Mon mariage romantique en Provence : le wedding blues et moi, ou le bilan émotionnel

J’aurais aimé pouvoir écrire un article comme celui de Mme Loup. Mais je n’ai, malheureusement, pas connu un après-mariage apaisant. Bien au contraire… plus les jours passaient, plus mes souvenirs s’assombrissaient. Mais pourquoi, d’ailleurs ?

Mon wedding blues // Photo : Happy People

Crédits photo : Happy People

Ne pas garder le meilleur en tête

Je pense que je me suis moi-même plongée dans ce climat de regret, à ressasser sans cesse ce qui n’avait pas été bien durant ce weekend-là. Je me plaignais à quiconque me demandait comment ça allait. Toujours à ressortir les ratés, les oublis, les choses qui avaient foiré…

(Tu sais, je me doute que l’image que je reflète à travers mon récit de mariage n’est pas à mon avantage. J’avais déjà abordé le sujet précédemment en évoquant ma confiance en moi. Mettre en avant les ratés était une manière pour moi, dans un sens, d’affirmer que notre mariage avait été “normal”. C’est peut-être bête à tes yeux, mais j’étais mal à l’aise qu’on nous dise que tout avait été super – je gère mal la réception de compliments. Donc je ressortais les mauvais côtés et je me sentais plus légitime. Malheureusement, le revers a été que je n’ai plus apprécié mon mariage à sa juste valeur pendant plusieurs mois. J’ai mis du temps à le comprendre, et j’ai enfin répondu à ma question du “pourquoi”…) 

Mais pourquoi ? Cette question, je me la pose souvent. À cause de la déception que tout n’ait pas été parfait, sans doute, mais un mariage peut-il vraiment se dérouler parfaitement, finalement ? Je veux dire, est-ce que vraiment, tout ce qui est prévu peut se passer sans encombre ? Je te le souhaite, mais je ne pense pas. Que ce soit minime ou important, chaque événement organisé (quelle que soit la durée des préparatifs) aura son petit lot de déconvenues.

Et ça me paraît normal, après coup : on ne peut pas tout maîtriser, tout simplement. On peut avoir des plans B (par rapport à la météo, par exemple), on peut anticiper (une petite trousse d’urgence), mais on ne peut pas tout gérer. Moi, j’ai trop cru que tout était écrit comme sur du papier à musique. J’avais mis tant de temps, d’énergie et même d’argent dans ce weekend que je n’ai pas voulu laisser la place au hasard, et à la vie, tout bonnement.

Je me suis refait en boucle le déroulé de la journée, mais évidement du côté obscur. Avec des si en pagaille et des interrogations sur mes décisions sur le moment. J’étais pleine de regrets. J’étais triste. Je me disais que l’un des plus beaux jours de ma vie n’avait pas été comme je l’attendais. Il n’était pas que paillettes, joie, arc-en-ciel… non, il était aussi déception, tristesse, voire colère.

J’ai fini par arrêter de me plaindre car je sentais que je commençais à devenir la nana qu’on a envie de tarter car elle se plaint alors qu’elle a eu un très beau mariage. On me répétait à tout-va que notre mariage avait été magnifique, plusieurs personnes nous ont même confié avoir assisté au plus beau mariage qu’ils aient jamais vu. Mais dans ma tête, ils disaient ça pour me consoler, et aussi parce qu’entre nous, tu te vois, toi, dire à quelqu’un : “Non mais c’est vrai que votre mariage n’était pas top, mais on a quand même passé un bon moment ensemble, allez, garde le sourire !”

Bref… donc j’ai voulu prendre sur moi et arrêter tout simplement d’y penser. Le mariage était passé, next(Tu le sens, dans ces explications, le boomerang qui me revient en pleine figure, l’arroseur arrosé ?)

Mon wedding blues // Photo : Happy People

Crédits photo : Happy People

Revivre ce jour-là

Et puis un mois après déjà, nous recevions notre teaser. Ça m’a fait un bien fou, mais pour seulement quelque temps. Nous avons ensuite reçu nos photos. Elles étaient très belles, mais elles me confrontaient au manque de photos de groupe, et surtout de photos à quatre, avec nos deux garçons. Et puis, comme ce sont des instants figés, je bloquais de nouveau sur les détails que je n’aimais pas (mon buste rouge, mon dos ouvert au repas…).

C’était comme si je vivais avec des émotions en dents de scie. Tantôt je me raisonnais en me disant qu’il avait été ce qu’il avait été, mais que notre mariage avait été très beau, tantôt j’étais triste de ne pas avoir réussi à ce que tout se déroule parfaitement bien. Le trait est peut-être un peu grossi, mais c’était un peu comme un processus de deuil, le deuil de ce jour imaginé qui ne s’était pas passé comme prévu. Avec toutes les phases que ça comporte.

Finalement, cinq mois après, nous avons reçu le film entier de ce fameux jour. Ça a été ma thérapie, je dois dire. Je revivais enfin la journée avec les échanges réels avec nos proches, les sourires, les mots, les intonations des voix, les rires… ce que ça m’a fait du bien !

J’ai pleuré, encore et encore, face aux différents discours durant notre cérémonie. Mais oui, c’était donc ça que j’avais ressenti, tout cet amour que l’on nous avait donné au travers de mots plus touchants les uns que les autres. Ce sentiment de plénitude, je m’en suis rappelé, ENFIN ! Il faisait beau, il faisait bon, on s’aimait, on se mariait, les cigales chantaient, nos proches nous félicitaient… je crois que j’aurais aimé arrêter le temps à ce moment-là de la journée, en fait. La cérémonie est sans nul doute LE moment où je planais réellement.

Et je pense sincèrement que c’est ce souvenir-là que les invités ont gardé en tête. Cet instant où on s’est promis de s’aimer encore et toujours plus jusqu’à la fin. Car finalement, le mariage, c’est ça, non ? Ce n’est pas tant le lieu, le repas, la déco, mais bel et bien l’engagement que vous prenez ta moitié et toi devant vos proches qui compte. Le reste, c’est du bonus.

Mon wedding blues // Photo : Happy People

Crédits photo : Happy People

Mais comme je n’en avais pas encore assez, pour me rassasier, j’ai demandé à GCC que l’on paie pour avoir tous les rushs. Je crois que c’est la meilleure chose que nous ayons décidé en dépense post-mariage. Julien nous a remis sur clé tous les plans qui avaient été faits durant la journée, et c’est magique de revivre des petits moments par-ci par-là. Il nous a également fait un petit film uniquement sur la cérémonie (dans le film, il n’y a que certains passages des discours).

C’est un très grand travail en plus qu’il a fourni et nous lui en sommes très reconnaissants. Je dois donc beaucoup à Julien et, moi qui suis très photos à la base, je suis heureuse que nous ayons pu nous offrir un vidéaste car il a fait un travail formidable.

Mon wedding blues // Photo : Happy People

Crédits photo : Happy People

Mais aussi…

Quand l’actualité te fait prendre beaucoup beaucoup beaucoup de recul

Il y a eu aussi cet événement, tragique, celui que je n’imaginais pas, et surtout pas qu’il puisse arriver dans un mariage. L’actualité nous a rappelé en août dernier que de vrais drames pouvaient arriver au cours d’un mariage, et je me sens chanceuse d’y avoir échappé.

Nous avons engagé quatre baby-sitters pour les enfants présents (soit seize, de 2 à 14 ans), dont une exclusivement pour les deux nôtres. S’il y avait bien quelque chose que je ne voulais pas négliger, c’était la sécurité des tout-petits.

Le domaine était grand, il y avait une piscine, nous avons tout de suite voulu que les parents soient en confiance et surtout, que les enfants ne courent aucun danger. La piscine sans barrières était surveillée par un maître-nageur, puis au moment de passer à table, les barrières ont été réinstallées afin qu’elle ne soit plus accessible.

Le domaine a été fermé au moment où tout le monde était assis à la cérémonie pour qu’il n’y ait ni un inconnu qui n’entre, ni un enfant qui ne s’échappe dans un moment d’inattention. C’était ma hantise, qu’il puisse arriver malheur à un petit durant le mariage. Chance pour nous, tout s’est très bien passé à ce niveau-là.

Tous nos proches ont regagné leurs lits sans accident, les enfants ont pu s’amuser sans se blesser, personne n’a trop bu au point de ne plus tenir debout… c’est bien ça, le plus important. Nous avons tous profité d’un moment de joie et d’amour partagé, nous avons ri, dansé, mangé, trinqué… nous avons vécu, tout simplement.

Mon wedding blues // Photo : Happy People

Crédits photo : Happy People

Mon mariage était comme il était, et aujourd’hui, je donnerais finalement beaucoup pour le revivre tel quel.

Et toi, comment as-tu vécu ou penses-tu vivre l’après-mariage ? Viens te confier à nous !



12 commentaires sur “Mon mariage romantique en Provence : le wedding blues et moi, ou le bilan émotionnel”

  • Merci pour ce témoignage très honnête. Cela aidera sans doute certains lecteurs. Je suis contente pour toi que tu aies finalement pu apprivoiser tes souvenirs.
    Effectivement, une pensée pour ce mariage d Août, pour les mariés et surtout pour cette puce et sa famille.

    • Merci Madeleine, j espère pouvoir aider qq personnes qui sont passer par la à se dire que ça peut arriver et ce n est pas grave en soi, heureusement ça passe !

  • Merci pour ce témoignage si honnête ! Tes photos sont magnifiques, et je comprends que la vidéo ait pu adoucir tes souvenirs ! J’espère qu’aujourd’hui, il n’y a plus du tout de souvenirs teintés quand tu repenses à ton joli jour…

    • Aujourd’hui je garde un souvenir très doux du mariage même si je me dis que h aurais du réagir différemment. En fair je me remets plus en question moi que les hoses qui ne se sont pas déroulées comme prévues car c est ma réaction et mes ressentis qui m ont aussi un peu “gâché “ tout ca … et je me sens moins mal à l aise lorsque les gens nous reparlent du mariage avec des compliments c est vrai que c était une très belle journée !

  • J’ai été très émue par ton article, je suis contente de lire que ça a fini par passer…
    Comme toi j’ai été critique envers moi quand j’ai reçu les photos, par exemple j’ai vu que j’avais la trace du soutif dans le dos, mais j’ai fini par ne plus voir ce genre de détails…!
    En tout cas tu es superbe 🙂

    • Oh merci Madame Chihuahua ! C est vrai que les photos ont le pouvoir de nous montrer certaines choses que nous n avions pas vu pour notre plus grande surprise mais aussi du coup de nous rappeler certaines choses que l on aurait aimé oublié haha !

  • Contente que tu ais réussi grâce à cette vidéo à te rendre compte que ton mariage était vraiment top malgré les petits couacs. Et que le plus important c’était les émotions partagées avec ton mari et tes proches ! 😘❤️

    • Exactement ! Le fait d avoir vécu la cérémonie comme un rêve dans une bulle j ai tout oublié par la suite et c était assez frustrant … heureusement que nous avions la vidéo, je recommande ce prestataire grandement !

  • Madame Cerise… ton article m’a beaucoup touchée, j’ai même eu la larme à l’œil en te lisant 🙁

    Savoir que tu te sens apaisée désormais, me fait énormément plaisir car tu n’as pas à rougir de ton mariage : il était magnifique du début à la fin, j’aurais aimé faire partie de tes invités d’ailleurs ! 😉
    Se lancer dans l’organisation de son joli jour en gardant en tête qu’il y aura forcément des imprévus, aide certainement à relativiser le tout je pense. Mais le wedding-blues (comme le baby-blues) ne prévient pas et même si on se sent préparée psychologiquement, parfois il nous tombe dessus sans qu’on s’y attende… Le tout est d’apprendre à intégrer les couacs à nos souvenirs heureux de cette journée, il semble que tu y sois parvenue 🙂

    Ton article me conforte dans la nécessité de faire appel à un vidéaste également… reste à persuader l’Amoureux désormais ! 😀

    • Merci infiniment Nala, une fois de plus tes mots me touchent énormément.
      Tu as parfaitement raison il y a des choses qu on ne maîtrise pas entièrement même si on essaie de les enfouir ou des les dissimuler notamment les émotions ! Et un blues à besoin d être exprimé et reconnu pour pouvoir être au contraire apaisé.
      En tout cas aujourd’hui je regrette surtout que le mariage soit passé depuis dix mois déjà !!

  • On manque toujours malheureusement beaucoup de recul quand il s’agit de nous, de ce qu’on a accompli.

    En toute objectivité et avec la plus grand sincérité, ton mariage m’a énormément fait rêver en tant que lectrice et je ne doute pas que tes invités ont passé un excellent moment.
    Entre le cadre magnifique, les cadeaux des invités (je suis jalouuuuse), les animations pour adultes ET pour enfant, votre cérémonie et toutes ses émotions… vraiment, vraiment, ton mariage était magnifique et ça me fait quelque chose de savoir que tu es enfin apaisée et réconciliée avec ton mariage.

    • Mille mercis ma jolie Madame Teochew ❤️
      C est qu on est souvent bien dur avec nous mêmes, heureusement on a aussi parfois la chance d avoir des oreilles attentives et bienveillantes comme celles des dentelles pour te soutenir et te comprendre sans te juger 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *