Mon mariage civil parisien en petit comité : l'organisation

Mon mariage civil parisien en petit comité : l’organisation

Il est temps pour moi de te raconter mon mariage civil, que nous avons organisé quelques mois avant notre installation (et notre cérémonie laïque) à l’île Maurice !

Mon mariage civil parisien en petit comité : l'organisation

Crédits photo (creative commons) : Robert Ramirez

Célébrer notre union en France avant de partir

Avant de changer de pays, nous vivions à Paris, dans le 12e arrondissement : c’est là que nous avons souhaité nous marier civilement.

Célébrer notre union en France avant de partir présentait l’avantage de nous épargner de la paperasse : si nous avions voulu nous marier civilement à l’île Maurice, il aurait fallu suivre des procédures bien précises et faire retranscrire le mariage auprès de l’Ambassade de France. Nous aurions pu le faire… Mais avec un déménagement à préparer en parallèle, nous n’avions pas envie de nous compliquer la vie (tu vas le voir, on peut être un peu fainéants des fois !).

À nos yeux, le mariage civil à Paris ne représentait pas le « vrai » mariage, avec grosse fiesta, belle robe et tout le toutim : nous réservions ça pour la cérémonie à l’île Maurice. Mais il restait important : après tout, c’est bien là que le mariage devenait officiel – livret de famille à l’appui !

Quelques semaines avant le jour J, nous avons donc récupéré notre dossier de mariage à remplir auprès de la mairie de notre arrondissement, et nous avons vu un notaire : il faut savoir qu’un premier rendez-vous chez un notaire est gratuit et te permet de savoir si tu as besoin de faire établir un contrat de mariage. Dans notre cas, il s’est avéré que c’était préférable (comme ça, même en vivant à l’étranger, nous pourrions faire valoir le droit français ; et c’est aussi plus sécurisant si l’un de nous est travailleur indépendant, ce qui est le cas de Monsieur Omdemavie).

Après la rédaction du contrat par notre notaire, nous avons remis tous nos documents à la mairie de notre arrondissement un mois avant la date de mariage souhaitée, et vérifié avec l’employée de la mairie que notre date était bien disponible : yesssss ! (Ouf) !

Cette date, au mois de mars, nous tenait très à cœur : c’était celle de notre « anniversaire de couple », et nous fêterions nos DOUZE années ensemble !

Cette année-là, notre anniversaire tombait un lundi, et comme il n’y avait que des créneaux dans l’après-midi de disponible, nous avons choisi 14 heures.

L’organisation de cette cérémonie

À la base, notre comité d’invités devait être très réduit car nous ne voulions pas faire une célébration en grande pompe – histoire de garder la « magie du jour J » pour le mariage mauricien : nous avions convié nos témoins, nos demoiselles d’honneur, mon père, mon frère, le frère de Monsieur Omdemavie et les conjoints de toutes ces personnes. Nous deux compris, nous devions ainsi être 14 en tout.

Mais après des discussions avec quelques amis, nous nous sommes rendus compte que certains proches avaient aussi très envie d’être présents au mariage civil, soit parce qu’ils ne savaient pas encore s’ils pourraient venir au mariage à l’île Maurice, soit parce qu’ils voulaient tout simplement participer à ce jour spécial !

Nous avons donc un peu étendu la liste et nous nous sommes retrouvés à 21 personnes au total (22 si nous comptons notre photographe, un ami proche à Monsieur Omdemavie qui nous a justement fait un « prix d’ami » pour immortaliser la cérémonie).

Par contre, nous n’avons pas réalisé de cartons officiels pour l’occasion : nous nous sommes contentés de coups de fils et de mails !

Côté programme de la journée : vu que la cérémonie allait avoir lieu à 14 heures et qu’elle serait assez courte (civil oblige !!!), nous voulions manger ensuite (vers les 14h45) dans un restaurant tout près avec tout le monde. Après quoi, nous pourrions ensuite préparer un apéro dinatoire dans notre appartement vers les 18 heures, histoire d’inviter un peu plus de personnes pour fêter l’événement !

Nous avons donc commencé à faire une liste des restaurants proches de la mairie, faciles à rejoindre à pied. Il y en avait 3 qui nous intéressaient : un restaurant mauricien, un restaurant thaïlandais et une brasserie française. Nous avons éliminé cette dernière car elle était malheureusement fermée les lundis. Le restaurant mauricien aurait pu être une bonne option – et un joli clin d’œil ! –, mais le patron nous a proposé un forfait qui nous semblait un peu cher.

Nous avons finalement opté pour le restaurant thaïlandais, après avoir dîné là-bas un soir et avoir trouvé la cuisine excellente. Et puis, le clin d’œil était là aussi après tout : Monsieur Omdemavie m’avait bien demandée en mariage en Thaïlande !!!

Nous avons ainsi négocié un menu à 22€ par personne comprenant : apéritif / entrée / plat / dessert / café, ce qui nous a semblé très correct. Une semaine avant le mariage, pour que le restaurant puisse s’organiser et qu’on ne passe pas mille ans à table, Monsieur Omdemavie a fait un sondage auprès de ceux qui restaient au déjeuner (19 personnes en tout sur les 22) pour savoir qui mangerait quoi, et a fourni cette liste au restaurant avec un acompte pour bloquer la réservation.

Ensuite, nous avons convié le reste de nos amis proches pour le « pot du lundi soir pas comme les autres » que nous organiserions vers les 18 heures le jour J : les réponses étaient enthousiastes ! Nous avons vite compris qu’il y aurait pas mal de monde et que nous serions sans doute une quarantaine de personnes dans notre appartement de 50m2(même pas peur : à notre crémaillère, il y avait eu plus de 45 personnes !).

Nous avons alors réfléchi à ce que nous allions proposer à cet apéritif dinatoire et… nous avons décidé de ne pas trop nous compliquer la vie : sachant que nous vivions à 30 mètres d’un Picard… Hem hem… Tu me vois venir ?

On a, du coup, établi un budget précis pour acheter des pièces apéros et des macarons là-bas, et évalué combien il nous faudrait de softs et de bulles (sachant que nous avons opté pour un excellent Vouvray d’un petit producteur, Laurent Kraft, que nous avions découvert l’an dernier lors d’un séjour en Indre-et-Loire : mieux selon nous que d’acheter un champagne pas forcément bon !).

Nous avons aussi vu avec quelques amis s’ils avaient la possibilité de ramener des bulles supplémentaires et quelque chose à grignoter en salé ou en sucré, et voilou !

Pour les vêtements à porter le jour J, nous ne nous sommes pas trop cassés la tête non plus (je t’avais dit qu’on avait un petit côté fainéants !) : Monsieur Omdemavie a décidé de réutiliser un costume, quant à moi, j’avais acheté quelques mois auparavant une jolie robe blanche en dentelle (gniiiiii) chez Cache-Cache, pour une vingtaine d’euros seulement !

Mais étant une dingue de chaussures (comme nous toutes, non ?!), j’ai craqué pour un accessoire à rajouter sur mes talons hauts… Vous le verrez en photo prochainement !

Tout était calé… le compte à rebours était lancé !!!

Et toi, as-tu organisé un mariage civil en petit comité bien avant de célébrer ton « vrai » mariage ? As-tu pris le temps de bien l’organiser ou était-ce plutôt dans un esprit décontracté ? Raconte-moi !

Monsieur Omdemavie et moi-même sommes trentenaires et nous sommes ensemble depuis le lycée ! Toujours positive, un peu fofolle sur les bords, j'adore la mer et le soleil, d'où mon surnom. Nous nous sommes mariés civilement à Paris en mars 2014. Puis nous avons organisé une cérémonie laïque à l'île Maurice (pays d'origine de mon homme où nous vivons depuis l'été 2014) en novembre 2014.

Commentaires

  • Avatar
    Mademoiselle Fleur
    Répondre
    7 avril 2015

    Déception, je m’attendais à au moins voir ta robe 😉
    J’aime bien la mairie du 12e ! Elle est jolie je trouve.
    Je ne sais pas comment tu as fait pour caser 45 personnes dans 50 m2. Nous on a 47 m2 et au mieux on tient à 20 !!!
    Bon ben vivement la suite.

  • Avatar
    Mademoiselle D
    Répondre
    7 avril 2015

    Haaa : la frustration !!! Je m’attendais aussi a ce que tu raconte la journée, photos a l’appui !!
    Vivement ton prochain article alors !!!

  • Avatar
    Mlle future Mme
    Répondre
    7 avril 2015

    Madame Sunshine est donc une tortionnaire… Nous voilà prévenues pour la suite de tes chroniques! ON VEUT DES PHOTOS! :-p
    A 45 dans 50m², l’ambiance devait être chaude en ce mois de mars! On a déjà tenu à 30 dans notre ancien appart de 48m² mais on n’a jamais testé plus^^
    (Et vive les petites robes chic-et-pas-chères!)

  • Avatar
    Carol
    Répondre
    7 avril 2015

    Idem mon mariage civil nous serons 10 personnes la mairie nous indique que notre mariage sera a 14h ou 14h30 vu qu’a notre date il y a peu de monde et aucun choix d’horaires 🙁 du coup je ne sais pas ce que l’on va faire après les photos jusqu’au diner

  • Avatar
    Madame Viking'ette
    Répondre
    7 avril 2015

    Merci beaucoup pour ce partage !
    Pour moi, c’est copier-coller au niveau de la cérémonie « civile ». Nous avons voulu éviter les problèmes paperassiers avec l’Ambassade de France dans le pays où nous célèbrerons notre union devant ceux que nous aimons, car ça avait plutôt l’air mal parti côté administration.
    Pour nous, le « vrai » mariage sera bien l’été prochain. Pour la mairie, même idée : que les témoins, mes enfants, et la conjointe du témoin. Il y aura peut-être quelques « clandestins » supplémentaires surtout s’ils ne peuvent se déplacer à l’étranger !

  • Avatar
    FausseBlonde
    Répondre
    7 avril 2015

    Cette robe semble vraiment magnifique! D’où vient elle?

  • Avatar
    Mado
    Répondre
    7 avril 2015

    Haa nous on a fait pareil ! un mariage civil simple et décontracté, avec juste les proches, avant une cérémonie laïque en septembre ! C’était une journée très sympa et pleine d’émotions, d’ailleurs (bien plus que je ne le pensais). A quand les photos ? 😀

  • Avatar
    Tia
    Répondre
    17 avril 2015

    En effet, j’ai également assisté au mariage civil de mon amie dans cette mairie du 12ème, je pense que le cadre est quand même superbe. En ce qui me concerne, j’ai décidé de faire le mariage civil et le religieux le même jour, ça était épuisant côté organisationnel mais on voulait célébrer notre union en une seule étape!

  • Avatar
    Répondre
    16 juillet 2015

    Nous avons organisé le mariage de ma soeur en juin. Niveau budget c’était serré du coup on a du faire une croix sur le traiteur. On a fait appel à une agence pour réserver un foodtruck (environ 10€ par personnes) car c’était plus simple et moins cher. Tous les invités étaient contents et au final, une touche d’originalité 🙂

Poster une réponse