Notre mariage classique revisité : la veille du mariage

Après avoir couru toute la semaine, il est à peine 7h30 quand j’ouvre les yeux, et j’ai extrêmement mal au ventre, sûrement à cause de l’enjeu. Je réalise que ça y est on touche au but, demain je me marie avec M. patate à raclette ! Mon premier réflexe a été de regarder par la fenêtre pour m’assurer que le temps était sec. Les semaines précédentes j’avais adopté la technique de l’auto persuasion (tu peux aussi dire la technique de l’autruche si tu veux). La météo annonçait pour notre weekend, un temps couvert, froid et pluvieux. À chaque fois qu’on me demandait si j’avais prévu un plan B en cas de pluie vis-à-vis des activités et de la déco extérieure, je répondais « il ne pleuvra pas et il fera un magnifique ciel bleu quand nous sortirons de l’Eglise ». J’ai refusé même l’éventualité qu’il fasse moche le premier samedi d’hiver météorologique. Heureusement pour moi, sur ce coup là, j’ai effectivement eu de la chance, mais je te déconseille de faire comme moi. Assure tes arrières, prévois un plan B.

La course contre la montre de la journée

Toujours dans notre esprit de gagner un maximum de temps, M. patate à raclette avait mis en place un Google drive avec un planning heure par heure de la répartition des tâches.

planing journée Mlle Caramel Beurre Salé

Crédits photo : Photo personnelle

Puisque nous ne pouvions avoir les clés du château qu’à partir de 16h, nous étions surtout dans les starting blocks le matin. M. patate à raclette est parti travaillé, et moi j’ai été rejointe par M. Stan pour les derniers préparatifs chez nous. J’ai commencé ma journée par faire ma valise de mariée, en essayant surtout de ne rien oublier, surtout pas les alliances qui attendaient tranquillement depuis 2 mois dans ma table de chevet.

Ensuite, je me suis attelée à la rédaction de mes lettres pour chacune de mes témoins. Je tenais absolument à leur dire à quel point je les aimais même si je n’étais pas très expressive parfois. J’ai eu les larmes qui me sont montées aux yeux rien qu’à écrire ces 3 petites lettres pour Mme India, Mlle Paillettes et Mlle Japan. J’ai continué en faisant d’autres enveloppes qui m’ont aussi fait pleurer mais plus pour l’état de notre compte en banque, puisque j’ai signé les chèques de tous les prestataires, scellés sous enveloppes à leur nom et précieusement confiés à M. Stan afin qu’il puisse les leur remettre le lendemain.

Nous avons par la suite fini les welcome bag avec M. Stan. Par-ci par là, je recevais un message d’invité qui était en route, des amis qui nous envoyaient des ondes positives. M.patate à raclette après son boulot est passé directement chez notre décoratrice pour récupérer ce que nous lui avions commandé, et en a profité pour me faire un petit teasing en photo.

Déco mariage Mlle Caramel Beurre Salé

Crédits photo : Photo personnelle

Déco mariage Mlle Caramel Beurre Salé

Crédits photo : Photo personnelle

À 13h, le voilà arrivé, en même temps que M. SNCF son garçon d’honneur. Ensemble, ils chargent un maximum les voitures avec les boissons et une partie des décos, avant de partir pour un premier voyage vers le château.

Moi je reste sur Lyon avec M. Stan où nous sommes rejoints par M. Japan (2ème garçon d’honneur) pour aller récupérer les fleurs de l’église chez la fleuriste. Nous avons une bonne heure et demie de retard sur notre planning lorsqu’on arrive à l’église pour la décoration alors on essaye un maximum d’être efficace. Les garçons enlèvent les chaises en trop pendant que moi, je noue les bouts de bancs, dispose les bougies et les pétales au sol.

Déco mariage Mlle Caramel Beurre Salé

Crédits photo : Photo personnelle

Déco mariage Mlle Caramel Beurre Salé

Crédits photo : Photo personnelle

Déco mariage Mlle Caramel Beurre Salé

Crédits photo : Photo personnelle

Déco mariage Mlle Caramel Beurre Salé

Crédits photo : Photo personnelle

Tout cela nous prendra une petite heure, ce qui nous permet d’aller chercher Mlle Japan directement à la sortie de son boulot à 17h.

On retourne chez nous où M patate à raclette est revenu avec notre voiture de location. On finit de tout charger et cette fois, on part pour de bon. Cette fois c’est la bonne. La prochaine fois que je reviendrai ici, je serai mariée.

C’est à ce moment que nous nous séparons en 2. Les garçons remontent directement au château et moi je reste avec Mlle Japan car nous devons passer à Carrefour récupérer le brunch du dimanche, ainsi que nos sandwichs pour le lendemain. On croise un ami de Mlle Japan qui lui dira « mais je croyais que t’étais de mariage ? ». Oui oui, d’ailleurs la mariée était juste à côté, à presque 20h, la veille de son mariage, en train de faire des courses à Carrefour, sans stress. Je pense que j’étais sur une autre planète où la notion de temps et de faim n’existait pas. Je n’ai absolument rien avalé de la journée, et pourtant, je n’avais pas du tout faim, et le chrono qui défilait était le cadet de mes soucis. Le temps de charger toutes nos courses dans la voiture de Mlle Japan, et nous mettons nous aussi le cap vers le château. Heureusement que les garçons avaient pris tout avec eux car finalement, la voiture de Mlle Japan a vite été remplie.

Veille mariage Mlle Caramel Beurre Salé

Crédits photo : Photo personnelle

Mes témoins voulaient me faire dormir au plus tard à 23h. Vu l’heure qu’il était, on pouvait déjà faire une croix dessus. Mais on était très loin d’imaginer la soirée qui nous attendait.

La mise en place de la salle

Nous sommes arrivées au château à 21h. Dès que je descends, je me précipite en furie vers Mme India qui est arrivée la première (même avant les mariés, alors qu’elle venait de Rouen…). On est surexcitées, mon grand jour est juste là, in the corner, comme diraient mes amis anglais.

Lorsque je rentre dans la salle, je constate que ça n’a pas chômé pendant qu’on faisait la route. Les tables étaient toutes montées et nappées, le candy bar était prêt, et M patate à raclette s’attelait déjà à la décoration de la voiture. Ils n’attendaient plus que l’arrivée de la mariée pour savoir par quoi commencer.

Mais évidemment, l’arrivée de la mariée n’a fait que retarder tout le monde, puisque j’étais intenable et je n’arrêtais pas de me disperser, voulant voir et parler à tout le monde à la fois. Heureusement que Mme India est là pour me recadrer. Je me décide à commencer par la décoration extérieure avec les lotus flottant à mettre sur le lac. Flottants… Bonne blague ! Quand je sors dans le jardin, je suis perplexe. Il caille sévère et je lâche un « si ça se trouve le lac est gelé ». Je n’aurais pas pu viser plus juste puisque effectivement il l’était. Et au lieu de passer à autre chose, bien sûr, nous avons improvisés une sorte de partie de pétanque en faisant glisser les lotus sur la surface.

Nous sommes interrompus par l’arrivée de Mlle Paillette et son chéri ainsi que d’une de mes petites filles d’honneur et sa maman. Comme pour Mme India, je me précipite dans les bras de Mlle Paillette qui mieux que quiconque sait combien ces mois de préparatifs ont mis mes nerfs à rudes épreuves. Elle à très mal au dos et souffre le martyr, mais peut importe, elle tient à aider.

Nous continuons avec la déco extérieure en dépliant une par une les 110 lanternes en papier à disposer au sol du parking, et sur les rebords juste devant le balcon. Les garçons eux installent les guirlandes lumineuses autours des poteaux du balcon.

Le temps de faire tout ça, il est déjà 22h30 et nous faisons une longue pause installés dans la salle des enfants avec toute notre wedding team. On grignote, on discute, on se marre avec la bouteille d’hélium qui est là pour gonfler des ballons.

À 23h30, on s’y remet. Les garçons s’occupent d’accrocher les guirlandes d’origamis pendant que les filles s’occupent de l’installation de la salle du cocktail avec plus ou moins de sérieux.

Décoration mariage Mlle Caramel Beurre Salé

Crédits photo : Photo personnelle

 Mlle Caramel Beurre Salé et sa témoin

Crédits photo : Photo personnelle

 Décoration mariage Mlle Caramel Beurre Salé

Crédits photo : Photo personnelle

 Décoration mariage Mlle Caramel Beurre Salé

Crédits photo : Photo personnelle

Maintenant que tout ça est terminé, on peut s’atteler à la mise en place des tables. Je fais une table témoin qui sert d’exemple aux filles. C’est à ce moment que je me rends compte que quelque chose cloche dans ce qui était prévu. À la base, la table d’honneur devait avoir une nappe violette et un chemin de table blanc, tandis que les autres tables devaient avoir une nappe blanche et un chemin de table violet. Or, nous n’avions à notre disposition que des nappes blanches et des chemins de table violets. Évidemment, je râle et je m’énerve contre la décoratrice d’abord puis contre mon homme. On a découvert plus tard que c’était moi qui avait fait une erreur et qui avait complètement oublié d’acheter la fameuse nappe. Une fois de plus, Mme India sera ma sauveuse. Devant mon désarroi, elle propose d’utiliser le reste de chemin de table du cocktail pour “casser” avec les autres tables. Nous avions 2 bouts qu’il suffisait de coller ensemble pour avoir la bonne longueur. Le rendu n’était pas aussi tranchant que je le voulais, mais ça passait bien quand même (et j’avais pas trop le choix non plus).

Juste après cet incident, j’ai demandé à M. patate à raclette où se trouvaient les vases avec les tulipes immergés. Sa réponse ? « Dans le chai dont la clé est avec la responsable du château qui arrive demain à 10h ». Je te laisse juste imaginer ma réaction, déjà bien agacée par l’histoire de la nappe.

Nous avons fini d’installer toutes les tables à 2h du matin, avec beaucoup de soulagement. Mais en regardant mes tables, je ne pouvais pas m’empêcher de ne pas être satisfaite, de trouver qu’il manquait quelque chose, que ça rendait bien moins beau que ce que je m’imaginais. Bref, j’étais globalement déçue par ma déco, la seule chose que je trouvais vraiment jolie, c’était mes grues suspendues.

Nous ne sommes pour autant pas allés nous coucher directement. N’ayant jamais pu répéter notre première danse avec toute notre wedding team, nous avons fait une courte session de répétition jusqu’à 3h du matin, heure à laquelle nous nous sommes séparés des garçons qui sont allés dormir chez M. SNCF. Moi j’ai passé ma dernière nuit entouré de Mlle SNCF et Mme India, dans le même lit. Une très courte nuit puisque ce n’est que vers 3h45 que j’ai réussi à trouver le sommeil, pour un réveil à 6h30.

Et toi, as-tu un programme chargé  de prévu la veille du jour J ? As-tu également réparti les missions et tout organisé ? Dis-moi tout !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



4 commentaires sur “Notre mariage classique revisité : la veille du mariage”

  • Hé ben, quelle organisation !! Ça me donne des idées pour que les choses se fassent facilement lors de l’installation aussi (heureusement, nous aurons les clés plus tôt que vous…) !!

    Personnellement, je trouve la déco très jolie ! Je n’aurais jamais le courage (la patience, la rigueur…) pour en faire autant… 🙂

    • Oh merci Mlle Bulle :).

      Mon ressenti s’est un peu amélioré avec le temps passant et je regarde avec plus de douceur sur cette deco maintenant. On est souvent plus dur avec soit meme!

  • Olala vous avez eu les clefs hyper tard ma pauvre, ils auraient pu les donner un peu plus tôt…
    du coup c’était la course pour tout organiser, heureusement que vous aviez une team hyper efficace avec vous! Je pense qu’avec le stress on trouve toute notre deco moins bien que prévue mais je suis sûre qu’elle était top!

    • Oui, c’est peut etre le seul gros reproche que je peux faire à notre salle (avec l’histoire de la salle du cocktail). En ayant les clés si tard, forcément la mise en place total a pas été si longue que ça, mais nous a emmener tard dans la nuit 😕.
      Je me demande à quelle heure on se serait couché si j’avais pas été si organisée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *