Notre mariage en 2 temps : le wedding-blues, nous ? Jamais !

Ça y est, je suis une Madame !! Gniiiiii !!! Mademoiselle Dentelle avait raison : c’était vraiment super !

Alors, il parait qu’une fois qu’on se marie, après avoir passé de longs, très longs mois à préparer ce jour qui passe à une vitesse hallucinante – si si, je t’assure que c’est vrai – quand la pression retombe, ce n’est pas toujours évident à gérer.  Et que bon nombre d’entre nous sont alors soudain nostalgiques… Tu l’auras compris, je te parle du fameux wedding blues.

Ben & Aurore Photos

Crédits photo : Ben & Aurore Photos

Beaucoup m’en ont parlé, mais je t’avoue que ça restait quelque chose d’assez abstrait pour moi. Et honnêtement, je ne pensais pas que cela puisse me – nous – concerner. Disons que Mr Zen et moi, on a plutôt des caractères forts…

Eh bien, détrompe-toi. On a beau avoir un caractère fort, retiens bien une chose : on est jamais à l’abri, de rien du tout !

Nous, on l’a compris un peu violemment, le lendemain du mariage. Tu sais, quand tu te réveilles et que tu te dis : « Ah, je vais enfin savoir si être mariée, ça change quelque chose ! » Au lieu de ça, je me suis réveillée très tôt, avec une drôle de sensation pas très agréable.

Je ne sais pas si j’avais encore des bribes d’insomnies d’avant le mariage, mais en tout cas je me suis couchée tard la veille et le jour même, à 7h du matin, j’avais les yeux grands ouverts dans notre chambre d’hôtel, à regarder le plafond. J’ai bien essayé de me rendormir, mais non, impossible… Chéri aussi s’est réveillé un peu « tout chose ».

Soit, au début je t’avouerais que nous n’avons pas trop fait attention. C’est la suite de la journée qui m’a permis de comprendre, au fur et à mesure, ce qui nous arrivait…

Le petit déjeuner princier !

Pour l’occasion, on s’est offert un bel hôtel. En plus, je connaissais la patronne. Je ne te dis donc pas le petit déjeuner princier que nous avons eu ! Elle était aux petits soins pour nous. On a été servis à table – pas besoin d’aller au buffet- elle a cuit des œufs « à la minute » pour Chéri et, must du must : nous étions totalement seuls dans la salle du petit déjeuner !

C’était très appréciable. Un peu comme si la journée de la veille se prolongeait…

Jusqu’au moment où les personnes autour de nous ont utilisé un verbe au passé, pour parler de notre mariage ! Comment ça, c’est déjà fini ?! Effet un peu « douche froide »…

Le reste de la journée

Après ce premier réveil, il nous a fallu affronter une journée complète pleine de « c’était merveilleux », « Votre mariage était vraiment réussi », « ce qu’on a pu s’amuser ! » et ainsi de suite… Ça nous a donné le tournis ! On a bien du admettre que oui, on est le 8 septembre, notre joli jour est déjà derrière nous.. !

Et c’est comme ça qu’on se retrouve, à 22h, en train de pleurer dans les bras l’un de l’autre, à chercher une solution magique pour pouvoir revivre ne fusse que quelques secondes de cette journée exceptionnelle.

Tu l’auras compris : on se croyait bien au-dessus de tout ça. Mais ce jour-là, à 22h, on a compris que nous aussi on allait passer par le wedding blues, qu’on le veuille ou non ! Comment allons-nous gérer ça ? Eh bien, on ne sait pas encore trop… On avance un jour à la fois, un peu comme quand on marche sur des œufs. C’est vraiment pas évident de passer d’une journée parfaite à nos yeux à une journée normale, sans préparatifs, sans plan de table… Une journée banale, en somme.

Pour ma part, j’ai déjà lu des articles qui disent que le meilleur moyen de passer le cap, c’est de s’occuper l’esprit. De retrouver un autre projet. Et des projets, nous en avons !,

A commencer par le voyage de noce, qui aura lieu dans une semaine. Du coup je me plonge dans l’organisation de ce voyage : planification, plan de route, restaurant, hôtel, coutumes à connaître avant de partir, vignettes (oui oui, vignettes) car non, les Zen ne partiront pas sous le soleil se dorer la pilule sur une plage de sable fin ! Bien que ça doit être sympa aussi, en fait… Enfin, chacun ses choix ! Nous, on a fait le choix d’avoir un voyage de noces Zen, et Zen pour nous c’est… à la montagne ! Nous partons pour l’Autriche !

Je voulais juste terminer par ceci. Quoiqu’il se passe dans ta vie, quoique tu penses… Dis-toi que ce jour est magique et qu’il sera à jamais gravé dans vos cœurs et dans vos esprits. Le revivre sera impossible, alors profite vraiment de chaque seconde, car elles sont précieuses.

Fabrique tes souvenirs de demain, car ce sont eux qui t’aideront à traverser les épreuves que la vie mettra sur ton chemin. Et surtout surtout, si toi aussi tu as un peu le moral dans les chaussettes, ne reste pas seule. Dis-toi qu’on est toutes (ou presque) passées par là. Qu’on veuille bien l’avouer ou non.

Tu es totalement normale, tu as le droit d’être triste. Le tout, c’est qu’après il faut trouver le courage de rebondir et de repartir pour de nouvelles aventures, car c’est aujourd’hui le premier jour du reste de ta vie !

Et toi ? Tu te croyais bien à l’abri du wedding-blues, mais il t’a rattrapée ? Si tu es parvenue à le gérer : comment tu as fait ?  Tu en souffres encore aujourd’hui ? Raconte !

A propos de Ben & Aurore Photographies :
Ben & Aurore sont un couple de photographes professionnels, spécialisés dans les reportages de mariage. De votre première rencontre avec eux jusqu’au jour J, ils vous proposent un accompagnement et un suivi personnalisé. Ils se déplacent dans toute la France, et ont même développé une formule qui vous fait voyager. Pour en savoir plus : www.benetaurorephotos.fr ou 06.23.60.24.83


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



17 commentaires sur “Notre mariage en 2 temps : le wedding-blues, nous ? Jamais !”

  • Moi c’est l’inverse. Je pensais qu’après avoir tant espéré me marier pendant de longues années puis préparer notre mariage à fond que le wedding blues serait énorme. Et bien, rien. Mon homme qui ne voulait pas se marier et ne s’est pas autant investit en a un et pas moi.
    Pour moi, ça continue, on en parle ( au passé) , on cherche un voyage de noce, on va bientôt recevoir les photos du photographe… La journée s’est bien passée, comme prévu. J’ai réalisé ce que je voulais , je suis encore sur un nuage.
    Et puis, c’est comme une retraité, je me suis lancé d’autres projets pour éviter le vide.

    • Celinepassion je penses qu’en effet c’est propre à chacun et à sa façon de voir et de vivre l’évènement. Certains passent mieux au dessus que d’autre et tant mieux 🙂 Ce qui est génial c’est que tu aies trouver des nouveaux projets. Ca booste pas mal. Bonne continuation et bon voyage de noce 🙂

  • Moi aussi j’ai eu le wedding blues…
    3 mois aujourd’hui que nous sommes mariés, et je peux vous dire que les semaines qui ont suivi le jour J, je me suis jetée sur les photos envoyées par nos proches, puis celles du photographe et enfin le film !
    Mais il a fallu ranger le photobooth, les dragées restant et autres souvenirs de cette merveilleuse journée…
    Même si l’on passe à autre chose, et il le faut, notre mariage restre un intense moment de bonheur, c’est cela qu’il faut retenir. Et je dois avouer que cela fait du bien de ne plus courir les rdv et passer ses weekend à faire autre chose que du découpage-collage !
    Le blues est normal, mais cela veut dire que ça y est, on est mariée !

    • J’aime bien ta façon de voir les choses : le mariage est un intense moment de bonheur. C’est exactement ça pour moi aussi. Et c’est justement je penses aussi pour ça que certaines d’entre nous « tombe » dans ce petit blues après. Parce que ce jour là a été tellement chargé en bonheur et en émotion, qu’on est en surpris et marqué pour toujours. Après comme tu dis, c’est aussi très appréciable mine de rien de retrouver une vie un peu plus calme et normale. Chaque période a ses points positifs et négatifs…

  • Ah la la ! Je ne l’ai pas encore vécu (M-6) mais j’angoisse d’avance ! C’est vrai, quoi ! On met tellement d’énergie et d’amour à faire en sorte que ce soit une magnifique journée, autant pour soi que pour les invités, et en 24h, pouf ! Plus rien…
    Je compte bien aussi me mettre à fond sur le voyage de noces juste après, et puis on revivra ce jour en recevant les photos aussi 🙂

    • No stress mademoiselle BeBop 😉 Non mais je comprends ton point de vue. On fait tellement de bruit autour de ça que ça fait peur. mais si ca peut te rassurer on y survit. Et puis il y a plein d’article à ce sujet qui t’aideront à passer ce moment en douceur. Il me semble d’ailleur que Mme Dentelle elle-même avait écrit un excellent article là dessus. Quouqu’il en soit profites de ton jour c’est là l’essentiel !

  • ça me fait peur aussi, étant dejà une habituée des coup de blues dés qu’une bonne chose prend fin (rien que la fin de l’été me deprime mdr).
    Je pense que si cela nous arrive, il ne faut pas le nier mais l’accepter et essayer de le depasser le mieux possible, avec un nouveau projet, même petit, sur lequel se concentrer

    • Oui audrey avoir un projet c’est important. Mais ne sous estime pas une autre chose : la communication avec ton cher et tendre. Nous c’est ça qui nous a aidé à surmonter ce petit coup de blues 😉

  • Faudrait des cellules psychologiques post-mariages ! Non je plaisant. J’imagine que c’est pas drôle à vivre. Alors un peu de yoga, de la papote entre copines et des câlins avec son chéri ! Et normalement tout devrait rentrer dans l’ordre…

  • Halala ! le wedding blues ! Je pensais y échapper d’autant plus que nous partions en voyage de noces 3 jours après. Mais c’était sans compter sur mon mari tout neuf qui au retour du lieu de réception, chacun dans notre voiture pleine à craquer de déco, lors d’un arrêt Mc do (oui très glamour après un diner 5 plats/5étoiles), se met à pleurer de penser que tout est déjà fini. Lui qui ne s’était pas investi autant que moi les 18 derniers mois était le 1er à pleurer !!!
    Mon conseil pas facile à suivre : partir en voyage derrière ! et hop quand vous rentrer vous recevez vos photos de mariage, vous avez vos albums a faire, vos cartes de remerciement, et votre voyage à raconter lors de nombreux apéro…fini le wedding blues !

  • je flippe grave ce moment, j’ai déja un babyblues de 3ans, alors si je me prend le wedding… je sais pas comment on va faire…. réponse dans 3semaines… aieaie aie
    merci pour l’article, je viendrais le relire

    • De rien c’était avec plaisir. Je croise les doigts pour vous! Quoiqu’il se passe surtout ne restez pas trop enfermé dans votre bulle. Parfois ce sont vos proches qui trouveront les bons mots même sans s’en rendre compte 😉 Donc courage, entoure toi de ceux que tu aimes, parles avec ton mari tout neuf et surtout profitez 🙂

  • Nous sommes partis le mercredi qui a suivi le mariage en voyages de noce. 3 semaines à l’ile Maurice qui nous ont permi de poursuivre notre rêve éveillé et de glisser lentement vers le retour à la réalité. Au retour, nous avons eu le plaisir de trouver plein de photos de notre merveilleux week end. Le wedding blues est arrivé plus tard pour moi, plutot dans l’hiver (on s’est marié en septembre).
    je pense qu’après un tel investissement, c’est inévitable de se retrouver un peu triste face à la vie normale , meme avec la bague au doigt.. mais il faut rebondir ! trouver des projets comme on faisait « avant ». Pour nous, ça été un petit garcon arrivé 15 mois plus tard. Et maintenant, plus le temps de s’ennuyer ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *