Mon mariage végétal d’automne au Pays Basque : dans l’intimité de la mariée, entre grosse fatigue, moments complices et excès de laque

Samedi 6 octobre, 8 heures, M. Golf se lève en premier. Les jours d’avant ont été si prenants mentalement et physiquement… Nous avons finalement décidé de partager ce dernier moment de repos ensemble. J’avais besoin de l’avoir à mes côtés, pour m’apaiser, me rassurer et me réveiller en douceur.

À l’image des nuits précédentes, je n’ai dormi qu’une poignée d’heures. 4 heures ? 5 heures peut-être ? Pas davantage. En pointillé, surtout. Comme tous les matins, je suis groggy. Encore dans le brouillard, je capte illico : « Voila… ça y est, on y est, ce jour que l’on prépare depuis des mois est arrivé ; nos invités ont fait le trajet la veille, ils sont désormais à une poignée de kilomètres, si près… »

La seconde d’après, la grosse dormeuse que je suis ne peux s’empêcher de penser : « C’est aujourd’hui, sérieusement, c’est aujourd’hui…? Mais… mais, je n’ai pas mon quota de sommeil ! » Pouce. Pause. Stop. Clap clap. Tout ce que vous voulez. On la refait.

Les préparatifs le matin de mon mariage Basque // Photo : Sara Cuadrado

Crédits photo : Sara Cuadrado

Pas d’éclat de joie, pas d’excitation, pas d’inquiétude. Juste de la fatigue et l’envie prégnante de remettre la tête sous les draps.

Malgré tout, il me faut abandonner M. Golf – qui doit retrouver ses témoins sur place – et traîner les pieds vers le petit-déjeuner. Je n’ai pas très faim, alors je me réchauffe avec un thé. Pour diverses raisons, mes proches ont très peu dormi, eux aussi.

Pas de « gniiiii » et de « haaaaa ». Plutôt des airs qui disent « bon bah… je ne ferai pas long feu sur le dance floor ce soir… » Bref, pas la joie à laquelle je m’attendais.

[Parenthèse sans tabou : Vois-tu, en bride-to-be un poil idéaliste, j’imaginais que le nuage de paillettes pointerait le bout de son nez dès le réveil. J’avais à l’esprit que mes proches seraient aussi enthousiastes que moi, et ce, dès le lever. Peut être n’avais-je pas assez lu, lu et re-lu la très belle chronique de Mme Kiska à ce sujet ? Toujours est-il que je voulais t’y sensibiliser à mon tour. Non, le réveil d’un jour si spécial n’est pas toujours extra-ordinaire. D’ailleurs, il peut même ne rien avoir d’exceptionnel, relever pleinement du quotidien. Et alors, est-ce si grave ?]

Je sors à peine de la douche, les cheveux mouillés, que ça sonne à la porte : Mlle Love-in-in-the-air, Mlle Beijing et Mlle Instit débarquent, le sourire aux lèvres, suivi de près par mon coiffeur.

Quelques minutes plus tard, c’est à notre équipe de photographes et vidéastes espagnols – Sara, Guille, Eva et Marti – de prendre littéralement possession des lieux. Ça fait du monde, tout à coup !!

Je leur confie mes accessoires, afin qu’ils les shootent sous toutes les coutures. Même les robes des demoiselles d’honneur y passent.

Les préparatifs le matin de mon mariage Basque // Photo : Sara Cuadrado

Crédits photo : Sara Cuadrado

Les préparatifs le matin de mon mariage Basque // Photo : Sara Cuadrado

Crédits photo : Sara Cuadrado

Les préparatifs le matin de mon mariage Basque // Photo : Sara Cuadrado

Crédits photo : Sara Cuadrado

Les préparatifs le matin de mon mariage Basque // Photo : Sara Cuadrado

Crédits photo : Sara Cuadrado

Comme je te l’avais confié, mon essai maquillage à domicile avait été une déception… L’indisponibilité et les tarifs élevés des autres « make-up artists » m’avaient convaincu à me maquiller seule.

Malgré deux heures de cours personnalisés dans une grande enseigne professionnelle, deux ou trois entraînements à la maison, j’avais peur de trembler, d’avoir une démarcation épouvantable au niveau du cou, de mettre trop de blush, de faire des paquets sur les cils. Bref, je n’étais pas totalement rassurée, et vu mon énergie, encore moins ce matin-là.

Le coiffeur commence par s’occuper des filles. Un silence monacal s’installe dans la maison. C’est le moment idéal pour m’installer.

* Minute de la bride-qui-a-tout-faux * : Il était prévu que je me maquille dans l’endroit le plus lumineux de la maison, sauf que je n’ai pas pensé à la manière de faire tenir le miroir grossissant au pied défectueux… Dans la précipitation, une pile de livres a fait office de cale miroir. Ahem… Pas tout à fait l’idée que je me faisais des photos glamour à l’américaine, dents ultra white, peignoir satiné, cheveux au vent et coupe de bubbly tenue par des mains parfaitement manucurées (bon OK, pour les ongles nickels, on est enfin bon !)

Concentrée face au miroir, je ne prête pas attention aux yeux doux de mon papa, visiblement amusé et attendri. Malgré un décor pas exceptionnel, j’aime beaucoup cette photo :

Les préparatifs le matin de mon mariage Basque // Photo : Sara Cuadrado

Crédits photo : Sara Cuadrado

Les préparatifs le matin de mon mariage Basque // Photo : Sara Cuadrado

Crédits photo : Sara Cuadrado

J’alterne les coups de pinceaux et les allées et venues vers mes copines pour m’assurer que « ça va les yeux, là, ce n’est pas trop foncé ? »  Mlle Instit finit par venir à ma rescousse.

Conseil de bride : se maquiller seule est vraiment le top si tu tiens à une mise en beauté naturelle, qui te ressemble à 200%. Cela dit, ne néglige pas l’état de fatigue dans lequel tu pourrais être… Bien que ma team de choc ait assuré, on était loin du moment cocooning espéré.

Mes deux produits phares ?

  • Un rouge à lèvres mat de chez M.A.C, teinte bois de rose. Tenue longue durée approuvée, même après 34 bises et 2 coupes de Champagne ! (bon… au delà, je ne te promets rien sans une petite retouche – pas si mal, non ?!)
  • Le spray fixateur « All nighter » d’Urban Decay : un vrai bijou d’efficacité, qui m’a été recommandé par une professionnelle. Un investissement largement rentabilisé, je m’en sers encore aujourd’hui (psst… le format mini vient de sortir par ici, l’idéal pour une future mariée, y compris pour se rafraîchir en cas de forte chaleur !)
Les préparatifs le matin de mon mariage Basque // Photo : Sara Cuadrado

Crédits photo : Sara Cuadrado

À mon tour de passer entre les mains du coiffeur. Je me relaxe sous ses doigts. Enfin un moment de détente, chouette ! Jusqu’à ce que  je découvre… l’irréparable : il a mis genre UNE TONNE de laque !! On dirait que j’ai les cheveux sales. Je grimace. Il le sens : « il faut que ça tienne, avec le vent qui vous attend, on n’a pas vraiment le choix ». 

Rapide coup d’œil dans le miroir. Mouais… pas convaincue. Je suis maudite ce matin, ou quoi ??

À nouveau, les copines me rassurent, « ça ne se voit pas ». Bah si, ça se voit… Elles sont gentilles. Je finis par me faire une raison. De toute façon, je ne peux plus rien y faire.

[Dieu soit loué, il me semble que ça ne se remarque pas trop sur les photos…]

Les préparatifs le matin de mon mariage Basque // Photo : Sara Cuadrado

Crédits photo : Sara Cuadrado

Comme elles sont belles dans leurs robes bleue marine !! Je leur avais imposé la couleur, puis elles ont choisi un modèle en cohérence avec leur morphologie et leur personnalité.

Je leur offre un bracelet de fleurs en tissu qu’une créatrice Etsy a gentillement accepté de décliner à nos couleurs. Cela me paraissait être un signe distinctif moins encombrant qu’un bouquet, ainsi qu’un souvenir qu’elles pourraient conserver.

On papote, on blague. Un vrai moment de complicité entre filles qui déclenche les premiers éclats de rire de la journée !

Les préparatifs le matin de mon mariage Basque // Photo : Sara Cuadrado

Crédits photo : Sara Cuadrado

Les préparatifs le matin de mon mariage Basque // Photo : Sara Cuadrado

Crédits photo : Sara Cuadrado

Je reçois un SMS de M. Golf m’informant que « l’équipe Paris Match est bien arrivée à Urtubien Borda ».

« Hein ? mais de quoi il parle ? » … « Ahhhhhh, nos 4 acolytes ! » Ça m’amuse. C’est vrai qu’ils ne passent pas inaperçu… Une vraie petite équipe de tournage pour nous tout seuls, il y a de quoi être impressionné.

Les garçons de la famille se préparent à l’étage. Ils ont interdiction formelle de descendre dans le salon, où aura lieu mon habillage dans quelques instants. Mon père a oublié ses chaussures au rez-de-chaussée, il fait rire tout le monde en descendant l’escalier, façon colin-maillard.

Les préparatifs le matin de mon mariage Basque // Photo : Sara Cuadrado

Crédits photo : Sara Cuadrado

Après un déjeuner sur le pouce, l’équipe Paris Match (sic) est de retour. Il est temps d’enfiler ma robe. Les flashs crépitent de partout, je n’y fais pas vraiment attention (merci la séance engagement !)

Les préparatifs le matin de mon mariage Basque // Photo : Sara Cuadrado

Crédits photo : Sara Cuadrado

Les préparatifs le matin de mon mariage Basque // Photo : Sara Cuadrado

Crédits photo : Sara Cuadrado

Les préparatifs le matin de mon mariage Basque // Photo : Sara Cuadrado

Crédits photo : Sara Cuadrado

Ah oui : je me tiens la poitrine sur TOUTES les photos de l’habillage. Voilà voilà…

Ma maman apporte la touche finale, en m’enfilant le top pour lequel nous avions choisi la dentelle ensemble, quelques mois auparavant. Elle est pensive, je le sens. C’est sa manière à elle d’être émue. Il faut dire qu’on est assez pudiques sur nos sentiments, dans la famille…

Les préparatifs le matin de mon mariage Basque // Photo : Sara Cuadrado

Crédits photo : Sara Cuadrado

Les préparatifs le matin de mon mariage Basque // Photo : Sara Cuadrado

Crédits photo : Sara Cuadrado

Les préparatifs le matin de mon mariage Basque // Photo : Sara Cuadrado

Crédits photo : Sara Cuadrado

Elle m’offre un bracelet argenté avec un petit poisson, comme pour me dire : « Nage, petit poisson, déploie tes nageoires ». À mon tour, je suis touchée par cette attention.

Crédits photo : Sara Cuadrado

Crédits photo : Sara Cuadrado

En revoyant ces deux angles photographiques capturés à la même seconde, je mesure notre chance que Sara nous ait proposé d’être accompagnée de Guile !

À cet instant, je sens que c’est le bon moment pour lâcher prise. Je sens qu’il faut que je me le dise intérieurement : « Qu’importe ce qu’il se passera aujourd’hui, ce sera mémorable. Alors écoute tes sensations, capte chaque mot, chaque sourire, chaque intention, chaque mouvement. Tout ira bien ».

Les préparatifs le matin de mon mariage Basque // Photo : Sara Cuadrado

Crédits photo : Sara Cuadrado

Il est près de 14 heures. Mais que font Papa Saphir, M. Voile et M. Géomètre ? « Eh oh, les garçons, on s’active ! »

Ça pouffe chez les filles : « bah dis donc, on est prêtes avant eux, hihi ! ». S’ils ne sont pas prêts rapidement pour notre découverte familiale, nous allons prendre du retard sur le planning…

Les préparatifs le matin de mon mariage Basque // Photo : Sara Cuadrado

Crédits photo : Sara Cuadrado

Inquiète, moi ? Non…

Et toi, es-tu certaine de te lever du bon pied le jour J ? Vas-tu faire appel à une maquilleuse professionnelle ? As-tu été déçue de ta mise en beauté ? J’aimerais tout savoir !


Nouveauté de cette rentrée 2019 : retrouve de nouvelles chroniques tous les jours, du lundi au dimanche, à 7 heures sur Mademoiselle Dentelle. Ne manque pas le rendez-vous ! 🙂

Psst ! Tu te maries au printemps prochain ? Tu souhaites nous rejoindre comme chroniqueuse ? Les candidatures sont actuellement ouvertes : clique par ici pour en savoir plus !


 



28 commentaires sur “Mon mariage végétal d’automne au Pays Basque : dans l’intimité de la mariée, entre grosse fatigue, moments complices et excès de laque”

  • Les photos sont vraiment magnifiques !! Et ton maquillage est vraiment réussi, digne d’une pro, franchement bravo 🙂
    J’adore les tenues accordées de ta team bride, c’est vraiment superbe 🙂

    Bref, j’adore tout, et vivement la suite 🙂 J’espère en tous cas que tu as réussi à te détendre 😀

    • Merci Mme Impatiente <3 Passé ce réveil mi-figue mi-raisin, et une matinée avec LE gros couac du mariage (ma coiffure ratée…), j'ai réussi à me laisser porter par le meilleur… Sans en dévoiler davantage, la journée était géniale, pleine d'émotions et de rire 🙂

  • Magnifiques photos! J’adore ton article, tout en sincérité! Je suis d’accord, ton maquillage est super réussi! Quant au petit top en dentelle, je l’adore!

  • Il y a quelques semaines, je me suis motivée pour lire toutes tes chroniques depuis le début, parce que votre mariage m’avait bien tapé dans l’oeil ! Et quel plaisir de découvrir aujourd’hui ces (superbes) photos, et de te voir apprêtée pour le grand jour ! Hâte de lire la suite 😀

    • Oohhh merci Galabriel, ton petit mot me va droit au cœur ! J’espère que tu es arrivée à bout de mon blablatage, et certaines choses t’ont inspiré et donné des idées pour ton propre mariage. Quel article as-tu aimé en particulier ? (toujours bon à savoir … la curiosité aussi 😉 ) Quand est prévu ton grand jour ?!

      • Ahaha oui, j’ai tout lu, j’ai hâte de lire tes prochaines chroniques, même si malheureusement la fin se rapproche… Hm, je ne saurais dire quel article j’ai le plus aimé, car sincèrement tout tes articles m’ont intéressée ! Tu as su m’entraîner dans ton aventure 😉
        Le grand jour est prévu pour le 25 mai, donc bientôt !

  • Les photos de ton habillage sont magnifiques, avec toutes tes amies autour de toi, ça sent l’amour 🙂
    Pour le réveil, je compatis fortement : j’ai été réveillée 15min avant mon réveil par ma maman qui faisait un boucan dans la cuisine : et 15 min de perdues pour une grosse dormeuse, c’est un drame !! Du coup ma journée a commencé un poil de mauvaise humeur ahah !
    Tu es super bien géré ton maquillage, ca m’aurait trop stressée de me maquiller seule (et le moment coiffure / maquillage était super relaxant pour moi !), congrats !
    Hâte de lire la suite, comme toujours 🙂

    • Haha j’imagine bien ton humeur ce matin-là… Sacrée maman 🙂
      Merci pour tes compliments ! Le moment coiffure / maquillage se doit d’être relaxant, j’en attendais complètement ça aussi. Et puis, la réalité a été différente : stress de la veille, erreur de prestataire avec le coiffeur… (le seul qui n’ait m’a pas donné satisfaction le jour J, on ne peut pas tout maîtriser…). Pour autant, portée par la bienveillance de mes parents et de mes copines, je garde un souvenir doux et pas si négatif de ce moment, c’est essentiel !

  • Je trouve ça chouette que tu dises les choses telles qu’elles ont été pour toi, sans ajouter de paillettes. C’est sincère et c’est ce qui fait la beauté des chroniques des Dentelles 😉 Tes photos sont très jolies et rendent très bien les émotions que tu décris. Quant à ta mise en beauté pour quelqu’un qui n’a pas l’habitude tu t’es très bien débrouillée !

    • Merci Mme Lilloise, je suis ravie que les mots et les photos soient en cohérence 🙂
      Il n’est pas simple d’écrire avec sincérité, sans minimiser les émotions négatives. Leur accorder une place dans mon récit, c’est non seulement les accepter, les revivre (gniii !) informer nos lectrices futures mariées d’UNE réalité (la mienne) sur la journée de mariage, mais aussi finalement, ne garder que le meilleur <3

  • Bonjour et félicitations madame saphir!!! Tes photos sont magnifiques!!! Ça respire l’amour! Et merci d’être aussi franche dans ta chronique! Je voulais savoir, as tu une idée d’où tes demoiselles d’honneur ont elles acheté leur robe? Les couleurs sont parfaitement coordonnées malgré la forme complètement différente c’est splendide!!!

    • Merci beaucoup Annabelle pour ces jolis compliments !!
      Mes demoiselles d’honneurs ont trouvé leurs robes sur Asos (robe bustier en tulle et robe courte) et sur jjhouse.fr (robe longue fendue). Les deux dernières ont été retouchées par une couturière, pour qu’elles soient parfaitement ajustées… Elles n’avaient que la couleur « Navy » à respecter, je leur ai fais confiance (tout en ayant un œil sur leur choix final 😉 et c’est vrai que l’ensemble est très harmonieux. Personnellement, je préfère mille fois à une robe unique imposée à toutes. C’est un bon compromis 🙂 C’est ce que tu as prévu aussi ?

      • J’aimerais bien pour mes témoins qui n’ont pas du tout la même morphologie… Pareil je leur ai seulement donné la couleur cerise à respecter 😊

  • Ahaha rien que le titre de ton article m’a fait sourire 🙂

    A travers tes mots, on peut ressentir tout l’amour, l’émotion et la bonne humeur que tes proches et toi avez pu vivre pendant tes préparatifs…
    Qui plus est, les photos sont magnifiques et confirment ce sentiment de zénitude.

    Pour le trop-plein de laque, honnêtement on ne voit rien du tout ! Et chapeau bas pour ton maquillage DIY, je vais m’y essayer lors de mon mariage civil dans 2 mois mais je ne garantis pas le résultat. Je prends bonne note de tes produits phares, d’autant que ce sont des marques que j’apprécie déjà particulièrement 😉

    Hâte de découvrir la suite en tout cas !! ^^

    • Merci beaucoup Nala 🙂 Je suis heureuse de pouvoir vous faire vivre par procuration les émotions ressenties en cette matinée si spéciale !

      N’hésites pas à te lancer à ton tour ! Le mariage civil est l’occasion parfaite pour tester sa zénitude, dans une certaine mesure ^^ L’idéal reste de prendre un cours remboursable en produits : un maquillage 100% adapté à sa carnation ET des produits que l’on garde plusieurs mois après.

      Tu me rassures pour la laque… Je n’avais qu’une crainte : que cela gâche tout ! Sur les photos, c’est moins pire que ce que je m’étais imaginée. A croire que les traitements post production de Sara font des miracles, et que le coiffeur avait raison d’insister face à une météo ventée ! Hum… je n’en dis pas plus, rendez-vous dans les prochaines semaines 😉

      • Je me suis laissé tenter par un cours de maquillage… et c’est finalement un peu grâce à toi 😉 Rendez-vous est pris à J-12 de la cérémonie civile, histoire de ne pas risquer d’avoir perdu la main le matin des préparatifs ^^

        Tu as ta propre adresse mail MD sinon ? Chéri et moi sommes en pleine dégustation des vins qui seront servis dans 2 mois, nous aurons sans doute besoin de vos avis éclairés à M. Golf et toi (si tu es d’accord évidemment) 🙂

        • Oh c’est top, ça !! J’espère que tu passeras un chouette moment ! Effectivement, tu as bien fais : prendre le cours 4 à 5 semaines avant, c’est le timing parfait pour avoir le temps de s’entraîner à la maison, sans perdre la main.

          Avec plaisir pour vous donner un avis vins ! 😉 Je n’ai pas d’adresse mail MD dédié, mais la rédaction peut nous mettre en contact par mail personnel, si tu es d’accord ?

  • Je trouve ton maquillage très réussi, et merci pour l’idée du fixateur Urban Decay. Je pense faire appel à une maquilleuse, mais je ne trouve pas pour le moment. Donc peut être que je vais finir par faire comme toi (après un petit cours de maquillage dans une grande enseigne).

    C’est drôle, j’ai eu la même envie que toi pour les robes des demoiselles et témoins. Du bleu marine, pas de forme imposée… par contre, je n’ai pas de droit de regard. Je leur fais confiance et j’aurais la surprise le jour J.

    Cette chronique est parfaite (comme à chaque fois). Tes photos sont sublimes, et merci à toi de raconter les choses comme tu les as ressenties. Ça me donne envie d’être à mes préparatifs également… que d’émotions !

    • Merci Mlle Sirène pour ces doux mots !

      Si tu es quelqu’un à tendance anxieuse et perfectionniste (comme moi…), j’aurais tendance à te conseiller de tout faire pour trouver une maquilleuse professionnelle, à l’écoute et avec qui tu te sens à l’aise. Mais, à défaut de trouver la perle rare, je dirais : prends un cours, entraîne-toi et fonce !! Mieux faut être soi-même ce jour-là (même avec quelques imperfections « make up »), que « déguisée » et mal à l’aise 🙂

  • Une mariée magnifique…! J’aime beaucoup ton maquillage! Feras-tu une chronique spéciale pour nous donner des détails? Finalement est ce que le coiffeur était un bon choix ou une coiffure « home made » aurait été préférable? Suite au prochain épisode? 🙂

    • Merci beaucoup !

      Ce n’est pas prévu, car je crois que le maquillage est quelque chose de très personnel (certaines préféreront accentuer les yeux, d’autres la bouche par exemple) et je ne me considère pas comme assez « experte » pour y dédier une chronique. Cela dit, n’hésites pas à me contacter via la rédaction de Mademoiselle Dentelle si tu as des questions !

      Côté coiffeur, je t’avoue qu’encore aujourd’hui, il m’est difficile de me positionner.. \o/ D’un côté, malgré une coiffure simple, j’aurais eu du mal à me passer d’un professionnel (les boucles n’étaient pas si mal) et de l’autre, j’aurais souhaité qu’il soit plus proactif pour améliorer le rendu, au lieu de botter en touche. Sans doute me suis-je trompée de prestataire, tout simplement…

      J’en parlerais sans doute dans une chronique dédiée mais, si c’était à refaire, je mettrais un budget plus conséquent dans ma mise en beauté « pour assurer le coup ». Lorsque l’on refuse d’accorder un certain budget à cette partie, il n’y a pas de miracle 🙂

  • Félicitations tout est magnifique. J’ai lu tout tes articles et j’ai tes hâte de voir la suite ;)!! Bravo pour tout cette organisation à distance et tu m’as donné envie d’oser le maquillage moi même.
    Comme vous, nous avons choisis la ferme Urtubien Borda et je suis curieuse de savoir par quels prestataires tu es passée pour le traiteur et le dj (comme toi on hésite à prendre un…) et surtout tes retours.
    Et waaawaaawaa les photos sont vraiment canons, c’est vrai que deux photographes cela permet d’immortaliser les choses différemment

    • Coucou Alice,

      Tu te marie aussi à Urtubien, c’est génial !! Tu verras, il y a plein de bonnes ondes dans cet endroit 😉 C’est prévu quand ?!

      Comme mes chroniques sur le dîner et la soirée ne seront publiées que dans quelques semaines (voire mois – je suis bavarde… ), parlons prestataires dès à présent :
      – Traiteur : nous avons choisi « Aux saveurs du sud », un couple passé par les plus grandes maisons du sud-est de la France et qui s’est lancé à son compte sur la côte basque il y a 2 ans environ. Produits frais et de qualité, sans chichi, écoute et professionnalisme, rapport qualité-prix imbattable par rapport aux traiteurs les plus connus… C’était délicieux, l’équipe de service était hyper pro. On n’a eu que des compliments de la part de nos invités. Bref, si tu n’as pas encore signé avec un traiteur, je recommande.
      – DJ : c’est Frédéric et Mike de Sound Events (Bidart) qui ont diffusé la musique pendant le cocktail et la soirée. Ils ont été géniaux, du début à la fin. Frédéric est le premier et dernier DJ que nous avons rencontré. On a tout de suite eu le feeling, il était à l’écoute et a très vite cerné que ce l’on attendait de l’ambiance : du rock, de la funk / soul, le meilleur des années 80 et des tubes inter-générationnels pour faire danser tout le monde, en toute décontraction. Seul petit regret : être trop fatigués pour profiter de leur talent jusqu’au petit matin (avouons qu’il y a pire… 😀 ). Ils ont géré le lancement de la musique sur les temps forts (lancer de bouquet, entrée dans la salle, arrivée de la pièce montée de fromages, ouverture de bal…) en concertation permanente avec le traiteur. Avec le recul, c’était une dépense vraiment utile. Si ces temps forts ont de l’importance à vos yeux, alors prenez un DJ 😉

      Merci beaucoup pour ton petit mot, ça fait tout drôle de savoir que vous êtes un certain nombre à suivre mes périphéries (dans le silence, le plus souvent) depuis le début. C’est un plaisir de vous lire en retour 🙂

      N’hésites pas à me contacter via la rédaction de Mademoiselle Dentelle, si tu as des questions, ou besoin d’un avis. Même déjà mariée, j’adore toujours autant papoter mariage 😉

      A bientôt !

      • Merci pour ta réponse si rapide!!

        On se marie le 13 juin 2020 ça me parait loin et très proche à la fois 😀

        Merci pour toutes ces infos, j’ai contacté le traiteur afin de voir ce qu’il pourrait nous proposer. On a envie de faire plaisir à nos invités mais ça reste une dépense importante alors on veut pas se rater.

        Pour le DJ, je prends note du fait que tu ne regrettes rien, et on va se pencher vraiment sur cette question afin d’avoir l’esprit léger ce jour là concernant la mise en place de la sono et le bon déroulement de la musique 😉

        Je vais continuer de te lire attentivement. C’est tellement inspirant et rassurant aussi de suivre l’organisation de ton mariage.

        • Avec plaisir !

          J’espère que Cyril et Cathia vous feront des propositions alléchantes, n’hésites pas venir de notre part 😉 Face aux grands traiteurs de la Côte Basque, pour nous, il n’y avait pas photo (tant sur le prix que sur la qualité des produits et du service).

          Pour le DJ, vous avez encore quelques mois pour y réfléchir. Rien de vous empêcher de prendre contact avec Frédéric de Sound Events. Je crois qu’il a l’habitude de recevoir des mariés qui doutent du choix de prendre un DJ ^^

          Merci pour ton gentil mot, ça m’encourage à continuer à écrire pour vous !

          • (sans compter que tous deux connaissent déjà bien les lieux – on n’y pense pas toujours, mais c’est un vrai plus lorsque l’on n’a pas prévu de prendre une WP 😉 )

  • Tes photos de préparatifs sont superbes et en effet avoir deux photographes ça permet d’avoir différents points de vue. C’est vraiment un plus. Trop cool tes photos avec ta team bride. Je ne voulais pas imposer un code ou une couleur, surtout qu’en novembre il fait froid alors on fait comme on peut, mais j’avoue sur les photos ça fait vraiment son petit effet.

Commente ici !