Mon mariage champêtre à paillettes : le brunch

Le lendemain, nous nous réveillons avec le chant des oiseaux une corne de brume du voisin… Il est en effet agacé que des mariages se tiennent en face de chez lui et se venge tous les dimanches matins, le plus tôt possible, en jouant de la corne de brume sous les fenêtres des jeunes mariés !

Nous sommes donc réveillés, tant mieux, nous profiterons plus de notre journée (autant voir le positif !). Nous commençons par un super petit-déjeuner entouré de nos témoins qui ont dormi sur place avec nous. Nous passons ensuite à la mise en place de l’extérieur. Le traiteur gère toute la partie repas, mais nous devons notamment installer les jeux et rapatrier toute la décoration.

Crédit photo : photo personnelle

Oui, la photo est floue. Tu la connais la mariée qui tient absolument à prendre des photos de son brunch, qui prend le reflex de sa Coloc alors qu’elle ne sait pas l’utiliser ? Maintenant oui (c’est la même qui a perdu toutes les autres photos de son téléphone) !

Nous avons en effet prévus de grands jeux en bois (achetés en vente privée, moins cher qu’une location et ils ont resservi tous les étés depuis, un bel investissement) : un mikado, un jeu « des anneaux », des dominos, un jeu de molki. J’ai aussi mis en place un chamboule-tout et une pêche aux canards. Ma super Coloc a encore utilisé ses talents calligraphiques pour réaliser de jolis panneaux pour indiquer chaque jeu.

Crédit photo : photo personnelle

Au début, je rêvais d’une journée entièrement dehors, avec un food truck (comme 90% des chroniqueuses j’ai l’impression). Malheureusement, le Clos ne nous autorise pas à sortir les tables et les chaises et j’ai contacté les 4 food trucks de la région (à l’époque, en 2017, il y en avait peu) et tous étaient unanimes : pour servir plus de 100 personnes, ça prendrait trop de temps, il fallait donc 2 food trucks. Le coût de la privatisation de 2 food trucks + les menus de tous les invités nous ayant un peu refroidi, nous avons opté pour une formule « atelier burger » proposé par notre traiteur (le succès a été également au rendez-vous).

Crédit photo : photo personnelle

Les invités arrivent petit à petit : nous avions mis un dress code qui n’en était pas un : « coloré et décontracté », pour que tout le monde se sente à l’aise (et que je sois la seule en blanc, j’avoue). L’apéritif commence dans une super ambiance, les groupes se mélangent, les jeux sont utilisés par petits et grands, le tournoi de molki fait rage. Nous avons également rapatrié le bar à sirops, qui a toujours autant de succès (et ça nous permet d’écouler un peu de sirops, nous avons prévu 12x trop : 3 ans après, nous en buvons encore…).

Crédit photo : photo personnelle

Enfin, j’ai remis le livre d’or à disposition : même s’il n’y a plus de pellicule Polaroid, les invités continuent de nous écrire de gentils mots. Je te livre encore une astuce de Coloc : garde une pellicule de côté pour tes témoins qui n’auront certainement pas le temps d’y aller dans les premiers. Heureusement qu’elle en a gardé une pour eux, sinon, nous n’aurions pas eu de photos de nos témoins (avoue que c’est quand même dommage). J’avais prévu plus d’une photo par personne, mais les enfants se sont un peu lâchés (c’était prévu, mais pas autant), et pourtant, nous n’avons pas sorti toutes les pellicules en même temps.

Je vois arriver Papa Redingote avec un énorme carton duquel il distribue des t-shirts ! Nos Papas ont mis leur menace à exécution, avec un jour de différé ! Je t’explique : lors des préparatifs, j’ai été un peu Bridezilla sur les bords carrément Bridezilla avec les tenues de nos parents. Je ne sais pas pourquoi, je savais qu’ils s’habilleraient élégamment, mais des fois ça ne se contrôle pas. La blague récurrente de nos Papas étaient « on arrivera avec chacun un t-shirt « Vive les Mariés » et ça sera parfait pour l’Eglise », ce qui avait le don de m’agacer, mais c’était devenu LA blague. Ils ont donc fait faire des t-shirts « Vive les Mariés » pour tous les invités du brunch. J’ai trouvé ça tellement génial !!! Je regrette vraiment de ne pas avoir pensé à prendre une photo de groupe de tous nos invités, mais j’ai quand même quelques pépites.

Nous terminons l’apéritif et passons à l’atelier burger assez rapidement, puisque nos invités qui viennent de loin ne souhaitent pas repartir trop tard. Dehors, le temps commence à se couvrir, finalement, heureusement que nous faisons le repas à l’intérieur.

Crédit photo : photo personnelle

Pour le dessert, nous avons ressorti notre machine à barbe à papa du mariage civil et avons demandé au traiteur une fontaine à chocolat et des galettes ardennaises pour rappeler les origines de M. Redingote. Sauf que je ne me souvenais plus que j’avais missionné les parents Redingote pour en rapporter. Nous nous sommes donc retrouvé avec beaucoup, beaucoup de galettes ! Elles ont toutes été divisées et ont permis à nos invités de petit-déjeuner de façon plutôt sympathique le lendemain.

Vers 16 heures, les départs commencent à se succéder. Chaque invité repart avec un ou plusieurs bouquets des centres de table. J’avais convenu avec mes parents de ne ranger que le lundi, mais ils me proposent quand même de commencer. J’accepte, j’ai bien profité du décor et je n’ai aucune envie de revenir ici le lundi, je sens que mon wedding blues gonfle à mesure que les invités partent. Nos témoins et nos parents gèrent tout le rangement (merci à eux) ! J’avais prévu en amont des fiches de consignes où je mentionnais quoi jeter et quoi garder. Je n’ai rien pu jeter (ni les pompons, ni les noms de table, ni rien en fait…) et j’ai laissé les autres « faire le sale boulot », c’était vraiment trop difficile pour moi de devoir jeter ce que j’avais mis deux ans à imaginer et à préparer.

Crédit photo : photo personnelle

Nous finissons de charger nos voitures, faisons un dernier selfie avec notre super team et l’orage arrive. Je retourne dans la salle une dernière fois, et je pleure, je pleure, je pleure. L’émotion, la joie, la tristesse (il faut le dire), rien ne va plus. Je me prends en pleine tête mon wedding blues et personne n’y peut rien, même pas ma meilleure amie et mon mari. Lorsque je raccompagne Coloc, O et ma jolie M à la gare, c’est pire. Il reste Super Copine D et B, ils nous raccompagnent chez nous, me font relancer un bouquet, bref, tentent le tout pour le tout pour me faire rire. Je vais un peu mieux quand ils repartent et la perspective de notre départ en petit voyage de noces le surlendemain en Grèce me redonne le sourire.

Nous passons une petite semaine fantastique, mais le retour est encore plus difficile. Nous pleurons en rentrant chez nous, c’est bel et bien fini. Je vérifie mes mails : Benjamin vient de nous envoyer notre teaser ! On peut dire qu’il tombe au bon moment, il a su nous redonner le sourire. Charlène nous a ensuite donné nos photos le mercredi, ce qui nous a permis de ne pas redescendre quand même trop vite de notre nuage. Nous avons ensuite travaillé un mois avant de partir pour notre grand voyage sur la Côte Ouest des Etats-Unis.

Crédit photo : photo personnelle

La jambe Pin Up, le retour, lors de notre premier voyage de noces en Grèce

Dans ma prochaine (et dernière) chronique, je viendrais te faire mon bilan de cette folle aventure, mais tu verras, il n’y a (presque) que du positif !

Bonjour, bonjour, je suis Mademoiselle Bulles et je me suis mariée en deux fois (en mars et juillet 2017) avec M. Redingote. Notre mariage civil a eu pour thème "les années folles" et on a embarqué nos invités dans une ambiance rétro et joyeuse. Pour notre mariage religieux, pas de thème mais un esprit "champêtre chic", avec des touches corail, pêche et doré. Tu peux me retrouver sur Instagram sur @mmebulles ; m'écrire à l'adresse mmebulles@gmail.com ; me rejoindre sur www.paillettesetchaussettes.fr ! A bientôt !

Commentaires

  • Avatar
    Aurélie
    Répondre
    28 mai 2020

    ça commence fort avec la corne de brume du voisin, mais j’adore ta façon de voir le positif ! L’ambiance avait l’air tellement sympa, j’adore la super blague des papa ! Et l’atelier burger, miam miam 🙂 Et puis je sens petit à petit que les larmes montent, et je me dis que non, une si belle mariée et si souriante ne peut pas pleurer. Mais je comprends, on met tellement d’énergie à préparer tout ça, on ne veut pas laisser filer tous ces bons moments. C’est un peu un deuil au final, et puis, une fois qu’on est au fond, on ne peut que remonter ! C’est important de se garder des petits moments de bonheur pour se garder à flot, et ne pas sombrer complètement. La petite semaine en Grèce, la vidéo, les photos, les remerciements ensuite, autant de petites choses qui maintiennent l’esprit occupé en attendant que d’autres projets arrivent 🙂 Où êtes-vous allez sur la côte ouest américaine ? J’avais adoré faire le tour des parcs nationaux, on en prend plein les mirettes !
    Je ne veux pas voir tes chroniques se terminer mais bon, toutes les bonnes choses ont une fin ! Alors je savourerai chaque mot que tu nous offriras 🙂 Et surtout toutes tes photos sourires !! Vous êtes très mignons tous les deux 🙂

      • Avatar
        Aurélie
        Répondre
        30 juin 2020

        Hihihi trop bien de lire tes petits commentaires juste avant la fin ! Merci d’avoir prolongé la magie Melle dentelle ! À bientôt peut être 🙂 tout plein de bonheur à vous !

  • Avatar
    Madame Claddagh
    Répondre
    29 mai 2020

    Ah bah sympa le voisin !! Je ne sais pas si j’aurais vu le positif sur le coup ahah (team Marmotte, bonjour !)
    L’atelier burger ca doit être super aussi ! J’avoue que 2 foodtrucks, c’est une sacrée dépense !
    Ahah ca me fait penser à Mme Gezillig qui a bu des sirops pendant des années après son mariage aussi, il me semble…
    C’est trop chouette de la part de vos papas l’idée des t-shirts ahah !
    J’avoue que je suis contente de ne pas avoir eu à ranger : la wedding planner s’en est chargée. Comme toi, j’aurais eu trop de mal à savoir quoi garder / jeter… là pour le coup, tout était en cartons, et tout est reparti avec nous, ou presque lol!
    Super jolie votre dernière photo 🙂

  • Avatar
    Madame Chaton
    Répondre
    29 mai 2020

    Non mais j’en reviens pas le voisin et sa corne de brume !!! j’étais entre rire et m’énerver pour toi ! lol
    Ton menu n’a rien à envier à un food truck, ça devait être excellent !!! J’aime trop l’idée de ton papa avec les tee-shirt, c’est trop bien !! Et ton bar à sirop me fait toujours autant rêver !
    Et je ne comprends que trop bien ton wedding blues !! Mais comme dit Aurélie toutes bonnes choses ont une fin. Et ton mariage était vraiment incroyable ! Heureusement que tu as ta jolie vidéo pour garder et regarder ses beaux souvenirs !!

Poster une réponse à cancel reply