Ma merveilleuse parenthèse bretonne : “Ils m’entraînent au bout de la nuit !”

Après la merveilleuse surprise de ma sœur et mes cousins, il est temps pour nous de passer au dessert… puis à l’ouverture du bal !

La soirée du mariage : buffet de dessert, ouverture du bal et danse du parapluie

Crédits photo : Photo personnelle

La soirée du mariage : buffet de dessert, ouverture du bal et danse du parapluie

Crédits photo : Photo personnelle

Ah, les desserts… Nous avions prévus deux gâteaux fournis par le traiteur : trois chocolats et fruits rouges – pointe d’agrumes. Comme je suis plutôt bec sucré, j’avais bien envie de rajouter des choux (fourrés, pas creux !) à cette première gourmandise. Nous avons donc demandé au chocolatier-pâtissier réalisant nos cadeaux d’invités de nous fournir des macarons et des choux ! Les gâteaux étaient vraiment délicieux, mais pour les choux… et bien je n’en ai pas beaucoup mangé ! Le soir même, je n’avais plus faim, et les jours d’après, ben il restait surtout du gâteau, et plus trop de mignardises !

L’ouverture du bal

Une rapide bouchée avalée, nous nous éclipsons dans la salle qui vient d’abriter notre si jolie chorale, et Monsieur Fernand tente quelques pas de valse. Nous avions tenté d’apprendre la valse avec une vidéo Youtube, mais nous n’avons pas été très bons élèves, et quelques jours avant le mariage, nous ne savions pas encore ce que cela donnerait en conditions réelles. À ce moment-là, ma DesignSister nous a montré un pas simplifié de valse (surtout pour Monsieur Fernand, car il faut bien le dire, mes pieds ne seront pas très visibles #teamrobelonguecarjedansecommeunepatate) et c’est celui que nous avons retenu pour la première danse.

Cette mini-répétition rassure un peu Monsieur Fernand, et c’est d’un pas moins incertain que nous nous rendons vers la piste. La musique démarre (Le Château Ambulant, de Joe Hisaishi, la bande-son de mon Miyazaki préféré) et nous dansons. En vrai, ce n’est pas trop mal ! J’ai eu l’occasion de voir une vidéo d’un invité ensuite, et je trouve que nous n’avons pas trop l’air hésitant.

La soirée du mariage : buffet de dessert, ouverture du bal et danse du parapluie

Crédits photo : Photo personnelle

La première danse s’achève. Je suis vraiment contente d’avoir passé ce moment avec Monsieur Fernand. Il déteste danser (et c’est vrai qu’il n’a pas vraiment le rythme dans la peau, mais personne n’est parfait), mais il était vraiment motivé pour que cet instant soit un peu spécial. Je ne suis pas déçue ! J’ai même pu faire virevolter ma robe (gniiiiii, princesssssssssssse !!) !

Nous enchaînons ensuite sur la danse du parapluie. J’avais lu quelques descriptions de ce moment, et je trouvais que c’était tout à fait ce qu’il nous fallait. Un petit moment de calme avant la tempête de la soirée, où nous nous verrions moins (puisque Monsieur Fernand fuit la piste de danse, alors que j’essaie d’y rester le plus longtemps possible). Ma super témoin en charge de l’animation nous apporte un grand parapluie blanc avec “Vive les mariés” écrit en doré dessus (elle s’est excusée de ne rien avoir trouvé de plus discret, mais franchement, je m’en fichais royalement !). Les cotillons sont distribués, et la musique démarre : Night in White Satin, des Moody Blues. Nous sommes dans une vraie bulle, et nous n’en sortons pas malgré le canon à confetti et les rires des invités essayant de faire tenir les rubans de papier sur le parapluie.

La soirée du mariage : buffet de dessert, ouverture du bal et danse du parapluie

Crédits photo : Photo personnelle

Et voilà, c’est fini !

La soirée qui se déroule ensuite est tout à fait classique des mariages auxquels j’ai assistés. Je suis restée sur la piste de danse presque tout le temps, Monsieur Fernand a beaucoup dit “Au revoir” aux invités pour nous deux (certains sont partis très rapidement après l’ouverture du bal, et la plupart revenaient le lendemain). La musique était bonne (mais je ne crois pas me souvenir avoir entendu du Goldman… dommage) l’ambiance était géniale. Nous avons chanté sur Lambé, et achevé la soirée sur le très classique Lacs du Connemara.

C’est vers 5 heures que nous sommes montés dans notre chambre, en faisant attention de ne pas réveiller nos proches déjà couchés (les pauvres, ils ont assuré toute la soirée, et ont même commencé à ranger pendant que je sautillais comme une folle). Démaquillage, décoiffage rapide, et hop, au dodo !

Et toi, quelle chanson et quelle danse avez-vous retenu pour votre ouverture de bal ? Tu aimes les BO des films de Miyazaki ? Une danse avec tes parents est-elle également prévue ? Raconte-moi…



4 commentaires sur “Ma merveilleuse parenthèse bretonne : “Ils m’entraînent au bout de la nuit !””

  • Très joli mariage, il me rappelle avec émotion le mien en avril dernier, où nous avons fait notre première danse sur Tonarino Totoro d’Hisashi et où nous avions aussi fait la danse du parapluie.

  • J’adore la musique du chateau ambulant ! Fut un temps je l’écoutais pour m’endormir ! Votre 1ere danse devait être magique ! Et vos gateaux me donnent envie de me goinfrer de sucreries (mais c’est mal).

  • Très jolis les parapluies!

    Notre danse d’ouverture était une valse d’un groupe cajun que nous aimons bien, et la danse avec mon papa était “Papa” de Claude Barzotti, qui était une petite pensée aussi pour ma maman qui nous a quittés en 2002 et qui adorait Barzotti 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *