Mes essayages de princesse

Je sais, j’ai dit que je ne voulais pas de robe de princesse et de mariée, et je reviens directement te dire… tout le contraire !

Après que tout le monde ai intégré que je me marierai en couleur dans une robe à budget raisonnable et après en avoir discuté avec mes amies, j’ai décidé d’aller essayer des robes de mariées. D’abord pour connaître les formes mais surtout, soyons honnêtes, parce que c’est marrant et que j’ai une bonne excuse pour le faire. Après tout, ce n’est pas tous les jours que tu as l’occasion de te trémousser dans plusieurs centaines d’euros de dentelle !

Je prends donc rendez-vous chez Pronuptia pour début février, quand mes deux amies (aka Mamie la marieuse et Jumelle la demoiselle d’honneur) pourront venir passer le weekend chez moi (c’est qu’elles viennent de Paris et de Lyon !). Pourquoi Pronuptia ? Parce qu’ils ont une boutique sur l’avenue Louise, près de chez moi. Avenue chicos qui promet d’avoir un certain standing dans la boutique et d’être traitée comme une princesse, ce qui est quand même l’idée numéro une de ce projet.

En pleine hésitation, je finis par me dire que, tant qu’à faire, autant essayer aussi ailleurs pour rentabiliser la journée. J’essaye donc de prendre rendez-vous dans deux autres boutiques. L’une est ok, l’autre est pleine tout les weekends jusqu’en mars… Tant pis ! On aura déjà un weekend bien rempli.

Dans ma vraie vie sans fluffynesse et sans robe blanche, j’ai flashé sur une petite robe sur Internet que j’aime d’amour. Mais elle a une forme assez particulière, et j’ai des doutes sur son rendu sur ma morphologie pleine de courbes et de moelleux.

Alors, ce petit weekend, ça donne quoi ?

1. J’aime bien être une princesse

Le samedi en fin de matinée, c’est parti, direction Pronuptia ! J’ai retenu les leçon de mes camarades Dentelles, j’y vais coiffée et légèrement maquillée histoire de me trouver jolie dans le miroir. Après, fiou… 6 minutes de marche (parce que j’ai des petites jambes), on y est. Je suis excitée comme une puce (et un peu stressée).

Et là… c’est beauuuu. La boutique est lumineuse et luxueuse, on nous accueille très gentiment, on nous propose le café et de consulter les modèles en attendant que la cabine se libère.

Sont sélectionnés Aldabra et Chanez par exemple, ainsi qu’un modèle bien plus volumineux, Antigua, parce qu’il faut bien rigoler un peu.

Hop, atterrissage en cabine. Dans cette immeeeeeense cabine, on dirait une scène de théâtre, toute pleine de miroirs, entièrement en estrade. Mes amies sont installées en contrebas dans des fauteuils, il y a de quoi faire le show !

La vendeuse, adorable, me passe la fameuse guêpière, et je plonge dans la première robe.

Bon, soyons honnêtes, les premières ne me vont pas du tout. Mais on s’amuse bien, la vendeuse propose d’autres robes et, enfin, nous arrivons aux modèles princesses.

Et là… C’est le drame. Si tu te souviens bien, c’est tout ce que je te disais ne pas vouloir. Et… ça me va bien. J’ai même l’impression de faire 10 centimètres de plus (et quand on fait 1m52, c’est très loin d’être négligeable.)

Regarde moi ça !

Mes essayages de princesse avec une robe Pronuptia

Crédits photo : Photo personnelle

En plus, cette robe a plein de petits boutons dans le dos, si ce n’est pas trop mignon ? (J’ai une passion pour les petits boutons dans le dos).

Je rigole, je danse dedans, je vais même jusqu’à essayer avec un voile (soyons fous).

Gni.

Mes essayages de princesse avec une robe Pronuptia

Crédits photo : Photo personnelle

Du coup, est-ce que je remets tout en cause devant cette robe à 1 400 € à acheter vite vite parce je suis déjà à la bourre (ouais on est en février pour juillet, tout le monde pousse des cris d’orfraie à chaque fois que je dis que je n’ai pas de robe…) ?

Eeeet bien non. Parce que bon hein, déjà, c’est un peu hors budget, et que ça me conforte dans l’idée que je me sens dépassée par ce genre de robes, je ne m’imagine pas m’assoir sur l’herbe ou sauter partout. C’est absolument adorable, mais ça sonne faux !

2. Décidément, j’aime vraiment être une princesse

Pour le deuxième essayage, on cavale jusqu’à l’autre bout de la ville. Les robes de mariées et de soirées s’entassent dans un petit espace, les cabines sont minuscules, pas de sièges pour les filles, les vendeuses pas très aimables… Qu’à cela ne tienne, on choisit des robes, la plus meringuesque possible pour commencer. Mais ici, impossible de faire de photos !

La vendeuse me donne un jupon d’un gris douteux tout déchiré, et m’aide à enfiler la robe. Je finis par sortir, me coincer dans le chambranle de la porte (grosse, grosse ! meringue), parvenir jusqu’à un petit podium… Urf ! Objectif atteint, mes copines sont mortes de rire.

On passe donc aux choses sérieuses et j’essaye des robes plus proches de mon objectif final : des coupes A, de la coupe sirène, des coupes fluides… Les robes, bien que blanches, entre dans mon budget (les robes fluides sont autour de 300 €). Cette boutique pourrait donc avoir ma précieuse quelque part en stock dans la partie robe de soirée !

Par contre, niveau qualité… Pfiou. La dentelle me griffe et me gratte, les tissus satinés sont en polyester brillant, et je finis même par attraper une réaction allergique au dernier tissu !

Le temps commence à nous paraître long et, même si je n’ai rien trouvé de sympa, je n’en peux plus, fuyons !

Verdict ? Plus que le budget de la robe lui-même, j’ai très envie d’être bien traitée, d’avoir des beaux tissus, bref, tout le package !

3. Retrouver ses copines, c’est cool

Hé ouais ! Après de nombreuses semaines pour l’une, mois pour l’autre, ça me fait tellement plaisir de les avoir à la maison ! Du coup, il n’y a pas que les robes de prévues : des frites (Belgique oblige), de la bière, des mojitos, des visionnages intensif de Buffy contre les vampires (tradition oblige).

Moi qui n’ai pas souvent de weekend entre filles, je suis au anges. C’est presque un mini EVJF !

Je pense que c’est ce que j’ai vraiment préféré de ce weekend, plus que d’enfiler les robes : avoir un prétexte pour les voir, passer du temps avec elles et parler de tout et de rien (et du mariage aussi, oui, bon d’accord).

Même si je ne leur parle pas tous les jours, elles m’accompagnent depuis des années et je les aime très très fort. Je vois Mamie régulièrement (Paris n’est pas si loin), mais le chemin depuis Lyon (et le tarif !) c’est une autre paire de manche. Donc je suis super méga touchée de les avoir eu toutes les deux en même temps rien que pour moi.

Donc les filles, si vous passez par là : je ne vous remercierais jamais assez d’avoir été là pour moi, d’être là pour moi maintenant, et je vous aime, et sachez que je serai toujours là pour vous aussi <3

Et toi, as-tu été aussi dans des boutiques de robes « juste pour voir » ? As-tu été accompagnée par tes meilleures amies pour ce moment-là ? Raconte-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



21 commentaires sur “Mes essayages de princesse”

  • J’ai moi aussi fait un essayage « juste pour voir », avec ma maman et une de mes témoins (l’autre était enceinte jusqu’aux yeux et… à 500km…)
    Sauf que cet essayage « pour rien », où j’ai été traitée comme une princesse, c’est transformé en achat 3 mois plus tard (et à 5 mois du jour J) après le désastre de l’effroyable robe venue du net

    • C’est le « risque » souvent. C’est vraiment différent d’essayer une robe en vrai, et tellement agréable…

  • Hâte de découvrir ta robe du coup ! 🙂 Hihi, j’ai longtemps (enfin c’est relatif…) hésité à faire un autre essayage pour être sûre après avoir eu un coup de cœur sur la première robe essayée… Mais après parcours approfondi des collections sur le net, tout me semblait trop « fade » comparée à elle. Du coup, je ne l’ai pas fait et ai signé pour mon coup de cœur. <3
    Par curiosité, où était la seconde boutique ?

  • J’ai fait pareil aussi!!! Mais dans le but de bien m’inspirer pour la refaire, et j’ai accompagné une amie pour la sienne! Quand on sait coudre et pas 4000e de budget pour la robe, on fait des économies!! Résultat je fais deux robes de mariée + ma veste + ma robe pour le soir + celle du brunch!!!!
    Et finalement tu en es où??

    • J’avais vaguement envisagé de faire la mienne aussi, mais bon… Je couds pas très bien ! Sinon je trouve ça vraiment chouette comme projet de faire sois même sa robe, c’est vraiment la classe ultime.
      Et viens d’acquérir une robe il n’y a pas longtemps, il va juste falloir que je la retouche un peu !

  • J’ai aussi fait des essayages juste pour voir! J’ai une amie qui a fait ma robe mais je voulais quand même vivre ce moment d’essayages! Par contre après ça, j’ai eu un petit doute quand à ma robe! « Une robe longue ce serait bien quand même non? »
    Chez pronuptia ils en avait une courte mais en 36 dans la boutique de Nice (où j’ai pas très bien été reçu) et à Bruxelles (où je vis) il ne l’avait pas! C’est dommage car à ce que tu en dis ils sont sympa, ça m’aurais laissé une meilleure image de ma marque!

    La boutique où il n’y avait pas de place, c’était pas celle qui est sur la place Stéphanie? (une marque espagnole je crois) J’ai vu qu’ils avaient de belles robes en vitrine là!

    • Non, c’était celle où est passée Mme Fais-la-gueule, Love Sweet etc. C’est une petite boutique adorable, vers Châtelain, qui reprend plein de robes de créateurs différents.

  • Hâte de voir ta robe ! Ca fait rêver ces histoires d’essayages et je m’y projette déjà bien ! Je suis aussi partante pour des robes sirènes, fluides, mais si ça se trouve, je vais être surprise, d’autant que je suis petite comme toi 🙂 On verra bien !

    • Franchement j’ai adoré faire mes essayages, je trouve que c’est une super expérience même en sachant dès le début que je n’achèterais rien… Ça permet de partager quelque chose avec les copines / la famille, et de se voir différemment !
      Tes essayages sont prévus pour quand ?

  • Je voulais aussi aller essayer des « vraies robes de mariée »… pour pouvoir rigoler avec une amie ! Mais finalement, il y en avait de chouettes… moi qui jurais que jamais au grand jamais je ne mettrais une robe de mariée !
    Je suis intriguée par la robe sur internet « qui a une forme assez particulière » : hâte de voir ça !!!

    • Oui on fini toujours par être surpris… Si je n’avais pas mis un point d’honneur à ne pas être en blanc (et avec le budget), j’aurais peut être craqué, parce qu’au final il y avait des choses sublimes, et qui m’allaient !
      Mais y a pas à dire faire ça avec les copines c’est top. On hésite même à refaire ça de temps en temps pour rigoler, en changeant la copine qui essaye les robes ^^
      Pour la forme, elle n’est pas si étrange, mais disons que ce n’est pas forcément ce qui me va le mieux (c’est assez blousant et droit)…

      • Pour reprendre ta remarque, une « vraie » robe de mariée n’est pas forcément blanche ! Chez « Les mariées de Provence » ils disent qu’ils peuvent faire les modèles en couleur. Pour ma part, j’ai trouvé mon bonheur chez Elsa Gary, mais il est vrai que ce sont mes parents qui m’ont offert la robe ( https://www.mademoiselle-dentelle.fr//mariage-colore-camping/). Sinon, j’avais prévu de m’acheter une robe « de ville » et de la transformer un peu. Vraiment hâte de voir la tienne !!!

  • J’ai vraiment hâte de voir ta robe !!! Encore plus qu’avant avec le teasing que tu nous fais !
    Je suis contente de lire que tu t’es amusée, essayer des robes ne devrait pas être une corvée pendant les préparatifs !

    • Je pense que le fait de ne pas avoir la pression ce jour là (puisque je savais que je n’achèterais rien) à beaucoup joué pour être zen et détendue… Parce que je comprends tout à fait que ça puisse être stressant, et dans ce cas là la moindre déception est ressentie beaucoup plus fort.
      La deuxième boutique par exemple a vraiment été horrible, mais on a choisi d’en rigoler parce qu’au fond, on avait pas besoin de se prendre la tête ce jour là… Si j’avais vraiment espéré trouver quelque chose là-bas, je pense que je ne l’aurais pas très bien vécu.

  • Trop chouette, je reconnais les vendeuses de la boutique ! J’ai acheté ma robe chez Pronuptia et je confirme ce que tu dis : le service là-bas est impeccable 😉

    Par contre, celle près de Rogier dont tu parles (heu Rogier n’est pas dans le nord de Bruxelles par contre, c’est en plein centre !), ce n’est pas la boutique qui vend notamment beaucoup du Pronovias ? Si c’est bien ça, horrible souvenir pour ma part…

    • C’est au nord de Bruxelles-ville quoi. Moi qui suis vers Flagey, c’est le nord 😀
      Et je ne pense pas qu’ils vendaient du pronovias, c’était plus des marques à petit budget sans nom particulier.

  • Oh moi aussi j’ai trop hate de voir ta robe !
    Par pur hasard, lorsque j’ai commencé les essayages j’ai commencé par la pire boutique au combo « vendeuse pas aimable/robe affreuse » et est tarminé par la boutique princesse ou j’ai finalement fait un achat !
    Je comprend aussi le coté weekend copine ! Pour qhaque essayage ma meilleure amie se débrouille pour se liberer ce qui est quasi impossible pour elle !
    PS : Bonjour a Jumelle !

    • Je lui passerais le bonjour 😀
      C’est tant mieux que tu aies fini sur le bon point princesse, je trouve ça plus sympa de finir sur un bon souvenir. Et effectivement construire un truc chouette avec la famille / les amis c’est un gros plus, ça rend la robe encore plus spéciale 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *