Mon mariage rétro mais pas trop : se dire au revoir mais aussi à bientôt !

Je ne pensais pas que j’écrirai cet article dans de telles circonstances, mais tu le sais maintenant : l’aventure Mademoiselle Dentelle touche à sa fin…

Si le contenu restera, pour pouvoir aider, éclairer et accompagner des futurs mariés comme cela a toujours été le cas jusqu’ici, il n’y aura hélas plus de nouveaux articles.

Cela veut dire que beaucoup de chroniqueuses, moi compris, ne pourront te donner la suite de leur grande aventure qu’est leur mariage, parce qu’elles n’auront pas eu le temps ou parce que leur mariage n’aura pas encore lieu…

Me concernant, j’assume que cela est en partie de ma faute : j’avais beaucoup de choses à dire, peut être trop, et pas assez de temps. Il faut entendre par là que le temps m’a souvent manqué, mais aussi que je n’ai pas pris le temps de prendre le temps. C’est entièrement ma faute, et je m’en veux d’avoir ce sentiment d’abandonné le navire, avant même que ce dernier n’est commencé à prendre l’eau, et j’en suis vraiment navrée…

J’ai mis trop longtemps à rédiger, avec des phases avec, puis des phases sans, avec des moments où je n’avais pas le moral pour me plonger dans cette rédaction, et d’autre où au contraire, j’étais motivée et enjouée à partager ce bonheur qu’est un mariage.

J’ai mis du temps, pensant que j’en avais, et voilà que je n’en ai plus.

La fin d’une aventure, mais pas de mon récit

Pour autant, j’ai à cœur de finir d’écrire cette histoire, notre histoire à Monsieur Boots et moi.

D’abord, parce que cela me permet de me souvenir, parfois de détails auxquels je ne pensais plus, de mettre sur « le papier » certaines émotions, et aussi, de vider peut être un peu mon sac, et me sentir moins seule dans des situations où, sur le moment, je pensais « anormal » de me sentir dans une telle détresse parce que « bordel j’me marie quoi !« .

Ensuite, parce que même si mes récits sont peu nombreux, je sais qu’il y a quelques personnes qui m’ont lu, des personnes que je remercie infiniment, parce que même si écrire est avant tout un besoin personnel, être lu est une petite récompense qui fait chaud au cœur, et qui donne une raison d’être supplémentaire à mes chroniques, ces mêmes personnes qui ont fait du blog de Mademoiselle Dentelle ce qu’il est, un endroit chaleureux, un endroit plein de bienveillance, de partage, de soutien. Pour ces personnes et par respect pour elles (mais aussi pour leur curiosité peut-être 😉 ) je me dois de finir mes chroniques et te montrer le résultat de ce mariage, ainsi que te donner mon ressenti le plus honnête, comme j’aime le faire depuis le début.

Se retrouver quelque part

Aussi, je te propose de continuer de suivre la suite de mon mariage rétro mais pas trop sur mon blog personnel : Petits Bouts de Zelle.

Il s’agit là d’un modeste blog qui me sert pour partager des bouts de vie, ou des passions. Cela faisait plus d’un an que je n’avais pas publié sur ce dernier (honte à moi) et je ne voulais pas faire d’articles uniquement mariage dessus, raison pour laquelle j’avais postulé entre autre pour devenir chroniqueuse chez Mademoiselle Dentelle, car j’avais envie de parler de mon mariage, mais pas sur mon blog qui n’est pas dédié à ça.

Mais les choses changent, et je vais donc continuer mon récit sur ce dernier, en essayant de me montrer plus assidue que je ne l’ai été jusque là.

Alors, si tu as envie de voir la suite de ce mariage, je t’invite à me suivre sur mon blog 🙂

Crédit photo : Naïs et Isaac

Mon mariage rétro mais pas trop : bref retour sur l’un des plus beaux jours d’une vie

Malgré tout, je ne peux pas partir sans te faire un petit résumé de mon mariage, car je sais que certaines lectrices n’iront pas lire la suite ailleurs, et ce serait dommage qu’elles ne puissent pas savoir si, finalement, mon mariage aura eu l’ambition qui était la sienne.

Si tu as suivi mes chroniques, tu sais donc que nous voulions un mariage à notre image, quitte à bouleverser quelque code. Comme prévu, nous avons fait appels à des food truck de l’ordre de 3, mais l’originalité de notre mariage ne s’est pas arrêtée là.

Une arrivée motorisée remarquée

Pour l’arrivée de la mariée, du marié, et notre retour sur le lieu des festivités, nous avons fait dans l’original :

  • Je suis arrivée en Delorean à la mairie (oui oui, la voiture de Retour vers le futur !!!),
  • Monsieur Boots est arrivée en Renault Alpine (celle d’un ami)
  • Et nous sommes repartis, mariés, dans la Ford Explorer de Jurassic Park

C’était une grosse surprise pour nos invités, et un énorme délire pour nous, un peu comme un rêve de gosse. Mon fils a même fait le chemin du retour de la mairie jusqu’à là ferme dans la Delorean et il paraît que ce fut l’un des plus beaux moments de sa vie !!!

Crédit photo : Naïs et Isaac

Une ambiance décontractée et ludique

Pour occuper nos invités, nous avons utilisé la grange de la ferme pour abriter une salle d’arcade. Tout le monde, quel que soit son âge, a fait une partie, voire deux, voire biiiiien plus dans cette salle, et nous n’avons eu que des retours positifs, ponctués de « on a jamais vu ça » « c’est un vrai concept » ou encore « c’est tellement vous« .

Nous avons également organisé un jeu du Killer pendant le goûter jusqu’à la fin du vin d’honneur, et des quiz pour la durée du dîner où tout le monde a participé avec entrain !

Crédit photo : Naïs et Isaac

D’autres animations, et des petites attentions ici et là empreint de nostalgie

Nous avions également un photobooth avec des déguisements. Les gens ont joué le jeu à fond, et j’adore regarder le résultat pour me marrer un coup !

Il y avait aussi toute une décoration, dans l’ensemble de la ferme, très jeux vidéo mais aussi orientée jouets de notre enfance. Nous avons fait une petite chasse au trésor avec des objets particuliers disposés ici et là, que les gens devaient les retrouver grâce à une fiche avec des indices.

Crédit photo : Naïs et Isaac

Pour le cadeau des invités, je te laisse voir de quoi il s’agissait … 😉

Crédit photo : photo personnelle

Un badge magnétique (pour porter le jour J puis poser sur son frigo) sous forme de manette « Megadrive » pour ces messiers, et de manette « Master System » pour ces dames 🙂

Le bilan d’un mariage avec des food trucks

Alors là, énorme succès. Nous avions pris le risque de ne pas proposer de repas « typique » mariage, pas de traiteur, pas de buffets élégants et sophistiqués, mais quelque chose d’informel, de détendu, où les gens vont se chercher à manger, et pire encore, peuvent manger avec les mains (sacrilège !).

Je détaillerai ça dans un article plus précis sur mon blog personnel, mais dans les grandes lignes sache que nous avions commandé pour, en moyenne, 60 couverts pour le dîner par prestataire, sur un total de 80 personnes présentes au dîner enfants inclus (pour la partie vin d’honneur nous avions une centaine de personne donc nous avions prévu plus pour ce moment de la journée), et le bilan concernant le goûter, vin d’honneur et dîner a été le suivant :

  • la carriole de Dim Sum qui proposait des bouchés pendant l’apéro, puis pour le dîner, a été dé-va-li-sée en un temps record (j’ai pu en manger un peu mais c’était juste !),
  • les gaufres du goûter de FrituurBear sont partis à une vitesse folle, j’en ai goûté mais juste une bouchée, ensuite je l’ai donné (!),
  • il restait un peu de poulet et quelques burgers le dimanche, mais pas plus de 10 de chaque, comme quoi les gens ont bien mangé !!!

Crédit photo : Naïs et Isaac

La décoration de la salle et de tables

Sur ce point, nous avons été assez minimalistes. Les gens ne passerait pas le maximum de temps dans la salle, et les ampoules au plafond faisaient déjà leur effet, aussi nous avons fait le choix de faire quelque chose de très simple, sans charger (peut-être à tort).

Crédit photo : Naïs et Isaac

Je dois tout de même te parler de mon plus gros regret, LE fail ultime : ce fut notre table. Nous n’avons RIEN pensé pour notre table, donc elle est juste…. vide. Je te laisse juger… Shame on me.

Crédit photo : Naïs et Isaac

Les petits détails des mariés

Sans m’étaler sur le sujet, nous avons mis ici et là des petits détails qui nous sont propres comme des figurines dans mon bouquet, ou un mariage en Stan Smith personnalisées 😉

Nos alliances, de chez Or du monde, ont logé dans un écrin fait par mon garçon il y a quelques années pour mon mari, et nous l’avons utilisé pour l’occasion 🙂

Crédit photo : Naïs et Isaac

Le wedding-cake

Pour notre dessert, nous avons fait appel à une pâtissière pour nous faire un wedding-cake sur mesure et le résultat était à la hauteur de nos attentes. Avec, une pièce de choux de chez Choux Odette était là pour les goûts de tous, mais je n’ai pas de photos. ☹

Crédit photo : Pâticielle

La brunch du dimanche

Pour le dimanche, nous avons proposé à nos invités qui restaient pour le weekend un petit-déjeuner avec viennoiserie puis nous avons pris les services …. D’un troisième food truck ! Cette fois des crêpes salées et sucrées avec le camion de Chez Zaz. Un vrai coup de cœur là encore, une personne formidable, qui gère à elle seule ses commandes avec bonne humeur et un sourire lumineux. Je suis très triste de ne pas avoir de photo de ce jour-là (pas de photographes, et je n’ai pas songé, moi qui pourtant fait des photos de tout, tout le temps) mais ses crêpes ont été un succès total.

Après ça, les dernières bières restantes de la veille ont été finies, et il fut temps de tout ranger et reprendre une vie ordinaire.

Un bref bilan émotionnel

Ce mariage aura été aussi passionnant qu’épuisant à organiser. Cela m’a paru simple au démarrage, et très pénible et usant sur les dernières semaines. Le mariage en lui-même fut un moment de joie total, et a rempli toutes mes attentes. J’étais clairement sur un nuage, heureuse comme jamais, et j’aurai voulu que cela dur infiniment plus longtemps. J’ai la chance d’avoir épousé l’amour de ma vie, celui qui a fait sauter un battement à mon cœur il y a tant d’années, que j’ai perdu, pour mieux me revenir en quelque sorte. Notre histoire n’est pas parfaite, notre famille est un joyeux bordel, mais cet « épilogue » est la preuve qu’en amour, il n’y a pas de règle et que rien n’est jamais écrit…

L’après-mariage en revanche fut difficile moralement, la « faute » à des conflits familiaux mis en exergue par le mariage, et un énorme craquage de ma part. J’ai été loin d’être sur un nuage la semaine qui a suivi, j’ai même été très, très, mal, je m’autorise à le dire maintenant sans m’en cacher, alors qu’à l’époque, j’ai voulu gérer cette souffrance et cette solitude seule… mais j’en parlerai plus en détail sur mon blog.

Nous n’avons pas eu également de voyages de noces, nous voulions juste partir un petit weekend grâce à l’enveloppe de nos invités (partir plus sans notre fille de 2 ans et demi nous est inconcevable), mais notre premier weekend prévu à Rome en décembre a été annulé suite à la grève (nous devions partir le vendredi qui suivait le début de la grève, youhou le timing), et notre seconde tentative en Corse pour 5 jours en mai a été annulé pour cause de Covid-19. Là encore, en décembre cela fut un énorme coup dur pour moi, et en mai aussi.

Finalement, je n’ai pas eu la sensation d’être sur ce fameux nuage, je n’ai pas prolongé l’euphorie en partant, la vie a repris très vite après le mariage, une fois ma mini-dépression passée, les choses se sont enchaînées et les déconvenues m’ont remise à mal, et ont gâché ce sentiment de joie. C’est comme ça, ce n’est pas grave, mais c’est un fait, je n’ai pas connu l’euphorie de l’après.

Crédit photo : Naïs et Isaac

Le mot de la fin

Enfin, je terminerai cet article en m’adressant plus précisément à celles qui ont portés Mademoiselle Dentelle, ainsi que ses chroniqueuses. Merci de m’avoir donné la chance d’écrire ici, en me donnant les clés de cette grande maison, je suis reconnaissante de cette confiance et de cette chance, d’avoir pu faire partie de l’aventure, aussi courte fut-elle.

Merci aux chroniqueuses, les plus discrètes comme moi comme les plus présentes et investies. Vous avez fait de cet endroit quelque chose d’unique, qu’on ne trouvait pas ailleurs, et qui m’a à l’époque, donné l’envie de lire les chroniques authentiques des futures mariées, ou mariées-tout-court, puis l’envie d’être parmi vous pour écrire mon histoire, avec vous. Ce que les autres ne savent pas, et ne verront jamais, ce sont les coulisses formidables de ce blog, et l’entraide qui y règne, le soutien des unes, des autres, ce vrai rassemblement de personnes toutes différentes, issues d’endroit différents, mais avec ce même lien commun qu’est le mariage, et cette volonté de partager mais aussi prêter l’oreille, toujours avec bienveillance et chaleur…

Pour finir… Merci à toi qui me lit, d’avoir été là tout au long de cette aventure, d’avoir donné du sens à Mademoiselle Dentelle par ta présence. Si tu es une future mariée tout particulièrement, je te souhaite une très belle organisation, et d’avance une magnifique journée pleine d’amour, et je suis sûre que tu trouveras dans les archives du blog des réponses à tes questions, de l’inspiration, mais aussi la certitude que quelque soit ce que tu traverses, tu n’es pas seule ! Et ça, c’est un grand réconfort 🙂

Au plaisir de se retrouver ailleurs



5 commentaires sur “Mon mariage rétro mais pas trop : se dire au revoir mais aussi à bientôt !”

  • Ah mais tu m’étonnes que la salle d’arcades a eu du succès. Ça marche à tous les coups ça et ça rassemble jeunes et nostalgiques d’une autre époque. Je serais curieuse de savoir combien a coûté la location de ces jeux d’arcade.
    En tout cas la grange était superbe et le plafond d’ampoules aussi, ça rend hyper lumineux.
    Les foodtrucks pour le repas principal, génial. J’avais trop envie de crèpes salées et sucrées pour mon brunch mais on n’a pas trouvé de prestataire pour nous suivre. Du coup foodtruck burger. Bon ça a fait l’unanimité aussi parmi les invités.
    Mais où avez-vous trouvé la Jeep de Jurassic Park? C’est trop marrant ça.

    • C’est vrai que la salle d’arcade a été le point culminant du mariage, après l’étonnement, les invités ont passé la journée et soirée à y retourner pour une partie de temps à autre, et cela à aussi permis aux gens de se rencontrer au détour d’une partie 😉
      La location, du samedi midi au dimanche fin de matinée nous a coûté 630 € (cela comprenait 4 bornes, 3TV, 3 consoles rétro et des jeux, ainsi que le transport). Nous avons ajouté des consoles ou bornes nous appartenant dans lel ot 😉
      Le foodtruck c’est très sympa mais une organisation particulière, il faut avoir un « public » réceptif aussi je pense lol au départ on pensait juste faire ça pour le brunch également, puis bon on a fini par le faire au dîner ET au brunch, mais pour un brunch c’est très décontracte alors je ne suis pas étonné que ça ai marché 🙂
      Les voitures ont été louées chez Movie Cars Central qui fait de la location de voiture de film et iconiques. Au départ d’ailleurs on voulait la voiture de Ghostbuster mais elle était en panne, alors on a prit la Jeep de Jurassic Park, le conducteur nous a mis la musique du film, c’était amusant,de très bon souvenirs 😉

  • Merci beaucoup Madame Pretty Boots! Bon cottage et belle continuation pour la suite, je suivrai tes aventures sur ton blog !

    • Merci Armande 🙂 c’est avec plaisir que je te retrouverai sur mon blog pour raconter la suite de cette drôle d’aventure 😉

Leave a Reply to Armande Cancel reply