Mon mariage de (presque) Noël : c’est (presque) fini !

Après t’avoir raconté mon voyage de noces, deux chroniques « bilans », un bêtisier et malgré l’ambiance de Noël qui régnait dans toutes mes chroniques, on peut raisonnablement se dire que cette aventure sent un peu le sapin…

Crédits photo : Sébastien Loup – 76 images par seconde

Quoi ? C’est déjà fini ?!

Sans surprise, donc, cette dernière chronique sera celle des remerciements et l’occasion pour moi de te dire au revoir…

Merci…

À mon mari

Il est, évidemment, la première personne que je dois remercier. C’est cliché, d’accord, mais c’est d’abord une question de logique : sans sa demande, pas de mariage et sans mariage, pas de Mademoiselle Dentelle !

Et c’est ensuite une question… d’amour, tiens ! Il est l’amour de ma vie, ma moitié, ma famille, mon soutien. Je ne saurais te dire si le mariage a changé quelque chose au couple que nous formions… Si nous ne nous étions pas mariés, serions-nous moins soudés quand nous devons faire face à une difficulté ? Serions-nous moins amoureux ou moins fatigués par notre vie à cent à l’heure ? Peut-être pas. Sûrement pas, même ! Nos projets auraient été les mêmes, nos évolutions professionnelles également… Bien sûr, nous n’avons pas été confrontés à des crises de couple majeures, alors, peut-être que notre engagement prendra tout son sens le jour où, peut-être, l’un de nous viendrait à se sentir moins libre ou à douter, de ce dont il a besoin ou de ce qu’il peut apporter à l’autre.

Depuis bientôt cinq ans, je me dis donc que notre mariage, notre engagement et notre fête, étaient une belle manière de nous dire à quel point nous nous aimons et nous promettre de tout faire pour que cela dure en profitant de notre bonheur avant qu’il ne soit, un jour, mis à l’épreuve de quelque manière que ce soit. Aujourd’hui, je pense toujours à cette journée comme à une fête et je garde dans un coin de ma tête l’engagement, la promesse, comme un pense-bête qui nous aidera, le jour où nous en aurons besoin.

À l’heure où j’écris ces mots, nous sommes fatigués, mais heureux. Il y a évidemment des choses qui doivent changer dans nos vie et nous avançons, ensemble et soudés, pour continuer à construire ensemble notre bonheur, celui de nos enfants et de tous ceux que nous aimons et qui nous le rendent si bien.

Crédits photo : Sébastien Loup – 76 images par seconde

Parce que c’est moi… Parce que c’est lui !

Elle est « l’imperfection adaptée à ta propre imperfection ».

Ensemble, vous êtes complets.

Extrait du Livre du voyage, Bernard Werber

À nos familles et amis

Un grand merci à nos témoins, nos parents, nos frères et sœurs qui ont été et sont toujours là pour se réjouir avec nous, nous encourager, nous accompagner, nous protéger et nous aimer… mais aussi pour nous bousculer, nous forcer à nous remettre en question ou nous contredire lorsque le besoin s’en fait sentir. S’aimer, c’est aussi savoir se dire quand ça ne va pas, quand ça débloque. Et ça s’apprend, tout au long de la vie ! c’est ainsi que j’ai vécu mon mariage, comme tous les autres événements et épreuves de nos vies croisées, comme une belle manière de nous prouver mutuellement l’amour que nous nous portons.

Je pense également à ceux qui sont loin géographiquement mais qui nous ont fait la joie et l’honneur de participer à notre union par leur présence lorsqu’ils ont pu se déplacer et un petit mot, une attention, lorsque cela leur était impossible. Je garde de notre belle journée un sentiment puissant d’affection, d’amour et de joie d’être ensemble. Nous avons pu sentir combien nos familles nous aiment. Individuellement, nous n’en doutions pas, mais aussi nous, ensemble, notre couple et notre famille. Et ça, c’est tellement précieux !

Crédits photo : Sébastien Loup – 76 images par seconde

Les cousins zinzins ! <3

À nos prestataires chouchous

Je vais, évidemment, commencer par remercier ceux de nos proches et amis qui ont accepter de nous offrir leurs compétences ce jour-là…

Ma cousine, Angélique, esthéticienne, qui a bien voulu partager ce beau moment des préparatifs avec moi et m’a maquillée comme une star de cinéma ! Je la remercie d’autant plus chaleureusement d’avoir accepté ce défi car nous n’avons pas pu faire d’essai (elle, vivant en Vendée et moi en Normandie, elle a simplement travaillé à partir de photos de mes essayages de robe et coiffure) et qu’elle a donc travaillé sans filet, après avoir fait la route… Si tu habites en Vendée et que tu peux te rendre chez Angélique, cours-y !

Crédits photo : Sébastien Loup – 76 images par seconde

Un grand merci à notre couple de « prestamis », Kiki et AG, serveurs, DJ et nounou d’enfer ! Pour une enveloppe dérisoire, ils ont géré trois postes essentiels de notre mariage et ont été sur le pont toute la journée pour mettre en place le goûter d’honneur et le servir, puis assurer l’animation et la garde des enfants pendant la soirée. Nous avions prévu une salle et de quoi amuser et occuper les enfants… mais ils sont venus avec une copine nounou supplémentaire, des jeux, de quoi dessiner… de vrais pros ! Nous savions pouvoir leur accorder notre confiance et qu’ils seraient à l’aise parmi nos invités et parfaits avec les enfants (ils se sont rencontrés pendant leurs jobs d’été d’animateurs de centre de loisirs !)… pari gagné ! Et tu sais comment on le sait ? On n’a presque pas vus les enfants de la soirée !

Crédits photo : Sébastien Loup – 76 images par seconde

Je ne remercierais jamais assez la gérante (de l’époque) de la boutique de robes de mariées qui a trouvé, en quelques secondes, la robe qui deviendrait la mienne ainsi que les vendeuses et retoucheuses de la boutique qui ont fait de chaque essayage un moment agréable et m’ont parfaitement aiguillée dans ma recherche d’accessoires ! Leur amour pour leur travail s’est ressenti à chaque instant et elles ont tout fait pour que je me sente belle, jusqu’à courir à la boutique de laine pour trouver la teinte exacte pour mon étole ou trouver un petit de bouton de rechange et me le coudre après qu’un d’eux ait disparu au passage au pressing post-mariage plusieurs mois plus tard !

Un immense merci à toute l’équipe de mon salon de coiffure habituel et principalement à Françoise, qui n’y travaille plus que pour donner un coup de main (notamment pour coiffer les mariées et leurs suites) et qui accepté de me coiffer un lendemain de Noël parce que j’avais déjà eu la chance de passer entre ses mains expertes et que je rêvais qu’elle me coiffe à nouveau ce jour-là ! Je me souviendrais toujours du jour où, par hasard, elle a débarqué dans la boutique de robes, alors que j’y étais pour les retouches… J’étais dans la boutique, debout devant le miroir et elle a regardé la robe en commençant à dire qu’elle verrait bien un chignon, des boucles… et j’ai sauté sur l’occasion pour lui demander si elle accepterait de me coiffer ! Le passage au salon de coiffure a marqué le début de cette belle journée et a été un moment doux et agréable, partagé avec ma sœur et ma nièce « cherry »… je n’aurais pu rêver mieux !

Crédits photo : Sébastien Loup – 76 images par seconde

Un merci survolté à Sébastien, notre photographe ! Lors de nos recherches, j’ai aimé tout de suite ses reportages de mariage. Lors de notre entretien, le contact a été bon et nous n’avons pas hésité à l’engager pour notre grand jour ! Il n’a pas ménagé son temps ni sa peine pour être présent au salon de coiffure, installer son « photobooth » et ne rien rater des préparatifs de mon Expert malgré un timing serré et les kilomètres entre le lieu du mariage et de mon salon de coiffure. Nos invités l’ont adoré ! Ceux qui ont partagé sa table au dîner nous ont tous dit qu’ils l’avaient trouvé sympa… quand il était à table ! Sébastien court partout pour être certain de saisir les bons moments ou le détail parfait. Nous avons aimé nos photos posées autant que les photos volées, les magnifiques portraits et les photos de famille. Nous l’avons conseillé à plusieurs couples de futurs mariés et avons même eu le plaisir de le retrouver lors du mariage de l’un de mes cousins… à Marrakech !

Enfin, je renouvelle mes remerciements chaleureux à « Une mistinguett en goguette » pour mon bouquet merveilleux et les accessoires assortis qu’elle nous a fabriqués sur-mesure, à l’équipe de la bijouterie Paulette à Bicyclette pour mon alliance et à Mademoiselle Louise et les enfants terribles, dealeuse de bonheur en chef, pour avoir créé l’un de mes plus beaux souvenirs de notre mariage !

Aux chroniqueuses du passé, du « présent » et celles qui ont suivi…

Mademoiselle Dentelle, c’est une équipe, un collectif. Si je suis là, maintenant, c’est parce que j’ai lu de superbes récits de mariages, très différents entre eux, très différents de celui que nous avons organisé… En devenant chroniqueuse, j’ai intégré une bande de femmes d’horizons divers, inspirées et inspirantes. Grâce à elles, en les lisant et en échangeant, j’ai appris beaucoup sur le monde du mariage, c’est évident, mais j’ai aussi découvert de nouvelles cultures, des femmes actives et engagées, des entrepreneuses talentueuses et courageuses, des mamans avec qui partager mes doutes et mes joies, des pas-mamans par choix ou en galère… J’ai eu la chance d’en rencontrer certaines et d’approfondir certaines relations. Elles sont loin et tout près à la fois, puisque nous échangeons quotidiennement. Elles sont loin et tout près à la fois, dans mes pensées et dans mon cœur !

À celles qui m’ont offert la chance de partager toute cette folle aventure

Je ne pouvais pas finir ce récit sans remercier celles par qui cette aventure est rendue possible ! Je les remercie de m’avoir donné cette chance incroyable de partager cette aventure avec toi !

Anne, d’abord, LA Madame Dentelle, qui a eu la merveilleuse idée de nous offrir cet espace de partage.

Fabiola, l’élégante et pétillante Fabiola, qui nous a toutes accompagnées, a marié certaines d’entre nous (les chanceuses !) et que j’ai eu le bonheur de croiser déjà plusieurs fois dans la « vraie vie »… Oui, le bonheur, rien que ça ! Fabiola, c’est un vrai concentré d’humour, de joie de vivre… de bonheur, quoi !

Et, enfin, Gwénaëlle, qui aura été le lien entre nous toutes et a consacré des heures à nous relire, nous corriger, nous coacher… toujours avec douceur et bienveillance !

À toi, à vous…

Et puis, il y a toi, derrière ton écran. Merci pour chaque commentaire, chaque encouragement… merci infiniment.

Si tu passes par là parce que tu es marié(e) et que tu as du mal à décrocher, je te souhaites un beau et long mariage, une belle vie à deux, à trois, six ou autant que tu le souhaites !

Si tu passes par là parce que tu prépares ton mariage, profite ! Fais ce que tu peux, ce que tu veux, ce qui te ressemble… fais-le avec qui tu veux, où tu veux et comme tu le veux, même si ça te paraît fou ! Et profite encore. Maintenant, pendant et après.

Si tu passes par là parce que tu rêves de te marier, continue à rêver, c’est, je trouve, le plus doux moyen de patienter…

Crédits photo : Sébastien Loup – 76 images par seconde



1 commentaire sur “Mon mariage de (presque) Noël : c’est (presque) fini !”

  • Merci d’être revenue nous raconter la fin de cette magnifique journée. Je n’ai jamais oublié ta robe à la broderie si originale : je trouve le haut tellement élégant. Je vous souhaite une vie de couple sans nuage !

Commente ici !