Ma non-demande en mariage…

“Alors, il t’a demandé comment en mariage ??”

La bruyante tablée se tait, tous les regards se tournent dans notre direction : “Binh euh… il n’y a pas eu de demande en fait…”

Horreur et consternation autour de la tartiflette. Pour ne pas avoir à réexpliquer encore une fois ce qui nous a mené à nous fiancer sans passer par l’étape restaurant-bougies-violons-demande, je choisis de plonger courageusement dans mon assiette.

Ma demande de non-demande

Pour tout te dire, je n’avais pas trop réfléchi le jour où j’ai annoncé sans transition à Bambi, au cours d’une balade, que j’étais contre les demandes en mariage. Mais bon, j’avais été élevée dans un famille au marquage féministe avancé, et cela me semblait plutôt incongru d’attendre en silence que mon amoureux veuille bien me demander ma main.

Une fois passé le choc d’entendre le mot « mariage » après deux mois de relation (hum hum) Bambi me répondit qu’il prenait note de ce que je venais de dire et qu’après tout on aurait d’autres occasions pour aller au restaurant – comme tu commences à le deviner, la nourriture occupe une place importante dans ce couple !

Et si je n’avais pas fait une bêtise ?

Le temps passa un peu. Autour de nous, emménagements et fiançailles plus traditionnelles se multiplièrent. Je commençais à me dire que c’était quand même bien dommage d’avoir fait une croix sur cette “vraie” demande en mariage qui me laissait à présent complètement rêveuse… Tout en étant, au fond de moi, malgré ma grande soif de romantisme, tout à fait certaine de ce que je voulais.

Il faut que tu saches que tous les deux, nous aimons beaucoup beaucoup parler, discuter et faire nos choix ensemble. Pour nous, se fiancer, c’est commencer une longue période entre notre décision de nous marier et le mariage. C’est un temps où nous préparons le mariage sur le plan pratique, certes, mais surtout où nous nous préparons à vivre ensemble et à nous aimer toujours. Cela veut donc dire se poser les questions qui fâchent, s’ajuster, apprendre encore davantage à explorer ce que chacun vit et à se le partager. Bref, tu comprendras que dans ces conditions, se fiancer nécessite pour nous d’être sur la même longueur d’onde : nos fiançailles devaient surgir d’une décision commune.

Ma non-demande en mariage...

Crédits photo : Photo personnelle

Le jour où nous avons dit à tout le monde dans le monde que nous voulions nous marier !!!

Bambi se débrouille

Et puis… et puis Bambi a trouvé un moyen romantique et merveilleux de me dire que, de son côté, il était prêt. Que dès que je le voudrais, nous réfléchirions ensemble à si et quand on se fiancerait.

Mais chut, ce moment-là est si précieux et si magique que nous ne sommes que deux dans tout l’univers intergalactique à savoir comment il a eu lieu (bon, d’accord, les témoins ont eu quelques indices !). Il ne me restait donc plus qu’à informer Bambi du moment où je voudrais que nous parlions.

Ma non-demande en mariage...

Crédits photo : Photo personnelle

Un des croquis réalisés en brouillon de faire-part…

Vint un après-midi comme un autre, quelques mots chuchotés, des lettres échangées, une promenade en haut d’une colline et au bord d’une rivière sous le soleil d’automne (comme tu le vois, à terme je n’ai pas été privée de ma dose de romantisme !). C’était décidé, nous allions nous fiancer et nous préparer à nous marier !

Le début de l’aventure

Puis vient la période trop belle ( surexcitation du mariage qui va venir sans la préparation pratique et le réel – budget budget – qui revient au galop !) où nous étions promis sans que personne ne le sache… Puis, l’annonce aux familles, leur rencontre autour d’une montagne de brioche et de litres de tisanes lors de nos fiançailles (tu sais, ce moment où on va dans une chapelle quand on est chrétiens et qu’on dit devant tout le monde qu’on va se marier et qu’on va avoir besoin d’aide !).

Bref, pour nous, pas de demande, ni de l’un, ni de l’autre. Mon tendre Bambi n’a pas fait son preux chevalier, nous avons avancé à notre manière en réfléchissant ensemble pour décider ensemble (même si ça met parfois dans des situations inconfortables lors des tartiflettes entre potes !). Cela dit, Bambi, si tu lis cette chronique… je ne suis pas contre un restaurant-bougies-violons dans les 6 mois qu’il nous reste avant le mariage !

Ma non-demande en mariage...

Crédits photo (creative commons) : Dan Chung

Et toi ? Comment rêvais-tu ta demande en mariage ??? A t-elle été comme tu l’imaginais ou différente ? Avez-vous décidé ensemble ou y a-t-il eu une grande surprise ??? Parce que j’adore les histoires de demandes en mariage romantiques !



7 commentaires sur “Ma non-demande en mariage…”

  • Le message est passé pour Monsieur Bambi, tu sais ce qu’il te reste à faire 😉
    C’est une belle manière de se fiancer également 😛

  • Je pense que mon côté fleur bleue aurait été déçu de ne pas avoir de demande en tant que telle, mais je trouve votre cheminement très beau, on sent que vous communiquez beaucoup, et que vous êtes sur la même longueur d’ondes, et c’est bien le principal ! (Alors par contre je ne savais même pas qu’il y avait un moment dans une chapelle pour annoncer ses fiancailles et demander de l’aide, et pourtant je suis chrétienne lol!)

    • Ahah oui ça a rien d obligatoire mais c est le seul moyen que j ai trouvé pour résumer le processus^^ on voulait prier un peu avec les proches pour l occasion, et ça a permis aux familles de se rencontrer !

  • J’aime beaucoup votre façon de faire ! Décider de se marier d’un commun accord c’est chouette. Et effectivement ca ne vous empêche pas d’avoir vos moments romantiques quand même ! Hâte de voir la suite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *