Mon mariage printanier-chic tout en émotions : un vin d’honneur duquel on peut profiter, mission impossible ?

Voilà, notre merveilleuse cérémonie laïque est finie, et nous voilà donc maintenant prêts à profiter de notre vin d’honneur ! Aujourd’hui je voulais partager avec toi mes astuces pour pouvoir réellement savourer son vin d’honneur, dans tous les sens du terme !

Règle n°1 – Le ravitaillement tu prévoiras !

J’avais lu dans quasiment tous les blogs de mariage qu’il était très compliqué de profiter des petites merveilles gustatives du vin d’honneur lorsque c’est ton grand jour… Sauf que moi, je suis gourmande, très gourmande. Et vu que la dégustation avait été parfaite, j’avais plus que hâte de re-goûter tout ça ! Alors j’avais une hantise : ne pas pouvoir profiter du buffet lors de mon mariage. J’avais donc établi un véritable plan de bataille : mes témoins seraient chargés de ce que j’avais appelé la « Mission bouffe ! ». Tout au long du vin d’honneur, ils sont donc venus nous fournir petits-fours, verrines, macarons, et une (ou deux) petites coupes de champagne (le champagne, c’est la vie !).

Eh oui, impossible pour moi d’imaginer accéder au buffet, puisqu’il me fallait passer beaucoup d’obstacles (bon, d’accord, il s’agissait surtout d’invités enjoués). Et je ne sais pas toi, mais moi, quand j’ai faim, je peux me transformer en bébé Jack-Jack. Alors grand bien m’a pris de prévoir ce subterfuge : j’ai pu profiter de nos invités ET déguster notre vin d’honneur.

Résultat ? Une mariée RA-VIE !

Profiter de ton vin d'honneur le jour du mariage // Photo : Lucie Nicolas

Crédits photo : Lucie Nicolas

Bon, je n’ai par contre pas pu accéder à notre magnifique bar à huîtres, qui a été pris d’assaut dès le début du vin d’honneur.

Heureusement que j’ai vu ces photos, car j’aurais pu croire qu’il n’y en avait pas eu ! Mais d’après le retour des invités qui ont eu la chance de les goûter, elles étaient délicieuses. Voilà qui me réconforte un peu !

Profiter de ton vin d'honneur le jour du mariage // Photo : Lucie Nicolas

Crédits photo : Lucie Nicolas

Finalement, ma technique a plutôt très bien marché, alors je ne peux que te conseiller de faire de même. Et surtout, si tu te maries en plein été, au-delà du fait de manger, pense surtout surtout à t’hydrater, afin de ne pas risquer l’insolation ou la déshydratation ! Crois-moi, une mariée au lit parce qu’elle a oublié ce léger détail, ça n’est vraiment pas l’idéal…

Règle n°2 – Les photos de groupe, tu limiteras !

La deuxième grande règle qui nous a permis de réellement profiter de notre vin d’honneur a été de ne faire que très peu de photos de groupe. Toutes les photos importantes avec nos très proches avaient été réalisées le matin, et il ne nous restait donc que les photos avec nos autres invités. Nous n’avions pas prévu de liste, contrairement à d’autres copines Dentelles, mais au total, nous avons fait moins de 10 photos, et crois-moi, c’était juste bien ! Eh oui, ça peut te sembler peu, mais nous avons fait de « grands groupes », pour diminuer le nombre de clichés, et ainsi diminuer le temps accordé à ce moment pénible.

Heureusement pour nous, notre photographe Lucie a géré ça d’une main de maître, et est restée très zen, alors même qu’il nous manquait toujours quelqu’un avant de prendre la photo… Eh oui, même si tu limites, les photos de groupes sont et resteront barbantes, preuve en est, voilà ma tête quand pour la énième fois on nous a dit « Attendez il manque Tata Simone/Tonton René/Le petit dernier » (rayez la mention inutile).

Profiter de ton vin d'honneur le jour du mariage // Photo : Lucie Nicolas

Crédits photo : Lucie Nicolas

Malgré tout, je ne regrette absolument pas d’avoir fait ces photos, parce que nous avons aujourd’hui de très belles photos de groupe, que j’adore regarder. Alors si je devais te donner un conseil : anticipe les photos vraiment importantes lors d’une séance en amont et limite les photos de groupe durant le vin d’honneur. Mais attention, il ne faut pas pour autant les occulter totalement, crois-moi, c’est un « mauvais » moment à passer, mais tu les regarderas avec amour après ton mariage !

Règle n°3 – De groupes en groupes, tu vogueras !

Tout au long du vin d’honneur, nous nous sommes vraiment attachés à passer de groupes en groupes pour pouvoir échanger un petit mot avec chacun. Nous nous sommes donc séparés avec mon Mari-tout-neuf, et nous avons ainsi tenté de recueillir les félicitations/impressions/commentaires de chacun, tout en trinquant avec eux (champagne power !).

Profiter de ton vin d'honneur le jour du mariage // Photo : Lucie Nicolas

Crédits photo : Lucie Nicolas

Et ce sentiment était vraiment super agréable… Comme nous n’avions pas prévu d’animations particulières, et que notre vraie séance photo avait déjà été réalisée, nous avons vraiment pu nous consacrer à nos invités. Et ils nous l’ont bien rendu, puisque encore une fois, nous avons reçu une véritable vague d’amour ! Nous avons eu de nombreux retours positifs après le mariage, puisque nos invités nous ont dit qu’ils avaient apprécié notre grande disponibilité, et ça nous a fait vraiment extrêmement plaisir.

Règle n°4 – De la pression, tu ne te mettras point !

Et si malgré tous ces conseils, malgré tout ce que tu as tenté d’anticiper, tu ne parviens pas à voir chaque invité ou à déguster quelques bouchées de ton buffet, dis-toi que ce n’est pas grave. Tata Gertrude ne t’en voudras pas à mort si tu n’est pas venue lui demander comment elle allait, parce que « Une mariée, c’est toujours bien occupée ».

Le plus important, c’est de ne pas te mettre de pression : oui, la journée va passer vite, oui tu auras parfois l’impression de survoler ton mariage, mais à vouloir tout contrôler, le stress prendra le dessus. Alors, prépare-toi au fait que tu ne pourras pas nécessairement profiter à 100 % de chaque instant, et une fois que tu auras accepté ça, alors tu pourras lâcher prise. C’est ce qui a fonctionné pour moi, alors j’espère que ces maigres conseils fonctionneront pour toi et que tu pourras profiter de ton vin d’honneur, mais surtout plus largement de l’ensemble de ton mariage.

Et toi ? Comment s’est passé ton vin d’honneur ? As-tu pu en profiter ? Comment l’as tu vécu ? Viens vite me raconter tout ça ! 



5 commentaires sur “Mon mariage printanier-chic tout en émotions : un vin d’honneur duquel on peut profiter, mission impossible ?”

  • AH oui moi aussi je suis gourmande et quand je n’ai rien dans mon ventre je ne suis pas bien du tout! Alors qui voudrais voir une mariée transformer en diablesse?? !! Merci pour ces précieuses conseils pour se faire relayer pour le grand jour…

  • Le bar à huître…. J’en rêvais. Mais ça me semblait difficile de gérer les quantités, de savoir qui allait vraiment aimer. Et j’avais peur que ça plombe le budget pour seulement quelques amateurs d’huîtres.
    Et si je n’avais pas pu en profiter, j’aurais été très frustrée !!

    Je suis très gourmande aussi, et il est hors de question que je ne puisse pas profiter du VDH comme il se doit. Merci pour ces conseils.

      • je m’en doute… car chez nous, la moyenne est plutôt à 1 douzaine par personne en temps normal !!
        Je te dirai dans quelques mois si j’ai pu accéder à mon VDH.😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *