Se marier à l’étranger et y emmener ses proches !

Toi aussi, tu veux te marier à l’étranger (ou tu dois !) et tu veux essayer d’emmener avec toi tes amis ? Voici quelques petites infos (tu en fais ce que tu veux) tirées de notre expérience pour t’aider à gérer un peu la situation, et faciliter le séjour de tes proches. Surtout s’il y a un décalage de culture. Forcément, si ton mariage a lieu en Belgique, je pense que tu peux t’en passer ! Ha ha ha.

En ce qui nous concerne, nous partions au Liban. Mes parents, mon frère et nos témoins nous accompagneraient à coup sûr. Et les autres ?

Organiser le séjour de ses invités à l'étranger // Photo : Elias Visuals

Crédits photo : Elias Visuals

Déterminer le nombre potentiel d’invités français présents au Liban

Oui, on a commencé par ça. Oui, deux ans avant. Histoire de calibrer la capacité de la salle que nous pouvions réserver. Pour rappel, nous avions dès le départ une idée de là où nous voulions organiser notre mariage. Il nous fallait valider le fait que la capacité était suffisante.

Organiser le séjour de ses invités à l'étranger // Photo : Elias Visuals

Crédits photo : Byblos-sur-mer, Jbeil

Un an et demi/deux ans avant ladite date, difficile de demander à nos invités de se projeter. Oui, mais on a tenté quand même. On a créé un sondage, qu’on a adressé par mail à tous nos amis pour leur suggérer trois options :

  1. Vous êtes sûrs de ne pas venir.
  2. Vous ne savez pas encore.
  3. Vous êtes sûrs de venir.

Ça nous permettait déjà d’avoir une hypothèse haute et basse des présents. On avance comme on peut ! Mes parents ont fait la même chose en live auprès de mes oncles et tantes. Ayant en tête le coût que représentait ce voyage, on pariait sur le fait que peu se joindraient à nous.

via GIPHY

Tout le monde a joué le jeu et on a pu réserver notre restaurant fétiche, le nombre total étant autour de cent vingt (la capacité du restaurant est de cent trente max). Avec les annulations de dernière minute, on s’est dit que ça passerait largement. Et effectivement, le jour J, nous étions quatre-vingt-seize exactement !

Cadrer le séjour sur place

Le temps passant, je crois me souvenir que c’était un an avant le voyage, nous avons renvoyé un mail à tous les potentiels présents leur précisant :

  • les dates pour booker les billets d’avion histoire d’optimiser les prix, les compagnies à éviter, les escales à bannir, etc.
  • deux ou trois noms d’hôtels sur place, dont un que nous pouvions réserver pour eux (via une amie de Belle-Maman)
  • les sites à visiter + des préconisations de circuits à faire tous ensemble (chacun étant libre de faire ce qu’il voudrait)
  • le budget à prévoir sur place et les histoires de change – on a même proposé à nos potes de nous virer de l’argent en France et de le récupérer au Liban pour limiter les frais de change (nous avons un compte sur place) !

Ceci nous a permis :

  1. d’avoir des confirmations/infirmations de présence et donc d’affiner,
  2. de booker en amont l’hôtel, la plupart des gens étant passés par nous et nos contacts,
  3. d’anticiper sur l’organisation de la semaine tous ensemble sur place, etc.

Et ça a aussi permis à nos amis de se contacter pour voyager ensemble.

Valider le tout et en route pour une semaine au top !

Pour ne pas déroger à notre règle, nous avons donc renvoyé (encore) un mail à nos amis pour :

  •  valider définitivement les présents,
  • obtenir les dates et horaires de départ et d’arrivée au Liban afin de booker les taxis pour récupérer chacun des arrivants et les emmener directement à l’hôtel. Nous nous sommes aussi arrangés pour que l’hôtel prépaye les taxis, de sorte que nos invités n’aient pas à courir pour trouver un distributeur à 5h du mat’ à l’atterrissage…
  • confirmer les réservations d’hôtels et de taxis. Pour info, le taxi a récupéré tous nos invités avec un seul et même panneau, au nom de Chouchou. Plutôt que de changer à chaque nouvel arrivé, et de faire des erreurs dans l’écriture, et donc de risquer de louper nos invités, nous avons fait inscrire le nom de Chouchou en lettres latines – bien sûr, pas en arabe (ça ne nous aurait pas trop aidés !!)…
  • rappeler les deadlines pour ceux qui voulaient qu’on s’occupe de leur change,
  • proposer un planning de visites et voir qui était intéressé par quoi. In fine, on a obtenu l’info “intéressé ou pas”, mais le choix définitif des visites s’est fait sur place entre vingt paires d’yeux les pieds dans l’eau ! Nous avons même loué des minibus pour pouvoir emmener tout le monde !
  • et pour les filles, savoir qui voulait se faire maquiller et/ou coiffer pour organiser la journée et les passages.

Et j’avoue que je ne regrette rien. Ça nous a pris du temps et de l’énergie (on a dû tout rebooker avec l’hôtel deux heures avant l’arrivée des premiers et idem pour les taxis car il y avait eu emmêlage de pinceaux !!), mais ça en valait la peine. Nos proches ont fait plus de 4 000km pour nous, alors c’était le minimum.

Ils ont été rassurés d’être récupérés par un taxi (de confiance) et d’être emmenés directement dans leur lit (sans se poser de questions). Ensuite, chacun s’est organisé sur ses jours libres : visites, plage, repos, etc.

Nous avions organisé un dîner tous ensemble le vendredi soir, la veille du mariage, histoire de reconnecter tout le monde. La proche famille de Chouchou nous a rejoints. C’était hyper sympa. On s’est retrouvés dans un restaurant typique, au centre de la vieille ville de Byblos, c’était vraiment chouette.

Le jour du mariage, pareil, on a organisé les taxis pour les rendez-vous coiffure/maquillage de celles qui voulaient, par petits groupes. Les témoins nous ont adorablement bien aidés. Le lendemain, les tantes de Chouchou ont organisé un brunch pour tout le monde.

La semaine suivante, nous avons visité tous ensemble Beirut, et la région de Baalbeck. Les autres moments ont consisté à se retrouver autour de la piscine, au bord de la mer, au restaurant, au bar, etc. Certains ont reconstitué des petits groupes pour faire quelques visites. Mes parents ont pris des taxis à la journée pour visiter des régions plus éloignées… Bref, tout le monde a eu l’air de s’éclater et/ou de se reposer.

Organiser le séjour de ses invités à l'étranger

Crédits photo : Photos personnelles

De gauche à droite et de haut en bas : Grande Mosquée de Beirut Mohammed Al Amin – Baalbeck – vue de la Bekaa – Anfeh

Pour info, nous n’avions à nouveau pas convié les enfants au mariage, pour autant les parents auraient pu venir avec eux pour le reste de la semaine. In fine, aucun de nos amis n’est venu avec ses enfants, et je dois t’avouer qu’ils avaient l’air heureux de se retrouver en couple pour se reposer un peu. Et ça m’a un peu rassurée aussi car les températures peuvent être très élevées au Liban à cette période, et le pays n’est pas forcément adapté pour visiter en poussette… Donc je pense que nos amis auraient été un peu “embêtés” et que les enfants auraient souffert de la chaleur…

Et en France, on a fait quoi ?

Rien. On n’a rien fait. On ne s’est occupés de rien. Sauf pour les parents de Chouchou, bien évidemment. Aidés de son frère, nous avons booké les logements, les trains, les avions, etc. Mais pour les Français, nous n’avons rien fait.

Aujourd’hui, je pense que les gens peuvent se débrouiller seuls ou s’organiser entre eux pour ça. Et on a pris ce parti pour ne pas se surcharger davantage.

Et toi, tu as fait comment pour le séjour de tes invités ? Tu as tout géré ou au contraire, tu as laissé les gens se débrouiller ? Raconte-moi !


Tu es sur Instagram ? Ouiiii, nous aussi ! Rejoins-nous !

Abonne-toi au compte Instagram de Mademoiselle Dentelle



12 commentaires sur “Se marier à l’étranger et y emmener ses proches !”

  • Je trouve ça super tout ce que vous avez géré pour vos invités au moins ils étaient entre de bonnes mains et cela leur a grandement facilité la vie. Le boulot de fou supplémentaire que cela a du vous faire par contre. Vous avez eu combien de personnes qui sont venus de france du coup?

    • Franchement j’étais tellement contente qu’ils viennent que si j’avais pu les inviter je l’aurai fait ! au final on a du avoir une bonne trentaine de français en allant de mes parents, frère, oncles et tantes, et nos amis (enfin surtout les amis de Chouchou, moi j’avais mes 2 témouines-amies)

  • Franchement ce travail accompli, c’est impressionnant vous avez géré comme des chefs, et quelle belle manière de faire durer le plaisir avec des petites vacances entourées de vos proches ! Je dois dire que je suis également impressionnée par le nombre de personnes qui ont fait le déplacement pour vous, c’est vraiment super que vos invités aient joué le jeu ! (je te dis ça car quand j’y pense, je pense que très peu de mes invités auraient fait un tel déplacement…même parmi nos plus proches). Encore bravo pour cette organisation c’est impressionnant !

    • Bah écoutes, la petite semaine tous ensemble c’est finalement nos amis qui l’ont lancé. Ils se sont dit “quitte à faire le trajet, ce sera nos vacances d’été” (ou une partie pour certains), et du coup on était encore plus content, car on allait vraiment pouvoir profiter d’eux. Et en fait ca nous a fait un bien fou même avant, ils nous permis de nous détendre c’était génial ! Et très sincèrement tu pourrais être surprise, nous ca a été le cas, on a vraiment été surpris qu’autant de gens nous suivent ! Et on n’aurait vraiment pas parier sur certains !

  • Je suis 100% d’accord avec toi pour la gestion des invités en France !

    Je trouve ça génial et très gentil de votre part d’avoir organisé autant de choses pour vos proches au Liban ! J’imagine que ça vous tranquillisait aussi (en plus d’être assuré qu’il n’y aurait pas de soucis de dernière minute, si certains avaient décidé de débarquer en avion le jour même par exemple). C’est super d’avoir pu profiter de ces invités venus de loin après le mariage également ! En plus, vous avez pu leur faire découvrir le pays à travers vos propres connaissances, c’est souvent le plus enrichissant, je trouve.

    • Ca nous paraissait tellement énorme qu’ils viennent avec nous au Liban, c’est quand même pas la porte à côté. C’est une autre culture, avec beaucoup d’a priori. Du coup je pense que ca les a rassuré qu’on s’occupe d’eux et de toute la logistique en leur laissant toutefois de la liberté (sinon ca devient vite relou). Et j’avoue que moi aussi j’etais davantage rassurée de savoir qu’ils arriveraient à bon port, pas arnaqués, etc.

  • Quel boulot ! C’est impressionnant, vous aviez vraiment pensé à tout ! C’est top que vous ayez eu autant de vos proches qui aient fait le déplacement !!

    Je te rejoins à 100 % pour le mariage en France, les invités peuvent se gérer seuls ! On a tenté d’aider certains en leur réservant une nuit dans un gite à proximité, et ça ne leur a pas convenu…Comment te dire qu’on ne l’a fait qu’une fois, et que les autres se débrouillent ^^

    Encore une fois bravo !

    • Oo ma pauvre, franchement je ne comprends pas les gens qui sont (trop) difficiles quand tu leur files un coup de main. D’autant plus quand tu prends du temps alors que tu as ton mariage à organiser à côté, les gens ne se rendent pas compte. Perso, je peux encore comprendre quand les personnes ne sont pas mariées (tu ne te rends pas compte de ce que tu ne connais pas) mais quand ils sont déjà mariés, là je n’admets pas (et c’est souvent le cas). Et dans ces cas là, tu as bien raison de te décharger et de te déresponsabiliser. Qu’ils se débrouillent ils sont adultes lol. J’ai un invité qui a voulu se débrouiller seul, et qui m’a fait qq reproches, et bah dé****** toi je ne veux pas le savoir ! ahaha

  • Quelle organisation, vraiment vous avez super bien géré avec ton mari 🙂 Chapeau bas à vous deux.
    C’est top aussi que vos amis vous aient suivis “en masse” au Liban, comme Mme Loup je ne parierais pas sur la fidélité de mes proches dans une telle situation…

    Vos invités français ont dû se sentir comme des coqs en pâte en tout cas, ils ont pu ainsi profiter comme il se doit de leur séjour libanais 😉

    • On a tous passé vraiment un super moment. Et comme je leur disais encore dernièrement, ça n’aurait vraiment pas eu la même saveur sans eux, et sans cette semaine de vacances avec eux ! Et franchement on s’est dit qu’on recommencerait chaque année si on peut (pas toujours au Liban hein !)

  • Waouh, je vois qu’il y a des gens tarés comme nous… alors on n’est pas allés aussi loin (taxis pour les récupérer à l’aéroport, location de bus) mais on a eu a peu près la même réflexion que vous : si nos invités font l’effort de venir, autant faciliter leur venue au maximum. En tout cas chapeau, pour être en plein dedans, c’est clairement pas la joie !

    • Courage Mlle Framboise ! je vous comprends, sur le moment c’est vraiment complexe, chronophage, fatigant mais ça en vaut la peine !!! alors encore une fois Bon courage à vous !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *