Mon mariage bi-culturel : les traditions russes

Et donc, tu vas épouser un Russe… Monsieur Chat est effectivement né et a grandi en Russie. Il n’est venu s’installer en France qu’à 22 ans, par amour (pour moi !). Toute sa famille vit en Russie, et ne parle que le russe…

Les coutumes du mariage dans son entourage sont donc différentes de celles de mon entourage. Et si on y jetait un œil ?

Les traditions russes du mariage

Crédits photo (creative commons) : 8moments

Le nombre d’invités

Ce que tu dois savoir, déjà, c’est que les russes n’ont pas beaucoup d’enfants. M. Chat vient d’une famille « nombreuse » de 2 enfants. Son père est fils unique, sa mère n’a qu’un frère, qui ne s’est jamais marié. Par contre, sa grand-mère a 5 frères et sœurs – qui ont tous eu 1 seul enfant chacun. Sous l’Empire, les familles étaient nombreuses et prolifiques ; sous l’URSS, la tendance change, et les familles fondent (quand elles n’ont pas été décimées par la révolution…).

Le frère aîné de M. Chat s’est marié en 2010. Il a fait un grand et beau mariage : 40 invités !

Maintenant, parlons de moi : je suis la dernière d’une fratrie de 4. Mon père à 4 frères, avec une moyenne de 3 enfants par famille. Et je ne te parle pas de ses 8 oncles et tantes et de tous ses cousins (qu’il voulait inviter au mariage, haha). Du coté de ma mère, plus raisonnable, un seul frère, 3 enfants. Je te laisse faire les calculs, mais te donne quand même 2 exemples : ma sœur avait environ 120 personnes à son mariage, mon frère environ une centaine.

C’est un point qui me pose un peu problème : ça me chagrine d’avoir 90 invités de mon côté pour seulement 15 du sien… Et puis de toute façon, le restaurant que nous avons choisi n’a pas la capacité pour accueillir autant de monde ! Nous faisons donc un très gros mariage/un mariage raisonnable, fonction du point de vue, avec 70 invités.

Les rituels avant la mairie

Plusieurs rituels ont lieux avant la cérémonie du mariage.

Les futurs mariés passent au minimum la nuit précédant le mariage séparés – et pas uniquement pour que l’honneur soit sauf ! Traditionnellement, le marié vient chercher sa promise, généralement chez ses parents à elle, et doit prouver son amour et « gagner » sa fiancée. Ça passe par tout un tas de gages rigolos : on lui pose des questions sur sa fiancée, on lui demande de prouver qu’il saura prendre soin d’elle en offrant de l’argent (en toutes petites coupures ou alors en petites pièces), prouver son amour en récitant des poèmes ou en chantant des chansons… Parfois, on lui envoie une première jeune fille, et il doit reconnaître et réclamer sa vraie promise ! Les témoins du marié sont là pour lui porter assistance et éventuellement chanter à sa place en cas de défaillance (c’est comme ça que M. Chat a sauvé le mariage de son meilleur ami, dont il était le témoin !). C’est assez cocasse et très enjoué ! Une fois la famille de la promise satisfaite, les mariés peuvent enfin se découvrir.

Les parents des mariés leur offrent alors une icône double, qui sera celle qu’ils installeront dans leur nouveau foyer. Ils en profitent pour bénir le nouveau couple et leur souhaiter bonheur et fertilité pour leur future famille.

Enfin, les mariés partent ensemble à la mairie, généralement dans la même voiture. Pas de découverte en situation, donc !

Les fleurs

Les russes adorent les fleurs ! Ils en offrent en toutes occasions, et selon un protocole assez strict et surtout connu de tous les jeunes hommes russes : les couleurs et significations des fleurs, toujours en nombre impair (les nombres paires sont réservés aux enterrements). Plus les tiges sont longues, plus les fleurs ont de valeur ! Pour les mariages, les russes offrent généralement des bouquets d’une seule variété de fleur, généralement des roses, pas vraiment des compositions florales.

À la fin de la cérémonie, tous les invités font la queue pour féliciter les mariés, les embrasser, et leur offrir des fleurs. La mariée se retrouve avec des brassées et des brassées de fleurs, que sa témoin se charge de récupérer au fur et à mesure et de poser de côté. Lors de son mariage, ma belle-sœur s’est retrouvée avec un appartement rempli de bouquets de roses, il y en avait partout, sur les tables, au sol, dans des vases, dans des seaux, dans des carafes…

Le pain et le sel

Avant d’entrer dans la salle de réception (un restaurant, le plus souvent), les mamans des mariées leur offrent le pain et le sel traditionnels (каравай, karavaï), posés sur une nappe brodée. Les mariés brisent un morceau du pain et le trempent dans le sel avant de le manger. La tradition dit que c’est celui qui a le plus gros morceau qui sera le maitre du nouveau foyer ! C’est un rituel de bienvenue, qui symbolise l’entrée dans le nouveau foyer des jeunes époux, et qui remonte à l’époque où le sel était une denrée rare.

Il peut servir à toutes sortes d’occasion, comme ici l’accueil de Merkel et Hollande à Minsk en 2015.

Les traditions russes du mariage

Crédits photo : Reuters

Le karavaï ne sert pas que pour les mariages.

 

La soirée

Les mariages russes sont généralement animés par un animateur, le « tamada », qui propose des animations, des jeux, et garde tout ce beau monde divertit au cours de la soirée. C’est un peu comme un DJ ++ pour nous, en version un peu envahissante à mon goût.

Parmi ces jeux, ils y en a plusieurs qui sont assez traditionnels. Les mariés doivent toujours garder à l’œil certains objets, qui, s’ils sont volés au cours de la soirée par les invités, donneront lieu à des gages (et en général, c’est encore aux témoins de s’y coller). Par exemple, la chaussure de la mariée, les bouteilles de champagne des mariés, la mariée toute entière… Là encore, c’est très cocasse !

La soirée est émaillée de discours. Chaque invité peut proposer un toast : d’abord aux futurs mariés, puis à leurs familles, à leur futurs enfants, etc. Chaque toast est l’occasion de finir un verre… Ce qui donne une foule joyeuse avant la fin de la soirée !

Les invités, à la fin de chaque toast, se mettent alors à crier « Gorko ! », qui se traduit par « amer », et qui invite les mariés à s’embrasser – la douceur de leur baiser apaise l’amertume. Et les mariés s’embrassent toute la soirée !

Enfin, le gâteau est servi. Il est le plus souvent à étages, à la manière d’un wedding-cake. Le tout dernier étage, le plus petit, est alors séparé et vendu aux enchères, au plus offrant ! C’est une manière pour les invités de faire un cadeau supplémentaire aux mariés, et de repartir avec un petit souvenir.

Donc voilà, je t’ai fait un petit état des lieux de ce qui se fait là-bas. J’aime beaucoup la plupart de ces petits rituels, et je pense en intégrer plusieurs à notre mariage. À voir maintenant comment les associer à nos traditions françaises, et comment chacune des deux familles va percevoir les traditions de l’autre. Mon beau-frère m’a déjà demandé 2 fois s’il y aura un animateur à notre mariage…

Et toi ? Y a-t-il des traditions que tu souhaites voir à tout prix à ton mariage ? Ou au contraire, des choses à éviter ? Raconte-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



20 commentaires sur “Mon mariage bi-culturel : les traditions russes”

  • c’est chouette de découvrir toutes ces traditions, même si je me doute qu’il ne doit pas être très facile de mélanger les 2 sans offenser personne au milieu. Je suis curieuse de découvrir ce beau mélange!

    • Pour le moment ça va, ça fait plaisir aux russes que je pioche dans leurs traditions, et ça interesse les français 🙂

  • Ah c’est super chouette de découvrir ces traditions à travers ton mariage ! 🙂 Et effectivement, la soirée version russe, ça a l’air d’être quelque chose !

    • C’est effectivement quelque chose, mais pas le genre de quelque chose qui nous branche vraiment, Mr Chat et moi… Déjà par rapport à l’animateur, mais aussi parce que nous ne buvons pas d’alcool ni l’un ni l’autre, alors bon… 😉

  • C’est super intéressant et pour le coup je n’y connaissais vraiment rien donc merci de m’avoir offert un aperçu ! En effet je comprends que tu ais envie d’en inclure quelques unes ce sont des traditions très sympas !

  • Ca fait rêver, merci de nous faire découvrir les traditions des mariages russes! J’adore la tradition de la vente du gâteau aux enchère, c’est beaucoup plus sympa que la jarretière je trouve

    • A vrai dire, je ne connais pas le jeu de la jarretière, ce n’est pas quelque chose qui se fait dans ma famille. Elle est vendue aux enchères aussi alors?

    • Oops, je pensais avoir mentionné mes choix dans l’articles ! Alors Mr Chat va devoir s’y coller et mériter sa promise, puis les parents vont nous offrir des icones, avant que nous partions à la mairie ensemble. Ensuite pain et sel avant l’entrée au vin d’honneur, et enfin vente du dernier étage du gateau 🙂

    • Pour completer mon commentaire d’au dessus, disons surtout qu’on a décidé de squizer l’animateur, les fleurs et les vols d’objets 🙂 On aura surement des toasts et des discours dans la soirée 🙂

    • Haha 😉 nous n’aurons pas 1 animateur, mais des animateurs : mes parents, mes temoins… D’après les secrets qui ont fuités, il est même question d’un sketch avec mes petits neveux 🙂 mais chut, je suis pas sensée être au courant 😉

  • Génial de découvrir tous ces petits rituels !! j’adore le coup des fleurs offertes à la mariée et du gâteau à offrir aux enchères. C’est vraiment chouette de mixer vos deux cultures, je ne peux d’ailleurs qu’adhérer 😉

  • Bonjour a toi,

    Je ne connaissais absolument rien aux traditions russes mais ma belle famille a vécut 7 ans en Russie (beau papa était militaire a Moscou) et quant ils me parlent de leur séjour leurs yeux pétillent (et les miens aussi).. D’ailleurs nous souhaitons aller à Moscou en voyage d’hiver cette année.
    Je pense discuter avec chéri pour intégrer la tradition du pain et sel mais aussi du dernier étage à gâteau. Mais sauront-ils faire le lien … Quand pensez vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *