Mon mariage normand et coloré : la journée

6 ans que j’ai laissé mon récit de côté alors que notre mariage fut une magnifique journée que je voulais m’empresser de te raconter. J’étais bien partie. Mais, en novembre 2014, j’étais très occupée par mon travail et nous avons acheté un appartement dans la foulée. Ce n’était pas évident de tout conjuguer et je me suis retrouvée enceinte en juin 2015 de notre petit garçon qui a 4 ans aujourd’hui et j’ai enchaîné des problèmes d’audition qui ont achevé mes restes d’audition. Je suis implantée cochléaire aujourd’hui et je le vis super bien. Bref, comme tu peux le voir, j’ai toujours eu un prétexte pour repousser et me dire que reprendre mon récit autant d’années après n’aurait pas de sens. Mais pour l’arrêt du blog j’ai décidé de me rattraper de te raconter un peu cette journée tellement réussie avec nos proches. Parce que nous aussi on fête nos 10 ans de rencontre, de bonheur, le 31 mai !

La découverte

Ce matin du 13 septembre, c’est l’effervescence. La salle du Clos Millet que nous avons louée pour 3 jours qui comporte un étage (que nous avons affectée aux enfants) est parée de mille feux.

Salle mariage Madame Cotentine

Crédit photo : Elodie Dubost Photographie

Nos parents nous y ont bien aidés. Après un passage chez le coiffeur et la maquilleuse, nous attendons la photographe pour l’heure du déjeuner ainsi que notre belle voiture décorée pour l’occasion.

Curieusement, je suis sereine et mon amoureux aussi. Contrairement à la tradition, nous avons dormi dans notre lit comme d’habitude. Nous avons juste décidé de nous habiller dans des pièces séparées et de nous retrouver dans le jardin pour nous découvrir… Nous sommes si beaux et si émus. C’est une journée tellement belle, où nous sommes les acteurs de la première journée d’une nouvelle vie !

Chaussures mariée Madame Cotentine

Crédit photo : Elodie Dubost Photographie

Robe Madame Cotentine jour J

Crédit photo : Elodie Dubost Photographie

Monsieur Maupertuis

Crédit photo : Elodie Dubost Photographie

Crédit photo : Elodie Dubost Photographie

Nos photos de couple avant la mairie

Le mariage à la mairie étant prévu à 15 heures, nous avons le temps d’aller au Château de Nacqueville pour faire nos photos de couple sous un beau soleil. Un temps rien qu’à nous, dans notre bulle avec ma meilleure amie et témoin pour nous accompagner, soulever ma robe et s’occuper de mon bouquet que je ne quitterai pas de la journée ! 😉

Crédit photo : Elodie Dubost Photographie

Crédit photo : Elodie Dubost Photographie

Crédit photo : Elodie Dubost Photographie

Maintenant que nous sommes mitraillés sous toutes les coutures en vue d’avoir de beaux souvenirs pour notre faire-part de remerciement notamment, il est déjà temps de retrouver nos invités à la mairie.

J’ai le droit à la voiture pour moi toute seule. Mon futur mari devant arriver dans notre Clio habituelle. Nos invités sont déjà là. C’est très bizarre. Je suis attendue et tout le monde me regarde. Une petite fille qui passait par là est venue me faire un bisou en disant à sa maman « Regarde Maman on dirait une princesse » Trop mignon et émouvant. Comme nous sommes les derniers à se marier ce samedi-là, nous avons le temps. J’avais demandé aux invités de rentrer dans la salle, mais tout le monde discutait encore. Je voulais arriver la dernière dans la salle des mariages mais en fait mon père m’y a guidée la salle encore à moitié vide. Qu’à cela ne tienne, la mairie n’était qu’une répétition du moment le plus solennel à nos yeux, l’église.

Crédit photo : Elodie Dubost Photographie

La mairie

J’ai parfois vu ou lu des mariages où le maire ou l’adjoint au maire a pu faire un discours personnalisé. Ça n’a pas été notre cas mais ce fut quand même sympa et agréable. Nous avons pu faire l’échange de nos consentements (sans nos alliances que nous gardions pour la cérémonie religieuse à suivre) face à notre famille. L’adjointe a proposé de venir de notre côté pour que nous puissions partager l’émotion avec tout le monde, et a demandé à tout le monde d’applaudir. J’avoue, c’est original et marquant.

Crédit photo : Elodie Dubost Photographie

Crédit photo : Elodie Dubost Photographie

Crédit photo : Elodie Dubost Photographie

La mairie étant distante de 100 mètres de notre église, nous avons remonté l’allée à pied tous ensemble, en cortège. Je donnais le bras à mon père prête pour de nouveaux moments d’émotions pour rentrer dans l’église.

L’église

Pour mon entrée, nous avons choisi un morceau de Lisa Gerrard, « Sanvean » qui nous procure toujours beaucoup d’émotions à mon mari et moi. En théorie, le morceau fait 2 minutes 23 mais nous avons choisi qu’une partie parce que notre église était petite. Mais cela fit sensation. Un tourbillon d’émotions pour tous !

Je ne ferai pas beaucoup de détails concernant cette cérémonie car je ne sais pas trop parler de religion et que je n’aurai que cette chronique de clôture pour rattraper le temps. Mais je peux te dire que nous avons choisi d’axer les textes de notre bénédiction sur la maison bâtie sur le roc. Les valeurs de ce texte étant très importantes pour nous. Notre prêtre, en situation de handicap lui aussi fera une magnifique homélie à ma santé, au handicap et à la vie. Un texte apprécié de tous.

Il est déjà temps d’échanger nos alliances attachées dans ce magnifique écrin créé par mon mari avec cette phrase du Petit Prince : « Mais si tu m’apprivoises nous aurons besoin l’un de l’autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde ».

Crédit photo : Elodie Dubost Photographie

Après de nouveaux applaudissements, il est déjà temps de sortir sous les confettis de nos invités et une haie d’honneur de parapluies (de Cherbourg, bien sûr !) au son de Sansemilla « Tout le bonheur du monde ». On y tenait et le rendu était vraiment génial. Tu ne trouves pas ?

Crédit photo : Elodie Dubost Photographie

Notre salle et la soirée au Clos Millet

Nous nous attardons un peu à discuter avec nos invités sur le parvis mais on ne peut pas rester trop longtemps, un baptême doit débuter après nous. Alors on demande à tous de reprendre la route et de se retrouver à la salle.

Heureusement que le mariage est passé, la brume se monte, le temps est moins beau et il fait soudain très froid. Dommage pour le vin d’honneur prévu dehors et pour les photos de groupe qu’on expédie. On va s’adapter. Le traiteur rapatrie le buffet dans l’espace de danse de manière à ce qu’on se réchauffe un peu. Je n’aurai le temps d’attraper qu’un petit canapé. Trop accaparée par les échanges avec les uns et les autres.

Crédit photo : Elodie Dubost Photographie

Crédit photo : Elodie Dubost Photographie

Crédit photo : Elodie Dubost Photographie

20h30 c’est enfin le temps de se mettre à table. Tout le monde prend place et nous entrons sous la chanson « Elle voulait revoir sa Normandie ». Pas très romantique, mais drôle et approprié. L’occasion de lancer officiellement les festivités avec dynamisme.

Crédit photo : Elodie Dubost Photographie

Crédit photo : Elodie Dubost Photographie

Pour rythmer la soirée, nous avons prévu un grand quiz déjà disponible sur les tables avec le menu à onglets créés par mon mari. L’objectif était que les invités glanent des indices sur les mariés et puissent avoir des points. Ils devaient aller de tables en tables pour discuter, se poser des questions entre eux. Nous avions décidé que nous ne les aiderions pas puisqu’en fin de soirée, nous avons compté les points et attribué des lots. On a beaucoup ri. Un fil rouge dont on parle encore 6 ans après. Nous avions également prévu quelques jeux de danse très sympas entre les plats ainsi que le jeu du parapluie.

Il est proche de minuit, il est temps de dévoiler notre première danse et notre pièce montée. Nous avions inventé une chorégraphie sur la musique de « Chantons sous la pluie ». Mon mari a très bien dansé et nous avons passé un agréable moment.

Crédit photo : Elodie Dubost Photographie

Je n’ai pas de photos de l’étage, mais nous avions deux baby-sitters qui se sont formidablement débrouillées pour s’occuper des 10 enfants que nous n’avons pas vus de la soirée. Trop occupés à jouer entre deux pas de danse avec nous sur le dance-floor.

Je n’ai pas non plus de photos du retour de noces le lendemain mais la plupart de nos invités sont revenus pour bruncher avec nous. Et comme par magie, le soleil est revenu nous faire coucou. Nous avons pu jouer dehors au Molki et discuter plus calmement avec nos invités que nous n’avions que brièvement vus la veille.

Tu sais quoi, en fait, tu avais raison, ça fait fichtrement du bien de se replonger dans ces souvenirs. J’ai adoré cette journée et je referai tout pareil. Juste une chose que je changerai : je prendrai juste plus de temps pour faire des photos avec ma Maman. Nous n’en avons pas vraiment et cela nous a fait beaucoup de peine quand nous nous en sommes rendues compte deux jours après, avant de partir au Portugal en voyages de noces. Mais mon super Papa a réussi à réparer ça et c’est le plus important !

Alors, oui, Mademoiselle Dentelle se termine mais toi, tu as encore des souvenirs à vivre aussi beaux et aussi forts que ceux que nous avons vécus. Alors inspire toi de tout ça et vis, prends et aime !

À bientôt ! 

Jeune trentenaire et normande d'origine (du Cotentin plus précisément), j'ai épousé mon amoureux normand en septembre 2014 devant nos familles et nos amis. Notre mariage fut à notre image : 100% normand et très coloré ! Des préparatifs au jour J, tout fut pensé au millimètre. Des dahlias, des pompons de soie, une haie d'honneur avec des Parapluies de Cherbourg, une ouverture de bal chorégraphiée sur "Chantons sous la pluie" et plein de surprises...Bref, du bonheur, de l'émotion, des rires, à haute dose ! Ce fut une magnifique journée que je vais avoir beaucoup de plaisir à revenir te raconter.

Commentaires

  • Avatar
    Mademoiselle Couture
    Répondre
    25 mai 2020

    Oh mais que je suis contente d’avoir la suite (et fin) de ton mariage! J’épouse un Cherbourgeois en Novembre et j’étais triste de ne pas avoir la fin de ton histoire. Ca avait l’air top! j’aime beaucoup cette idée de nom de tables en accord avec les hauts lieux du Cotentin!

  • Avatar
    Madame Chaton
    Répondre
    26 mai 2020

    Le lieu de votre mariage est magnifique ! J’aime beaucoup aussi cette photo de vous sortons de l’église sous les cotillons et parapluies de Cherbourg. C’est chouette que tu sois venue nous raconter tout ça car en effet ça avait l’air d’être un superbe mariage 😍 félicitations pour vos 10 ans de vie commune et votre petit garçon ! Fêtez bien ça tous les 3 !

Poster une réponse