Et enfin, la mariée sera accessoirisée !

On a parlé robe, on a parlé coiffure et maquillage, et pour que tu saches tout de mon apparence le jour J, il ne me reste plus qu’à te dévoiler mes accessoires.

Mes accessoires de mariée

Crédits photo (creative commons) : RondellMelling

Ce que je ne porterai pas

Comme je suis une fille pleine de contradictions (et ce n’est pas le Grognon qui me contredira), on commence cet article par une rapide liste des accessoires que je ne porterai pas :

  • une couronne de fleurs, mais ce n’est pas faute d’avoir essayé d’en trouver une fine et délicate (les fleuristes ne m’ont proposé que des couronnes très épaisses et fournies, qui ressemblaient plus, selon moi, à des gerbes funéraires qu’à un accessoire de mariée),
  • un voile, car je trouve qu’il ne s’accorderait pas du tout à ma tenue,
  • une jarretière, car je méprise complètement ce jeu et qu’il était hors de question qu’il fasse partie des animations de la soirée.

Voilà, maintenant que c’est dit, attaquons la vraie liste de mes accessoires.

L’invisible

À toute robe de mariée correspond une lingerie particulière, et avec ma poitrine généreuse, il me fallait un bon maintien. Dommage que la chronique de Mademoiselle Miaou nous présentant le « Low Back Body » ait été publiée si tard dans mes préparatifs. Je l’aurais peut-être prise en considération. Quoique, un body sous une robe, ce n’est pas forcément ce qui est le plus pratique lorsqu’il s’agit d’aller au petit coin.

Une autre alternative sans bretelles et avec un très bon maintien que j’ai à te proposer (puisque c’est celle que j’ai choisie), c’est un soutien-gorge “invisible” de la marque Prima Donna, spécialisée dans les grandes tailles (ils vont jusqu’au bonnet I !). Les prix peuvent rebuter de premier abord, mais je te garantis que le maintien est excellent. C’est du moins l’expérience que j’en ai (je connais la marque pour avoir travaillé plusieurs étés en tant que vendeuse de lingerie).

Je l’ai donc acheté avant la création de ma robe, pour que celle-ci puisse s’adapter au millimètre. Et durant toute cette journée du 10 septembre, celui-ci n’a pas bougé malgré la chaleur et mes heures de déhanché sur la piste de danse (promis, j’y reviendrai en temps voulu).

Certes, au niveau glamour, nous ne sommes pas au niveau d’un Lise Charmel, mais sincèrement, nous étions tellement épuisés en arrivant à l’hôtel que ça n’avait plus la moindre importance. Donc aucun regret de ce côté-ci.

Mes accessoires de mariée // Photo : Prima Donna

Crédits photo : Prima Donna

Soutien-gorge à bretelles amovibles Perle de Prima Donna

Les indispensables en cas de mauvais temps

Le mois de septembre en Alsace peut réserver bien des surprises au niveau météorologique. Il peut aussi bien faire beau et très chaud que vraiment moche et plutôt frisquet. Il n’était donc pas question de prendre des risques : il me fallait un parapluie d’une part, et de quoi me couvrir les épaules d’autre part.

Pour le parapluie, aucun souci, j’en ai trouvé un transparent dans un supermarché pour 20€. Pour la « petite laine », par contre, ça a été beaucoup plus difficile.

Le problème avec ces accessoires potentiellement non utilisés est justement qu’il se peut qu’ils restent dans leur boîte. Je ne voulais donc pas investir trop d’argent, et de préférence acheter des pièces que je puisse remettre par la suite.

Donc au départ, j’aurais voulu une veste, genre veste en simili cuir, mais ni maman Myrtille ni le Grognon ne me suivaient. Et puis, c’est vrai, la veste en cuir, c’est plus rockabilly que champêtre. J’y ai donc renoncé sans rechigner.

J’ai ensuite proposé la solution d’un gilet ou d’un cache-cœur de couleur (bleu marine comme le costume de Monsieur ?), encore une fois, je me suis retrouvée seule contre tous : « On dirait que la mariée a oublié de prendre son gilet blanc et qu’elle a enfilé la première chose qui lui passait sous la main… » (Ah, si seulement Maman Myrtille et le Grognon avaient passé autant de temps que moi sur la weddingsphere, ils sauraient mieux apprécier ce genre d’originalité !) Suivant !

Et puis, un jour de juillet, alors que je faisais les soldes, je suis tombée sur THE veste. Coupée comme une veste en jean, mais en lin blanc et légèrement dorée/irisée. La coupe était un peu sport, mais tout de même cintrée et je trouvais qu’elle trancherait bien avec le côté romantique de ma robe. Il faudrait toutefois reprendre les manches qui étaient ouvertes, mais rien de compliqué pour Maman Myrtille, qui est une couturière aguerrie. Et en plus, elle était soldée !! Je l’ai essayée et elle m’allait : il ne m’en fallait pas plus pour l’acquérir et montrer fièrement ma trouvaille à Maman Myrtille…

… qui a trouvé qu’elle n’allait absolument pas avec ma robe. Mais bon, cette veste était un vrai coup de cœur, alors j’ai insisté et l’ai montrée à Silvène, la créatrice de ma robe, qui a tranché pour un non final et définitif. Zut et zut et re-zut ! Retour à la case départ.

Mes accessoires de mariée

Crédits photo : Photos personnelles

Encore en me voyant avec aujourd’hui, je l’aime, cette veste… mais le bon côté des choses, c’est que j’ai pu la recycler très rapidement pour le mariage d’une amie. L’autre bon point, c’est que le Grognon ne l’aimait pas non plus tant que ça.

S’en sont suivies des heures de recherche sur Etsy, Zalando, Spartoo et tout autre site de vente de vêtements en ligne, sans jamais rien trouver à mon goût. Soit les gilets étaient trop chers et pas réutilisables, soit ils ne me plaisaient pas, soit ils n’étaient plus disponibles (eh oui, après le 15 août, il était un peu tard pour s’y mettre).

Tic tac tic tac… l’horloge tournait, alors je me suis décidée à la toute dernière minute pour une étole trouvée sur Etsy, plus par dépit que par réel coup de cœur. Mais au final, celle-ci est toujours dans sa boîte, car le temps a été radieux et les températures estivales. Je n’ai donc eu besoin ni de parapluie, ni d’étole et aujourd’hui, j’attends patiemment le prochain grand événement qui me permettra de les utiliser.

Quelque chose de bleu

Toujours dans ma logique de pouvoir reporter mes accessoires de mariée, j’ai opté pour des chaussures bleues. Dans mon entourage, on ne comprenait pas trop, une fois de plus, mais sur ce coup-là, je n’ai pas lâché : je voulais à tout prix des chaussures de la même couleur que le costume de mon fiancé. C’était non négociable. J’ai commencé par regarder du côté des chaussures sur mesure, mais leur prix m’a rapidement dissuadée.

En prospectant sur Internet, j’ai trouvé une paire de salomés pour me faire de l’œil chez Bocage. Comme j’ai un pied plutôt large et que toutes les chaussures ne me vont pas, j’ai préféré aller les essayer en magasin avant de les acheter. Coup de chance : elles m’allaient ! Enfin presque : elles étaient un peu serrées, mais la vendeuse m’a assuré que le cuir se ferait rapidement à condition de les porter un peu avant le grand jour. Pas de souci, nous étions alors à six mois du mariage, j’avais largement le temps !

Du moins, c’est ce que je pensais, car j’ai porté ces chaussures tous les soirs pendant six semaines avant d’y être à peu près à l’aise. C’était un véritable enfer, mais d’un autre côté, elles sont tellement jolies que je leur ai pardonné… Finalement, le jour J, j’ai réussi à les porter jusqu’au moment de danser.

Mes accessoires de mariée // Photo : Valentine Poulain

Crédits photo : Valentine Poulain

Quelque chose de neuf

Il s’agit là de mes boucles d’oreille. Je voulais idéalement des perles blanches ou grises, discrètes mais pendantes. Nous en avions trouvé de très jolies lorsque nous étions en vacances à San Francisco, mais le prix très élevé, ajouté à la peur du « piège à touristes », a fait que nous n’avions pas osé les acheter.

Toutefois, le Noël qui a suivi, j’ai reçu de la part de ma belle-famille un joli écrin rouge qui contenait des boucles d’oreille encore plus jolies que mon coup de cœur américain. Sur ce coup, je crois bien pouvoir dire que mon Grognon d’amour a fuité… pour mon plus grand bonheur !

Mes accessoires de mariée

Crédits photo : Photo personnelle

Quelque chose d’ancien et d’emprunté

Il ne me manquait plus qu’un collier pour habiller mon décolleté, et comme je ne porte que très rarement des colliers, je n’avais pas envie d’en acheter un. Je suis simplement allée tenter ma chance dans le coffre à bijoux de Maman Myrtille. J’y ai trouvé une chaîne en or blanc et son pendentif un brin rétro.

C’est un bijou tout simple, mais avec une grande symbolique, et j’ai été très contente de pouvoir le porter. Je crois que Maman Myrtille était également heureuse de pouvoir me le « prêter » (oui bon, il est toujours dans ma boîte à bijoux, je le lui rendrai… très certainement… un jour… si elle me le demande…).

Mes accessoires de mariée // Photo : Valentine Poulain

Crédits photo : Valentine Poulain

Et me voilà prête à me marier ! (Gniiii !)

Avec cet article s’achève un nouveau chapitre de mes préparatifs, celui de nos tenues. Je reviens vite avec quelques chroniques gourmandes, avant d’attaquer pour de bon le récit de notre folle journée.

Et toi, quels accessoires as-tu choisis pour sublimer ta tenue le jour de ton mariage ? Voulais-tu aussi pouvoir les réutiliser plus tard ? Dis-moi tout !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



14 commentaires sur “Et enfin, la mariée sera accessoirisée !”

  • Tu as bien fait de ne pas mettre la veste avec ta robe !! 😉 Et j’adore tes chaussures ! (Ça me fait penser qu’il faut aussi que je fasse les mienne à mon pied !)

  • Oh ces chaussures… J’aime trop, tu as eu raison de tenir bon sur ce point ! Moi aussi je voulais des chaussures que je puisse remettre et ça m’a un peu compliqué la tâche, mais bon…

    On a très hâte de te voir le jour J maintenant 😉

    • C’est un peu bête mais je ne les ai toujours pas remises depuis le mariage, j’ai trop peur de les abîmer…
      Bon pour le récit je crois qu’il va tout de même falloir attendre un peu (je viens de jeter un oeil au calendrier et c’est la folie !!!)

  • Tes salomé ?! J’aime trop ce bleu.
    Le collier de ta mere est trop beauuu je comprends que tu souhaites le lui rendee un jour si elle pense à le réclamer.

    Et pareil que toi, je voulais pouvoir réutiliser un max mes accessoires!

    • Oui mais j’y tient tellement à ces accessoires que je n’ose pas les porter, genre quand je mets les boucles d’oreille je suis en stress de peur d’en perdre une.

  • Les chaussuuuuuuuures ?? Tu as bien fait de ne pas lâcher !!
    Je suis un peu comme toi sur le bleu ! Mes chaussures seront bleues et j’ai déja acheté un petit gilet bleu au cas où j’ai froid (je suis un peu frileuse moi)
    Et sinon j’adore ce joli pendentif ! Très hâte de voir le récit du jour J maintenant 🙂

    • Oh un gilet bleu ? J’en avait trop envie… Au final ça n’avait pas d’importance puisque je n’en ai pas eu besoin, mais je pense que pour un mariage printanier tu as bien fait d’anticiper !

  • J’aime beaucoup la couleur de tes salomés et je ne vois pas pourquoi une mariée ne pourrait pas porter de chaussures bleues si ça lui chante! Je souhaite moi aussi pouvoir réutiliser le plus de choses possible, surtout les choses potentiellement chères, donc je réfléchis bien avant de faire mes choix

    • C’est tout à fait ça ! Je trouve que les “grosses” factures passent beaucoup mieux quand il s’agit de choses réutilisable, même si ensuite il faut surpasser la peur d’abîmer ses affaires de mariée…

  • hé ben moi je l’adore ta veste, elle est magnifique.
    et pareil que toi je ne supporte pas l’idée de mettre trop cher pour des articles qui resteront dans mon armoire

  • Quel joli choix de chaussures (ça me fait rire, je me retrouve toujours dans les récits de tes choix), j’en ai pris des bleues aussi (mais Dorothy Perkins) et je ne le regrette pas. 😀 La créatrice de ta robe a bien fait pour ta veste, ce type de coupe est superbe mais son coté strict aurait cassé toute la douceur envoyée par la matière de ta robe, ça aurait été dommage. C’est un vrai casse-tête les accessoires surtout qu’on est jamais à l’abris d’un caprice de la météo…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *