Mon mariage dans le Pays d’Oz : préparatifs et cérémonie civile

La dernière fois, je t’ai raconté l’installation de la salle, et ça m’a fait revivre le stress de la journée.

L’article d’aujourd’hui sera beaucoup plus tranquille, contre toute attente… puisque je vais te parler des préparatifs du matin, et de notre mariage civil !

Je t’entends d’ici : comment ? Mlle Tagliatelle, l’incarnation du stress, n’est pas stressée le matin de son mariage ??

Eh bien non. Tu veux connaître mon secret ? Alors le voici, en exclu, rien que pour toi : je ne réalisais PAS. DU. TOUT. Ma chérie non plus. Pour nous c’était juste une journée comme une autre. Le gros plus : aucun stress ! Le gros moins : aucune excitation non plus… Quand on imaginait cette journée, on pensait qu’on aurait du mal à dormir la veille, qu’on serait surexcitées le matin… alors qu’en fait nous avons dormi comme des patates et que nous nous sommes réveillées tranquillou. Ok, j’avoue : nous avons émergé difficilement comme des ourses en sortie d’hibernation, parce qu’il était 6h30 du matin.

Oui, notre journée a commencé hyper tôt !!!

Il parait que le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt…

Il y a beaucoup de couples qui, pour des raisons de praticité, séparent la journée mariage civil et la journée cérémonie/grosse fiesta.

Nous, parce que pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué on souhaitait n’avoir qu’une seule date d’anniversaire, nous avons donc décidé de tout faire le même jour.

Nous avions donc pris le premier créneau de la journée à la mairie, pour avoir le temps d’aller sans stress vers le lieu de notre cérémonie laïque et de la fête, finir les derniers préparatifs (installer les chaises, mettre les robes…) et faire des photos avant l’arrivée de nos invités.

Mairie à 12h, invités attendus à 16h/16h30… Oui bon ben je crois que tu devines que nous avons vu un peu court dans le timing !

via GIPHY

Enfin bon, je reviendrai là-dessus plus tard. Revenons à nos moutons, à savoir les préparatifs du matin !

La mairie étant à midi, et vu que nous étions 2 mariées à devoir se faire coiffer et maquiller, notre super maquilleuse-coiffeuse a dû arriver très tôt. À 7h30 tapantes, Tatiana sonne à notre porte, et c’est parti pour la coiffure de Miss Witchy. Comme tu le sais, je n’avais pas vu la coiffure qu’elle avait finalement choisie. J’ai donc découvert son look au fur et à mesure, pendant que Tatiana tressait et plaçait ses mèches avec patience et brio. Et je n’ai pas été déçue : Tatiana lui a fait un chignon MAGNIFIQUE !!

Nos préparatifs et la cérémonie civile à Paris

Crédits photo : Photo personnelle

Nos préparatifs et la cérémonie civile à Paris // Photo : Julie Lilly Marie

Crédits photo : Julie Lilly Marie

Coiffeuse : Tatiana Medved

Pour le maquillage, si tu te souviens bien, Miss Witchy avait décidé de se maquiller très légèrement elle-même. Dès que sa coiffure est terminée, c’est donc à mon tour de me faire coiffer, puis maquiller. Je sors donc les fameuses extensions roses que j’avais achetées pour l’occasion, et Tatiana se met au travail. Deux heures plus tard, je suis transformée… et prête à commencer la journée !!

Nos préparatifs et la cérémonie civile à Paris

Crédits photo : Photo personnelle

Le secret des coiffures imposantes : en général, ça commence par un joyeux bordel 😉

Nos préparatifs et la cérémonie civile à Paris

Crédits photo : Photo personnelle

Nos préparatifs et la cérémonie civile à Paris

Crédits photo : Photo personnelle

Maquilleuse/coiffeuse : Tatiana Medved

Ces préparatifs se sont hyper bien passés, mais sont en fait le théâtre du premier couac de la journée : notre photographe, que nous attendions pour 10 heures, était aux abonnés absents. C’est donc Miss Witchy qui a pris en photo mes préparatifs – en panique totale parce que je n’ai pas arrêté de répéter, ces dernières semaines, que les photos du temps de maquillage et coiffure étaient HYPER IMPORTANTES pour moi. Trop bien, la meuf qui met pas du tout la pression à sa femme le matin du mariage, quoi ! La photographe a fini par arriver à 11h30, pile au moment où on se mettait en route pour la mairie. Elle s’est excusée, elle avait eu un souci. Je ne te cache pas que nous étions vachement déçues, mais bon : nous n’avons pas laissé ça gâcher le reste de la journée. 🙂

Nos tenues pour la cérémonie civile

Comme tu le sais, pour nous, le « vrai mariage » allait être notre cérémonie laïque, avec tous nos proches. Nous avions décidé que la mairie ne serait qu’une formalité : c’est pour ça que nous avions invité très peu de monde et que nous y sommes allées en civil.

Petit retour sur notre tenue pour la mairie :

Pour ma part, j’ai choisi de porter une robe blanche toute simple que j’ai trouvée sur Pretty Little Thing pour une trentaine d’euros. C’est une robe que j’avais déjà portée et que j’ai remise depuis : l’avantage d’une tenue moins extravagante !

Pour les chaussures, j’ai mis aux pieds les sandales à talons que je porterai pour la cérémonie laïque, et j’ai embarqué mes baskets rose holographique dans un sac pour l’après-mairie – puisque notre timing était serré, je savais qu’on allait devoir se dépêcher, et courir dans de nouvelles chaussures à talons, c’est de la folie plutôt contre-indiqué (en parlant de chaussures, ça me fait penser qu’il faut que je te fasse un petit topo sur nos accessoires… je te fais ça très vite !).

Quant à Miss Witchy, elle m’a emprunté une robe de soirée noire, et l’a assortie avec une paire de ballerines noires avec de la dentelle discrète.

(En vrai, nous avons choisi de porter ces robes-là parce qu’on avait l’air hyper badass ensemble comme ça, mais bon, ça, ça reste entre nous !)

Nos préparatifs et la cérémonie civile à Paris // Photo : Julie Lilly Marie

Crédits photo : Julie Lilly Marie

Nos préparatifs et la cérémonie civile à Paris // Photo : Julie Lilly Marie

Crédits photo : Julie Lilly Marie

En route vers la mairie !

C’est parti pour la mairie !

Ma témouine nous rejoint, et nous nous mettons en route pour la mairie, qui est à 10 minutes à pieds de chez nous. Et pour anticiper ta question, non, on ne réalise toujours pas : c’est la zénitude totale !

Une fois dans le hall de la mairie, nos autres témoins et nos parents arrivent petit à petit, nous embrassent, nous sourient… très honnêtement, ils ont l’air plus émus que nous ! Nous sommes très contentes de voir tout le monde, mais… voilà. C’est vraiment un sentiment très étrange ! En général les mariés sont un peu surexcités le jour J, en tout cas, c’est ce que nous avons toujours entendu dire. Si jamais ça te fait pareil que nous, dis-le moi dans les commentaires, qu’on se sente un peu moins seules ! 

Le moment est venu d’entrer dans la salle des mariages. On s’installe, l’adjoint au maire arrive et commence son speech. C’est visiblement un de ses premiers mariages gays : il était hyper maladroit ! Il fait plusieurs remarques du type : « alors euh d’habitude on commence par le monsieur, donc là, euh… » ; ça nous fait sourire, c’est mignon. Il fait aussi un petit laïus politique sur le mariage pour tous, qu’on trouve un peu bizarre (en ce qui nous concerne, on se marie parce qu’on s’aime, pas pour faire une revendication politique), mais qui part d’une bonne intention et qui ne nous dérange pas plus que ça.

Nos préparatifs et la cérémonie civile à Paris // Photo : Julie Lilly Marie

Crédits photo : Julie Lilly Marie

Vu qu’on réserve le passage des alliances pour la cérémonie laïque, il n’y a eu aucun rituel à la mairie. Surtout vu que, comme je te le disais plus haut, c’était pour nous une formalité… enfin, c’est ce que je croyais.

Nos préparatifs et la cérémonie civile à Paris // Photo : Julie Lilly Marie

Crédits photo : Julie Lilly Marie

La réalisation

La cérémonie se passe (très rapidement : dans les mairies parisiennes, c’est un mariage toutes les 15 minutes), et l’adjoint prononce finalement les mots : « Au nom de la loi, je vous déclare unies par les liens du mariage ». Et là, la réalisation me frappe en pleine face, et mon cœur se met à battre à 150 à l’heure ! Par contre, je ne saurais pas te dire si c’est de l’excitation, du stress (tu te souviens peut-être que le mariage était pour moi une importante source d’angoisse), ou tout autre chose. C’est une réaction purement physique : mon corps a réagi, mais mon cerveau, pas vraiment. Bizarre, bizarre ! Quant à Miss Witchy, elle ne réalise toujours pas.

Une fois les papiers signés, nous quittons la salle, au son de nos invités qui chantent la marche nuptiale. On prend quelques photos devant la mairie, mais pas le temps de s’attarder : on doit retourner chez nous chercher nos robes pour repartir vers le lieu de la cérémonie laïque immédiatement.

Pas de repos pour les braves ! Je suis tellement sous le choc/heureuse/flippée/???? que je ne pense même pas à troquer mes talons pour mes baskets, on embrasse tout le monde, et on part en courant vers la maison. J’avais l’impression de flotter – mais en même temps de faire une crise cardiaque. 

via GIPHY

Moi qui essaie de comprendre ce qui se passe dans ma tête…

Ca y est, nous sommes mariées au nom de la loi ! Mais la journée est loin d’être finie, et le plus important pour nous reste à venir… Je te raconte tout ça très vite !

Nos préparatifs et la cérémonie civile à Paris // Photo : Julie Lilly Marie

Crédits photo : Julie Lilly Marie

Et toi ? Quand as-tu réalisé que tu allais te marier ? Est-ce que tu crois que tu seras surexcitée le jour J ? Raconte-moi dans les commentaires !



8 commentaires sur “Mon mariage dans le Pays d’Oz : préparatifs et cérémonie civile”

  • Oh c’est tellement beau la façon dont tu racontes tout ça! J’aimerais être aussi zen le jour de mon mariage…
    J’adore vos coiffures au passage 😘😘

  • Bon ben je vais tout de suite te rassurer : j’étais aussi hyper zen le jour de mon mariage!
    J’étais à la limite de l apoplexie durant les 10 mois de préparatifs. La veille encore je disais à monsieur qu’on allait annuler car ça pouvait pas bien se passer… et le jour J RIEN! c’est même moi qui calmait tout le monde. On est en retard… on sait pas où est mon témoin… on change de plan à la dernière minute… no problemo !
    Je suis un peu déçue de le dire mais j’ai eu aussi 0 émotion à la mairie … c’est certainement du au fait qu’on est ensemble depuis 15 ans… c’était vraiment qu une formalité.
    J’ai eu davantage d’émotion dans la soirée. Avec nos proches.

    Bref tu n’es pas un extraterrestre rassure toi lol

  • Vous êtes trop belles !!! J’adore votre mariage. Vous me faites rêver !
    Pour moi, mairie le matin, à 11h30, puis pique nique avec les invités et mariage à l’église à 15h30. C’est cool, parce que ça nous a permis de profiter vraiment de la journée et de nos invités. On s’est mariés dans une petite ville (35 000 habitants), donc on a pu personnaliser notre cérémonie civile avec un discours de nos mamans et des chansons.
    Je trouve qu’on sous estime (moi la première, avant mon mariage) l’importance du civile. C’est fort finalement d’être reconnu aux yeux de la loi être mariés.

  • à vrai dire, deux mois après, je ne réalise toujours pas. Quand mon mari parle de moi en disant « ma femme », j’ai un temps d’arrêt « mais de qui il parle?? » 😀 😀 😀

  • Je te rassure, on a fait ça en deux fois et à chaque fois on était ultra zen. Pour le civil, j’ai quand même soudainement réalisé que je me mariais au moment de l’échange des consentements. Je suis extrêmement émotive mais étonnamment je ne suis jamais touché par les mariages, ça ne me fait absolument rien. Je pensais donc que ce serait un peu pareil, mais au moment où j’ai réalisé que ça y est on allait être mariés, j’ai, pareil que toi, eu le cœur qui a bondi dans ma poitrine et j’ai dû me concentrer pour m’empêcher de pleurer (heureusement il n’y pas de photos de ce moment car je me connais, je fais de sales grimaces quand je me retiens de pleurer haha). Pour le laïc je pense que j’aurais été plus excitée si je n’avais pas été fatiguée à cause des enfants (que dis-je des monstres) de ma belle-sœur qui ont à peine dormi de la nuit et qui ont mis le bazar toute la matinée (alors qu’il était prévu qu’ils se rendent tous au gîtes loués dès la veille du mariage). Ça fait plus d’un an et je leur en veux encore d’avoir gâcher le moment des préparations. Du coup je n’avais pas eu le temps de stresser haha.

  • J’adore vos deux coiffures.
    Perso je ne m’attendais pas à de l’émotion pour le civil, juste une formalité mais quand la maire à prononcé « au nom de la loi… » j’ai eu des frissons et une soudaine réalisation que c’était un moment super important.

Commente ici !