Les mois sans rien…

Je te rassure, ce ne sera pas une chronique sans rien… mais je souhaitais te parler d’un immense moment de creux que j’ai eu pendant mes préparatifs : tout l’urgent était fait (enfin presque, comment te dire que je n’ai toujours pas cherché de traiteur pour notre vin d’honneur…) et j’avais lu partout qu’il ne fallait pas commencer à imaginer/acheter la déco trop tôt (mais pas trop tard non plus, hein, j’ai failli me faire avoir…).

Nous sommes donc entre octobre 2015 et août 2016, et nous avons réservé la photographe, le vidéaste (le talentueux Benjamin de Entre Amy’Studio) et le DJ en plus du traiteur et de la salle. La date est arrêtée à la mairie, mais il est trop tôt pour la robe, le costume, la fleuriste, etc.

Faire en avance : bonne ou mauvaise idée pour le mariage ?

Crédits photo (creative commons) : Allef Vinicius

La magie des to-do lists

Du coup, je m’invente des to-do lists un peu dingues, mais bon, je me sens tellement large au niveau du timing (et d’ailleurs, deux ans, c’est large) : tiens, si je fabriquais cent soixante sacs en kraft moi-même pour y mettre les dragées, j’ai trouvé un super tuto… Oh, un DIY pour faire des mini sacs en papier calque pour les confettis de la sortie de l’église… Tant que j’y suis, si je faisais mes confettis moi-même, comme ça je suis sûre d’avoir les couleurs qui me conviennent ? Et des pompons en tulle pour chaque voiture du cortège, ce serait si joli…

Oui, oui, j’ai eu toutes ces idées et j’en ai laissé tomber la plupart après avoir fait un test (eh oui, je me suis tenue à mes bonnes résolutions post-PACS, à savoir tester avant)… À la place, j’ai acheté des sacs en kraft tout prêts et des sachets de philatélie pour les confettis. Par contre, j’ai quand même fait la plupart des confettis moi-même et j’ai usé beaucoup de perforatrices à scrapbooking… avant de me rendre compte que ça se vendait sur le net, et pas si cher que ça, en plus ! Enfin, j’ai quand même conservé l’idée des pompons en tulle sur les voitures !

J’en profite aussi pour affiner mes choix de papeterie : depuis le début, j’imagine bien notre date écrite en toutes lettres dans une jolie police. Je veux absolument du kraft, peut-être de la dentelle et du corail rosé pour rehausser le tout. Je cherche de jolies polices sur Dafont et je tente de faire aimer à M. Redingote les fleurs en aquarelle (j’ai essayé avec de nombreux modèles différents, et sa réponse était systématiquement négative).

J’ai créé des tableaux Pinterest, plein, même trop. Je me suis inspirée, mais je ne suis pas rentrée concrètement en action.

Nous avons visité de nombreux salons du mariage : avec M. Redingote, avec ma témoin, avec ma maman, avec Maman Redingote. Même si ces salons nous ont permis de rencontrer de nouveaux prestataires, d’imaginer de nouvelles idées déco, je m’en suis lassée au bout d’un moment (moi qui n’attendais que ça !). Je pense d’ailleurs que j’écrirai une chronique dédiée à ce sujet.

Bref, j’ai perdu du temps, en tout cas j’ai le sentiment d’avoir perdu beaucoup trop de temps ! Je ne me suis pas vraiment mise à la réalisation de mes pompons (je dois en avoir une trentaine de prêts) et moi qui me sentais si large, je me sens maintenant en retard, mais je reste un peu paralysée par ce que j’ai lu, à savoir : ne pas tout faire trop tôt. Mais il y a un juste milieu quand même, et je me suis réveillée un peu tard pour le mariage civil, j’ai même eu quelques frayeurs…

En mars 2016, nous nous sommes rendus dans la commune des parents Redingote pour réserver la salle et bloquer la date à la mairie. Nous avons également contacté le traiteur habituel de la famille, et puis je n’ai plus du tout avancé sur le mariage civil.

Nous avons rapidement évoqué les couleurs que nous souhaitions pour ce mariage/anniversaire : du bleu nuit, du doré, un peu de cuivré et de l’ivoire. C’était difficile de trouver des couleurs vraiment « années folles » sans pour autant tomber dans le « classique » rouge ou noir, comme on en voit beaucoup sur Pinterest. Je pense que le côté hybride mariage/anniversaire a également fait qu’il était difficile d’appréhender ce genre d’organisation.

Si j’avais su…

C’était une période très bizarre pour moi : je sentais qu’il fallait que j’avance, mais je ne savais pas comment puisque l’essentiel était fait. J’ai bien acheté quelques éléments de déco (les marque-place notamment, une valise pour l’urne…), mais toujours de très petites choses.

Si j’avais lu la chronique de Mlle Aran sur son carnet de mariage plus tôt, je pense que j’aurais suivi ses astuces à ce moment-là et que ça m’aurait évité bien des tracas ! Alors, je me permets un conseil : si tu es sûre de toi, fonce, même s’il est deux ans trop tôt. Ça te fait plaisir de réaliser ton urne deux ans avant ? Fais-le ! Prépare tout ce qui peut être fait en avance (les faire-part, j’aurais pu les imaginer il y a bien longtemps, il n’y aurait plus eu qu’à ajouter l’horaire).

Mes goûts n’ont presque pas changé depuis le début de mes préparatifs : je suis restée sur les mêmes couleurs, les mêmes types de police, la même ambiance. Je pense que commencer à préparer la déco et d’autres DIY permet de se projeter vraiment, de se rendre compte de certaines difficultés, mais surtout d’entrer dans la phase concrète des préparatifs, et c’est clairement ce qui m’a manqué pendant cette période.

Faire en avance : bonne ou mauvaise idée pour un mariage ?

Crédits photo (creative commons) : One Wedding

Cet espace fait de non-préparation m’a quand même permis de profiter à fond de mon été, et quel été puisque j’ai eu la chance d’être la témoin de ma meilleure amie !!! J’étais ensuite toute requinquée, avec plein de nouvelles idées à mettre en œuvre : un save-the-date, un site, mais surtout une séance photo pour les illustrer ! Je reviens vite te raconter tout ça.

Et toi, as-tu eu un « trou » dans tes préparatifs ? As-tu pris beaucoup d’avance ? Est-ce que toi aussi, tu as des to-do lists un peu partout chez toi ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



2 commentaires sur “Les mois sans rien…”

  • On a organisé notre mariage en un peu plus d’un an du coup je n’avais pas trop le temps de faire une pause dans l’organisation mais je l’ai quand même fait car je pense qu’à un moment on a besoin de faire un break pour mieux repartir. Et oui je suis d’accord on peut commencer les diy tôt si on est sûre de soi cela m’a permis d’étaler les dépenses tous les mois et au moins c’est fait on en reparle plus des fois que de nouvelles idées arrivent!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *