Non, nous ne faisons pas un mariage participatif pour faire des économies !

Il est temps de te parler du concept participatif de notre mariage.

Comme je te l’ai déjà expliqué, nous souhaitons donner du sens aux jours de célébration de notre mariage. Nous voudrions que s’y reflètent nos valeurs !

Alors oui, l’amoureux est néerlandais et moi, je suis en partie normande. Mais malgré les réputations d’économes de ces deux peuples, non, non, nous ne faisons pas un mariage participatif pour faire des économies !

Ici, sur Mademoiselle Dentelle, on n’a pas peur de parler de sous

Ça m’a beaucoup aidé aux débuts des préparatifs. C’est pourquoi je vais tenter de mettre de côté ma pudeur française qui m’incite à ne pas parler d’argent, et essayer de partager avec toi mon budget, au fur et à mesure.

Au début des préparatifs, nous avons dit qu’on voulait un mariage plutôt intime, pour vraiment profiter de nos invités. Mais on avait bien envie de se faire plaisir aussi… Nous avons donc fixé une fourchette, pour un budget entre 5000 et 10000€.

Le premier budget prévisionnel (qui sera dépassé, je pense) était de 6750€. C’est moins que la moyenne française, mais ce n’est pas ce que j’appelle un petit budget !

Ce choix s’est fait en essayant de prendre en compte ce qu’on voulait vraiment, mais aussi l’idée qu’on ne voulait pas mettre des sommes folles.

Nous aurions pu dépenser (un peu) plus. Mais nous ne nous sentions pas à l’aise avec l’idée de mettre toutes nos économies dans cette fête. Nos parents auraient trouvé tout à fait normal de payer une partie de notre mariage. Mais on avait envie de faire à notre manière et de le payer nous-mêmes, comme des grands (ce qui ne veut pas dire qu’ils ne participent pas, mais l’organisation de la participation est différente).

Mais de toute manière, avec 10000€, quand on n’a qu’une cinquantaine d’invités au repas, on peut faire un très joli mariage avec un traiteur, un bon DJ…

Donc non, nous ne faisons pas un mariage participatif pour faire des économies, sans préjugés envers ceux qui font ce choix. C’est juste que ce n’est pas notre motivation à nous et j’aimerais montrer que ce type de mariage n’est pas forcément une solution économique.

Bien sûr, on traque les bonnes affaires.

Je passe pas mal de temps sur Annonces Dentelle et je n’ai pas acheté ma robe dans un magasin classique. Parfois, on a tendance à penser que l’industrie du mariage cherche vraiment à faire du business avec tous ces « il faut » : je me marierai très bien sans cravates de témoins assorties…

Mais nous ne faisons pas non plus un mariage participatif par refus de quelque chose. J’ai conscience que les professionnels sont pour la plupart très « pro » justement, et que leur tarif est justifié par le temps passé, l’expérience et la qualité du travail.

Nos proches, l’amoureux et moi, nous ne sommes pas fleuriste, cuisinier / traiteur, DJ, photographe (on reviendra sur l’histoire du photographe, parce qu’on a chamboulé les plans initiaux). Et nous savons que ce que nous voulons produire ne sera pas d’aussi bonne qualité qu’un professionnel.

Mais nous ne sommes pas perfectionnistes, je le dis (et le répète aussi peut-être pour me le rappeler à moi-même) nous ne voulons pas d’un mariage parfait. Nous avons préféré mettre d’autres aspects au centre de nos préparatifs.

Notre mariage participatif, c’est une ouverture choisie à la convivialité et à la place donnée à nos proches, pour la célébration de notre mariage. C’est quelque chose qui nous ressemble, car nous aimons :

  • Les fêtes/repas organisés au dernier moment, où chacun amène quelque chose et où on peut donc se laisser surprendre
  • Faire la cuisine avec nos amis, invités ou CouchSurfers (on s’est d’ailleurs rencontrés un peu comme ça, à un repas de Couchsurfeurs où je me suis retrouvée en charge de cuisiner, avec Monsieur Gezellig comme commis)
  • Avoir des projets un peu fous et les réaliser à plusieurs. Avant d’être prof, j’étais animatrice de colonies de vacances et j’ai tendance à vouloir mener mes troupes vers des idées farfelues !
  • Faire de la place à l’autre dans notre foyer : inviter, impliquer, partager…

Et puis, nous pensons que préparer une fête, c’est déjà la célébrer un peu. Alors c’est bien d’y impliquer ceux qui le souhaitent ! Il y a toujours des gens qui sont très contents de t’aider à préparer ton mariage, même s’ils osent pas proposer au début… Alors, n’hésite pas à demander autour de toi !

De plus, dans notre mariage, il y a la problématique des différences de langues et de cultures.

La communication entre les différents invités ne sera pas forcément super facile, et nous ne voudrions pas, le jour J, nous retrouver avec deux clans qui font la fête sans se parler. Je crois profondément en la valeur fédératrice de l’épluchage de patates !

Les jours d’avant le mariage religieux, il y aura comme un grand camp chez mes parents. Tous ceux qui le souhaitent peuvent venir aider, il y aura plusieurs ateliers, dont le plus gros est l’atelier cuisine.

Oui, nous allons préparer le menu de notre mariage ensemble ! Au programme :

  • Un buffet des entrées franco-néerlandais
  • Un plat principal hautement symbolique (la même chose que nous avions cuisiné, l’après-midi où nous avons pu faire connaissance)
  • Un buffet des desserts (même si on fera appel à un boulanger pour les choux, il faut connaître nos limites !)

C’est beaucoup de travail et ça va faire appel à toutes mes capacités organisationnelles.

On va potentiellement gérer une trentaine de personnes réparties sur plusieurs tâches. Je sais que ça peut paraître fou ! Mais j’espère une ambiance proche de celles des colonies de vacances. Je pense que les gens vont se parler, rire, partager et qu’une fois que tu as coupé cinquante oignons avec quelqu’un, c’est bien plus facile de l’inviter à danser le samedi soir du mariage !

Donc oui, nous économisons de l’argent sur le DJ (playlist collaborative avec l’amoureux à la gestion), le traiteur, le fleuriste (belle-maman aux commandes de l’atelier bouquet) mais c’est plutôt pour une répartition différente du budget.

Le budget nourriture est conséquent, parce que nous cherchons des produits de qualité, de préférence locaux et qu’il inclut plusieurs repas, puisque nous comptons bien nourrir les volontaires venus nous aider !

Pour les mêmes raisons de convivialité et de partage, nous avons préféré allouer une bonne part du budget à la salle, pour pouvoir avoir un endroit où on se sente bien et avec des chambres pour les invités qui viennent de loin.

Notre choix du participatif n’est pas courant, même si grâce aux blogs, on connaît de plus en plus ce concept. Mais bon, qui dans ton entourage lit les blogs de mariage ? (Je suppose que la réponse à cette question dépend du nombre de copines qui se marient autour de toi). Donc ma maman a le droit à plein de « Mais comment ça, pas de traiteur ??? »

Mais pour nous, finalement, ça va.

Les réactions des proches furent plus positives que ce que je croyais. Peut-être parce qu’on a pris le temps d’expliquer, en tête à tête et sur notre blog. Et peut-être aussi parce que nos proches nous connaissent bien…

Je t’en parlerai plus au fur et à mesure de mes chroniques, mais certains ont eu encore des idées supplémentaires pour participer !

Je crois que ma conclusion est : quand tu prépares un mariage, que ton budget soit de 20000, 10000 ou 2000€, tu dois faire des choix. Choix des priorités, choix de l’ambiance que tu veux. Choix conditionnées par ton budget, d’accord, mais surtout par ce que ton amoureux et toi voulez vraiment !

Ce qui me paraît important, c’est que tu fasses un choix qui te parle et te ressemble, ou plutôt qui vous parle et vous ressemble, à l’amoureux et à toi. À la limite, à votre famille, s’il est important pour toi de vous situer dans une tradition ou de faire plaisir à tes proches… Mais pas à la cousine de la voisine de ta grand-mère !

Par cette chronique, je voulais juste te dire « Tu sais, si c’est important pour toi, tu n’es pas obligée de faire comme tout le monde. Tu peux te marier autrement. »

Parce que nous, on ne se serait peut-être pas mis à organiser avec tant d’entrain notre mariage, si on n’était pas tombés sur le mariage de Claire et Pierre du blog de The bride Next Door et que ça n’avait pas déclenché plein d’idées et de recherches…

Après, forcément, faudra que je revienne après le mariage, pour te dire si nos choix étaient super géniaux ou plutôt suicidaires ! Mais je suis une incorrigible optimiste et pour l’instant, on s’éclate ! Et puis, comme nous a dit la sage Madame Nya dans son article d’adieu : c’est quand même bien de s’amuser parce qu’ « à quoi ça sert d’organiser un mariage, si on peut rien faire dedans ? »

Et toi, tu as fait des choix atypiques ? Pour des raisons financières, ou pour d’autres raisons ? Tes invités ont eu envie de participer activement aux préparatifs de ton mariage ? Raconte !

A propos de Freddy Frémond Photographies
Photographe de mariage basé en Seine et Marne, il se déplace sur toute la région parisienne pour immortaliser votre grand jour. Il aime voir du pays et peut donc évidemment vous proposer ses services pour votre événement partout en France et au-delà !
Pour en savoir plus : www.freddyfremond.fr


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



20 commentaires sur “Non, nous ne faisons pas un mariage participatif pour faire des économies !”

  • Surtout que quand tu as coupé 50 oignons avec quelqu’un, vous puez tous les deux des mains alors ce n’est plus un frein pour danser ensemble (alors que Cousine Eugénie qui s’est aspergée de Miss Dior pourrait trouver ça incommodant) :p
    Sans blague, notre mariage à nous a dû coûter environ 5000€ mais je t’avoue que personne n’a trop compté. Les gros postes ont été répartis entre ma mère, ses parents et nous-mêmes, et pour les petits machins type déco et papèterie, on n’a pas tenu de comptes. Les principales économies : une robe vintage, une salle des fêtes sans prétention, une photographe qui se lançait et un buffet froid.
    Le participatif était trop dur à organiser (amis et famille pas forcément dispo, et on a tous deux travaillé jusqu’au vendredi) mais nous avons eu beaucoup d’aide de nos parents et des témoins tops qui ont fait office de wedding planners dans la préparation la veille et l’organisation le jour J.
    J’avais aussi adoré le mariage de Claire et Pierre (en particulier la robe !), j’avais dû te le dire. Que le tien lui ressemble ou pas, je suis persuadée qu’il sera super 🙂

    • Les oignons, c’est prévu le vendredi et la fête le samedi, je sais qu’on va devoir faire un planning d’utilisation de salle de bain mais j’espère que tout le monde viendra propre à notre mariage ! 😛

      Pour le participatif, on a la chance que je sois prof et que j’ai pas mal de copines bossent dans l’éducation nationale aussi… Mais ça demande du temps qu’il faut avoir, c’est sûr !

      Mes noces n’auront sans doute pas autant de jolies petits détails comme celui de Claire et Pierre (je n’ai pas ses doigts de fée) mais il sera beau pour plein d’autres raisons 🙂

  • rhoooo moi il me donne envie ce mariage participatif ! J’aurais adoré préparé le repas !!

    On parlait des prépas avec l’Amoureux hier (ah bon ? genre on ne parle pas QUE de ça…hum…) et on se disait que finalement on aurait adoré faire ça simplement dans le jardin de ma grand-mère avec des looooooooongues tables.

    Mais bon, j’ai déjà bien assez de mal à faire accepter mes choix actuels pour ce mariage. Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai dû dire « je m’en fous que ça ne fasse PAS mariage, j’ai envie que ça se passe comme ça », donc j’ai choisi la « facilité » traiteur, la facilité DJ, la facilité photographe. Le mariage participatif ce sera pour la prochaine fois (il va être content l’Amoureux!)

    • L’idée du jardin est super tentante… La preuve, on l’a a peu près deux fois :
      – le pique-nique sur l’herbe au bord du lac.
      – le goûter d’honneur dans le jardin de notre salle
      Dans les deux cas, les endroits ne sont pas prévus pour ça et donc on doit tout trouver nous-même (vaisselle, tables…) et ce n’est pas le plus facile. Plus, il faut un plan B en cas de pluie.
      Tout ça demande beaucoup de temps et d’organisation. Donc si en plus, tu dois te battre pour imposer tes choix, tu perds un peu le côté sympa des préparations et ça peut rapidement devenir de sérieuses prises de tête !
      Et puis, l’avantage des pro, c’est qu’ils savent ce qu’ils font, donc tu stresses moins…
      Personnellement, je suis une incorrigible optimiste et je refuse de stresser pour la préparation du mariage (on verra par la suite si j’y arrive ou pas !) donc cette solution me convient.
      Mais je ne la conseille pas à tout le monde quoi 😉

  • J’aime beaucoup votre concept de participatif, surtout quand le but recherché n’est pas les économies avant tout mais créer des liens entre les invités. Justement, c’est exactement ce genre de mariage qui sort de l’ordinaire ou j’aimerais bien être invitée 🙂 Au moins on ressent que les mariés se sont fait plaisir avant tout , ca compte énormément et surtout le jour du mariage ca se voit aussi! bon courage pour la suite des préparatifs!

    • Super ! Tu peux nous en dire plus ?
      (Avez-vous demandé aux gens d’apporter quelque chose ou vous avez cuisiné ensemble ? Quel été votre menu ? Comment vous vous êtes organisés ? Vous aviez beaucoup d’invités ?)

  • J’adore votre vision du mariage !!
    Malheureusement chez moi ce n’est pas trop possible de faire comme ça, problème de génération, de tradition, de temps… Vous avez de la chance d’avoir des familles ouvertes et qui vous connaissent bien !

    • C’est vrai qu’on a des proches assez ouverts. En fait, des parents surtout… De mon côté, on invite majoritairement la famille au goûter d’honneur et donc ils verront peu le côté participatif.
      De son côté, les traditions ont beaucoup moins de poids pour les mariages ici, il me semble, et il parait que ça choquera personne de sa famille de devoir apporter quelque chose pour notre pique-nique.
      De manière générale, je crois surtout que le fait qu’on soit un couple mixte et qu’on est toujours fait des choix un peu « bizarres », en tout cas différents de la norme aide beaucoup.
      En résumé, nos amis et nos familles savent qu’on est fous et donc nos idées folles ne les surprennent pas 😉
      J’espère tout de même Blossom que tu auras un mariage qui vous ressemble !

  • Bonjour,
    Nous avons craqué pour un château qui se louerait à la semaine, nous aimerions réunir nos familles pour une semaine et ainsi faire mariage et baptême à quelques jours d’intervalle.
    Je vais garder ton article en tête car tu as su poser les mots justes sur nos envies.
    Merci ^^

  • Alors là, félicitations.
    J’ai hâte de savoir la suite de votre mariage.
    Le côté participatif c’est vraiment super. Et si il y a une bonne adhésion du côté de tes invités c’est formidable.
    Avec mon cher et tendre, nous réfléchissons aussi pour un mariage « participatif ». Et sur la plage. A la « belle étoile ».
    Comme toi, le mariage de Claire et Pierre nous a « boosté ».
    Bon préparatif à vous et beaucoup de bonnes choses.

      • A la Réunion. Au début, nous souhaitions prendre les sacs et aller dans le cirque de Mafate dans un gîte mais certains ne pourraient pas venir. Donc après réflexion la plage, c’est bien aussi.
        J’espère que ça se passera bien.

  • Quel bel article 🙂 merci çà nous encourage nous aussi dans notre vision du mariage convivialité et partage ! Pour nous ce sera fin juin 2015 au Nord du Cap Corse et chacun mettra volontiers la main à la pâte et s’en réjouit à l’avance 😀

    • C’est une super aventure… Beaucoup de travail, du stress, quelques crises… Mais à la fin une ambiance hors du commun, des souvenirs à la pelle, l’impression d’avoir profité des gens venus pour t’aider (versus le « ça passe trop vite du jour J ») et une grande fierté du « fait maison ».
      Je te souhaite une très belle aventure !

  • Bonjour à vous toutes,

    Je m’adresse à vous car nous avons besoin d’aide pour notre mariage. Pour l’animation de notre soirée, nous voudrions faire participer nous amis, en leur donnant la possibilité de s’exprimer mais également de proposer des chansons qui passeraient durant la soirée. Pour cela nous souhaiterions créer une playlist collective ou tout le monde pourrais ajouter des musique et que nous pourrions utiliser le jour du mariage. Avez vous des conseils, des programmes,… pour nous aider

    Merci

    • super idée !
      Alors, nous, les invités ont suggéré leurs musiques sur notre blog et nous les avons téléchargés après.
      Mais tu peux peut-être aussi voir du côté de deezer ou spotify qui proposent des formules qui m’ont l’air sympa 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *