Mon mariage participatif et coloré : le goûter d’honneur

Dans ma chronique précédente, nous avions quitté la cathédrale pour rejoindre le lieu du vin d’honneur qui se situait à 5 minutes à pied dans le restaurant qui se situait au bas de notre immeuble. Tu auras peut-être remarquée que je n’ai jamais parlé de l’organisation du vin d’honneur dans mes chroniques de préparations. C’est par ce qu’il n’y avait pas à en dire grand chose jusqu’au mariage. Je vais donc te raconter ça maintenant. Bon et désolé il se trouve que je n’ai quasiment pas de photos de ce moment-là.

Petit retour en arrière

Au début on ne savait pas si on allait ou non en organiser un. Et puis finalement à force de se dire « j’aimerais bien inviter telle personne, mais pas au repas, je ne vais pas la faire venir juste pour la cérémonie ?! » on s’est dit que ce serait tout aussi bien d’organiser un vin d’honneur.

Mais il n’était pas envisageable de le faire se dérouler au même endroit que la réception (à 40 minutes) et nous n’avions pas envie de se prendre la tête. En outre ma mère a proposé de payer les boissons. Nous nous sommes donc tournés vers le restaurant au bas de notre immeuble. Solution de facilité, quoi. Nous nous étions mis d’accord avec le propriétaire du resto pour payer 300 euros de boissons et amener notre propre nourriture. Sauf que, deux jours avant le mariage, voilà qu’on nous parle de 200 euros de location de salle qui n’avaient jamais, jamais été évoqués. Franchement on avait les boules… Pas tant sur le fait de payer la salle, mais qu’on nous en parle quelques jours seulement avant le jour J, alors que nous étions revenus à la charge plusieurs fois avec les 300 euros de départ. Du coup je ne peux que t’engager à réclamer contrat et devis à tes prestataires, nous ça nous aurait évité la mauvaise surprise !

Pour la nourriture, une amie de la famille possédant une boulangerie a ramené des mini-viennoiseries, et nous avions nous-même prévus : 200 madeleines des Madeleines de Christophe, une plaque de Baklava de la pâtisserie orientale Le Carthage et deux pains surprises de chez Béchard. On a du en avoir pour 250/300 euros. Et spoiler : il nous restait des baklavas et des madeleines qui ont été mangées au petit-déjeuner du retour de noces !

Pour la décoration, ma mère avait prévu 2/3 trucs, mais je t’avoue qu’avec toute la frénésie du moment je n’y ai pas vraiment fait attention. En tout le vin d’honneur aura coûté 850 euros. Fin de l’aparté.

Le jour J

Quand nous avons quitté la cathédrale, j’ai fait le chemin avec mes grands-parents paternels et me suis retrouvée à arriver dans les derniers sur le lieu du vin d’honneur. Il y avait déjà une certaine effervescence. Les invités ont investi les banquettes et beaucoup ont attaqué le goûter. Pour les boissons, nous avions prévu très peu d’alcool car une grosse partie faisait la route par la suite. Cependant chacun était libre de se payer un verre si notre offre ne leur convenait pas.

Pour ma part, je suis passée de groupe en groupe et j’ai très peu vu mon mari (d’ailleurs soyons honnêtes, je l’ai très peu vu de la journée une fois les cérémonies passées). J’étais vraiment ravie d’avoir du temps pour parler à un peu tout le monde. J’ai passé du temps en priorité avec les personnes qui n’étaient pas invitées à la réception ou qui ne pouvaient pas venir. J’ai aussi réussi à récupérer quelques trucs à manger et à boire.

Crédits photo : Photo personnelle

Crédits photo : Photo personnelle

Avec Mlle Far West

Premiers présents

C’est là qu’on nous a offert nos premiers cadeaux aussi ! Honnêtement je ne m’y attendais pas puisque nous avions demandé de l’aide pour notre lune de miel ! Les contributions à notre voyage de noces ont été transmises à mes parents qui plus tard les ont mit dans la valise, mais on nous a aussi offert un coffret wonderbox pour un séjour 3 jours/2 nuits en Europe, un couple de lapins en peluche faits mains par la cousine d’une de nos invitées et le meilleur cadeau du monde selon moi (et qui m’était tout spécialement destiné) : un de mes livres préférés (Même pas mort de Jean-Philippe Jaworski) dédicacé par l’auteur. J’étais aux anges, perso j’aurais pu arrêter le mariage-là, entre épouser mon amoureux et recevoir ce livre j’étais déjà comblée.

Mais bien sur ce n’est pas ce qui s’est passé. Le vin d’honneur se terminant bientôt, je suis monté chez moi prendre la liste des covoiturages et mettre chaque personnes en relation afin que tout se déroule tranquillement. En amont, nous avions en effet listé toutes les personnes ayant des places dans leurs voitures et les invités qui n’avaient pas de moyen de locomotion et avions réussi à caser tout le monde. Mon père et mon frère étaient déjà partis afin de s’occuper de faire chauffer certains plats en avance. Puis j’ai dit au revoir aux gens qui ne venaient pas à la réception. Une fois tout le monde partit vers leurs voitures ou leurs maisons, je suis remontée chez moi faire ma valise pour le soir.

Et toi, as tu organisé un goûter en guise de vin d’honneur ? As-tu reçu des cadeaux qui t’ont fait bondir le cœur ?



6 commentaires sur “Mon mariage participatif et coloré : le goûter d’honneur”

  • Comme tu es jolie dans ta robe, ta maman à vraiment du talent! Et super pour le livre, c’est une jolie surprise!

    • Merci beaucoup pour ton commentaire et ton compliment Madame Noisette ! Le livre c’est vraiment un souvenir très cher maintenant pour moi. Des fois je relis ma dédicace et je fonds de nouveau de joie !

  • Toujours aussi sublime dans cette robe ! Abusé l’histoire de la salle ! Vous n’avez même pas pu négocier ? Et c’est vrai que c’est sympa aussi d’avoir des petits cadeaux concrets autre que la participation au voyage de noces !

    • Merci pour ton commentaire Madame Chaton ! Et non on a pas essayé de négocier, on était un peu trop sur les fesses et en même temps complètement absorbé par nos préparatifs intenses pour avoir l’énergie de râler. D’ailleurs nous avons toujours le doute de savoir si ce ne sont pas les serveurs qui nous ont réclamés ces 200 euros pour se les mettre dans la poche. Bref…

  • Quelle belle surprise le livre dédicacé et totalement inattendue. Je comprends ton émotion en plus d’avoir épousé ton homme, lol.

    • Totalement inattendu oui ! Pourtant je n’arrêtais pas de tanner mon collègue ( qui s’occupait du rayon SF de notre librairie) pour qu’il fasse venir cet auteur en dédicace !

Commente ici !