Notre mariage en 2 temps : préparer sa messe 2 semaines avant le jour J

Aujourd’hui, j’aimerais te parler de la préparation de notre messe de mariage… Il y a déjà eu pas mal d’articles sur le sujet, donc je vais essayer de ne pas faire de redites.

Je ne vais pas m’attarder sur le pourquoi du mariage religieux, ni sur ce qu’il représente.

Je pense que chacun a, ou n’a pas, de bonnes raisons de se marier à l’église. Je te dirai simplement que pour Mr Zen et moi, c’était une évidence. Il a beau ne pas être croyant, j’ai beau ne pas être pratiquante, je crois que Dieu existe. Il existe quelque part, je ne sais pas sous quelle forme, mais il est là. Et pour moi, le catholicisme se rapproche le plus de l’image que je me fais de Dieu. Voilà déjà pourquoi NOUS, nous avons choisi l’église.

Mais c’est surtout parce que se marier juste à la Mairie n’avait strictement aucun sens pour nous.

Nous voulions quelque chose de plus symbolique, quelque chose de fort, qui scelle notre engagement l’un envers l’autre… Un peu comme on pourrait signer une charte magique.

Where is the girl...

Crédits photo (creative commons) : Harald Hoyer

Comme nous voulions nous marier en Belgique, on a commencé les démarches très très tôt (bien trop tôt, même). J’ai introduit le dossier administratif à la paroisse de Tournai en août 2012, donc plus d’un an avant notre mariage !

*Pause détails*

Oui, il y a un dossier administratif… Comme n’importe quelle institution, le mariage à l’église n’échappe pas à son lot de paperasses. Lorsque tu souhaites te marier, tu dois remplir un formulaire avec des questions sur toi, tes coordonnées, celles de ton futur mari, sur tes parents, les parents de ton futur mari, qui sont tes témoins… Bref un joli petit questionnaire à remplir. Normalement, les démarches commencent disons entre 6 et 9 mois avant le mariage, mais pas avant.

*Fin de la pause détails*

Pourquoi l’avoir introduit si tôt ?

Eh bien simplement pour éviter encore plus de paperasse. En septembre 2012, je déménageais avec Mr Zen, on savait qu’on voulait se marier à Tournai (Belgique). Sauf que pour se marier religieusement dans une ville, il faut soit y habiter, soit avoir la signature du prêtre de la paroisse où tu résides, qui t’autorise à te marier ailleurs.

Alors pour éviter de devoir courir après cette signature, nous avons tenté le tout pour le tout, tant que j’avais encore mon domicile à Tournai. Et ça a marché ! Nous avons alors rencontré un premier prêtre, qui a entamé avec nous le processus et nous a expliqué le déroulement futur des préparatifs.

Lui avait pour mission de transmettre notre dossier au diocèse, pour approbation. Ensuite, le diocèse avait à son tour pour mission de devoir récupérer nos extraits d’acte de baptême auprès de nos paroisses respectives. Ce qu’il faut savoir, c’est que tout ce qui concerne la religion est conservé là où tu as fait ton baptême : les communions, les mariages,… Tout ! Et comment communiquent-ils entre eux? Eh bien, à l’ancienne… Par courrier ! Vu le temps que ça prend, je n’étais pas mécontente d’avoir introduit le dossier si tôt !

Par contre, ce prêtre ne serait pas celui qui allait officier durant notre messe. En effet, on a appris ce jour là qu’il avait été muté ailleurs. Il nous fallait dès lors trouver quelqu’un, sinon on nous assignerait un prêtre d’office.

Quelques semaines sont passées….

Fin septembre, lors de mon dernier voyage en train Bruxelles-Tournai, j’ai rencontré mon professeur de philo. Celui que j’avais à la Fac. Il s’avère qu’il est chanoine à la cathédrale de Tournai. Nous discutons bien évidemment mariage, et il finit par me demander s’il peut nous marier ! Quelle chance, je n’aurais jamais osé lui demander, mais je suis très contente qu’il le propose !

Ce professeur à beaucoup compté pour moi. Etant étudiante, j’étais présidente d’un cercle étudiant à but humanitaire et c’était justement ce prof notre tuteur de projet. Autant te dire qu’il me connait vraiment bien !

Nous voilà donc partis pour une belle aventure…

Love

Crédits photo (creative commons) : Jessy Rone

Le temps passe… Les mois filent…

Avril arrive et nous nous inscrivons à notre session de préparation au mariage. Elle est obligatoire, en Belgique. Bon, on y va un peu à contrecœur car, comme je te l’ai dit plus haut, ni Mr Zen ni moi ne sommes vraiment très pratiquants. Finalement, ce fût une expérience très chouette.

Nous avons pu échanger avec plein de couples sur des sujets importants. Il n’y avait pas systématiquement de lien avec la religion. C’était juste vraiment une discussion, une réflexion sur le mariage et la vie de couple. Vraiment très enrichissant et émouvant, même, par moment ! Sincèrement, si toi aussi tu hésites, franchement je te le recommande !

Le temps continue de passer, les mois défilent toujours…

Nous arrivons en juillet et toujours pas de nouvelles de l’Abbé (oui il est aussi Abbé !). J’avoue que je commence à m’inquiéter. Je sais que c’est un homme fort pris, mais là le temps passe et le jour J approche ! C’est finalement en août que nous arriverons à le voir pour la première fois.

Comme il sait que nous n’aurons pas beaucoup d’autres occasions de nous revoir, il a tout de suite attaqué en nous faisant un plan de notre future messe et en nous indiquant tout ce que nous devions choisir : musiques/textes/prière à écrire (arf)…

Et là, me voilà prise d’un élan de panique total… La musique.. ! Ah mince alors, ça m’était totalement sorti de la tête ! Mais bien sur qu’il nous faut de la musique ! Les CD sont exclus, ça rend “trop froid” selon lui. Il nous faut donc absolument un chanteur ou une chorale. QUOI ?!! Il nous reste un mois et on doit encore trouver ça ?!?!

Je reviens très vite te raconter comment nous avons trouvé notre perle rare, et comment nous avons finalement bouclé le contenu de notre messe en moins d’une semaine.

Et toi ? Tu aurais réussi à organiser ta messe de mariage en si peu de temps ? Tu trouves ça normal, toutes ces paperasses pour se marier à l’Eglise ? Qu’en penses-tu ?


Tu es sur Instagram ? Ouiiii, nous aussi ! Rejoins-nous !

Abonne-toi au compte Instagram de Mademoiselle Dentelle



8 commentaires sur “Notre mariage en 2 temps : préparer sa messe 2 semaines avant le jour J”

    • J’ai stressé, déjà qu’on habite à 250 km du lieu de notre mariage mais alors là apprendre ça à un mois du jour J c’était juste un cauchemar pour nous. Car cela signifait trouver un chanteur dans le coin en sachant que nous on ne reviendrait qu’un week-end avant le jour J. Donc ça laissait peu de place pour des “auditions”. Et puis même trouver un chanteur ou une chorale dispo à un mois du mariage c’était juste de la folie. Oui le titre indique deux semaine du jour J car pour l’organisation de la messe en soi nous avons tout fait deux semaines avant car on avait pas assez d’info pour le faire plus tôt. Mais pour les chants on a appris la nouvelle en rencontrant notre prêtre en août soit pile 3 semaines et demi avant le mariage…

  • 2 semaines avant !!! Je crois que j’aurais complètement paniqué ! J’aime beaucoup ce que tu dis sur le choix d’un mariage à l’église car, bien que peu pratiquante, je suis croyante et j’avoue accorder plus d’importance à la préparation de ce mariage qu’à celle du mariage civil qui aura lieu 6 mois avant (dans 4 mois hiiiii !!). Nous commençons notre préparation “collective” demain et la terminerons en mars ; le prêtre nous a d’ores et déjà dit qu’on se verrait après pour préparer la célébration en elle-même. Tu vas rire mais la musique a été notre première préoccupation (et on croise fort les doigts pour avoir droit aux CD et aux chants non religieux) et je n’ai pensé qu’après aux prières (on a déjà quelques idées de chants) ! Hâte de savoir comment tu as géré !!

    • Merci pour ton commentaire. Je te souhaite de passer un joli jour dans 4 mois 🙂 J’espère que ta préparation s’est bien passée. Nous on avait vraiment apprécié ce moment là. On est pas non plus particulièrement croyant ou pratiquant mais la réflexion que ce genre de moment t’apporte est vraiment chouette.
      Heureusement que tu étais plus prévoyant que moi pour la musique, ça t’évitera du stress supplémentaire et j’espère de tout coeur que votre prêtre sera ouvert et vous permettra de choisir votre musique comme vous le voulez. Bonne chance!!

  • Chez nous (en Tourraine), il faut s’y prendre un an à l’avance pour le mariage religieux! Sachant, que la préparation au mariage se fait par année scolaire si on veut se marier en octobre 2014, il faut commencer la préparation en septembre 2013… sinon la paroisse nous dit qu’on est en retard!

    Juste une petite précision, pour un mariage à l’église, la préparation est obligatoire, pas seulement en Belgique. C’est l’église catholique qui l’impose.

    • 1 an avant… et bien au moins tu ne risques pas d’être ennuiée par le timing. Bon courage pour la préparation et je te souhaite de passer une magnifique journée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *