Mon mariage participatif et trilingue : le repas et ses couacs

Voilà, on vient de rentrer sous une pluie de confettis, on va pouvoir passer au dîner.

Notre dîner de mariage fut ponctué de pas mal de couacs et de beaucoup d’animations.

Plutôt que de te raconter exactement chronologiquement (je ne suis pas sûre que j’en sois capable en plus), je vais y aller par catégorie, c’est plus simple. Je ne te parlerai des animations que la prochaine fois. Pour le moment, on va se concentrer sur la bouffe !

Je te l’expliquais déjà en te présentant le programme pour l’apéritif, on avait décidé de ne pas avoir de traiteur mais on n’a pas voulu non plus se lancer dans des trucs trop compliqués. Nous avions donc acheté pas mal de produits qui ne nécessitaient pas de grande préparation mais en choisissant avec soin nos fournisseurs (en privilégiant le local). Seul le plat principal, ce fameux plat qui fait partie de notre histoire demandait vraiment une belle organisation.

Le buffet des entrées

Le buffet des entrées était froid et on avait pas mal de choses à mettre sur du pain, chacun pouvait faire ses tartines (ou comment faire convivial quand on veut éviter la main d’œuvre en amont !). Pour que ça soit un peu varié et festif, on avait prévu plusieurs sortes de pains.

Il y  avait donc :

  • rillettes de canard
  • terrine de sanglier aux pistaches
  • terrine de sarcelle aux noisettes
    (tout ça vient d’une toute petite productrice de la petite ville de mes parents qui ne veut pas qu’on lui fasse trop de pub car elle produit en petites quantités avec des ingrédients de qualité seulement)
  • rillettes de thon à la parmesane (La belle îloise)
  • rillettes de maquereaux au citron (aussi de La belle îloise)
  • jambon sec
  • melon
  • houmus (de notre magasin méditerranéen à Gouda, on a essayé, on ne fait pas mieux que lui)
  • tapenade grecque (aussi de notre magasin méditerranéen… Fait artisanalement et avec amour par un passionné)
  • crevettes
  • foie gras
  • assortiment de tomates (servies comme ça, nature, on n’a peur de rien, on ne voulait pas s’embêter à faire des salades et moi, j’adore picorer des tomates de toutes les couleurs)
  • saucisson à l’ail (comme toute la charcuterie, on avait fait les courses à l’ambassade de Bretagne au Havre, une super adresse !)
  • saucisson sec
  • radis
  • concombres
  • des rillettes de saumon (faites par ma copine de piscine)
  • champignons à la grecque préparés par ma Maman (c’est une tuerie avec du vin blanc, de la tomates et du thym)
  • et quelques condiments pour accompagner : sel, poivre, moutarde, cornichons, confiture d’oignons et d’échalote pour le foie gras.

Chacun a pu manger ce qu’il voulait en quantité qu’il voulait – l’avantage du buffet !

Le trou normand

Pour digérer un peu (en tout cas, c’est ce qu’on prétend), venait ensuite le trou normand : une boule de sorbet aux pommes avec du calva.

J’avais demandé à la filleule de ma Maman qui habite dans le Perche et qui est agricultrice de nous trouver du calva. Elle m’a fait la surprise de prendre des bouteilles de 40 ans d’âge de sa cave qui avaient été faites par sa famille et donc sans doute la mienne puisque mon grand-père travaillait à la ferme à ce moment-là… C’était un nouveau joli clin d’œil et c’était du bon calva.

Bon, les copains néerlandais de l’Amoureux ont eu du mal à se remettre du degrés d’alcool mais il fallait bien leur montrer la Normandie brute hein !

Le plat principal : le fameux hachis parmentier de canard

Puis vient notre hachis parmentier. Celui qu’on avait préparé amoureusement le jeudi.

Les mariés sont les premiers à se servir, je suis donc la première à goûter.

hachis parmentier de canard

Crédits photo : capture d'écran de la vidéo d'Entre Amy'studio

Et là, grosse déception. Je trouve que la purée n’a pas le goût habituel, c’est un peu acide…

Je panique un peu ! Et je suis extrêmement déçue…

Je ne sais pas trop comment réagir. J’attends un peu. Puis, je demande à quelques personnes ce qu’ils en pensent. Une amie très honnête me dit qu’elle a la même impression que moi. Mais ma Maman dit que ça va. Apparemment, ça dépend des plats. Mon ex-coloc et ma copine d’Irlande m’assurent qu’elles trouvent ça très bon… Ça dépend, en effet, peut-être du plat (on avait mis le hachis dans 5 plats différents)…

D’où vient le problème avec un plat qu’on a fait cent fois avant et qu’on n’a jamais raté ?

Avec les proportions, j’ai bien peur d’avoir un peu abusé sur le vin blanc. C’est clairement lui qui donne ce goût acide à la purée. Ensuite, nous n’avons pas fait cuire les plats directement après les avoir faits. Je voulais profiter des fours de la salle plutôt que de celui de ma Maman. Sauf que le vendredi, débordée et un peu prise de cours, j’ai totalement oublié !

Et les plats ont donc eu la première cuisson que le samedi matin (merci à ma copine d’Irlande qui s’en est chargée pendant que moi, j’étais déjà montée sur mon petit nuage rose). Ajoutons à ça que la nuit du jeudi au vendredi, ils étaient à la cave chez mes parents car on n’avait pas de place dans les frigos – en fait, à la base, on devait faire le hachis le vendredi et donc directement les emporter à la ferme… Je vous ai dit que je n’étais finalement pas super organisée comme fille ?

Bref, je pense que du coup, la purée de pommes de terres a dû boire le vin blanc.

Aujourd’hui, je suis encore un peu déçue. Nous qui aimons recevoir et cuisiner, j’aurais aimé proposer un repas divin à mes invités. Le truc, c’est que j’ai du mal à me rendre compte à quel point c’était raté, à quel point ça a touché mes invités… Ma belle-mère, par exemple, me dit que vraiment elle a très bien mangé et que c’était vraiment bon. Mais elle n’avait mangé du hachis parmentier de canard qu’une seule fois avant. Mon frère, lui, m’a reparlé du fait que c’était dommage que ce ne soit pas aussi bon qu’attendu…

À côté de ça quand, le dimanche, on a mis des boites à disposition pour que les gens emmènent des restes à la maison, ils sont plusieurs à avoir choisi de prendre du hachis ! Et puis, oui, le soir du mariage, les gens ont fini leur assiette en général. D’ailleurs, moi aussi.

Ce n’était donc pas si terrible mais ça reste un petit pincement au cœur. Est-ce que c’est de la fierté mal placée ? Peut-être un peu, j’aurais tellement voulu que ce plat fait maison reçoive mille compliments…

Le fromage

Rien à dire là-dessus, c’était parfait (bon, ok, je n’en ai pas mangé. Je te raconte ça la prochaine fois mais pendant que les gens mangeaient le fromage, nous, on n’était pas à table… Mais bon, je crois vraiment qu’il n’y avait rien à signaler).

Notre buffet des fromages comportait : du Gouda fermier d’âge moyen, du vieux Gouda, de l’Emmental, du Camembert, du Neuchatel, du Roquefort, et du bredis des pyrénéens. Et c’était servi avec de la salade.

Enfin, la salade, j’avais demandé aux serveurs à ce qu’elle soit disponible dès le plat. Les gens avaient le choix de la prendre avec le hachis ou avec le fromage (ou même les deux). Je n’ai aucun souvenir si ça a été fait, sans doute. Pour la salade, on n’avait préparé la sauce dans des bouteilles et elle avait été épluchée le jeudi et gardée dans des sacs plastiques humides. Les serveurs n’avaient plus qu’à dresser le tout.

La farandole des desserts

Je suis une grande gourmande. Et j’adore les gâteaux. Je fantasmais donc depuis des mois sur un buffet des desserts gargantuesque.

Ma meilleure amie m’avait proposé de faire des macarons. 100 macarons de 4 couleurs ! Ma copine d’Irlande, une mousse au chocolat caramel beurre salé. Ma copine de piscine, un tiramisu. J’avais demandé à Belle-Maman de faire une tarte aux pommes néerlandaise.

Et c’est surtout ma Maman qui a bossé. Les mois précédents le mariage, elle a fait et congelé plein de gâteaux : gâteau aux pommes, gâteau au chocolat et à l’orange, gâteau chocolat-banane… Plus des cannelés la semaine avant le mariage.

Moi, à J-15, j’avais fait et congelé des petits gâteaux aux amandes. L’Amoureux a fait, lui, à J-3 ses petites crèmes à la framboise. Et puis, on a acheté des fruits au marché pour ceux qui auraient plutôt besoin de quelque chose de léger.

Et, enfin, je tenais à avoir une pièce montée de choux mais, ça, je n’avais personne à qui le déléguer et il y a un moment où il faut reconnaître ses limites…

Alors, on a passé (surtout ma Maman) beaucoup de temps a cherché un pâtissier ouvert le 2 août, qui accepte de livrer (non, je ne prends pas le risque de mettre une pièce montée dans une voiture pour qu’elle s’effondre avec les mouvements et la chaleur) et surtout qui fait de très bons choux.

On a trouvé et ça valait la peine ! Une pièce-montée de choux moitié fourrés traditionnellement, moitié au chocolat. C’était joli (oui, je sais, c’est un peu passé de mode la pièce-montée de choux mais moi, je trouve ça bien plus appétissant qu’un wedding-cake !) mais surtout très très bon !

pièce montée de choux au chocolat

Crédits photo : Photo personnelle

Le design, c’est donc la création du pâtissier, moi, j’ai seulement dit “je veux en cône et la moitié fourré au chocolat”. C’était à J-3 quand je l’ai commandée alors j’avais autre chose à penser que la décoration de mes choux, j’ai donc dit au pâtissier “franchement, faites comme vous voulez”… Et, résultat, je la trouve parfaite comme ça !

Le moment du dessert un peu raté…

Le jour J, la fin du repas est arrivée un peu plus tard que prévu. On en reparlera mais il y a eu beaucoup d’animations à mon mariage. Et j’avais lu partout qu’il fallait commencer à danser tôt pour que les gens dansent longtemps…

J’avais donc en tête d’accélérer la cadence (ça me stressait un peu pour être honnête… Comme quoi, je n’ai pas non plus tout laissé couler le jour J…) !

Et puis, à la fin du fromage, on est venu me dire que les serveurs chercher désespérément certains desserts, ils avaient des étiquettes qui ne correspondaient à rien de ce qu’il y avait dans les frigos. Et c’est comme ça que le jour J, et le jour J seulement, je me suis rendue compte qu’on avait oublié tous les desserts qui étaient dans le congélateur chez mes parents ! En plus de ça, deuxième annonce : il y a un problème avec les macarons verts et oranges, ils refusent de se décoller des boites et sont tous humidifiés. Il n’y a donc que la moitié qui est présentable.

Je suis triste pour ma meilleure amie et ma Maman qui ont passé tout ce temps pour que j’ai mon buffet des desserts de princesse… Et surtout, sur le coup, j’ai très peur qu’on manque de desserts !

Ma copine d’Irlande me rassure en me disant que non : il y a la pièce-montée (de 100 choux), 50 macarons, le tiramisu, la mousse au chocolat, les cannelés, la tarte aux pommes néerlandaise, les crèmes à la framboise (qui en fait, on se rendra compte trop tard, ont une consistance assez bizarre, la gélatine ayant mal fondu, encore un petit loupé…) et les fruits.

Les gens, eux, commencent à trouver le temps long, il me semble. Surtout qu’on a fait notre ouverture de bal avant le dessert et je crois que ça a donné envie de danser.

Je vais voir mon frère pour qu’il lance la musique prévue pour le dessert. Sauf qu’il ne l’a pas parce que l’Amoureux ne l’a pas mise sur la clé USB, il y a eu un problème de compréhension entre nous : il pensait qu’on avait choisi cette musique pour une partie de notre film de mariage et pas du tout qu’il “fallait” une musique pour l’arrivée des desserts.

Moment de flottement. Je crois qu’à ce moment-là (je ne me rappelle plus très bien), j’ai eu un petit coup de fatigue et je n’étais pas capable de penser à ce qu’il fallait faire ou pas… Heureusement, ma sœur a pris les choses en main et a amené la pièce montée, les serveurs ont amené les desserts et elle m’a apporté un couteau pour qu’on aille symboliquement couper la pièce-montée. Bon, sur le coup, j’ai eu un peu de mal à comprendre ce qu’elle voulait…

Et donc, voici, une autre photo-dossier de mon mariage… Tu connais l’expression “comme une poule qui a trouvé un tournevis” ? Et bien, grâce à moi, on pourrait dire “comme une mariée à qui on a donné un couteau” !

“Mais à quoi ça sert ce truc ???”

couper le gateau

Crédits photo : Photo personnelle

Bref, on a coupé la pièce-montée (ouais, enfin on a délicatement pris deux choux qu’il y avait dessus en essayant de ne pas se couper les doigts quoi), puis on nous a apporté des coupes de champagne, et on a fait ce truc un peu idiot qui consiste à boire en ayant le bras coincé par le bras de l’autre (je sais pas toi, mais moi, ça m’a bien pris 5 minutes pour comprendre comment on fait ce truc…).

trinquer au mariage

Crédits photo : Photo personnelle

On n’avait donc pas vraiment de farandole des desserts et ce n’était pas vraiment non plus ce moment d’apothéose qu’est souvent l’arrivée des gourmandises sucrées dans un mariage. J’ai un peu l’impression qu’on a bâclé ce moment parce qu’on avait l’impression qu’il était temps de sortir de table et que nous étions déçus des couacs.

Mais il n’empêche qu’il y a eu largement assez de desserts, qu’on a eu des compliments sur ce qui a été servi…. et puis l’association où ma mère est bénévole était très très contente d’avoir eu un gâteau par semaine pendant quelques temps parce qu’il fallait écouler ce qu’on avait oublié dans le congélateur !

Et bon, une farandole des desserts, on peut trouver une autre excuse occasion pour la faire !

Quel souvenir je garde de ce repas de mariage ?

À la lecture de cet article, tu peux penser que mon repas de mariage était un peu raté et que j’en garde de l’amertume. Oui, j’ai été un peu déçue mais de l’amertume, aujourd’hui, non, je ne crois pas.

Je te raconte dans les détails ces couacs, parce que si tu prépares un mariage sans traiteur, c’est bien de lire des témoignages avant. Et d’apprendre des erreurs des autres.

Je pense que nos petits soucis sont dus à des problèmes d’organisation qui m’incombe. Je n’ai pas suivi mon planning qui n’était peut-être pas super bien fait et ça explique la cuisson du hachis un peu tard. Je n’ai pas pu imprimer la liste des plats à J-1 à cause de la malédiction de l’imprimante qui ne veut jamais imprimer quand c’est au dernier moment. Si j’avais eu cette liste, je n’aurais pas oublié les desserts dans le congélo.

Donc voilà, fais bien des listes, des plannings, fais les relire par d’autres pour voir si c’est cohérent et imprime à l’avance. Ça doit aider… Mais heureusement pour nous, on ne visait pas un mariage parfait.

Et objectivement, je crois que les gens ont bien mangé. On a eu des bons retours (bon, ok, on se demande toutes si un jour quelqu’un ose dire à la mariée qu’il n’a pas trop aimé son mariage…).

Ce repas était définitivement festif, les gens ont discuté, ri, chanté… Quand je repense à notre repas de mariage, je me dis “c’est bien dommage pour le hachis et les desserts” mais je pense aussi au bon temps qu’on a passé… Parce que pendant le repas de mariage, il y a aussi eu ça :

la mariée est morte de rire

Crédits photo : Photo personnelle

Oui, je rigole tellement que je n’arrive pas à me tenir vraiment debout !

Des rires donc et de l’émotion aussi avec tout cet amour autour de nous…

Toutes ces surprises qui ont rendu la soirée si spéciale, toutes ces animations que nos proches avaient prévues, je viens te le raconter la prochaine fois !

Et toi, qu’as-tu prévu pour ton repas de mariage ? Le faire toi-même en n’ayant pas peur des imperfections, ça te tente ? Raconte !


Tu es sur Instagram ? Ouiiii, nous aussi ! Rejoins-nous !

Abonne-toi au compte Instagram de Mademoiselle Dentelle



42 commentaires sur “Mon mariage participatif et trilingue : le repas et ses couacs”

  • Alors, j’adoooore la photo du couteau. Elle m’a fait rire, mais rire ! Je te signale que le nouveau mari a l’air de se poser la même question que toi: mais qu’est-ce que c’est ça?
    bisous

    • il a pas l’air futé mon mari sur cette photo (limite, on dirait soit qu’il sort du lit et comprend rien, soit qu’il a trop bu… mais je peux certifier que non, aucun des deux lol)
      Mais moi aussi, elle me fait beaucoup rire cette photo : la qualité de la photo est pas top, nos têtes font pas *cliché mariés heureux toujours beaux* mais ça fait partie de nos souvenirs de mariage et je suis contente de pouvoir rire de tout ça avec vous 😉

  • Oh la la Madame Gezillig!!! En grande fan de ton mariage, je lis tous tes souvenirs la larme à l’oeil et là, mais là….L’expression que je connais c’est “comme une poule qui a trouvé un couteau”, tu vois ça fait un bon mix 😉 j’ai tellement l’impression de me lire à notre mariage fait maison aussi. Les couacs, ce moment du dessert où normalement tu n’es que paillette et ta préoccupation est de savoir si tu dois cligner d’abord de l’oeil droit ou celui du gauche….Je suis sûre qu’effectivement tes invités ne retiendront pas ces moments là comme quelque chose de dramatique mais je compatis grave!!! (et je ris sous cape, j’avoue 😀 )

    • c’est aussi tous ces petites imperfections qui font que notre mariage était unique et que les gens s’en souviennent…
      Et moi aussi j’en rigole aujourd’hui, surtout de cette photo où on a vraiment pas l’air intelligent (et hop, je tords le cou à l’idée qu’on est toujours radieux le jour de son mariage – ça fait du bien de le voir un peu sur les blogs de mariage 😉 )

  • En tous les cas, j’adore tes photos dossier !!! Moi, je dis “comme une poule qui a trouvé un couteau”.
    J’ai mangé un parmentier de canard vendredi (surgelé donc sans doute bien moins bon) mais du coup, j’ai pensé à toi !
    Pour la pièce montée, je suis comme toi, je suis toujours déçue quand il n’y en a pas pour un mariage et globalement, ce n’est pas souvent.
    On l’a fait décorer en forme de microscope (rapport à nos études et rencontre). Me tarde voir le résultat. Et nous aussi notre exigence c’était moitié vanille, moitié chocolat.
    Quelque part, tes ” couacs” me font relativiser, un mariage parfait n’existant pas c’est ces petits moments qui font les souvenirs et finalement te feront sans doute rire par la suite.
    Moi, je le trouve trop cool ton mariage et j’aurais bien aimé être là pour participer !!! 😉

    • en forme de microscope ? J’ai hâte de voir ça !

      Et sinon, parce que je suis tout à fait objective : ouiiiii mon mariage était trop cool et j’en reparlerai, même si c’était pas aussi bon qu’espérer, je ne regrette pas de ne pas avoir fait appel à un traiteur… Parce que l’ambiance n’aurait pas été pareil le jour J si on avait pas fait la cuisine tous ensemble les jours d’avant 🙂

  • Ah! tu me rassures, je ne suis pas la seule à n’avoir pas compris comment il fallait la boire cette fameuse coupe de champagne 😉 et sinon la pièce montée c’est peut être ‘out’ mais qu’est ce que c’est bon!!!! et tu sais, en discutant avec plein de mariées je me rend compte qu’on a toutes des souvenirs de plus ou moins gros couacs dans notre mariage parce qu’on s’imagine tellement cette journée pendant des mois à l’avance… mais la plupart du temps les invités ne remarquent rien!

    • à notre mariage civil, on avait fait avec le mauvais bras (on s’est donc retrouvé à côté à la place d’en face l’un de l’autre ;))

      Et sinon, ne t’inquiète pas, je ne suis pas traumatisée des couacs et je suis sûre que personne ne s’est dit “zuuuut, y a pas assez de desserts”, c’est juste de la fierté mal placée tout ça 😉

  • Est-ce que je dois “sortir” si je ne connais aucune expression impliquant une poule, un couteau/tournevis (mais je suis déjà fan!) et que je n’ai jamais goûté de hachi parmentier au canard? 😀
    A côté des couacs que tu nous expliques, je relève surtout une grande constante dans tes photos: ton grand sourire! Le bonheur était là, et on n’a pas vraiment besoin de 10 gâteaux au chocolat pour être heureux (quoi que… :-p )! Vous êtes beaux, rayonnants, spontanés (même si tu fais un peu peur avec le couteau quand même^^), et on adore ça! Et puis tu m’as quand même donné envie de goûter le hachi au canard! Tu nous files la recette? 😀
    De notre côté, nous avons choisi un traiteur, donc on espère ne pas trop nous rendre compte des couacs qu’ils auraient à gérer 😀 (sauf si les couacs viennent de nos invités, genre le gars pas invité qui se pointe ou les invités-confirmés qui nous posent un lapin, pour rester dans les métaphores du type “Martine à la ferme”^^)

    • wahooo tous ces compliments 🙂 merci !

      Et mlle Mo a été plus rapide que moi pour répondre… Mais vas-y, clique sur le lien, c’est ma recette que j’ai partagée 😉 (mais n’abuse pas du vin blanc :P)

      • Yes! Merci! On est toujours à l’affût de nouvelles recettes n’est-ce pas… (et dire qu’on va devoir encore cuisiner pendant des décennies…) Et je n’oublierai pas pour le vin blanc! J’ai bien retenu ta leçon.
        En tous cas, félicitation d’avoir entrepris de faire tout ça vous-mêmes, c’est assez hallucinant! (Je ne pense pas que j’en aurais eu le courage)

        • c’est une sacrée folie mais aucun regret 😉
          (Par contre, nos amis aimeraient bien qu’on remette ça mais je suis pas sûre d’avoir le courage – maintenant que tout le monde se connait, on fera plutôt comme notre mariage civil, chacun apporte un truc ^^)

  • Haha ! Moi non plus je ne connaissais pas l’expression ! Et personelement je ne veux pas de couteau le jour du mariage ! Non mais sérieux : il faut m’expliquer comment vous faites pour couper un gateau de choux comme ça !
    Surtout que comme toi Mme Gezillig, pas de wedding cake ! C’est peux etre beau mais pas très bon ! Et mon fiancé adooore les choux !

    • Tu vas donc chopper les choux avec les doigts ou à la cuillère ?
      (sinon, j’ai une photo de quand on utilise le couteau mais comme on a l’air presque aussi intelligents que sur celle du couteau, je vous ai épargné ça ;))

  • Comme nous avons tout cuisiné nous aussi pour 150 personnes, forcément il y a eu des couacs comme par exemple les carottes, concombres avec l’houmos qui arrivent en entrée alors que c’était pour le vin d’honneur.
    Mais surtout j’avais fait préparer de la mousse au chocolat à une amie et 3 saladiers ont été oubliés dans les glacières et je ne les ai vus que le mardi quand j’ai ramené ses glacières.
    Quand elle est venue livrer, je partais pour la mairie et tout n’a pas été mis dans les frigos.
    On en a eu assez mais bon c’est dommage.
    En dessert, on avait fait 30 tiramisus de 6 parts : 20 chocolat, café et 10 aux fraises et là j’ai des supers photos de ma famille anglaise (j’ai été au pair) entrain de les préparer. Donc pas de couteau (ouf) mais des pelles à tarte.

  • Rôôôôô moi ce qui m’amuse toujours c’est les mariées qui essaient de boire avec les bras enlacés : je ne sais pas comment ils y arrivent. On y échappera en tout cas car mon futur mari a des bras heu.. bien costauds. Sinon, j’entends souvent dire que ce dont on se souvient d’un mariage c’est de l’ambiance et je veux bien le croire car je suis allée à un mariage dernièrement, et j’ai trouvé le repas assez ordinaire (mais bon je suis assez exigeante à ce niveau là) par cotre je me suis éclatée entre les jeux et le dance floor. Quant au Parmentier de canard franchement, c’est une valeur sûre, même si tu ne lui a pas trouvé le goût habituel et dans la mesure où tes invités se sont bien amusés (et les mariés itou) moi je dits contrat rempli !!!! et vu la boulot que tu as abattu je rajoute chapeau !!!

    • merci 🙂 Et vi, vi, pas de doute, on s’est éclaté à notre mariage… en tout cas, nous les mariés… mais les autres n’ont pas eu l’air de s’ennuyer non plus lol

  • L’ambiance était chouette apparemment, et les invités n’ont pas eu faim, et c’est là l’essentiel ! Mais c’est sûr qu’on est déçu quand on a préparé des trucs super et qu’il y a une imperfection ou qu’on les oublie. Moi, j’étais heureusement dans ma bulle le jour J ; c’est après que je me suis rendue compte de tel ou tel truc qu’on avait oublié et que j’ai eu une période de regrets. Maintenant, je suis heureuse de mon mariage imparfait ! Et je rajoute une chose : je crois (en tout cas ce fut le cas pour moi) que l’on trouve que lors du mariage des autres, les imperfections n’étaient absolument pas gênantes (“ça avait l’air super le mariage de unetelle”) alors que l’on ne voit que ce qui n’a pas été lors de son propre mariage (du moins pendant une période). Madame Sourire m’avait “remise en place” un jour que j’avais écrit qu’il n’y avait que sur Mademoiselle Dentelle que l’on voyait des mariages parfaits. En fait, elle avait aussi raconté des “ratés” lors de son mariage, mais moi je trouvais que ça avait l’air génial et que les “ratés” n’avaient pas d’importance.
    Quoi qu’il en soit, ton mariage a été super je crois !

    • Ne t’inquiète pas, je n’ai pas d’amertume comme je le dis dans l’article, j’ai bien-sûr eu quelques regrets à des moments mais maintenant, je suis en paix avec moi-même et je garde un souvenir tout doux de ce très beau jour 😉
      (Je raconte surtout pour aider les futures mariées ;))

  • Quel courage de cuisinier son repas de mariage…! Je suis entourée de cordons bleus mais je n’oserais jamais me lancer dans un tel projet. 🙂
    Cependant, souhaitant un vin d’honneur à notre image, nous réaliserons quelques pâtisseries nous-même, ce qqui me semble déjà un bien gros challenge ! ^^

    • Quel courage ou quelle folie ? 😉
      Mais comme tu vois, on n’a pas non plus fait un repas très compliqué, pas mal de produits déjà prêts à l’achat quand même 🙂
      Bonne chance pour les pâtisseries 😉

  • Youpi encore un article ! Ce ne sont pas des couacs mais des moments marrants à nous raconter, qui attendons tes récits avec impatience 😉 (et sûrement plus tard à tes enfants).
    J’ai super faim maintenant, et nous qui adorons le canard on va tester ta recette je crois.
    En tout cas, on ressent (même quand tu racontes des anecdotes comme celles ci) beaucoup de tendresse, de l’émotion, du bonheur… Ah que c’est bon de voir des gens heureux 🙂

  • Sympa la photo du couteau.
    J’ai l’impression qu’il y avait déjà pas mal de dessert, ça n’a pas du manquer.
    Sinon pour le repas… On ne vient pas a un mariage que pour ça! Et je suis sûre qu’il était bien meilleur que ceux fait par certains traiteurs!

  • Ca fait plaisir de voir un mariage où les couacs en font la force et les meilleurs moments! Ca rassure vraiment les futurs mariés! Et j’adore la photo avec le couteau, elle va rester dans les annales je crois!!!

    • D’autres photos dossiers dans le prochain article 😉 (quoi, le teasing, c’est mal ?)

      Et en effet, un de mes buts pour écrire pour Mlle Dentelle est de montrer qu’on peut très bien vivre un mariage avec des couacs. Ravie de voir que le message fait du bien 🙂

  • “Une amie très honnête” lol ce titre me fait rire ^^ c’est dommage que tout n’ait pas été amené/servi mais d’un autre côté il en est resté pleiiiiin pour les jours suivants 🙂 🙂 <3 et on a repris plusieurs fois de ce hachis je te rappelle ! 😉 <3

  • Il manque une photo des bataves qui suivant mon exemple boivent le trou normand… Mythique aussi !
    Mais sinon c’est nul ça veut dire que c’est bientôt la fin.. :/

  • Étrange, je n’ai pas ressenti le flottement du dessert (ou j’ai oublié). Pour le hachis, c’était correct mais dommage (vu comment c’est bon habituellement).
    Pour les desserts, vu qu’il en restait encore après le repas du lendemain, ya pas eu de souci 🙂

    Sinon, notre sacrifice pour tester les choux des boulangeries (en goûtant des chouquettes ou des éclairs) a payé !

    • ahah, vous avez mon éternelle reconnaissance de vous être dévoué pour ça 😛
      Sinon, vi, le hachis, c’est dommage mais on va bien se ré-entrainer pour assurer pour les dix ans de mariage 😉 (non, je rigole, il est pas prévu de re-faire la même chose pour les 10 ans mais on peut vous en faire la prochaine fois que vous venez ;))

  • Honnêtement, non les gens ne disent pas quand c’est raté. Étant végétarienne avec ma sœur, au mariage du cousin on nous a sorti une purée avex des légumes à la vapeur sans assaisonnements et du ketchup ! Une mariage hyper classe où les autres avec ses cuisses de poulet fourrées au fois gras ! Séreux on a tee déçue et on a vraiment eu l’impression d’être traitées comme des merdes ! Mais on a rien dit car je ne pense pas que le cousin ait goûté notre plat, il a du faire confiance et lui dire qu’il a payé pour ça quoi… Pas envie de le décevoir :z

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *