Mon mariage mixte en deux temps : petits couacs à l’heure du déjeuner…

Je reviens te raconter la suite de mon mariage. Je dois avouer que la vie et ses événements imprévus m’ont un peu rattrapée !

Je t’avais laissée juste après une cérémonie assez mouvementée, sur le parvis de la mairie, sous une pluie de confettis (et de vraies gouttes). Nous avions prévu un déjeuner informel, pour ne pas laisser nos invités vadrouiller pendant des heures avant de se rendre à notre salle.

Nous n’avions pas précisé cela sur notre faire part, comptant sur le bouche à oreille. Certains invités n’étant pas au courant, nous avions prévu de faire passer le mot pendant la brève séance photos devant la Mairie. J’avais même prévu un plan et des instructions pour se rendre sur place, c’est-à-dire dans la maison de ma mère.

Judith

A cause de la pluie et des invités du mariage suivant qui viennent se mêler aux miens, je vois avec un peu d’inquiétude notre beau groupe disparaître petit à petit. Mes sœurs et ma mère, chargées de distribuer les plans dès la sortie de la mairie, ont à nouveau disparu… Le froid et le stress recommencent tout doucement à s’insinuer en moi.

J&T

Même Monsieur Doré tripatouille déjà sa nouvelle alliance… Après quelques très longues minutes, les plans refont surface et le bouche à oreille s’active enfin.

Seules quelques personnes (surtout les plus âgées) se sont déjà esquivées. Peu à peu, nos invités prennent la direction de la maison, et nous nous dirigeons vers la très belle voiture qu’on nous a prêtée pour l’occasion.

Mais une nouvelle déconvenue nous attend : elle est entièrement encerclée par d’autres voitures, et nous sommes coincés. On a beau klaxonner et courir dans tous les sens pour demander aux gens de déplacer leur voiture, il en reste encore une en travers. Monsieur Doré commence à perdre patience. Il faut dire aussi qu’il a déjà bien pris sur lui… Mais du coup, moi, ça va mieux. Mes invités ont été sagement acheminés, ce n’est qu’un léger contretemps. Et puis, on part enfin !

voiture mairie

Chez ma mère, j’en profite pour parler à chacun. J’ai du mal à faire un pas, sans qu’on essaye de me faire avaler un morceau. J’essaye, j’essaye, mais je n’ai pas faim du tout !

On dit toujours qu’on ne mange rien le jour de son mariage parce qu’on est trop accaparés… Moi, c’est surtout l’appétit qui m’a manqué ! Entre deux averses, on essaye de faire quelques photos de groupe. Je comptais réunir tous nos invités devant la péniche un peu avant le début du cocktail pour faire ces photos. Mais vu le mauvais temps, nous leur avons dit d’arriver un peu plus tard.

Je me dis que c’est donc l’occasion où jamais ! Les familles et les amis se mélangent, mon beau-père se met à parler chinois avec mon oncle, et les enfants passent l’après-midi à jouer ensemble avec les déguisements que nous avions préparés.

Et puis, il est temps pour nous de partir faire quelques photos de couple. Heureusement, il ne pleut plus, mais il fait très gris et froid. Je n’ai pratiquement pas quitté de la journée le petit gilet blanc que j’avais acheté vraiment au cas où il ferait frisquet en fin de soirée sur la péniche. C’est avec un peu de timidité et de maladresse que nous nous prêtons au jeu, sous l’objectif de Madame Tout Court.

J&T

Mais bientôt, nous l’oublions un peu. Après un tour près de la Bibliothèque François Mitterrand où je manque m’envoler sous les bourrasques de vent, puis dans le parc de Bercy sous les yeux médusés des passants, nous nous enhardissons même à faire un petit tour de manège. Moi qui n’aime pas attirer l’attention, je suis servie ! Mais ce jour-là, ça m’est égal.

J&T

De retour devant la péniche, nous prenons quelques photos avec les invités déjà présents. J’en profite pour lancer une animation que j’ai imaginée : une grande toile blanche, divisée en cases dans lesquelles chacun de nos invités doit dessiner son autoportrait. Une variante de l’arbre à empreintes, qui nous fait aujourd’hui un très beau souvenir de tous nos invités !

toile

Toutes photos : Photographies ToutCourt

Et puis, c’est l’heure du cocktail, et je peux enfin admirer le magnifique travail de décoration réalisé par le personnel et peaufinée par mon équipe  de témoins de choc !

Et toi, est-ce que tu as tout planifié, ou laissé une part à l’improvisation ? As-tu imaginé un plan B si la pluie vient compromettre ta belle organisation ? Raconte !



11 commentaires sur “Mon mariage mixte en deux temps : petits couacs à l’heure du déjeuner…”

  • Ouah quel stress, me connaissant je me serais mise à pleurer dans un coin, en tout les cas les photos sont magnifique et tous les deux aussi, félicitation !!

    • Oui un peu de stress mais je crois que pour ma mère et mes soeurs c’était bien pire ! Finalement en tant que mariée on est assez préservée des petits couacs, et surtout l’euphorie et le bonheur du moment aident beaucoup !

  • J attends toujours avec impatience tes nouveaux articles et de nouveau je ne suis pas déçue! J adore ton idée de toile pour que les invités se dessinent! Je suis fan! Je vais soumettre l idée à monsieur!! Hâte de lire la suite! En tout cas ta robe est vraiment très belle et te va très bien!!

    • Oh c’est trop gentil, merci ! Je suis contente que mon idée de toile t’inspire, ça nous fait un beau souvenir. Par contre, fais attention aux enfants, certains ont un peu gribouillé sur la toile, c’est dommage…

      • Monsieur aime l idée! Ça change des arbres à empreintes qui ne m inspirent pas! Du coup je vois que le monsieur de la photo tient un crayon… c’était ton outil de base? Ça marque assez sur la toile? Ou tu as aussi utilisé des feutres? Et tes cases font quelle taille ? Il te restait des cases vides à la fin? Ça doit rendre super une fois la toile remplie!

        • Chouette! Alors nous on a utilisé des crayons de couleur et ça se voit très bien, nos invités ont même pu écrire leur nom avec à côté de leur dessin. Mais j’imagine qu’avec des feutres c’est bien aussi. Les cases font 7x7cm, mais tu dois pouvoir faire un peu plus petit ou acheter une toile plus grande si tu as beaucoup d’invités. C’est très simple à préparer en plus, j’ai seulement fait une grille et on s’est dessinés mon mari et moi à l’avance pour que les gens comprennent le principe facilement. Il restait effectivement quelques cases vides mais il est toujours possible de les combler après en faisant dessiner ceux qui étaient absents par exemple ou en demandant en fin de soirée ou le lendemain à ceux qui sont inspirés pour compléter par des dessins sympas. Et c’est très rigolo de voir comment chacun se dessine !

  • Tres belle robe il est vrai, dommage que le temps ne fut pas au beau fixe.
    J’ai une question pour toi. Est ce que les 2 familles se connaissaient deja bien? Certains sont ils venus de Chine? Je te demande cela car mon fiance est Haitien et sa famille proche va venir en France. Donc je me creuse la tete pour que la glace se brise rapidement entre les 2 familles (au moins, il n’y aura pas de barrage de langue).
    Comment as-tu fait?

    • Merci!
      Alors j’avais organisé deux repas avec nos deux familles proches (parents et frères et soeurs) avant le mariage. Mais la plupart habitent en France donc c’est plus facile. Si tu ne peux pas organiser un petit truc avant le grand jour, je sais que certaines chroniqueuses ont eu de supers idées pour faciliter le rapprochement entre les deux familles. Madame Tout-Court notamment a fait des cocottes brise-glaces, tu peux aller voir son article ici :
      https://www.mademoiselle-dentelle.fr//3-mon-mariage-bilingue-le-diner-et-la-soiree-dansante/
      Et sinon, proposer des petites animations ça rapproche bien aussi je trouve!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *