Ma merveilleuse parenthèse bretonne : la mariée ne mange pas à son cocktail, check !

Une fois les photos de groupe terminées, nous enchaînons sur le cocktail !

La transition se fait via le lancer de bouquet, revisité en jeu des rubans ! Ma super témoin Miss Serpentard a préparé le jeu en suivant les instructions de Madame Néfertiti à ce sujet. Nous arrivons à rassembler assez de monde pour tous les rubans (une vingtaine en tout) et un des témoins de Monsieur Fernand se mêle à la ronde, au nom de la parité (il me dira ensuite qu’il a eu très peur car son ruban est resté parmi les derniers en lice).

Ma témoin me bande les yeux, et les voilà parties ! Tout le monde tourne, tourne, j’attrape un ruban dans mes ciseaux au vol (souvent, c’est très compliqué de sentir qu’il y a un ruban sous les lames), et je coupe ! Les voix s’élèvent, les spectateurs apprécient le spectacle, et finalement, la gagnante est une copine d’école d’ingénieurs de Monsieur Fernand ! Je la connais bien et je l’aime beaucoup, alors je suis hyper heureuse de lui confier mon bouquet ! Elle me propose d’ailleurs de le récupérer, si je veux le faire sécher, mais je lui dis que je préfère qu’elle le garde. Son copain est moins enthousiaste (et c’est un sacré euphémisme), surtout qu’elle obtiendra la dernière goutte d’une bouteille de champagne plus tard (il y a des signes qui ne trompent pas) !

Les rubans, alternative au lancer du bouquet ! // Photo : Thierry - Happy Photo

Crédits photo : Thierry - Happy Photo

Nous ouvrons ensuite le cocktail, en trinquant… avec des boissons non alcoolisées (on ne se refait pas…).

Puis nous nous séparons, papillonnant de groupe en groupe. Monsieur Fernand avait bien retenu que les mariés ne mangeaient pas grand chose à ce moment : il a donc campé à côté du buffet en continu, pour être sûr que ça ne se produise pas pour lui. Je n’ai pas eu cette chance, car avec ma robe, j’avais l’impression de gêner, alors je me suis écartée. J’ai totalement oublié de demander à quelqu’un de venir me ravitailler régulièrement ! Tant pis pour moi…

Le vin d'honneur du mariage // Photo : Thierry - Happy Photo

Crédits photo : Thierry - Happy Photo

Le vin d'honneur du mariage // Photo : Thierry - Happy Photo

Crédits photo : Thierry - Happy Photo

Snif, j’ai loupé presque tout ça…

Je suis quand même allée chercher un petit quelque chose à grignoter. Bien m’en a pris… En m’écartant pour aller le savourer à l’écart, et libérer un peu mes mains car entre mon verre et la verrine, j’étais un peu chargée, j’ai renversé le contenu dudit verre sur ma robe… Toute seule, comme une grande !! C’était du jus d’orange…

Heureusement, dans ma grande sagesse (et grâce à mes multiples lectures, notamment celle de la mésaventure de Madame Blizzard), j’avais prévu un flacon de détachant textile. Je me suis donc réfugiée dans les toilettes avec l’une de mes témoins, et elle m’a gentiment aidée à retirer cette vilaine tâche. Deux filles qui sortaient des toilettes à ce moment-là sont venues lui prêter main-forte, et au bout de 20 minutes, la tâche avait suffisamment disparu pour donner le change. MERCI LES FILLES !

Heureusement que nous avions fait les photos avant, dis-donc ! Mais rassure-toi, ça ne s’est absolument pas remarqué ensuite !

Crains-tu de renverser quelque chose sur toi ? En vraie control-freak, prévois-tu du détachant pour le jour J ? Quelles sont tes astuces pour faire disparaître les tâches malencontreuses ? Partage-les avec nous !

Coucou ! Je suis Madame Parenthèses : j'ai épousé Monsieur Fernand le 12 mai 2018 ! Nous nous sommes mariés dans les Côtes d'Armor (Bretagne), bien entourés (de 160, on est descendu à 120, youhou !). Il n'a pas fait beau, mais nous avons eu une journée merveilleuse ! A très vite pour une nouvelle chronique !

Commentaires

  • Avatar
    Madame Néfertiti
    Répondre
    21 août 2018

    Contente d’avoir pu aider car bon j’y ai réfléchi longuement à la mise en place cela me stressait. J’adore ce jeu c’est drôle. Mince pour le cocktail, les serveurs ne passaient pas dans la salle avec les plateaux? Heureusement que tu avais anticipé le truc et que tu as pu la nettoyer en tout cas.

  • Avatar
    Mademoiselle Saphir
    Répondre
    21 août 2018

    Le jeu du ruban a l’air d’avoir été un moment de franche rigolade ; tout ces rubans bleus, ça rend super joli sur les photos !
    La poisse pour ta robe… Je crois que c’était l’une de mes plus grandes peurs le jour J, avant même le mauvais temps – c’est dire. Tu conseilles quel type de détachant ? Je cours de ce pas inscrire ça à ma liste de trucs à ne pas oublier le jour J 😀

  • Avatar
    Madame Impatiente
    Répondre
    21 août 2018

    J’ai aussi fait le jeu des rubans, ça a super bien fonctionné 😀 !!
    Quel stress pour la robe, heureusement que tu avais tout prévu ! Ni vu ni connu haha 😉

  • Avatar
    Nala
    Répondre
    21 août 2018

    Décidément je suis toujours aussi fan des photos sur le jeu des rubans pour le bouquet, je trouve le rendu vraiment magnifique 🙂 Puis c’est un bon moment à partager avec ses convives !
    Ton article me conforte dans mon idée de l’adapter également pour mon propre mariage Mme Parenthèses.

    Flûte pour ta robe… Heureusement que tu était prête à affronter ce genre de situation 😉
    Comme Mlle Saphir, je vais ajouter le détachant à ma liste d’indispensables pour le jour J ^^

    • Avatar
      Nala
      Répondre
      21 août 2018

      * que tu étaiS prête, pardon…
      Brrrrr je me fais piquer les yeux avec mon propre message !!! Ahaha

  • Avatar
    Mademoiselle Chaton
    Répondre
    21 août 2018

    Très jolies photos pour le jeu du ruban. Et dommage que tu n’ai pas réussi à manger, ça avait l’air super bon !!!
    Et merci pour l’astuce, je rajoute le détachant dans la liste de ma trousse de secours !! 🙂

  • Avatar
    Madame Néfertiti
    Répondre
    28 août 2018

    Contente que cela ait pu être utile en tout cas. Oui c’est vrai au début un peu galère à trouver les rubans mais on s’habitue j’adore tellement cette façon de donner son bouquet. Ma pauvre pour ta robe j’imagine le stress,.

Poster une réponse