Mon mariage romantique étoilé : D-Day, la préparation de Mister Jack

Toc toc… Allo ? Test micro, test micro… 1… 2… Ah, ça marche. Hum, hum…

Bonjour à toi ! Permets-moi de me présenter : Mister Jack, mari tout neuf de Madame Starlight. Merci de m’accueillir !

Ceci est ma première chronique « one shot » pour les Dentelles, et je suis plutôt content de l’écrire. Mais chut ! Madame Starlight ne le sait pas, je compte sur ta discrétion, hein ?!

Pour ma première chronique, je voulais te parler de ma préparation du jour J, histoire d’apporter le témoignage d’un mââââle.

Alors, let’s go !

Tous les magazines, blogs, vlogs et autres sources de conseils pour le jour J te le diront : DORS BIEN LA NUIT QUI PRÉCÈDE LE GRAND JOUR.

Un super conseil que nous avons appliqué à la lettre ! Enfin… c’est ce que j’aurais voulu te dire. Mais dans la vraie vie, nous n’avons absolument pas pu le suivre : on s’est fait avoir avec la déco de la salle commencée la veille, beaucoup plus chronophage que prévu. Pourtant c’était plutôt bien parti. Madame Starlight et moi n’étions pas seuls : des amis et de la famille (certains désignés volontaires !) ont apporté leurs petits bras costauds pour nous aider à créer l’atmosphère de rêve que nous voulions et que nous avons mis des mois à peaufiner.

Et pourtant… Malgré toute la bonne volonté du monde, après toute une journée de travail acharné, l’aiguille de l’horloge avait fini par indiquer 23 heures. Mister Jack a donc dû se résigner à abandonner tout le monde : il me fallait rendre le petit utilitaire que le cousin de Madame Starlight nous avait gentiment prêté et qu’il devait absolument récupérer avant minuit. En y repensant, c’est marrant parce qu’au moment où il m’a dit ça en me remettant la clé de la camionnette, je me souviens avoir pensé : « Minuit ! On est laaaaaaarge ! On aura fini bien avant !!! »). Aaaah, optimiste utopique et naïf que je suis… Bref, 1h30 de bla-bla, de route et un aller/retour plus tard (oui, s’il avait habité à côté, ça aurait été moins fun !), me voilà de retour à la maison où Madame Starlight m’attendait, les larmes aux yeux de ne pas avoir eu plus de temps ensemble pour savourer notre dernière soirée avant le mariage. Pour tout te dire, seul derrière le volant, je n’en étais pas moins triste/énervé/écœuré/dégoûté (rayer la mention inutile). Après un repas frugal mangé sur le pouce, nous nous sommes couchés, amers et démoralisés. Mais rassure-toi, Morphée nous a très vite consolés…

Il est 7 heures du matin, voici les infos du jour…

« Gnnnhein ?… Quoi ? Déjà ? Tais-toi le réveil, pfffff… Trop courte la nuit… Quel jour on e… !!! AAAAAHHHHH ON SE MARIE AUJOURD’HUIIIIIIII !!! Ma chérie ! Mon Amour ! DEBOUT !!! »

Les préparatifs du marié le jour J

Crédits photo (creative commons) : condesign

Branle-bas de combat ! OK, c’est quoi déjà le programme ? Grouiiiiiiiiiiiik… OK les estomacs, on a entendu, on va petit-déjeuner. Mais what else ? Ah oui, ma chérie va chez sa témoin de meilleure amie, Mlle Bouquin, pour se faire belle. Et quant à moi, c’est un peu plus cool. Ma maman est arrivée vers 9h, et ma team, à 9h30, et ils étaient tous au taquet !

Nous interrompons votre programme…

Peut-être que tu te demandes que fait cette équipe et de qui elle est composée ?

Alors, laisse-moi te présenter la « Team Groom ». Elle est composée de mes 3 garçons d’honneur (un de mes frères que nous appellerons « S. » et 2 amis proches : « B. » et « M. ») et de mon témoin officiel (mon autre frère, « J. »).

Nous reprenons le cours normal de votre programme…

Avec « J. », nous sommes partis me faire tailler les poils de la tête et du visage, pendant que « B. », « S. » et « M. » se préparaient. Quel moment de détente absolu se fut… ou du moins, ça aurait dû être… Car c’était sans compter que mon futur beau-papa ne m’appelle pour me dire que la nana de l’agence ne lui permettait pas de récupérer la belle voiture louée, pour l’occasion, pour conduire Madame Starlight (je ne rentrerai pas dans les détails, ce serait trop long à te raconter, mais si tu es curieuse, tu peux lire cette aventure dans sa chronique).

Revenons-en à nos moutons…

Les préparatifs du marié le jour J // Photo : Jeremy Bismuth

Crédits photo : Jeremy Bismuth

Après ma séance presque détente, « J. » et moi sommes rentrés à la maison. C’était un peu… comment dire… un mélange entre Beyrouth et Bagdad. Tout l’appartement était sans dessus-dessous, ma team s’étant un peu étalée. Mais à ce moment-là, je n’y ai pas vraiment prêté attention. Pas plus que ma maman d’ailleurs, à qui j’ai demandé de passer un coup de fer à mon pantalon. Elle était tellement stressée, peut-être même plus que son fiston, qu’elle a mis 20 bonnes minutes à le repasser ! Bon je l’avoue, mon stress à moi m’a fait me brûler le pouce bêtement en voulant déplacer ce fameux fer à repasser.

Alors que je m’apprête à me changer, mon père arrive. Mine de rien, c’était le moment que mes parents redoutaient le plus : les retrouvailles 30 ans après la guerre froide !

Heureusement, si le temps n’efface pas les cicatrices, il referme au moins les blessures. Oubliées les rancœurs du passé, place au bonheur de cette journée. Et voir mes parents plaisantant ensemble a été l’un des plus beaux moments du D-Day.

Les préparatifs du marié le jour J // Photo : Jeremy Bismuth

Crédits photo : Jeremy Bismuth

Bon, OK. Tout le monde est prêt ? Moi aussi ? Oui. Enfin… je crois. Papa, je suis comment ? Aide-moi à remettre la chaîne de ma montre gousset s’il te plaît… Tiens ! Pourquoi mes mains tremblent ? Ah oui, on dirait que je suis encore plus nerveux que toute à l’heure. Du calme Mister Jack, du calme… Respire… 1… 2… 3… Ouf, ça va mieux. OK papa, maman, on peut descendre à la voiture.

Je dois t’avouer que c’était plus pour le principe parce qu’on aurait pu s’y rendre à pied, la mairie étant juste en bas de chez nous. Nous montons donc, ma mère et moi, à l’arrière du coupé sport intérieur cuir qu’un ami de mon père a bien voulu lui prêter pour l’occasion, aussi furtivement que possible (histoire de ne pas gâcher la surprise aux invités qui attendaient devant la mairie et qui pouvaient quasiment nous voir de là où ils étaient). Nous démarrons, roulons sur une cinquantaine de mètres pour nous arrêter devant la mairie.

Les préparatifs du marié le jour J // Photo : Jeremy Bismuth

Crédits photo : Jeremy Bismuth

Ma mère et moi descendons, et là, plus de nervosité, juste la fierté et le bonheur de voir tous nos proches, famille et amis, venus célébrer ce qui restera pour nous comme étant le deuxième plus beau jour de notre vie (le premier n’étant pas encore né)…

Mister Jack.

Et toi, ton futur mari a prévu de se préparer où et avec qui le jour J ? Serez-vous ensemble ce matin-là ? Raconte-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



6 commentaires sur “Mon mariage romantique étoilé : D-Day, la préparation de Mister Jack”

  • Ah super, enfin une vision d’homme! Il me reste plus qu’à convaincre mon M. R de se joindre à moi pour les chroniques du D Day! C’est sympa de voir aussi ce qui s’est passé « de l’autre côté » 🙂

  • Hey Mister Jack, ton récit est un régal à lire, plein de pep’s ! Bravo d’avoir prit la plume !! Et tu t’arrêtes pile quand le suspens est total !!! L’arrivée de la mariée ne va pas tarder !!! Mme Starlight, tu peux réinviter ton mari quand tu veux pour qu’il nous raconte l’émotion que ce fut de te découvrir ! Parce qu’on a toujours des récit de mariées découvrant leur homme et rarement le contraire 😉 Hâte donc de lire la suite, vous vous en doutez tous les deux ^^ !

  • Aux vues de vos commentaires, il se pourrait que Mister Jack reprenne sa plume prochainement, qui sait ? 😉

    En tout cas, il est très fier de lui maintenant ! Il se sent presque comme un VIP, haha.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *