Mon mariage végétal d’automne au Pays Basque : let’s dance !

Après le plateau de fromages (… et l’appétit revenant chez moi, hourra !!), Mlle Love-is-in-the-air prend la parole pour nous adresser ses vœux de bonheur à travers un joli poème, très personnel. Les rimes sont bien trouvées. Elle l’a écrit avec le cœur, cela se sent.

La soirée de notre mariage : animations, ouverture de bal et soirée dansante ! // Photo : Sara Cuadrado

Crédits photo : Sara Cuadrado

Pause fun au photobooth

En attendant l’arrivée des desserts, mon mari et moi finissons tranquillement notre petit tour des tables. La plupart des invités en profitent pour se dégourdir les jambes. Direction la mezzanine.

On finit par les rejoindre et… c’est la folie, là haut ! Mes amis chinois s’attardent sur le totem des destinations, les copains de M. Golf testent le photobooth « fait maison » et cela semble être la cohue pour écrire dans le livre d’or.

Tout le monde nous sourit. L’ambiance est bon enfant. Je suis comblée de les voir si heureux de partager ça avec nous !

La soirée de notre mariage : animations, ouverture de bal et soirée dansante ! // Photo : Sara Cuadrado

Crédits photo : Sara Cuadrado

La soirée de notre mariage : animations, ouverture de bal et soirée dansante ! // Photo : Sara Cuadrado

Crédits photo : Sara Cuadrado

L’ouverture de bal approchant, je confie discrètement mon malaise à M. Golf (« je me sens si crevée que je crains de ne pas savoir gérer les pas… »). Il me rassure (« t’en fais pas, ça va être fun, on va s’amuser ») et suggère que j’aille me reposer quelques minutes dans notre chambre (« vraiment, je peux faire ça…? »). Il propose de m’accompagner pour m’aider à changer de robe. Un amour !

Aparté : à l’origine, j’avais prévu de garder THE robe de mariée pour la soirée, mais notre dernière répétition dans nos habits de lumière m’a fait changé d’avis :

  • La chorégraphie était trop rythmée pour que l’on voit mes pas de danse en robe longue (après tant d’entraînements, ça aurait été dommage…)
  • Enfiler la robe courte dès à présent m’éviterait d’avoir à m’éclipser plus tard dans la soirée.

Je culpabilise un peu d’abandonner nos invités, ne serait-ce que 5 minutes, mais bon, c’est pour la bonne cause, après tout, non ?

La soirée de notre mariage : animations, ouverture de bal et soirée dansante ! // Photo : Sara Cuadrado

Crédits photo : Sara Cuadrado

J’ai remis la robe du mariage civil, tout simplement 🙂

Avis aux gourmands !

Vers 23 heures, le buffet de mignardises est servi. Devant la pile d’assiettes à dessert, une petite file se forme naturellement. Chacun se sert en fonction de ses envies : quelques fruits pour ceux qui ne sont « pas très dessert », toutes les sortes de mignardises (!) pour les plus gourmands.

Je n’ai jamais été fan des desserts servis à l’assiette. Il y en a toujours un qui fait moins envie dans la trilogie et on se force parfois à terminer (ah, l’éducation…), alors que l’on a déjà bien dîné et qu’on préférerait garder de l’énergie pour la piste de danse…

Le buffet de mignardises nous semblait être un bon compromis pour proposer de la variété (10 sortes de pâtisseries), sans mettre à mal nos convictions vis-à-vis des sucreries.

Au menu ? Du classique, rien que du classique :

  • Mini tarte tatin
  • Cheesecake vanille
  • Verrine tiramisu
  • Tartelette crémeux citron
  • Sablé chocolat
  • Brochettes de fruits frais
  • Etc.
La soirée de notre mariage : animations, ouverture de bal et soirée dansante ! // Photo : Sara Cuadrado

Crédits photo : Sara Cuadrado

La soirée de notre mariage : animations, ouverture de bal et soirée dansante ! // Photo : Sara Cuadrado

Crédits photo : Sara Cuadrado

Just the two of us…

Alors que chacun finit tranquillement ses desserts, je m’empare du micro. Il nous tenait à cœur de remercier nos prestataires, sans qui cette journée n’aurait pas été si réussie (à nos yeux, en tout cas !). Leur professionnalisme est largement salué par des applaudissements… qui s’intensifient au moment où je prononce le nom du traiteur. Voilà qui ne laisse aucun doute : les invités ont apprécié ce qui leur a été servi !

La lumière se tamise. Nous prenons place de chaque côté de la piste. Dès les premières secondes de « Metal & Dust » (London Grammar), nos regards se croisent et ne se quittent plus. Un peu intimidés, on profite néanmoins à fond de cet instant de douceur, dans les bras l’un de l’autre.

En effet, on voulait je tenais à intégrer une minute de slow, avant d’enchainer sur une chorégraphie plus rythmée. Sans trop savoir pourquoi, nous avons très vite arrêté notre choix sur une reprise jazzy de « Just the two of us », qui nous plaisait beaucoup. Une pure découverte donc, sur laquelle notre professeure de danse a composé un mélange de rumba et de quick step. Tout un programme, pour des novices comme nous, moi t’le dis !

Malheureusement, je n’ai pas de vidéo intégrale de notre danse à partager avec toi(tu devras patienter encore un peu pour en avoir un aperçu dans le teaser vidéo !)

La soirée de notre mariage : animations, ouverture de bal et soirée dansante ! // Photo : Sara Cuadrado

Crédits photo : Sara Cuadrado

La soirée de notre mariage : animations, ouverture de bal et soirée dansante ! // Photo : Sara Cuadrado

Crédits photo : Sara Cuadrado

Bon… soyons claires : après 2 coupes de Champagne et 3 verres de vin (pour lui), 2 brochettes de fruits et 10 neurones en moins (pour moi), nous ne sommes pas au maximum de nos capacités de danseurs… bien loin de notre dernier entrainement parisien, en tout cas ! Déplacements mal assurés tel un chiot de trois jours, porté façon « baleineau » qui se jette dans les bras de Monsieur… bref, tu vois l’idée.

Mais, tu sais quoi ? Qu’importe ! Au bout de 3 minutes 30 (ce qui était déjà énorme à apprendre, à trois semaines du mariage…), nous sommes hyper fiers de nous. We did it !! C’est le principal, non ?

On me rapportera plus tard ce qu’à dit le père de M. Golf, philosophe dans l’âme, en voyant son fils danser : « L’amour nous rend capable de belles choses… »

Let’s dance !

Mlle Actu, Maman Golf et les parents Saphir ne tardent pas à nous rejoindre sur la piste. Ouf, on se sent moins seuls et la soirée est lancée !

***

Aparté « DJ or not DJ ? » : comme beaucoup de mariés qui craignent le DJ-animateur en roue libre (comprendre : abuse du micro, martyrise tes oreilles, ne respecte pas cette #ù!µ\! de blacklist – wishlist – playlist fournie par tes soins…), nous n’avions pas prévu de parier sur le caractère aléatoire de ce prestataire. Sauf que… des proches (dont un ex-DJ à ses heures perdues) nous ont vite alerté sur la difficulté de gérer la musique, exclusivement à partir de playlists. Outre l’investissement en temps – non négligeable… – ça voulait dire :

  • Renoncer à un enchaînement musical cohérent (rock 70-80 > disco > pop…) et à des transitions « fondues » entre les morceaux : « les blancs, entre deux hits, y a pas mieux pour casser l’ambiance… »
  • Condamner 2 ou 3 copains à se relayer derrière l’ordinateur, en croisant les doigts pour qu’ils soient encore en état de remplir leur mission
  • … sans parler de la coordination à prévoir avec le traiteur, lors des moments clés (animations surprises, arrivée de la pièce montée, etc.)
  • Leur faire totalement confiance lorsqu’ils seront inévitablement confronté au relou de service : « atteeeeends, on va mettre ça plutôt, hihi, ça va faire rire le marié, héhé »

Bref, on nous dressait un parfait tableau noir, qui nous a bien fait hésiter pendant des semaines, avant d’en conclure : si l’on arrive à dégoter un pro disponible et qui nous inspire confiance, pourquoi pas ?

Lorsque nous avons rencontré Frédéric de Sound Events, il nous a d’abord fais parler de nos craintes, nos attentes, nos goûts musicaux… On s’est dit tout de suite : un DJ qui nous écoute dès le départ, c’est bon signe. Après une session d’écoute de sa bande-son (« dites moi spontanément j’aime / j’aime pas »), il a achevé de nous convaincre en une phrase : « il est clair qu’il y a les bonnes et les mauvaises années 80… ».

On s’était compris. On avait un feeling. On signait sur le champ, à la condition de ce soit LUI qui soit derrière les platines le jour J (coucou la mariée qui a trop regardé le film « Le sens de la fête »…)

***

Frédéric et son assistant Mike s’inspirent de la wishlist qu’on leur a confié, sans pour autant la suivre à la lettre. Ils s’adaptent véritablement à l’ambiance. Les transitions d’un morceau à l’autre sont hyper soignées. On passe du rock « rétro » – Tequila (The Champs) – à la funk – I Got You, I feel good (James Brown), Give me the night (George Benson), Party time lover (Stevie Wonder) – jusqu’aux incontournables hits pop – Uptown funk (Bruno Mars), Happy (Pharrell Williams). De quoi ravir toutes les générations… et ça se voit !

Du grand oncle de 85 ans, à la petite cousine de 16 ans, en passant par le père de M. Golf qui ne danse JAMAIS, tout le monde – sans exception – se retrouve sur le dance-floor. Danser avec eux, c’est une sensation magique !!

La soirée de notre mariage : animations, ouverture de bal et soirée dansante ! // Photo : Sara Cuadrado

Crédits photo : Sara Cuadrado

La soirée de notre mariage : animations, ouverture de bal et soirée dansante ! // Photo : Sara Cuadrado

Crédits photo : Sara Cuadrado

Vers 3h30 du matin, il ne reste plus qu’une douze d’irréductibles sur la piste… Et nous ? Bah, nous sommes bien crevés ! Mon mari me fait remarquer qu’il serait toujours mieux de clôturer joliment la soirée, plutôt que de « se forcer » à danser jusqu’au petit matin.

Question super-mega-c** (je ne l’avais vu venir dans mon rétroplanning de compet’, celle-là…) : t’es la mariée, t’es le marié, t’as envie d’aller te coucher, mais il reste du monde sur le dance-floor, et pour compliquer le tout, tu dors sur place… Ça se fait de quitter sa propre soirée de mariage avant tout le monde ? Dis autrement : le mariage fait-il exception à la bienséance qui voudrait qu’au moins un des hôtes – i.e. l’un des mariés (je t’ai pas perdue…?) – reste jusqu’au départ des derniers invités ?

Cette journée festive s’achève, bras-dessus bras-dessous (pieds nus pour certains, en espadrilles pour moi – normal, hein !), sur le traditionnel « Lacs du Connemara », si cher à nos soirées étudiantes.

Vingt marches vers notre chambre, quinze coups de brosse dans mes cheveux laqués, deux regards pétillants, une phrase à l’unisson (« on a eu le mariage de nos rêves, zéro véritable couac, je suis tellement heureux/heureuse d’avoir vécu ça avec toi ») et… le meilleur dodo depuis 10 jours ! 😉

Et toi, sur quel morceau lanceras-tu la soirée ? T’es-tu finalement décidée à embaucher un DJ ? Penses-tu pouvoir tenir jusqu’au petit matin ? Dis-moi tout !



2 commentaires sur “Mon mariage végétal d’automne au Pays Basque : let’s dance !”

  • Bonjour,

    Je viens de lire l’intégralité des articles publiés pour ton mariage. Merci infiniment pour tout ce partage !
    Nous comptons nous marier à Sare l’été prochain et j’ai un peu – beaucoup ! – les même appréhensions que vous concernant le DJ. Du coup, j’ai cliqué sur le lien indiqué mais il ne fonctionne pas. Une autre suggestion pour joindre cette perle ?

    Merci d’avance !

    Laetitia

    • Coucou Laetitia,

      Un grand merci à toi ! Ça me touche toujours beaucoup de savoir que le temps passé à rédiger ces articles est utile à certaines d’entre vous.

      Ohhhhh, vous aussi, vous avez choisi notre belle région pour vous marier ? Dans quel lieu à Sare ? 😀

      Effectivement, le lien ne semble pas fonctionner… et en cherchant, j’ai découvert qu’il était probable que ce DJ n’exerce plus 🙁 Je te propose de m’écrire (redaction@mademoiselle-dentelle.fr) et je te transmettrais l’email de Frédéric.

      N’hésites pas à m’écrire si tu as besoin, ce sera un plaisir d’échanger !
      Madame Saphir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *