Métro, boulot… déco (les réalisations – partie 3)

Me revoilà encore une fois pour te parler de ma déco DIY, ces petits bricolages adorés qui ont occupés mes soirées et grand nombre de mes weekends.

Les livrets de messe en éventail

La dernière fois, je te livrais quelques astuces pour faire très facilement la mise en page de ta papeterie. J’ai donc appliqué ces bon conseils pour faire également mes livrets de messe-éventail.

Des livrets quoi ?? Oui oui des livrets “designés” (j’aime bien ce mot ça fait pro !) spécialement pour s’éventer (bon, je n’ai rien inventé hein, ils sont même plutôt populaires ces derniers temps, mais je précise tout de même). En gros un recto-verso avec un bâtonnet pour être tenu. Le point positif ? Épater tes invités pardi ! Les moins ? Faire rentrer toute la messe et des fioritures sur deux pages uniquement.

Une fois que cela était fait et validé par des invités-tests soigneusement sélectionnés (“Dis, Mamie tu arrives à lire la chanson là ? Oui bon au cas ou, tu n’oublieras pas tes lunettes hein !”), j’ai imprimé les visuels sur du papier 160 g/m² sachant qu’il serait doublé puisqu’il y aurait un recto et un verso (un éventail fera mieux son job s’il est bien rigide). Ensuite j’ai découpé ces deux fois 220 unités et je les ai collés avec de la colle liquide en n’oubliant pas d’insérer un bâtonnet à glace. Pour finir, j’ai coupé les bords de manière à ce qu’ils soient arrondis.

DIY de mes livrets de messe en éventail

Crédits photo : Photo personnelle

Sur ce point j’aurai voulu qu’ils soient plus larges, seulement je n’en ai pas trouvé. Et si jamais toi aussi tu écumes le net à la recherche de “bâtonnets de glace larges” parce que tu penses que ce sera plus joli, recherche plutôt des “abaisse-langues”, tu auras plus de chance de trouver ton bonheur (malheureusement, j’ai eu cette lueur de génie bien trop tard).

Je voulais également ajouter un nœud en raphia, mais vu le temps que ces livrets de messes m’avaient déjà pris, j’avoue honteusement que je n’avais pas eu le courage de reprendre chacun des 220 unités pour y ajouter un nœud. Et puis ils étaient déjà pas mal comme ça.

DIY de mes livrets de messe en éventail // Photo : Valentine Poulain Photographie

Crédits photo : Valentine Poulain Photographie

Bon, des livret-éventails pour un mariage de septembre c’est un pari risqué, car il se peut très bien qu’il ne fasse pas chaud. Mais en ce 10 septembre 2016, en Alsace il a fait très beau et très chaud, du coup ce gadget fut très bien accueilli et j’étais vraiment contente de voir tout ce petit monde s’éventer pendant notre cérémonie religieuse. De plus, je m’attendais à devoir les jeter ensuite, mais non, la bonne surprise fut que quasiment tout le monde l’a gardé (ou du moins l’a ramené pour le jeter discrètement chez lui), ce qui m’a bien entendu fait très plaisir.

Les “numéros” de table et plan de table

Voilà l’idée : dans un orchestre, chaque sous-groupe de musiciens jouant du même instrument est appelé un “pupitre”. Donc le pupitre des flûtes par exemple c’est le groupe de tous les flutistes de l’orchestre, de même pour le pupitre des saxophones, etc.

Donc en rapport avec notre fil rouge musical, je voulais donner à chacune des tables le nom d’un pupitre et nous, en chefs de la soirée, nous serions à la table de la direction artistique.

Je me suis longtemps posée la question de comment matérialiser ces noms de table de manière claire et concise. J’ai pensé à un moment mettre un instrument en bois. Mais je n’étais vraiment pas convaincue car ma déco toute en ficelle (souviens-toi) était déjà très sobre et j’avais plutôt envie de trancher avec un autre ton plus foncé ou plus vif, alors je gardais cette possibilité sous le coude au cas où je n’aurai pas eu d’autres idées. Et puis en juin dernier, Mlle Peach (oui elle était encore Mam’zelle à l’époque) a publié un superbe article de DIY où elle nous montrait sa déco en bois. Certes, vivant en appartement sans extérieur je ne pouvais pas me mettre à défoncer, scier ou poncer, mais j’ai complètement craqué pour le style fond noir/écriture blanche. Il fallait juste que je trouve le bon support… J’ai d’abord pensé à acheter des petites ardoises, mais de un, les ardoises coûtent cher, et de deux je n’étais pas certaine de pouvoir faire rentrer tout le texte à la craie de manière lisible car « pupitre des percussions » ou « pupitres des clarinettes » ça prend tout de suite de la place.

Et un jour au détour d’un rayon de mon magasin de bricolage favori (où je cherchais complètement autre chose), je tombe sur des toiles vierges au format 10 x 15 cm. Exactement ce qu’il me fallait ! J’ai également acheté de la peinture acrylique noire ainsi que des feutres blancs et je me suis lancée.

Pas à pas, ça donne :

  • peindre toute la surface de la toile en noir (deux couches séparées d’au moins 30 minutes)
  • laisser sécher une nuit complète
  • imprimer le texte à transférer sur du papier légèrement cartonné
  • découper l’intérieur des lettres pour faire un pochoir
  • positionner le pochoir sur la toile et passer les contours en crayon de papier léger (Mlle Peach t’expliquait d’ailleurs en images)
  • repasser sur les traits de crayon avec le feutre blanc et ajouter des ornements
DIY de mes numéros et plan de table

Crédits photo : Photo personnelle

Tadaaaaam, j’avoue j’en suis super contente, j’espérais d’ailleurs que les invités ne les piquent pas pour pouvoir les réutiliser pour décorer mon appartement (et ouf ! je les ai tous retrouvé).

DIY de mes numéros et plan de table

Crédits photo : Photo personnelle

Attention travaux hautement salissants ! N’attaque pas ce genre de chantier après une manucure !

Au niveau des finissions à l’arrière, j’ai collé du papier kraft et écrit cette phrase que j’aime beaucoup « demain est le premier jour du reste de notre vie ».

Et pour annoncer notre plan de table nous avons mixé musique, nature et rustique. Pour ce faire, nous avons fait appel à Beau-Papa (forgeron aux mains d’or) pour nous forger une clé de sol d’1m20 environ de haut, avec des emplacements pour mettre des plantes en pot (nous avions pris des plans de fraise pour pouvoir les replanter ensuite ! miam !) et piquer les listes d’invités imprimés sur du kraft (les restes des faire-part en fait).

DIY de mes numéros et plan de table

Crédits photo : Photo personnelle

J’avoue que je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre quand nous avons passé commande, mais le résultat était vraiment pas mal (oui bon d’accord j’ai les chevilles qui enflent un peu).

Bon avant de passer à mon dernier point, je ne résiste pas à l’envie de te montrer mes centres de tables finaux, tels qu’ils étaient lors de notre mariage en cette douce soirée de septembre.

DIY de mes numéros et plan de table

Crédits photo : Photo personnelle

DIY de mes numéros et plan de table // Photo : Valentine Poulain Photographie

Crédits photo : Valentine Poulain Photographie

DIY de mes numéros et plan de table

Crédits photo : Photo personnelle

Le livre d’or

Pour finir dans les DIY qui concernent la déco, c’est plutôt une idée que je partage pour promouvoir ton livre d’or.

Il faut savoir que j’ai longtemps erré comme une âme en peine à la recherche d’un livre d’or qui me plaise. Ceux que je voyais sur Internet étaient soit trop classique, trop chargés, trop blancs, trop colorés, trop mariage… Il y avait bien ceux couverts de toile de jute pour l’effet champêtre, mais j’en avais déjà beaucoup dans ma déco, de la toile de jute, alors comme pour les instruments en bois je gardais l’idée sous le coude au cas où…

Et comme précédemment, c’est en me promenant sans but dans une papeterie que j’ai eu le coup de foudre pour cet album photo relativement sobre et sa petite reliure en ruban noir. Une couverture imprimée en partitions anciennes, pour un méga combo retro/musique. Pile ce qu’il me fallait !

DIY de mon livre d'or

Crédits photo : Photo personnelle

J’ai customisé la première page avec la même technique du pochoir décrite plus haut.

Bon le seul souci c’est qu’il ne comprenait que 25 pages (pour 220 invités y ayant potentiellement accès). J’ai bien eu 30 secondes d’hésitations avant de me lancer, en me disant que de toute façon si 10% des invités nous écrivent un mot ce serait déjà bien alors autant prendre un livre pas trop épais, histoire qu’il n’ait pas l’air vide.

Mais suite à l’achat de cet objet devenu cher à mon petit cœur de bride-to-be, mon angoisse de le retrouver vide s’est très vite fait grandissante et il me fallait ABSOLUMENT trouver une façon de le promouvoir pour éviter le drame.

Et c’est en me « promenant » sur Pinterest, une fois de plus, que m’est venue THE idée : mettre des cartons à disposition des invités pour les aider à trouver de l’inspiration. Ben oui, moi quand je suis à un mariage j’ai toujours du mal à remplir ce fichu livre d’or par autre chose que « une belle vie remplie d’amour à tous les deux ». Certes, c’est efficace, mais bonjour l’originalité. Alors qu’en provoquant une étincelle j’espérai faire naître des flammes d’inspirations.

Donc j’ai fait six cartons à remplir différents, au format à peine plus grand qu’une carte de visite, à coller dans le livre d’or avec du masking-tape et j’ai mis un exemple sur la première page (sait-on jamais, Tonton Jean-Claude n’aurait peut-être jamais rien croisé de tel).

Les invités avaient le choix entre :

  • Une suggestion pour notre voyage de noces
  • Ce que vous retiendrez de cette belle journée
  • Le secret du bonheur selon vous
  • Une anecdote qui aurait pu nous échapper aujourd’hui
  • Comment/où nous imaginez-vous dans 10 ans ?
  • Si vous étiez notre marraine la bonne fée vous nous souhaiteriez…

Et je les ai disposé dans un couvercle de boîte à chaussure transformée en présentoir puis customisé avec différents restes de rubans (tu m’excuseras, comme je n’étais vraiment pas sûre de mon coup je n’ai pas eu le réflexe de prendre des photos en cours de fabrication).

DIY de mon livre d'or

Crédits photo : Photo personnelle

J’ai également mis un panneau à côté du livre avec l’inscription suivante :

«  Un petit message de vous
un grand souvenir pour nous
Les Mariés vous remercient »

Et voilà le résultat grandeur nature de notre table cagnotte/livre d’or :

DIY de mon livre d'or

Crédits photo : Photo personnelle

Tu peux voir notre valise-cagnotte en bois, l’authentique valise que mon grand-père, malheureusement plus parmi nous de puis longtemps, avait en partant faire son service militaire. Je l’ai dégotée dans la cave de mamie Myrtille.

Je ne saurais jamais si cette astuce a aidé, mais au final notre livre d’or est à moitié plein (avec bien sur plusieurs messages par pages). Certains ont même rempli plusieurs billets. Quoi qu’il en soit, ceux-ci ont très certainement enflammé la créativité de nos Shakespeare d’invités car certains petits messages valent le coup.

Et quant aux pages vides, je les complèterai avec les meilleures photos de notre photomaton.

Et voilà nous y sommes, je crois bien qu’au niveau déco, on a maintenant fait le tour de mes DIY  car mes tiroirs à chroniques se vident tout doucement…

(Mais ne t’inquiète pas il m’en reste encore l’un ou l’autre que je viendrais très vite partager !)

Et toi ? Es-tu aussi tombé.e dans la marmite des DIY pour ta déco ? As-tu aussi pris du plaisir à en concevoir, puis réaliser une grande partie ? Quels ont été tes projets préférés ? Je veux tout savoir !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



20 commentaires sur “Métro, boulot… déco (les réalisations – partie 3)”

    • Merci ! C’est vrai que jusqu’à la dernière minute je n’étais pas sur du rendu car je n’avais pas vraiment testé le tout ensemble, et ouf ! je pense que je ne me suis pas trop éparpillée.

  • C’est très chouette tout ce que tu as fait et tout s’harmonise très bien ensemble ❤️ Comme Mme Gezillig, maintenant, il me tarde que tu attaques ta journée de mariage !!

  • Impressionnant tout ce boulot ! Je te tire mon chapeau ! Et j’adore l’idée des petits cartons à remplir. Je suis sûre que ça aide les invités à écrire.

    • Merci 🙂
      Pour les cartons je crois que c’est ce que j’aimerai bien trouver quand je me trouve face à un livre d’or car l’inspiration peut parfois se faire désirer… Et en effet je crois que ça a booster la créativité de certains…

  • Whou, j’adore ta déco ! De A à Z ! Ça rend vraiment super bien ! Je vais peut être te piquer l’idée des suggestions pour donner un peu d’inspiration pour le livre d’or aux invités !

  • Un grand bravo au forgeron ! Bravo à toi également pour la réalisation des noms des tables et du livre d’or ; les cartes à compléter c’est une super idée (là, je me dis “mais ne pourrais-je pas reprendre cette idée à une occasion ou l’autre” tellement ça donne envie !)

    • C’est clair que quand je vois certaines chroniques de mes “collègues” j’aurai aussi envie de recommencer… Je pense que toute occasion peut être un bonne raison de sortir un livre d’or 😉

    • Merci beaucoup ! Je crois que Pinterest boost pas mal la créativité, et puis les photos de notre photographe met le tout bien en valeur 🙂
      je suis certaine que tu vas aussi nous montrer plein de belles choses !

    • Merci !
      Si comme moi tu as peur d’être déçue de découvrir un livre d’or quasi-vide : fonce ! je pense que ça ne peux que booster la créativité des invités !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *