Mon mariage presque relax : les derniers jours avant le mariage

Afin d’être un peu plus cool avant le mariage, j’avais prévu 2 semaines de congés. Une tonne d’imprévus sont venus s’ajouter à mon planning déjà chargé, je n’ai fait que courir ces 2 semaines en ne consacrant que quelques heures à nos préparatifs et évidemment ça m’a mis une pression folle. 

J’avais tellement peur d’oublier quelque chose à la maison, que je n’arrêtais pas de faire des dizaines de listes en passant en revue les différentes étapes de notre mariage.

Crédit photo (creative commons) : Geralt

La course contre la montre

Mon chéri rigolait de moi en me voyant compter plusieurs fois de suite les différents sacs prévus pour nos invités, évaluer le nombre de rouleaux de nappes nécessaires ou encore changer d’avis toutes les 10 minutes sur les contenants pour le candy bar. Bref, la période a été un peu compliquée pour la personne perfectionniste et stressée que je suis.

Notre maison est devenue la dernière semaine un entrepôt rempli de caisses, de sacs et de bacs de boissons. Un peu dans chaque pièce pour ne pas encombrer, une réussite comme tu peux le voir sur les photos.

Crédits photo : Photo personnelle

Même la chambre de ma fille était utilisée pour stocker.

Crédits photo : Photo personnelle

Notre vin, à ne surtout pas oublier

Départ dans 2 jours

Le départ pour le gîte était prévu pour le vendredi matin.

Le mercredi, j’ai compté chaque minute des deux heures passées chez l’esthéticienne pour la pose de mes extensions de cils, je me répétais sans cesse tout ce qu’il me restait encore à faire et je ne tenais plus en place. 

Le jeudi, j’avais réservé avec ma maman un moment relaxation dans un centre que j’apprécie avec massages et relaxation dans une caverne saline.
Une vraie torture pour moi de perdre encore 3 heures de cette dernière journée, alors que j’adore y aller. Ma maman m’a avoué après avoir eu un peu peur en me voyant si tendue. Au programme : un gommage du dos, un massage du corps et 1 heure dans la caverne saline allongée sur des fauteuils massants.

Comme je m’en doutais, je n’ai pas profité des bienfaits du massage, mon cerveau surchauffait. Vu mon état de stress, j’ai demandé si je pouvais utiliser le casque de relaxation luminothérapie, ce fut ma meilleure idée. Dans la caverne saline, le casque de relaxation m’a complètement assommé, j’en suis sortie détendue et en pleine forme.

Nous sommes allés nous coucher à 2 heures du matin le temps de tout vérifier une dernière fois : Chéri on fait combien de tables avec un rouleau de nappe ?

Le grand départ

Vendredi, debout à 6 heures pour terminer de tout centraliser et vérifier de ne rien oublier. Nous avons surchargé nos 2 voitures et mon filleul est arrivé à 10 heures avec le camion. En voyant les photos, je me demande combien de trajets on aurait dû faire sans le camion.

Crédits photo : Photo personnelle

Crédits photo : Photo personnelle

Pendant le chargement, je suis allée chercher les baguettes commandées pour le souper et nous avons pris la route vers le gite. Arrivés sur place à midi, la propriétaire nous a refait une visite guidée avant le grand déchargement.

Pendant le montage des meubles par les deux hommes (mon chéri a fabriqué notre bar, pupitre, urne et les tables du buffet), j’ai préparé les sacs zen avec les slashs, les trousses de produits de beauté et les boîtes de mouchoirs. J’ai disposé dans chaque chambre nos verres imprimés et des petites bouteilles d’eau. J’ai placé nos plans de chambre pour ne pas se perdre et j’ai aménagé certaines chambres en fonction du regroupement des invités. Nous avons aussi rempli la remorque frigo avec les boissons.

Je voulais préparer un maximum avant d’entamer la décoration avec les invités et là mon stress est monté d’un coup quand les premiers invités sont arrivés. Nous nous faisions un plaisir d’accueillir les invités, leur montrer leur chambre et de prendre un peu de temps avec eux, j’ai dû oublier cette idée et le faire en vitesse avec les rouleaux de papier toilette dans une main et les essuies dans l’autre.

J’ai assez mal vécu la fin des préparatifs, plusieurs invités sont arrivés plus tard à cause d’embouteillages sur la route et j’étais demandée de tous les côtés, impossible de terminer quoi que ce soit.

Je n’ai pas soupé, je me suis mise en mode machine et j’ai continué à tout préparer afin de retrouver facilement samedi tout ce dont j’avais besoin. Je ne voulais pas devoir ouvrir une dizaine de caisses le lendemain matin afin de retrouver nos alliances.

Nous avons terminé de tout préparer à 1 heure du matin ; le gîte est décoré, les tables sont prêtes, le candy bar attend d’être dégusté et les boissons sont au frais.

Après un petit plongeon dans les jacuzzis avec les derniers invités debout, j’ai rejoint ma chambre que je partageais avec ma maman pour ma dernière nuit de célibataire.

Un dernier dodo avant d’épouser l’amour de ma vie.

Et toi, dis-moi tu arrives à maîtriser ton stress ?

Je suis Melle Presque Relax. Je vais épouser Mr Relax au mois de mai 2017. Afin de profiter à fond de cette journée, nous emmenons la famille et les amis proches dans un gite pour tout un week end festif et rempli de surprises. Evidemment ça double la quantité de choses à prévoir mais j'adoooooore me compliquer la vie. Si tu as des questions, tu peux me contacter par mail mmepresquerelax@gmail.com ou sur mon compte insta del.delphine.del Je te souhaite un magnifique mariage et beaucoup de bonheur. A très vite

Commentaires

  • Avatar
    Madame Chaton
    Répondre
    10 mai 2020

    whaouu ah oui là c’était une dernière semaine pas du tout relax !! Impressionnant tout les cartons et stocks chez toi !! On dirait un vrai déménagement ! Tu as du avoir l’impression d’avoir un appart immense une fois tout enlevé ! Et comme je te comprends pour le massage, j’en ai fait un le jour même le matin et c’était très dur de me détendre pour en profiter ! heureusement que tu as quand même pu profiter un petit peu du jacuzzi la veille ! 🙂

      • Avatar
        Madame Chaton
        Répondre
        12 mai 2020

        Oui le matin ☺️

  • Avatar
    Madame Crapate
    Répondre
    10 mai 2020

    Pas du tout stressante tes dernières semaines ! Je comprends tout a fait pour les listes, moi aussi quand il y a trop de trucs à gérer et que ça se bouscule dans ma tête je fais des listes. Ca appaise un peu. J’espere que le jacuzzi t’aura un peu détendue, et surtout que tu seras plus rassérénée le lendemain.

  • Avatar
    Mademoiselle Couture
    Répondre
    11 mai 2020

    Han mais rien qu’a te lire j’étais tendue… moi aussi étant perfectionniste j’ai peur des derniers jours justement. D’être éternellement insatisfaite.. heureusement (ou malheureusement mais voyons le cote positif de la chose) le COVID 19 nous a donné un sursis de 6 mois que je vais utiliser pour faire tout ce que j’avais éliminé par faute de temps…, autant voir l’aspect positif!! Hate de lire le D Day!!

    • Avatar
      Madame Claddagh
      Répondre
      13 mai 2020

      C’est exactement ce que je me suis dit à l’annonce de l’annulation des mariages : « bon ben au moins, comme tout doit être presque prêt, les futures mariées ont quelques mois de répit et de détente, et peut-être une semaine pré-mariage moins stressante ! » Il faut voir le positif !

  • Avatar
    Madame Pomme de Pin
    Répondre
    11 mai 2020

    Oh ben dans cette chronique, ton pseudonyme ne te va pas du tout, lol. Ça me fait rire les photos de votre maison, on avait exactement pareil pedant 3-4 mois avant le mariage. Stockage des boissons dans la dépendance du jardin, stockage de la déco dans une chambre, stockage autre sous l’escalier de l’entrée. J’avais l’impression de vivre un perpétuel déménagement qui n’en finissait pas.

  • Avatar
    Madame Claddagh
    Répondre
    13 mai 2020

    Je crois que ces quelques jours, et surtout les trajets, les cartons, la logistique, sont les plus difficiles à gérer (en tout cas ce fut le cas pour moi) : on a l’impression d’avoir tellement tout préparé et organisé, mais on se retrouve devant une montagne de choses à faire ! Pour notre part, venant d’Irlande, nous avions des cartons dans le coffre de la voiture de Monsieur Claddagh (d’Irlande donc), des cartons chez mes parents, des cartons dans le gite de mes frère et soeurs… et heureusement nous avons récupéré les boissons en drive, et nous avons pu les deposer directement à l’abbaye le jeudi ! (le proprio ne voulait pas, et on a du bien insister : rien ne serait rentré dans le mini studio qu’on louait !!). Hâte de lire ton récit du jour J !!

Poster une réponse à cancel reply