Ma merveilleuse parenthèse bretonne : “Souriez, vous êtes photographiés !”

Une fois nos photos de couple terminées, nous enchaînons directement sur les photos avec nos invités ! Je ne peux malheureusement pas en partager avec toi, mais voici quelques astuces que nous avons mises en place pour faire attendre nos invités le moins longtemps possible. Et ça a bien fonctionné, puisque les photos de groupe ne nous ont pris qu’une heure, comme prévu dans notre planning !

Organisation des photos de groupe

Crédits photo (creative commons) : Snapwire

Préparer une liste exhaustive en amont

Tu connais par cœur tous tes invités (ou presque… coucou tata Gertrude, invitée par tes parents parce que “ça ne se fait pas” sinon). Mais le jour de ton mariage, tu auras autre chose à faire que de leur courir après pour t’assurer qu’ils sont bien sur les photos de groupe !

Nous avions donc prévu une liste des groupes à constituer, en détaillant les prénoms de chaque personne dedans. Ces listes ont ensuite été remises à plusieurs personnes :

  • Ma DesignSister avait la liste concernant ma famille.
  • Une cousine de Monsieur Fernand avait la liste concernant sa famille.
  • Un des témoins de Monsieur Fernand avait la liste concernant nos amis.

Ils ont tous assuré, notamment en faisant fi (j’adore cette expression) de l’ordre de passage prévu quand des personnes manquaient au groupe et retardaient la photo. Avoir la liste sous les yeux leur permettait d’un simple  coup d’œil de voir si les gens constituant un autre groupe étaient tous présents aux alentours, et de les appeler en attendant que les autres arrivent.

Prévoir un ordre de passage logique

Est-ce que ça t’amuserait qu’on t’appelle au tout début de la séance, puis au milieu, puis à la fin, et encore une fois entre deux moments où tu commençais à discuter avec tes voisins ? Non ? Moi non plus ! Donc, pour que les photos passent mieux auprès des invités (surtout ceux qui n’aiment pas ça), nous avons établi un ordre de passage des groupes.

La logique derrière ? Faire se déplacer les gens une bonne fois pour toutes, et ensuite les libérer (délivrée !! … pardon, mea culpa) pour qu’ils puissent commencer à papoter.

Seconde logique, assez liée à la précédente : laisser s’asseoir les personnes le nécessitant sans devoir les déranger toutes les cinq minutes. Parce que dans ma famille comme dans celle de Monsieur Fernand, il y a des personnes âgées. Et nous nous doutions bien que rester aux aguets pour être sûrs qu’on ne les appelle pas pour la prochaine photo ne serait pas de leur goût.

Nous avons donc décidé de procéder ainsi :

  • La famille de la mariée
    • Côté maternel : du plus large (tout le monde) au plus petit (grands-parents, oncles et tantes, cousins et cousines, parents et fratrie)
    • Côté paternel : du plus large au plus petit
  • La famille du marié
    • Côté paternel (en une fois car très réduit)
    • Côté maternel : famille par famille (les oncles et tantes et leur descendance)
  • Les amis
    • Amis par cercle de connaissance
    • Amis par ancienneté de relation (amis d’enfance, du collège/lycée, etc.)
    • Amis des parents

Surnommer les groupes

Mon dernier conseil, last but not least comme disait l’autre : trouve un petit surnom pour chaque groupe.

Il ne s’agit évidemment pas d’être blessant (évite le surnom “les vieux”, par exemple, sauf si tes vieux ont un sacré sens de l’humour), mais d’attirer l’attention des membres du groupe en faisant référence à une chose en commun. Ce peut être un voyage, un nom de famille, que sais-je ? Mais à un précédent mariage, quand j’ai entendu crier : “Les SQY (prononcer sky, comme en anglais) !”, j’ai su tout de suite que la référence concernait Monsieur Fernand, et donc moi-même. En plus, ça montre que les mariés ont un lien particulier avec ces invités.

J’espère que ces conseils t’aideront si le moment des photos de groupe était ta hantise ! Pour nous, je le répète, ça s’est super bien passé avec cette technique, malgré les quelques indisciplinés (il y en a toujours) ! Et au pire, si tu te rends compte qu’un groupe a été oublié, ton photographe vous le saisira à la volée avant son départ !

Je reviens très vite pour te raconter la suite de la soirée ! Car après les photos de groupe est venu le temps… du cocktail (introduit par le lancer du bouquet… remanié version rubans) !

À très vite pour une nouvelle chronique !

Et toi, les photos de groupe sont-elles ta grande peur ? Connais-tu d’autres astuces pour ne pas les faire trop traîner ? Ou as-tu décidé qu’il n’y aurait pas de photos de groupe du tout ? Dis-nous tout !



6 commentaires sur “Ma merveilleuse parenthèse bretonne : “Souriez, vous êtes photographiés !””

  • Merci pour tes conseils avisés Mme Parenthèses 🙂
    Nous n’en sommes pas encore là dans notre réflexion avec Chéri, mais nous savons déjà que nous ferons 100% confiance à notre photographe et nos témoins pour gérer ce moment-clé dans le mariage !

    • Ah, nous ne sommes donc pas les seuls !! C’est vrai que c’est beaucoup plus rapide, et je pense que les invités sont plus à l’aise pendant la séance 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *