Mlle Moutarde et les reliques des DIY

Me revoilà avec le dernier de mes articles DIY. « Ouf, on a bien cru qu’elle n’en finirait jamais avec ses tutos ! » Et pourtant, si ! J’arrive à la fin, avec des DIY en tout genre (comprends, inclassables !).

Et si on rusait un peu

On commence avec des présentoirs à gâteau, ou comment rattraper ma bourde de « je me suis précipitée » il y a des mois de ça.

Tu t’en souviens sûrement, puisque tu relis chaque semaine l’intégralité de mes chroniques, j’avais succombé au charme des assiettes vintage, et m’étais précipitée pour en acheter trente-six, avant de changer mes plans. C’est donc à partir de ces assiettes devenues inutiles que j’ai décidé de faire des présentoirs pour les gâteaux du goûter.

Il me fallait évidement un pied pour ce présentoir, et j’ai beaucoup cherché du côté des bougeoirs, mais c’est souvent le prix qui me freinait. Je trouvais ça aberrant de payer 10 ou 15€ pour un bougeoir qui servirait de pied pour une assiette à 30cts… et puis, ça me paraissait tellement incohérent avec l’idée de récup’ et de DIY.

La quête a duré des mois, mais toujours vaine, j’avais donc presque laissé tomber l’idée, quand durant les soldes d’été chez Monoprix, je repère une petite tasse à expresso sans anse, à moins d’1€. Pas tout à fait sûre de pouvoir en faire quelque chose, mais désireuse de tenter, j’en achète deux.

J’ai désormais les éléments nécessaires, il ne me reste qu’à assembler le tout à l’aide de colle forte type Super Glue. Je marque le milieu de l’assiette (au dos, évidemment) et je colle la petite tasse. J’ai laissé sécher longtemps et ça avait l’air de tenir.

Au final, l’un des deux a rendu l’âme la veille du mariage, lors de la mise en place. Je t’avoue donc que je suis un peu déçue de ce DIY, mais ceci dit, vu l’investissement de 3€ pour deux présentoirs, je n’ai pas beaucoup de regrets. Surtout que celui qui tient encore la route était plutôt joli sur ma table de goûter !

Nos derniers DIY pour notre mariage // Photo : Eulalie Varenne

Crédits photo : Eulalie Varenne

Désolée, je n’ai pas de photo du présentoir seul…

Et si on ajoutait une touche de liberty

Un petit mot aussi sur nos serviettes de table : ici, je ne détaillerai pas le tuto car j’avoue humblement que je ne les ai pas faites moi-même. En revanche, laisse-moi te conter cette histoire depuis le commencement.

J’avais très envie d’une touche de liberty dans la déco du mariage et mon Barbu était d’accord, c’est donc naturellement que j’ai pensé aux serviettes de table : j’en avais repéré de très jolies, en papier… Mais lorsque j’ai osé prononcer le mot « papier », ma témoin la Brune s’est offusquée et s’est alors proposée de coudre les serviettes.

C’est donc accompagnée de mes deux témoins que je suis allée choisir quatre tissus fleuris, qui s’accorderaient ensemble. Quelques semaines après, nous avons découpé les tissus, et c’est la Brune qui s’est chargée de les coudre.

La procrastination ayant fait son œuvre, c’est un peu en dernière minute qu’elle s’en est occupée et qu’elle s’est prise, l’espace d’un instant, pour une clandestine contrainte de coudre des centaines de serviettes à la lumière d’une bougie, dans une cave sombre et humide. Je dramatise à peine.

Ceci étant, ça en valait la peine et le résultat était magnifique ! « Bon, faut pas regarder de trop près… et interdiction de tirer sur les fils ! » rajouterait la Brune si elle était là !

Nos derniers DIY pour notre mariage // Photo : Eulalie Varenne

Crédits photo : Eulalie Varenne

Et si on gâtait nos invités

En ce qui concerne les cadeaux d’invités, nous avons préféré aux dragées des confitures maison.

La première étape a été de trouver les bocaux adéquats, et ça n’a pas été une mince affaire. Les mini pots de 3cl que l’on trouve dans les hôtels me paraissaient trop petits (quoi ? Moi, gourmande ? Penses-tu !). Et au contraire, ceux de 20cl, un peu gros… surtout que 20cl multipliés par cent pots, nous aurions eu une énorme quantité de confiture à faire !

Après de nombreuses réflexions, nous avons finalement opté pour des bocaux de 5cl, avec une forme plutôt originale et un couvercle noir. Nous avons trouvé notre bonheur sur Amazon, pour 43€ les cent bocaux.

En parallèle, nous avons longuement échangé sur les parfums.

Au départ, j’en voulais deux différents (pour que les couples présents au mariage n’aient pas deux fois la même confiture), mais je voulais aussi régler rapidement les cadeaux invités pour en être « débarrassée ». J’avais donc prévu de les faire en hiver. Oui mais voilà, les fruits d’hiver sont délicieux, certes, mais trop peu diversifiés. À vrai dire, la fraise me faisait de l’œil, mais impossible pour moi d’acheter des fraises en janvier, ignominie !

Révision du planning : nous ferons les confitures en été, et bon, ça tombait bien car je n’avais toujours pas mes bocaux ! Et le second parfum ? te demandes-tu. Bonne question ! Nous avions opté pour l’abricot, fruit bon marché en saison. J’avais arrêté ces deux parfums, il ne restait plus qu’à.

Mais souvent femme varie. Surtout quand elle réfléchit un peu. Et pour une apprentie confiturière comme moi (quoi, je ne t’ai pas dit ? Je n’avais jamais fait de confiture de ma vie, j’étais absolument débutante dans le domaine), autant se faciliter la vie en ne faisant qu’un seul parfum. Mon beau-père étant souvent en contact avec les agriculteurs ardéchois et drômois dans le cadre de son travail, il avait l’occasion de nous ramener des abricots, et nous les avons eus à un prix intéressant… et même très intéressant car il n’a jamais voulu qu’on le rembourse !

Ainsi, le 10 juillet, ma Madre et moi, armées d’une cagette d’abricots et de sucre, nous sommes mises à faire notre confiture. Pour changer de l’abricot classique, j’ai ajouté une branche de romarin, ce qui donne un goût subtil et délicieux.

Attention, si toi aussi tu te lances dans les mini pots de confiture, prévois un entonnoir parfaitement adapté au bocal. Pour la petite histoire, je suis partie acheter mon entonnoir sans avoir pris les mesure de mes pots, j’ai donc appelé mon Barbu pour qu’il mesure. Sauf qu’il a pris la mesure extérieure et non pas intérieure… Résultat ? On s’est brûlé les doigts pour remplir les bocaux !

Attention aussi à avoir du temps pour ça car faire la confiture, c’est une chose, mais remplir les pots puis les nettoyer prend tout autant de temps…

Nos derniers DIY pour notre mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Work in progress

Mes petits pots remplis, il ne manquait que la décoration. Pour rester dans le thème, j’ai acheté un papier autocollant couleur kraft, sur lequel j’ai imprimé mon texte :

“Abricot Romarin
Confiture faite maison avec amour”

Puis j’ai simplement découpé les étiquettes en rectangle.

J’avais aussi envie de faire des petits « chapeaux » en tissu liberty, mais j’ai abandonné l’idée. À la place, j’ai découpé à l’aide d’une poinçonneuse (de diamètre adapté au couvercle) mon papier kraft autocollant, sur lequel j’avais préalablement imprimé nos initiales et la date du mariage. C’était plus sobre et tout aussi joli comme ça.

Nos derniers DIY pour notre mariage

Crédits photo : Photos personnelles

Le jour J, ça faisait une belle touche de couleur orangée, et même, coïncidence, ça rappelait les fleurs !

Nos derniers DIY pour notre mariage // Photo : Eulalie Varenne

Crédits photo : Eulalie Varenne

Et si on décorait le gâteau

Pour finir cette dernière chronique de DIY, je veux te parler top cake.

Késako ? Si tu n’es pas familière du wedding language, je t’explique. Un top cake, c’est une petite décoration que l’on pose sur le gâteau. Ce sont traditionnellement des petits personnages représentant les mariés, mais de nos jours, on trouve de tout, notamment des mini guirlandes de fanions et des mots découpés dans du papier, deux idées qui me plaisaient beaucoup.

En puis, un jour, par hasard, je trouve chez Sostrene Greene, des figurines en bois brut, comme des petites poupées kokeshi à peindre. À 1,38€ le lot de deux, je ne risquais rien à essayer d’en faire quelque chose.

Alors je me suis lancée, en commençant par la figurine qui représenterait mon Barbu (parce que sa tenue était déjà définie). J’ai utilisé des poscas et un stylo très fin pour les traits du visage notamment.

Pour ma figurine, j’étais bien partie et ce satané posca a fait ce que font tous les poscas, à savoir lâcher une groooosse goutte de peinture sur mon travail très délicat ! Bref, c’était raté et j’ai dû recommencer (et là, tu te remercies d’avoir eu la présence d’esprit d’acheter DEUX lots de figurines).

Après avoir dessiné ma robe et mon visage, je suis restée un grand moment sans la toucher, et pour cause : je ne savais toujours pas comment j’allais me coiffer et je voulais que ma figurine soit la plus réaliste possible.

Nos derniers DIY pour notre mariage

Crédits photo : Photos personnelles

Je l’ai donc terminée lorsque j’ai enfin choisi ma coiffure définitive. Je suis assez fière de mes top cake, même si le jour J, je crois qu’ils sont passés presque inaperçus. Il y avait un buffet de desserts avec, si je ne m’abuse, huit gâteaux, alors mes deux petits mariés perdus parmi toutes ces douceurs se sont fait voler la vedette ! Malgré tout, je les aime beaucoup et aujourd’hui, ils trônent dans notre cuisine, et c’est toujours un plaisir de les regarder.

Nos derniers DIY pour notre mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Voilà, j’en ai terminé avec les DIY, enfin ! J’espère, si je ne t’ai pas perdue en cours de route, t’avoir inspirée, ou fait rêver, ou donné envie de te lancer. Si tu as besoin de plus de détails, n’hésite pas à me laisser un commentaire ci-dessous !

Et toi ? Tu as fait beaucoup de DIY ? Tu t’es fait aider ? Tu as galéré pour tes cadeaux d’invités ? Raconte-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



12 commentaires sur “Mlle Moutarde et les reliques des DIY”

  • Ah Madame Moutarde, comme j’aime tes chroniques DIY ! (en plus, ces titres… <3) Je suis bien triste qu'il n'en reste plus, sniff… Tant pis, je vais les relire depuis le début ! 😀
    J'adore ces petits présentoirs à gâteaux, et quel courage de coudre toutes ces serviettes ! J'ai hâte de voir le résultat final en situation !

    • Haha, ces titres te correspondent parfaitement apparemment ! Merci d’avoir suivi toutes ces chroniques, et moi qui avais peur de lasser! 😉

  • Mais j’adooooore tes DIY. Quel dommage que je sois déjà mariée ^^
    En tous cas les extraits que nous avons eu de ton mariage me donnent terriblement envie de connaître la suite 🙂

    • Merci beaucoup! (J’ai vu sur ta chronique sur ta papeterie que tu avais repris la même formulation que moi pour les gobelets reutilisables, ça m’a fait trop plaisir ! 🙂 )
      La suite arrive très vite!

  • J’adore tes chroniques DIY !! Je suis en plein dedans, et le plus dur… c’est de se lancer ! Allez zou, je m’y remets 🙂

  • J’ai loupé quelques unes de tes chroniques DIY (je suis pas trop assidue dans mes lectures les derniers temps… bouuuuu la mauvaise élève !). Cette chronique m’a donné envie d’aller les lire (ou relire, les premières je les avais lu il me semble !)…
    En tout cas, bravo pour tout ces DIY ! Et quel courage pour la confiture : j’adore cette idée gourmande !

    • Merci Madame Biche! Tu n’as pas du rater grand chose, ça faisait teeeeeellement longtemps que je n’avais rien écrit ! Mais là, je squatte tout l’été ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *