Nous voulons un mariage imparfait !

Maintenant, tu me connais un peu et tu as du comprendre que j’aime bien prendre les choses avec humour.

N’empêche, il y a certains sujets que j’aime prendre au sérieux. La chronique d’aujourd’hui parle de l’un d’eux… C’est quelque chose qui me tient vraiment à cœur !

Revenons un peu en arrière…

Le mariage a été longtemps un joli rêve pour nous deux, sans date précise. Un projet dans le lointain, pour le savourer comme un bonbon volé. C’était à nous et à personne d’autre ; nos proches savaient qu’on songeait à se marier, mais on protégeait nos mystères derrière un « Oh, pas tout de suite ».

Et pourtant, l’idée et les recherches commençaient à sérieusement faire leur chemin… Ou, pour être tout à fait honnête (si tu es arrivée par ici, c’est sans doute que tu souffres de la même maladie) : je me suis retrouvée à lire frénétiquement les blogs de mariage !

Comme toi, sans doute,  je me suis rapidement mise à découvrir tout un monde merveilleux et à m’écrier « Je veux des fanions ! », « Je veux un bar à chocolat /à sirop /à thé /à bonbons /à rillettes ! » (raye la mention inutile), « Je veux un Save the Date /un photobooth (ou autre terme américain barbare) » etc, etc…

J’ai aussi découvert (avec l’amoureux qui lisait par dessus mon épaule, il s’en cache mais en fait, il adore aussi les blogs de mariage) des concepts un peu plus profonds comme le mariage participatif.

Et c’est merveilleux, parce que grâce à ces mines d’idées, on peut faire un mariage à notre image, pour de vrai ! On a l’opportunité de voir des cérémonies et des fêtes si différentes, de voir qu’on peut remettre en cause certaines traditions qui ne nous parlent pas (et répondre aux gens qui n’ont été qu’au mariage de cousine Gertrude il y a dix ans, « Allez sur le net, vous verrez que je n’ai rien inventé et qu’on fait des choses bien plus originales de nos jours ! »).

Mais on peut aussi avoir des complexes d’infériorité ou faire augmenter dangereusement son budget

Alors, dès le début, nous nous sommes dit : les jours de célébration de notre mariage ne seront pas parfaits. Nous ne nous dirons pas que nous souhaitons faire de ces jours « les plus beaux de notre vie ». Il était hors de question que ça devienne une compétition, un gouffre financier ou un stress pour nous.

Nous voulions donc quelque chose de simple, de festif, de convivial, de joyeux et surtout, surtout : de pas trop parfait ! Parce que nous ne le sommes pas non plus ! Parce que notre quotidien est fait de bazar (notre maison donnerait la jaunisse à Valérie Damidot !) et d’imperfections, mais qu’on aime ce quotidien parce qu’il est souvent teinté de joie.

On s’est dit que ce qui était important pour nous, c’était surtout l’engagement qu’on prendra ces jours-là, les promesses qu’on se fera et donc tous les jours qui suivront, les jours qu’on souhaite ensemble, qu’on souhaite merveilleux…

La conclusion aurait donc pu être : zou, à bas le tintouin, on se marie la semaine prochaine, avec deux témoins ! Après tout, si c’est d’être mariés qui compte vraiment…

Oui, mais non !

On avait quand même bien envie de faire la fête. (Et sans doute d’avoir « un bar à… »). On avait bien envie aussi de la préparer, cette fête. Parce que préparer une fête, c’est préparer son cœur à la joie.

Je trouve ça joli que tous les jours où je passe devant la Mairie de ma petite bourgade hollandaise, je me dis « je lui dirais ‘ja’ ici » et je souris déjà.

Je trouve ça sympa que, quand on passe des dimanches entiers à découper, on parte dans des discussions pleines d’imagination au sujet du lac et du jardin qui accueilleront notre mariage (oui, nous comptons festoyer dehors aux Pays-Bas et en Normandie, on ne doute de rien !). Mais aussi dans toutes sortes de jolies conversations qu’on n’aurait pas si on était assis devant nos ordinateurs (on n’est pas vraiment geek, mais un peu quand même…)

Je trouve ça merveilleux que les proches qui le souhaitent s’investissent autant dans la préparation de ces jours de fête, et ainsi nous donnent la possibilité de passer du temps de qualité ensemble.

Et puis, enfin, préparer une si grande fête, c’est l’occasion d’utiliser et de créer des symboles. Et ça, ça me parle pour de vrai.

Tant pis si notre mariage serait le cancre de Quatre mariages pour une lune de miel… Il sera plein de sens dans nos cœurs…

Car une fois débarrassée de la pression de l’esthétique, nos esprits peuvent vagabonder vers ce qui a de la valeur symbolique à nos yeux.

Tu en sauras plus par la suite (quoi ? Je fais trop de teasing ?) mais nous choisissons nos tenues, notre décoration, notre célébration en nous demandant d’abord « Est-ce que ça a du sens ? Est-ce que ça nous ressemble ? » bien avant « Est-ce que c’est joli ? ».

En conclusion, donc, nous croyons que ce n’est pas la couleur de nos centres de table, ni la circonférence de ma robe qui feront la réussite de la fête. Ce n’est pas non plus le prix qu’on met dans le repas, la voiture, les faire-part (même si je ne juge pas ceux qui se donnent l’opportunité d’avoir un mariage princier – d’ailleurs, j’ai bien fait ma diva pour les poutres de la salle et la qualité de ma robe !).

Si nos proches nous disent qu’ils ont passé un bon moment, ce sera merveilleux. Oui, je sais, y a un peu trop de « merveilleux » dans cette chronique. Mais que veux-tu, être une future mariée m’a transformée en chamallow… Déjà que j’avais des tendances à la base !

S’ils nous disent qu’ils ont trouvé ça beau, émouvant, on sera heureux d’avoir passé tant de temps à préparer cette fête.

Mais notre mariage sera réussi avant tout si, après cet été 2014, on sent le bonheur d’être un foyer et on voit ces journées et ses préparatifs comme le commencement de quelque chose de plus grand, de plus beau : notre mariage (dans le premier sens du terme, tu sais, en anglais mariage vs wedding) que nous célébrerons finalement chaque jour.

Parce que c’est cela qui importe vraiment : l’amour, qui emporte tout. Malgré les imperfections.

Tu es d’accord avec ma vision des choses ? Ou bien le côté esthétique est vraiment très important pour toi ? Dis-moi ce que tu en penses…

A propos de Light and Stories
Installée à Londres depuis 2009,  Joséphine Declerck de Light and Stories voyage partout où l’on a besoin d’elle et photographie, seule ou avec son équipe, des gens qui s’aiment passionnément ! Spécialisée en mariages, portraits et événements, son style est élégant, créatif et naturel.  Et puisque c’est toujours  un vrai plaisir pour elle de passer quelques jours en France, n’hésitez pas à la contacter !

Pour en savoir plus : www.lightandstories.com


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



32 commentaires sur “Nous voulons un mariage imparfait !”

  • On te reconnait bien dans tout ça! Et c’est une bonne définition du mariage, comme un commencement et pas une fin en soi (d’ailleurs je partage l’avis de Mlle Jones pour qui le mariage c’est de construire chaque jour l’amour, même s’il y a des hauts et des bas)
    Moi je retombe un peu de la phase « je veux un candy bar, je veux un photobooth, je veux des escort cards, j’ai 10000 idées par jour qui ne vont pas ensemble ». Et puis je me marie avec la voix de la raison, c’est pratique, il me rappelle régulièrement que « oui c’est sans doute très joli mais c’est vraiment dans le thème? C’est vraiment faisable? Ca ne fait pas trop? » 🙂

    • Heureusement que nos amoureux sont là 🙂
      Parce que tu connais mon enthousiasme, moi aussi j’ai pleiiiin d’idées. Mais pour le candy bar, l’amoureux met son véto (ça fait trop américain soit-disant). J’aurai un bar à sirops par contre (et mon buffet des entrées ressemble un peu à un bar à rillettes et pâtes lol)
      Le fait d’avoir une idée de budget qu’on veut mettre aide aussi à garder les pieds sur terre… 🙂

      • M. La voix de la raison ne va pas trop sur les blogs de mariage (ou alors ne prête pas attention à tout vu que je sais qu’il est passé sur « la mariée en colère »!) donc il ne me dit pas que tout le monde fait ça ou que ça fait trop américain. Après pour les trucs faciles genre « save-the-date » (ça ça lui a plu même s’il n’a pas compris tout de suite le principe) j’utilise le terme anglais (parce que bon des retenez-la-date ça sonne moyen), mais pour les moins communs (style photobooth) j’attaque sous un angle différent sans le brusquer avec des termes barbares (« oh on pourrait faire un livre photo des invités avec un même thème, tu sais, comme ma tante a fait à Noël avec le cadre! »). Pour l’instant ça fonctionne, il n’y a que pour le « coussin d’alliance » (enfin moi je ne veux pas d’un coussin, j’ai des supers idées géniales pour le remplacer) où je n’ai pas été convaincante! J’attends de voir les écrins de la bijouterie pour voir sic’est la peine d’insister!

        • ah moi aussi il ne voit pas l’intérêt d’un coussin d’alliances.
          Perso, ça me dérange pas qu’elles arrivent dans la boite de la bijouterie, sauf qu’on a acheté la mienne (et que la sienne devrait venir d’une même endroit donc même « problème ») et qu’il y a pas de boite donc ça va me donner une bonne excuse pour trouver un truc 😉

          • Un intérêt au coussin d’alliances ? La photo où « notre » petite nièce (ok, c’est sa nièce à lui mais comme moi j’en ai pas et que lui il en a des tonnes, il peut bien partager !) apporte les alliances sur le coussin chat, est une des plus choupies de la série 🙂 Ah oui, c’est vrai, on a dit que c’était pas un mariage « pour faire joli »… mais si c’est joli, c’est du bonus, non ?

  • Je suis on ne peut plus d’accord avec toi ! C’est ma philosophie… même si j’ai quand même un photobooth et plein de « bar à » :p
    On se refait pas ! :p

    • Non mais j’ai aussi un bar à… 😉
      Le photobooth est encore en négociation avec l’amoureux qui n’a pas envie de faire comme tout le monde et trouve les américains fous… Et je suis un peu folle sur les petits détails aussi.
      Mais je ne vais me disputer avec Monsieur Gezellig sur la couleur des serviettes (bon, on est d’accord en fait) ou pour avoir un photobooth (si je lui disais que c’était important pour moi, il céderait sans problème mais je refuse d’utiliser cet argument !)
      Faut pas s’inquiéter, je suis aussi une future mariée superficielle avec ses lubies MAIS je refuse que ça prenne des proportions énormes et que ça crée du stress et des tensions.
      Donc je crois que là-dessus, on est bien pareil 🙂

  • Je partage aussi ton point de vue… Je trouve que les mariages les plus beaux sont ceux où on sent une vraie joie partagée entre les époux et leurs convives… Au diable les conventions, les « ca ne fait pas mariage » (évoqués par Mlle Creamy dans un précédent article), ce qui compte avant tout c’est le bonheur, le partage, la joie, la simplicité aussi je trouve…

  • C’est tout à fait ça: un beau mariage, est celui dont tout le monde parle avec émotion encore deux mois, trois, mois, un an après… quelle que soit la déco, les couleurs, le thème…
    Quand tu appelles pour les voeux de la nouvelle année, et que ca dérive toujours sur ton mariage, qu’on te répète que c’était beau, émouvant, etc. …
    Par contre que tu prennes référence à cette émission poubelle de 4 mariages pour un lune de miel… je dirais juste: « horreur! », c’est loiiiin d’être une référence cette émission. Et j’aurai été loin derrière les candidates si j’y participais.
    Et tu vois, pourtant… tout le monde a adoré mon union. ce qui compte, surtout, c’est que ca vous ressemble à tous les deux. si ca vous ressemble, votre mariage sera forcément beau.

    Une de mes plus proches amies m’a même avoué que mon we mariage a été l’un des plus beaux we de sa vie… Ou que l’un des invités vit un truc pas facile à ce moment là, et qui fait la fête comme jamais malgré ce qui se passe…
    Donc on s’en fiche un peu des diktats (même si j’ai eu un photobooth qui a super bien marché, et un candy bar dont j’ai mangé un malheureux petit bonbon tellement les gens se sont rués dessus), le principal est que vous ne vous perdiez pas dans tout ça et que vous piochez des idées qui vous correspondent 🙂

    • Je suis totalement d’accord avec toi Sophie 🙂
      J’ai pris la référence à 4 mariages pour une lune de miel (que je n’ai vu que deux fois en français parce que la télé française, je ne l’ai pas !) pour le côté un peu humoristique du billet… Même si j’avoue avoir regarder quelques fois la version américaine de mon plein grès (le vendredi soir quand mes neurones ne fonctionnent plus correctement…), je trouve cette émission assez abjecte : comment peut-on mettre des mariages en compétition, on met pas de l’amour en compétition ! (Et je passe mes commentaires sur la façon dont on doit noter, la robe est aussi importante que l’ambiance… et sinon, au passage, le marié, il fait figuration ?)
      Donc bon, on est d’accord, on aurait fini dernière mais on s’en fiche parce que c’est vraiment l’horreur ! 😉
      J’espère que mon mariage plaira à mes proches autant que le tien aux tiens, parce qu’on est d’accord, c’est bien plus important 🙂
      Mais après, même si certains de mes proches s’ennuient ou trouvent pas que c’est le meilleur mariage qu’ils ont fait, il n’y aura pas non plus mort d’homme (même si forcément, je serai un peu triste si tout le monde trouvent que c’est un mariage chiant), je veux relativiser en me disant que si c’est un mariage heureux et qui dure, c’est le principal 🙂

      • La version américaine, je trouve, est un peu plus « classe », en tous cas ce que j’ai vu m’a paru beaucoup plus correct vis a vis des mariés (où les autres futures ne parlent pas tout fort des couacs)
        Sinon yaura tjs un ou deux qui s’ennuient, rien de plus normal (ou qui se plaignent de ne pas avoir eu assez d’alcool… ahhhh ces jeunes! lol). J’ai pas eu de déco de dingue, ni une ouverture de bal « tendance », pas de lancer de bouquet, mais il y a eu tellement d’émotions (le paquet de mouchoirs que j’ai offert aux invités a beaucoup servi 😉 ), j’ai simplement fait ce qui me semblait le plus proche de nous (les musiques à la mairie, le sac des invités, par ex), et l’alchimie a bien fonctionné.
        Et les gens qui seront à ton mariage, viennent pour voir célébrer votre amour, parce qu’ils sont heureux de partager ça avec nous, et vous en donneront beaucoup en retour 🙂

          • encore tout à fait d’accord 🙂
            J’ai déjà les larmes aux yeux quand je vois comment certaines personnes s’investissent dans nos prépa et l’idée du mariage participatif donc je pense bien que ça va être cool !
            Et sinon, oui, je trouve la version américaine un peu moins horrible déjà parce qu’elles doivent pas donner des notes mais faire un classement, y a moins de chance qu’elles aient envie de casser les autres…
            Mais bon, c’est toujours la compétition… Donc si tu veux regarder un truc sympa et pas prise de tête sur le mariage, nous, pour le vendredi soir, on est fan de « say yes to the dress », ça vole pas haut mais on ne casse personne au moins 🙂

  • Pareillement ! Peut-être dans un premier temps pour des raisons économiques, puis pas conviction profonde. Cela m’a permis de trouver des arguments face à mes parents pour dire que si, si, un cocktail déjeunatoire ce sera très sympa, que si, si des chaussures colorées avec une jolie robe blanche, ça se fait ; que oui, ce sera nous et seulement nous qui inviterons, etc.
    Et vu qu’à J-5 mois, nous n’avons presque rien préparé, je veux bien croire que ce ne sera pas parfait du tout, mais ce sera nous !

  • Pour le photobooth, moi ce que je n’ai pas pu faire et que j’aurais voulu faire (d’ailleurs le jour J c’était encore indiqué sur le programme, j’avais oublié de l’enlever… comme quoi nous aussi on a eu un mariage imparfait), c’était simplement mettre un polaroid et un fil à linge à disposition pour que les gens puissent se prendre en photo et qu’on les ait tout de suite. Monsieur était tout à fait d’accord (ça fait plus « à la bonne franquette », moins américain qu’un « vrai » photobooth), ce qui a bloqué, c’est le rapport prix/quantité de photos des pellicules à polaroid.

    Bref, tu sais mon avis sur mon propre mariage :p Ce que je peux en dire avec le recul, c’est que je ne regrette pas du tout d’être mariée : nous non plus on se s’était pas mis la pression du « plus beau jour de notre vie », on est simplement heureux de vivre ensemble et que tout le monde le sache. Encore ce matin, j’ai fait mon petit coming out à ma banque, qui a pris note de mon changement de nom -et du coup j’ai pu encaisser le chèque de ma grand-mère (non ce n’était pas du tout intéressé) !

    En parlant de ma grand-mère, elle, elle a trouvé que c’était le plus beau mariage qu’elle avait jamais vu, comme quoi (ouais, ok, c’est ma grand-mère mais bon). Et la plupart des gens étaient surpris et ravis des petites attentions qu’on avait eues pour eux. Je pense que c’est ça le principal : vous faire plaisir, et faire plaisir aux autres parce que le bonheur ça se partage. Que la vaisselle soit laide ou que la déco soit de guingois, ce n’est pas ce que vont retenir les gens qui vous aiment 🙂

    • Tout à fait d’accord!
      (ya pas encore le bouton j’aime ici, mais c’est tout à fait ça)
      C’est drôle mais la grand mère de mon mari (gniiiiii sourire béat) nous a dit aussi que c’était le plus beau mariage auquel elle a assisté. Bon, elle a eu un sacré rôle, vu qu’elle était témoin de mon mari, donc forcément l’émotion aidant 😉

  • J’avais un peu envie de commenter, mais que dire quand on est royalement d’accord ?
    A part : « je suis royalement d’accord ».
    Bah rien 🙂
    Fun, simplicité, amour… que demande le peuple ?
    Et sinon, en anglais mariage vs wedding…et, ça tombe bien, en français : mariage vs noces 😉 (mais je sais que noces, plus personne ne l’utilise sauf ma grand-mère)

    • ah merciiiii de la précision linguistique, je cherchais comment l’expliquer en français et j’ai pas trouvé, aller, je suis une mamie, j’adore « noces » 🙂

    • C’est exactement ça 🙂 Moi aussi, je suis tout à fait d’accord avec ce texte.
      Et il va falloir relancer l’utilisation du mot « noces »; il convient très bien alors remettons-le à la mode ! 😀

  • Ca me fait sourire car la veille de mon mariage une amie , a l autre bout de la terre, m a envoyé un mail me souhaitant « le meilleur » ms surtout pas un mariage parfait pcq « c est si ennuyeux »!
    il a été parfait pour nous mais avec des petits couacs, qui sont amusants après coup…
    comme toutes, j étais devenue accro aux blogs, j ai eu mon candy bar, un photobooth, un arbre à doigts, … mais on s était fixé un budget, un peu dépassé, ok, mais aidant qd même à se limiter !:)

  • D’accord à 100 % avec ce que tu dis ! De toute façon, un mariage trop parfait serait trop ennuyeux et c’est souvent les imperfections, les petits problèmes entre temps, les petites querelles par ci par là qui donnent plus d’ambiance à la festivité. Rester tels que vous êtes, c’est le plus important, que ce soit pour choisir le costume de monsieur, la robe et les bijoux de madame, le menu…

  • Je dis juste wouaouuuuh !! Ton texte m’a drôlement touché, il est tellement vrai et sincère ! Tu as tellement raison… Merci, j’avais besoin d’entendre ça à ce stade des préparatifs ! Hâte de suivre tes prochains billets ! Bon aventure 😉

    • oooh ça me touche 🙂
      Je te souhaite un très joli mariage imparfait (et bien-sûr que je reviens bientôt pour d’autres chroniques :))

  • Pff, moi qui commence à trainer sur des blogs de mariage, j’ai un peu honte… Mais t’inquiète pas pour le mariage imparfait, je suis présente (mouhaha). Je préfère faire un commentaire au second degré pour éviter de devenir mièvre… ce qui est compliqué quand on commence à passer plus d’une heure sur ce blog 😉

  • Je me reconnais beaucoup dans ton billet. Moi aussi je voulais un mariage « simple », à notre image. On a donc fait le choix d’apporter beaucoup de nouveautés et d’enlever certaines traditions trop pesantes pour nous, ou qui donneraient un aspect « compétitif » que l’on ne voulait surtout pas. Les semaines avant le mariage j’ai pas mal stressée à cause de ça, et finalement ce fut une très bonne surprise pour nous et pour eux, le fait que notre mariage nous ressemble et soit différent de ce dont les invités avaient l’habitude à plu car je pense qu’ils nous ont trouvé sincères!!
    Donc continue sur ta lancée vous passerez une très belle journée 🙂

    • Merci de tes encourageants, je pense vraiment que le plus important, c’est de se reconnaitre dans ce qu’on fait et les invités en général finissent par s’en rendre compte le jour J 🙂

  • Je me retrouve bien dans ce que tu écris ici!
    On voulais un mariage qui nous ressemble et simple mais on avait quand même imaginé avoir 80 personnes dans un beau domaine (on a fait des visites pendant nos vacances et on est tous les 2 tombé amoureux du même lieu) et une amie de ma mère nous avait négocier un traiteur avec un menu sympa (même si c’était plus prout prout que ce que j’aurais voulu) mais finalement on a du revoir nos plans et c’est pas plus mal! On a a vraiment du se recentrer sur l’essentiel et finalement je préfère, ça me convient mieux! Bien sûr j’aurais adoré nos plans initiaux mais je préfère mille fois ce qu’on prépare là! j’espère que les gens vont aimer! On ne sera que 30 alors j’espère que ça plaira vraiment!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *