Mon mariage sera-t-il parfait ?

Voilà, nous y sommes ! Dans un mois, nous nous dirons « oui ! ». Bientôt deux ans que Roméo a préparé sa demande en cachette et m’a demandé de l’épouser, tout tremblant de stress et d’émotion. Deux ans ! Ou vingt-quatre mois, ou 730 jours… (je suis douée avec les chiffres, non ?) que nous avons plongé dans la fabuleuse aventure du mariage.

Alors, mon mariage sera-t-il parfait, conforme à toutes mes espérances ? Depuis deux mois, pas un instant ne s’écoule sans que j’essaie de me projeter au milieu de cette folle journée qui nous attend, et ça me fait des chatouilles dans le ventre et dans le cœur.  Je ressemble déjà à un véritable chamallow, et je regarde chaque jour mon futur mari avec tout l’amour et la tendresse que je lui porte. « Je t’aime, un peu plus qu’hier et un peu moins que demain… » Je me sens sereine, je vais épouser l’homme que j’aime et je n’ai pas peur.

Pourtant, Oh non ! Tout n’a pas été toujours rose tout au long de ces deux années de préparatifs. Je peux même t’avouer qu’à six mois du mariage, je suis rentrée dans une panique terrible. Mon cerveau bouillonnant d’idées (et d’envies) et moi, nous étions affolés de ne pas pouvoir passer à l’action, aux choses concrètes, on n’attendait plus que le « feu ! » de départ, on trépignait, on voulait commencer la préparation au mariage religieux, les choix des chansons, déposer le dossier à la mairie… Oui mais « Mademoiselle, le dépôt du dossier en mairie, c’est au plus tôt trois mois avant le mariage, car vos actes de naissance doivent dater de moins de trois mois ! (a dit le gentil bonhomme de l’état civil) – Mademoiselle, on fera un point à environ un mois du mariage. (m’a rassurée le DJ) – Mais Mademoiselle, la première journée de préparation n’est programmée qu’en avril avec tous les autres couples ! (s’est défendu notre adorable prêtre). Ok, je me rends, je vais ronger mon frein et je reviens.

Et puis nous avons abordé les préparatifs concrets, rencontré notre maître d’hôtel sur le lieu de réception pour prendre nos marques avec lui, trouvé chacun nos habits de lumière, j’ai été rassurée par mes essais coiffure et maquillage, nous avons trouvé une petite chorale pour chanter à l’église. Cela n’a malgré tout pas réussi à apaiser totalement mon stress, car j’ai vécu en parallèle de nombreux mois difficiles au travail. Je travaillais pour deux, je rentrais à 21h chez moi, lessivée par la pression que je dois supporter chaque jour, et me lamentait devant cette to do list qui n’avançait guère. Et le stress (des préparatifs, du concours que je préparais pour le mois de juin, du travail…) ça use, ça use, comme les kilomètres à pied dans la chanson ! On ne peut pas dire que ça a été un long fleuve tranquille, mais je me suis accrochée à tout ce qui me rendait la vie douce au quotidien, malgré la fatigue et l’énervement.

Tu vois, tout n’a pas été rose, et pourtant aujourd’hui, j’ai profondément hâte d’y être. On est loin d’être au point, on est même plutôt en retard sur certaines tâches. Par exemple, nous n’avons toujours pas fait le point avec notre DJ, nous n’avons pas encore réfléchi à la question des chansons (de la première danse, de l’entrée à la mairie, de l’entrée à l’église, de l’entrée dans la salle, de… bon j’arrête, parce que je sens que ça va suffire à faire surgir le stress !), mais je n’y peux rien, je l’ai enfin compris ! Nous bouclons donc les derniers préparatifs comme nous pouvons, et tant pis s’il me manque deux guirlandes de fanions au plafond. Comme moi, tu dois régulièrement lire ou entendre depuis le début de tes préparatifs que ce n’est pas grave si tu n’as pas mis en place toute la déco que tu  avais listée sur ton rétroplanning, et parfois, tu as eu envie de leur dire « mais si ! C’est grave ! ». Malheureusement, aujourd’hui, j’ai le regret de t’avouer que j’ai rejoins ce camps, je t’abandonne lâchement et à mon tour je te dis « non, ce n’est pas grave. Toi seule savait qu’il fallait 10 guirlandes au plafond au lieu de 8. Je te jure. » À force d’entendre ma Maman répéter, avec douceur et sans arrière pensée quand elle voyait poindre en moi un élan de panique, qu’à son mariage, il n’y avait pas eu autant de petits détails et qu’on y avait quand même bien mangé, bien ri et bien dansé, je me suis enfin dit (par moi-même, et non plus par la bouche des autres) que c’était ça, la clé du bonheur !

Amoureux en route

Crédits photo (creative commons) : Unsplash

Mon mariage ne sera donc pas parfait (quel scoop !) , il sera « parfaitement imparfait », selon l’expression désormais consacrée de Mme Gezillig, et j’aime beaucoup cette idée ! J’aime bien penser qu’on rigolera peut-être longtemps de certains couacs et autres imprévus. Désormais, je ne vois que l’amour dont nos proches nous entourent et l’envie irrésistible de découvrir mon mari en tenue de marié et les yeux brillants d’émotion. J’ai adopté la politique de l’autruche, je répète en boucle « je vais bien, tout va bien ! », et en plus, c’est vrai que ça va bien, tout compte fait. La vie se chargera d’imaginer le reste ! (On se trouve le Mantra qu’on peut. Hum.)

J’ai écrit cet article spontanément en laissant, pour une fois, mon humour douteux de côté et en m’ouvrant un peu plus à toi, certainement pas pour te faire la leçon, car je suis moi-même bien loin de la future mariée modèle, et parce que oui, on ne se refait pas, j’ai encore de belles bouffées de stress ! Mais j’ai l’impression de relativiser un peu mieux. Je t’ai simplement écrit aujourd’hui en espérant que mon expérience fasse un peu écho en toi, et que tu sois rassurée : nous passons toutes par des moments de stress, on a beau être armées jusqu’aux dents et prévenues de tout ce qui peut nous arriver, on ne pourra jamais s’empêcher d’angoisser, après tout, nous sommes humains. Mais malgré tout, ne perds jamais de vue ton objectif : célébrer l’amour ! Et ça, aucune guirlande de fanions ne pourra jamais rivaliser avec ce sentiment.

Comme l’a si bien écrit Maurice Carême, « Le bonheur, c’est tout petit »…

Prends ma main et suis-moi, on va se marier !

Et toi ? Comment comment te sens-tu à l’approche de ton grand jour ? As-tu des trucs qui t’aident à vaincre cette satanée dernière ligne droite ? Raconte-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



27 commentaires sur “Mon mariage sera-t-il parfait ?”

  • Merci pour cet article tout en spontanéité Mlle Peach! A un mois et demi de la date tant attendue pour ma part, j’ai des épisodes de panique, de gestion totale, d’euphorie, tout ça mélangé!!
    P.S: nous on a pu déposer le dossier à la mairie 12 mois avant, ce qui comptait c’était que l’extrait de naissance ait moins de trois mois au moment du dépôt du dossier. On ne pouvait pas le faire plus de 12 mois avant par contre. J’étais la première à l’ouverture de la mairie pour le déposer pour être sûre d’avoir le dernier créneau de la journée (c’était avant de savoir que le dernier créneau était à 11h30… bref je m’égare!)

    • Oui, c’est un savant mélange d’émotions qui s’intensifie plus on se rapproche de la date en fait !

      Pour la mairie, nous on ne pouvait que réserver le créaneau 1 an avant, retirer le dossier à remplir 5 à 6 mois avant, et enfin le déposer entre 3 et 1 mois avant… en fait je crois que c’est au bon vouloir des mairies à chaque fois et qu’il y autant de façons de faire que de communes de France ^^

  • Un très bel article qui reflète beaucoup les états d’âme des futures mariées ! Nous sommes vraiment impatientes, et deux ans, c’est long, alors déjà bravo ! Nous on a fixé à M-10 et c’était beaucoup trop long, j’avais envie de prendre les rendez vous tout de suite mais non !

    • Oh oui 2 ans c’est très (trop) long, mais je voulais à tout prix être débarrassée de mon concours pour profiter sereinement, alors ça s’est fait comme ça… Roméo s’y est pris trop tôt pour faire sa demande ^^

  • Je suis fan de cet article! (Bon, en fait, je suis fan de tous ceux de Mademoiselle Peach).

    Je suis aussi à 1 mois et 1 jour (note les 24 heures…) de notre joli jour…

    Je passe par tout ce que tu as décrit. Notamment cette nuit… !!! Après le dernier RDV avec notre traiteur hier soir…

    Donc merci pour cet article qui fait du bien !! Et merci aux mamans qui ont toujours les bons mots contre les maux…

    Je ne dirai pas mieux que ta dernière phrase… <3

    • Oh Claire c’est adorable, tu me touches énormément en m’écrivant ça, parce qu’on écrit avant tout pour être lues et pas seulement pour soi, et des retours comme le tien motivent vraiment à continuer ♡

      Allez courage, plus qu’un mois et nous y serons enfin… enfiiiiin !!

  • <3 Je suis heureuse qu'au milieu de tous mes bavardages il y a ait des idées qui marquent et qui servent.
    Et je vais pas me spoiler mais ce que tu dis dans cet article, c'est un peu le message que j'ai mis dans mon article "2 ans de mariage" à paraitre bientôt... ;)
    Alors profite de tes noces parfaitement imparfaites et surtout de ton mariage (le fait d'être mariée) pour le restant de ta vie, c'est tout ce que je peux te souhaiter ;)

    • J’ai hâte de lire ton article de 2 ans de mariage d’ailleurs 🙂 Que veux-tu, tu as marqué les esprits, il faut assumer son statut de star ! <3

      Merci pour tes gentils mots, je vais essayer de profiter à fond 😀

  • C’est un très bel article.
    Je suis un peu comme toi sur ces points. Je te souhaite d’avoir plein d’anecdotes rigolotes à raconter à vos enfants (mes parents adorent nous raconter qu’à l’église ma mère a sauté une ligne et n’a pas laissé le temps à mon père de dire « oui »).

    • Oui en plus personnellement j’adore les histoires de famille, alors j’espère en avoir de sympas à raconter à mon tour 😉 l’une de celles qui revient souvent à propos du mariage de mes parents, c’est le parrain de ma mère (très tête en l’air) qui est allé s’incruster sur une photo de groupe d’un autre mariage qui avait eu lieu à la même mairie, et qui n’apparaît donc pas sur la photo de mes parents… on a toujours imaginé la tête des autres mariés qui ont dû se demander toute leur vie « mais c’est qui celui-là ??? »

  • Salut Mlle Peach !
    Alala encore une fois l’impression de me lire, à la différence que je suis devenue une madame entre temps.

    La journée fut fabuleuse, mais bien trop courte, on a pas eu le temps de faire tout ce qu’on voulait, il m’a manqué des choses, j’ai des regrets sur d’autres et pour moi mon mariage n’était pas parfait … mais tu sais quoi ? Tous nos invités nous ont fait des éloges toute la journée, pendant tout le brunch, et encore maintenant sur notre site web et notre groupe privé FB. Pour eux c’était le plus beau mariage auquel ils avaient assisté, et tout était parfait.
    Alors je pense qu’en tant que mariée on ne peut pas trouver notre mariage parfait, mais les mots réconfortants et les compliments des invités gomment tout ça.

    Par contre, une chose dont je suis super fière c’est que je n’ai pas été stressée, ni pendant l’organisation, ni pendant les jours de mise en place, ni trop le jour J. Tout ça parce que ma réaction fasse aux imprévus et aux oublis c’était « c’est pas grave, on va trouver une solution, il y a toujours une solution », et tu sais quoi ? il y a effectivement toujours une solution !

    Alors courage pour la dernière ligne droite !

    • Coucou Mlle Broderie, ravie de te lire ! Et toutes mes félicitations à la nouvelle Madame, alors ! 😀

      C’est vrai qu’avec tout ce qu’on espère et ce qu’on imagine, on peut être déçues de certaines choses qui se passent le jour J… mais tu as bien raison, le but c’est aussi que les invités apprécient et quand il y a des retours aussi positifs que sur ton mariage, c’est sûr que ça doit faire vraiment chaud au coeur !

      Et j’espère être aussi zen que toi le jour J alors, mais je ne m’en fais pas, il est possible que j’embarque pour toute la journée sur un immense nuage et que je plane complet… 😉

        • Oui j’y pense, j’ai tâté le terrain auprès de Monsieur qui n’aime pas trop trop étaler des trucs sur internet (moi non plus) mais bon je suis Mlle Dentelle depuis bien trop longtemps pour ne pas avoir envie de moi aussi raconter mon D Day 🙂

          Je vais voir avec l’équipe pour soumettre mon « mariage de lectrice » 🙂

  • A la lecture de tes chroniques, votre mariage sera très bien organisé et très beau. Personne ne saura les petites différences entre ce que tu as souhaité et ce qui se passera le jour J. Le pire, c’est que tu risques aussi de ne plus t’en rendre compte !
    Je suis sûre que ton mariage va être merveilleux. Tu devrais sentir une telle quantité d’amour de la part de tes proches que tu te vas te dire « finalement ce moment est parfait » 🙂
    Bon courage pour la dernière ligne droite et bon mariage !!!

    • Oui je partage totalement ce que tu écris ! Je relativise déjà énormément et je me suis détachée de beaucoup de choses, j’ai juste envie de me laisser porter le jour J… ça devrait passer tout seul 😉 en tout cas merci pour ton mot adorable qui me touche beaucoup !

  • Merci pour ce bel article. Le truc du mariage parfait c’est une question que l’on se pose toute…j’ai préféré me demander : « mon mariage sera-t-il à mon image, ou conforme à mes valeurs »…Et d’un coup ça m’a fait baisser la pression car le « parfait » c’est super anxiogène chez moi !

    • Oh la la oui, c’est sûr que se demander si notre mariage sera conforme à notre image est bien plus détressant (et réaliste !) que de vouloir à tout prix qu’il soit parfait. On fait bien sûr toutes au mieux, mais il faut avoir conscience que ça ne peut jamais être parfait… et c’est ce qui fait le charme de chaque mariage d’ailleurs 🙂

  • Merci pour ce chouette article qui a vraiment résonné en moi! En effet, difficile de ne pas se sentir envahie par ces maudites bouffées de stress et d’incertitudes…. Je suis impatiente de suivre la suite de tes aventures… Bon courage pour la dernière ligne droite qui vous mènera j’en suis sûre vers une journée mémorable et à votre image…avec tout plein de nouveaux souvenirs!!

    • Merci Mlle Sapotille c’est adorable ! La suite des aventures arrive dans les prochains jours c’est promis 🙂 J’ai fait ma curieuse et je vois que tu te maries l’année prochaine, c’est super, profite bien de ton année de préparatifs !

      • C’est trop gentil Mademoiselle Peach merci! En effet, d’ici 2017, cela me laissera tout le temps pour me ronger les sangs… 🙂
        J’adore tes chroniques en tout cas!! 🙂

        • Oh merci ! <3

          Allez, ne t'inquiète pas trop quand même, mis à part quelques petits coups de speed à certaines périodes ça se passera bien j'en suis sûre 😉

          • C’est trop gentil !! En cas j’ai comme toi commencé une sacrée collection de pots de yaourts… 🙂 Au plaisir de te lire ;)!

  • merci pour cet article qui me rassure également ! Car je me sens dans le même état d’esprit a un mois du mariage !! Mais ça va le faire…. Car après 11 mois de préparatifs intenses (pour nous) jespere que tout va bien se dérouler 🙂

    • Je suis contente si mes quelques lignes ont pu te parler un peu alors ! Alors comme toi aussi tu te maries en août ? 🙂 il faut qu’on profite, car dans un mois… ce sera déjà fini ! 😉

  • Bien écrit ma belle !!! Très bel article qui respire la vérité, le recentrage sur l’essentiel ! « Prend ma main et suis moi, on va se marier » … ça m’a donné des frissons et j’ai replongé 2 mois en arrière …
    Au final, maintenant que c’est passé, je peux à mon tour te dire à quel point en effet, le nombre de fanions pendus au plafond n’aura plus autant d’importance le jour J tellement tu seras débordée d’amour … Amour de ton nouveau mari, amour de tous vos proches… Je te souhaite d’en recevoir autant que moi 🙂
    Pour ma part je n’ai plus jeté un coup d’oeil à ma déco le jour J, et je suis bien contente d’avoir retrouvé une petite vidéo (à moitié floue) de mon papy pour voir un peu mieux à quoi ça ressemblait, si bien mis en valeur par les spots du DJ.
    Comme quoi, la déco, ça ne fait pas tout, loin de là ! Et tu aura les larmes aux yeux quand tu repensera à tes proches et à ton mari ce jour là, pas en repensant à ta déco (ou si peu … 😉 ) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *