des magazines, et je me mets à craindre que le mien soit moins beau, moins bien. Je suis triste. C’est ridicule, car non seulement ce n’est pas une compétition du mariage Pinterest 2016, mais en plus, je n’ai aucun aperçu du travail de Frank, donc mes craintes sont à la fois infondées et injustes ! Enfin, l’important, c’est que nous ayons nos photos à nous !

J’avoue avoir regardé plusieurs fois la veille de la mise en ligne s’il n’y avait pas eu de l’avance dans la livraison… Mais tout est donné au jour dit avec, attention… cinq cent soixante-dix-neuf clichés. Et pas cinq cent soixante-dix-neuf clichés en vrac, cinq cent soixante-dix-neuf photos superbement travaillées. Je n’en attendais pas autant.

Je suis à la fois rassurée, très émue et très chanceuse d’avoir pu travailler avec Frank. Son travail est remarquable et tout y est.

Pour la petite anecdote, mon témoin d’amour m’a dit : « Le photographe était quand même bien présent, il est sur toutes mes photos… » Ce à quoi j’ai répondu : « Euh, oui, c’est son job ! Il était là pour ça… »  Comble : les photos que j’aime le moins dans notre reportage sont celles du dessert, car les « mieux cadrées » sont celles de mon témoin, qui n’a pas résisté à l’envie d’être devant les quelques secondes précieuses où les bougies scintillantes se sont allumées… Heureusement, il avait un smartphone d’une très grande qualité, je pourrai donc utiliser ses photos, et je l’aime très fort quand même !

Mais note à toi-même, ma bride : insiste bien auprès de tes invités sur la présence du photographe. C’est son métier et les gens auront des photos de votre beau jour grâce à lui, pas besoin de dégainer leur téléphone à tout va…À la base, nous voulions même demander à nos invités de ne pas utiliser leurs appareils du tout ! Mais je suis tout de même très contente d’avoir des photos backstage de mon mariage qui sont très réussies, et des souvenirs de ces moments où Frank ne pouvait pas être là.

Pour résumer, la recherche du photographe a été plus compliquée que celle du traiteur, mais le résultat est tout aussi formidable. Nous sommes comblés ! (À l’heure où je t’écris, je regarde encore nos photos…)

Le choix de mon photographe // Photo : Franck Guiraud

Crédits photo : Frank Guiraud

Je te laisse découvrir nos habits de lumière dans une nuit de presque Noël !

Rendez-vous dans une prochaine chronique pour découvrir qui sont nos prochains prestataires coup de cœur.

Et je te redonne le site Internet de notre photographe : Frank Guiraud.

Et pour toi ? Le photographe est-il un incontournable de ton mariage ? Quel budget penses-tu lui consacrer ? As-tu une idée précise du reportage que tu souhaites ? Dis-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



5 commentaires sur “Un mariage de Noël à l’ancienne, chapitre VI : nos prestataires (GROS) coup de cœur ! Partie 2 : le photographe”

  • Tu fais bien de rappeler tous ces petits conseils pour bien faire son choix, ça peut être très utile et éviter bien des déconvenues 😉 Ces petites photos me mettent en appétit et j’ai hâte de découvrir ton jour J !!

  • Suite au partage de ton article sur sa page facebook, Franck me fait découvrir ton univers.
    J’ai connu Franck au mariage de ma soeur, il est vraiment super, et on a bien accroché avec lui.
    C’était donc pour nous le photographe qu’il nous fallait. Même si a la différence de ma soeur, je ne me marie pas en région parisienne. Nous payons du coup les frais de déplacement, il sera logé avec nous tous sur le site du mariage, et il fera parti intégrante de notre journée.
    C’est vrai que c’est un des prestataires les plus importants pour nous aussi. Ce sera son travail qui fera nos souvenirs papier. Et avec Franck, on ne sera pas déçu j’en suis sûr.
    Tes photos sont superbes, je ferais le tour de ton reportage au fur et a mesure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *