Mon mariage participatif et coloré : la préparation du buffet

Je fais donc ici un petit aparté dans le récit de notre grand jour pour t’expliquer comment nous avons procédé pour préparer le buffet de notre mariage.

Préparation du buffet de notre mariage cuisiné nous-mêmes

Crédit photo (creative commons) : congerdesign

De la préparation du repas

Par ce que oui : nous avions décidé que pour notre mariage nous nous passerions d’un traiteur et ferions nous même le repas. Ce choix était motivé par des raisons économique – nous n’avions pas énormément d’argent – et aussi par ce que j’aime cuisiner.

Lorsque nous organisons des fêtes, nous cuisinons nous-mêmes les buffets et nous nous sommes donc dits que ce serait jouable. Compliqué mais jouable. Encore une fois, nous ne souhaitions pas un buffet cinq étoiles et dans ce cadre nos compétences en matière de gastronomie étaient suffisantes. Je savais qu’il nous faudrait une super organisation et j’ai commencé à y penser des mois à l’avance.

Voila donc comment j’ai procédé

Dans un premier temps, j’ai listé les plats que nous souhaitions préparer en les répartissant entre différentes catégories : salade, crudité et tartinades, cakes/tarte/quiche, charcuterie, plats chauds, desserts, fromages, etc.

Ensuite j’ai commencé à faire des tableaux sur OpenOffice avec des couleurs et tout et tout en rajoutant pour chaque plat si il nécessitait un temps de cuisson, si oui lequel, combien de temps environ pour le préparer et si il pouvait être fait en avance. J’ai aussi listé les ingrédients qu’il fallait à partir des recettes et fait une liste globale.

À partir de ces données, j’ai crée de nouveaux tableaux pour répartir les plats entre les différentes cuisines. En effet, un couple d’amis nous laissait leur cuisine la veille ce qui nous faisait donc deux lieux pour préparer le buffet. Leur four n’étant pas génial, ils ont hérité de toutes les recettes qui ne nécessitaient pas de cuisson au four. Et nous avions aussi prévu que certains plats seraient préparés le samedi, avant notre arrivée dans la salle par des amis de mon frère, sur place.

Une fois les recettes réparties entre les différentes cuisines et le nombre de volontaires pour nous aider à préparer le repas confirmé, j’ai réparti les différentes recettes entre les personnes. J’ai ensuite calculé combien de temps environ il faudrait cuisiner dans chaque cuisine puisque nous n’aurions que le vendredi matin pour tout faire.

En pratique…

En pratique, j’ai donc commencé le jeudi soir à préparer les apéritifs du style roulé à la saucisse et pruneau-lard et les pâtes à tartes que j’ai mis au frigo pour la nuit. Cela me permettait de les faire cuire dès le réveil. Nous avions prévu de préparer tout ce qui serait servi froid le vendredi matin, de préparer les plateaux de charcuterie/saumon fumé/foie gras ainsi que préparer les gratins et rôtis – afin qu’ils n’aient qu’à être mis au four le samedi avant notre arrivée – le vendredi soir à la salle et de seulement faire cuire certaines choses le samedi en début de soirée. Tu verras tout ne s’est pas passé exactement comme ça.

Le vendredi matin, je me suis levée à sept heures du matin pour commencer à tout préparer. Mr Fox, lui, est parti dans la cuisine de nos amis pour superviser ce second lieu. J’ai commencé par faire les préparations salées. Selon mes estimations, nous étions sensé être cinq à cuisiner. En pratique, ça a été un peu différent : ma mère a fait sa part c’est à dire deux trianons et les choux. Mais je n’avais pas prévu dans mon planning que mon beau-père aurait d’autres choses à faire pour la préparation du mariage et qu’il ne pourrait pas nous aider. Ni que l’amie de Mr Fox serait « accaparée » par ma mère pour l’aider à la réalisation des desserts. Je me suis donc retrouvée en charge de tout le reste.

Heureusement une de mes collègues (que je salue au passage) est venue deux heures le matin nous aider en faisant un peu la vaisselle et en surveillant les cuissons au four. Ça nous a permit d’avoir une bonne rotation du four. Malgré ce petit inconvénient, nous avons fini les préparation un peu avant 14 heures le vendredi, soit à peu près ce qui était prévu. Du côté de Mr Fox ils ont aussi terminé en début d’après-midi. Pour cette première étape, c’était donc une réussite.

Une fois à la salle, je me suis occupée à dresser les plateaux de charcuterie, couper le foie gras, préparer les assiettes de saumon fumé et de crudités. J’ai aussi commencé la préparation des gratins dauphinois qui devaient être servis en plats chauds. Cette partie-là a pris plus de temps que prévu car je devais faire de nombreux aller-retour entre la cuisine et la salle pour donner des consignes ou mon avis. Mais c’est plutôt l’organisation le lendemain qui a pêché et heureusement tu vas voir.

En effet, le lendemain mon frère et deux de ses amis ont assuré une grande partie du service. Si ils ont placé le buffet sur la table et coupé le pain, ils ont aussi fait cuire les mini-gougères et les gratins dauphinois. Ils ont ensuite été trop débordés par la fête pour faire cuire les rôtis et mettre en place les poulets rôtis.

Mais, quelque part, c’était un mal pour un bien car figure-toi que j’avais beaucoup trop prévu. Et les invités ne sont pas allés plus loin que les plats froids. Même les desserts ont à peine été touchés une fois servis ! Tous les rôtis sont repartis chez nous où ils ont été congelés. Les restes des plateaux de fromages/quiches/charcuterie, etc. ont été partagés entre les convives qui étaient restés au gîte la nuit. Nos amis le dimanche soir on fait un gros repas ensemble grâce aux restes du buffet. Et ce que nous n’avons pas pu donné la propriétaire de la salle nous a proposé de lui laisser afin de ne pas avoir à jeter de la nourriture.

Même si finalement cette nourriture n’a pas été gâchée nous aurions pu nous épargner l’effort d’en préparer autant. Je te donne ici la liste de ce qui a été préparée et en combien de quantité :

  • Une centaine de mini-gougères
  • Un saladier de roulés à la saucisse
  • Un plateau de pruneau au lard
  • Une vingtaine de « bonbon » au chèvre
  • Une trentaine de sandwichs au concombre.
  • Des crudités (2kg de carottes, 3 concombres, 1kg de champignons de paris, 3 poivrons rouge, 1 choux-fleurs)
  • Un saladier de sauce yaourt/ciboulette/parmesan
  • Un saladier d’houmous
  • Un saladier de guacamole
  • Trois tartes aux poireaux
  • Deux quiches lorraines
  • Deux quiches ricotta-épinards
  • Plateaux de charcuterie (x3)
  • Saumon fumé (35 tranches)
  • Fois gras (4 blocs)
  • Une quarantaine de blinis
  • Plateau de fromages (2kg)
  • 6 poulets rôtis
  • 6 rôtis de bœufs
  • 6 gratins dauphinois
  • 2 tartes aux framboises
  • 150 choux fourrés à la crème au chocolat ou au café
  • 2 trianons
  • Un saladier de salade de fruits
  • Un saladier de mousse au chocolat
  • Un gâteau au yaourt

Je pense que nous aurions pu nous passer totalement de plats chauds. Finalement, on ne nous en a pas réclamé même si nous étions en hiver (après nous étions en Provence, il ne faisait pas -10°). Et nous aurions aussi pu réduire les quantités du buffet froid, puisque les desserts ont été boudés, les gens ayant trop mangé.

Préparation du buffet de notre mariage cuisiné nous-mêmes

Crédits photo : Photo personnelle

Préparation du buffet de notre mariage cuisiné nous-mêmes

Crédits photo : Photo personnelle

Désolée, je n’ai pas beaucoup de photos de la préparation du buffet

Au niveau des boissons, mon grand-père avait acheté trois cubis de vin qui ont été finis entièrement. Nous avions prévus plusieurs pack de bières (je ne sais plus combien exactement) et de nombreux sodas. Pour l’eau, il y avait des carafes, les invités pouvant aller se resservir. Et nous avions prévu un punch qui aurait dû être préparé lors de notre arrivée à la salle, mais qui n’a pas pu voir le jour puisque la bouteille de rhum a été sifflée en moins d’une demi-heure.

Si toi aussi tu souhaites te lancer dans la préparation d’un buffet pour ton mariage, voici donc mes conseils pour toi :

  • Liste en amont ce que tu veux préparer et tires-en une liste de course ainsi qu’un tableau avec les temps de préparations.
  • Prépare et imprime les recettes, afin d’avoir juste besoin de les sortir le jour où vous cuisinez. Moi je les avais patafixé sur les murs de ma cuisine pour celles que je ne connaissais pas.
  • Essaie de trouver une deuxième cuisine (avec de préférence un four qui marche) et une équipe de proches volontaires pour cuisiner afin de séparer la charge de travail en deux.
  • Regroupe ce qui peut être regroupé : si tu as deux quiches et trois tartes aux poireaux prépare directement une pâte brisée dont tu vas multiplier les proportions par cinq. De même si tu as besoin dans plusieurs recettes de tomates coupées : coupes les toutes au même moment. Ça peut paraître logique, mais dans le feu de l’action on peut ne pas y penser et ainsi perdre du temps.
  • Prépare ce qui peut l’être en avance : les pâtes brisées et sablées peuvent se garder au frigo voir même être congelées. Ma mère avait aussi préparé ses mini-gougères en amont et elles attendaient sagement au congélateur. Ça te fera gagner du temps car le jour avant ton mariage tu n’auras pas que ça à faire et ça évitera les imprévus du genre : «  oups il n’y a plus de rhum pour le punch car les invités ont déjà tout bu ».
  • Fait des recettes que tu aimes faire. Et qui sont simples. Pas la peine de te compliquer la vie sur des recettes que tu ne maîtrises pas. Les seules que j’ai faites qui étaient inédites pour moi étaient simples et ne m’ont donc pas posé de problèmes lors de leurs réalisations.
  • Ne prévois pas trop (facile à dire je sais…) et, si tu peux y couper, de prévoit rien de chaud qui doit être préparé juste avant le repas.

Voilà, j’espère que mon expérience pourra un peu t’aider. Saches que même si notre buffet était très simple en terme de ce qui était proposé, il a fait l’unanimité.

Et toi ? As-tu fais ou comptes-tu faire ton buffet toi-même ?



8 commentaires sur “Mon mariage participatif et coloré : la préparation du buffet”

  • Whaou quel travail de dingue !! bravo, car je n’aurais jamais eu le courage de faire tout ça même si j’adore cuisiner ! hâte de voir le résultat en photos !! 🙂

    • Merci pour ton commentaire Madame Chaton ! Malheureusement il n’y a pas eu de photos du buffet, ce qui est un peu dommage, pas qu’il était magnifique mais c’était quand même du boulot.

  • Quel boulot !! Je trouve ta chronique hyper utile car il y en a peu sur le sujet, je me suis toujours demandé comment en pratique faisaient les mariés qui préparaient eux même leur buffet
    Hâte aussi de voir les photos !
    Bravo à vous en tout cas !!!

    • Merci pour ton commentaire Anaïs ! Ca me fait vraiment plaisir par ce que c’est vraiment dans l’espoir d’aider de futurs mariés que je l’ai écrite ! Malheureusement comme je disais à Madame Chaton je n’ai aucune photo du buffet 🙁

      • Oui j’ai vu ta réponse au commentaire de Mme Chaton après ^^’ bon tant pis pour les photos ! Ça avait l’air très bon en tout cas

  • Merci pour cette chronique, c’est rare d’avoir des retours aussi détaillés sur les buffets maison et ça m’intéresse beaucoup pour le mien !! Ici on pense faire un buffet de goûter + les desserts du dîner + un brunch du lendemain participatif, j’ai un peu peur sur le nombre de fours nécessaires ça me rassure que vous vous en soyez sortis avec deux. C’était prévu pour combien de personnes ?

    • Merci pour ton commentaire Lucie ! Je vois que vous aussi vous avez pas mal de choses à préparer ! Alors bon courage, si vous êtes bien organisés et que vous maitrisez les recettes ça devrait bien aller. Aussi si vous avez la possibilité d’avoir un énorme congel ca peut etre une option : plein de choses se préparent à l’avance, nottament les tartes et les petits fours, mais aussi les plats uniques. Si nous en avions eu sous la main notre menu aurait peut-être été différents ! Et pour répondre à ta question nous étions environ 70.

Commente ici !