Journal des quêtes #8 : « Oyez Oyez, nous vous faisons part de notre mariage ! »

Après les save-the-date, attaquons-nous aux faire-part ! Ah, les faire-part, on les aime d’amour, on les déteste, on en rêve et on en cauchemarde en même temps ! Ce sont nos FFP, nos « F*cking Faire-Part ». Parce que le faire-part mine de rien donne le ton du mariage, beaucoup plus que le save-the-date. Enfin, ça, c’est ce que je m’étais mis en tête !

Faire-part tout fait ? Personnalisé ? 100% DIY ?

Par acquis de conscience, j’ai regardé les faire-part sur Internet. Ceux avec des modèles pré-existants qu’on personnalisait niveau texte. Mouais, bof. En même temps avec notre thème, nous n’allions pas trouver notre bonheur dans des faire-part classiques ! Et puis mine de rien, j’ai eu un peu de pression « non-voulue » de la part de nos proches. Tous connaissent mon amour du papier, et mes essais scrap, donc tous s’attendaient à ce que je fasse moi-même les faire-part.

Avant de me lancer, j’ai voulu chercher du papier. Est-ce que je trouverai du matériel satisfaisant pour mes faire-part ? La réponse est oui, j’ai trouvé des cartes double blanc irisées avec enveloppe à des prix défiant toute concurrence. Adjugé, ce sera ce papier, on va le faire nous même notre faire-part ! J’achète 2 paquets pour faire des essais, ainsi qu’un lot de papier un peu jaune-doré texturisé.

Par la suite, je demanderai à ma maman Aran de revenir régulièrement dans ce magasin afin d’avoir assez de cartes pour pouvoir faire les faire-part (le magasin n’avait que 2 paquets maximum en stock à chaque fois…). Je n’ai pas oublié un truc là ? Hum et le design dans tout ça ? Eh oui, j’ai acheté tout le papier avant d’avoir fixé le design, voilà voilààààà…

Reprenons, nous allons donc faire nos faire-part nous-mêmes, faut qu’on fasse le design ! Youpiiiiiiiii !

Le design des faire-part

Haha. Je rigole encore. Le design, grande histoire que celle-ci !

Pour tout dire, nous avons eu en tout 6 designs différents avant d’arriver à notre faire-part. Et bien sûr j’avais acheté tout le matériel à 15 mois du mariage après avoir validé la première version qui finalement ne convenait pas (mais à ce moment-là je n’avais pas encore travaillé sur mes achats compulsifs…), donc j’ai dû tout reconstruire autour de ce matériel…

Nous étions partis sur l’idée d’un blason dans la carte double blanche, avec le papier texturé faisant comme des pages à l’intérieur. Sauf que ça me paraissait trop simple, trop… Je ne sais pas, ça ne me convenait pas. C’est en faisant la maquette que je m’en suis rendue compte. Et en « jouant » avec la maquette, j’ai plié le blason selon les « pointes », ça faisait un entourage super joli !

Du coup, on a quand même gardé l’idée du blason, mais exploitée différemment :

Crédits photo : Photo personnelle

à gauche le schéma fermé / ouvert et à droite le résultat

Notre faire-part sera donc composé de 2 cartes « blason » (en blanc sur le schéma) faite avec la double-carte blanche, 1 coupon-réponse de la même forme, et 1 carte extérieure faire avec le papier texturisé (en beige sur le schéma). Les cartes blasons seront à l’intérieur, et se liront comme un bloc-notes, reliées par du raphia prune. Le faire-part sera fermé par une « manchette » en satin et rubans sur laquelle on collera les cachets de cire.

La carte externe aura des arabesques argentés faits avec des tampons et un « contour » argenté aussi avec la même encre que celle des tampons. À l’intérieur, la première carte « blason » aura notre logo + des arabesques imprimées en gris, et un contour à l’encre dorée. On posera un œillet sur la carte externe là où passera le raphia pour le solidifier.

Allez, je t’explique comment nous sommes arrivés à ce résultat-là !

Étape 1 : Faire une maquette

La maquette, c’est ce qui va te permettre d’avoir un aperçu grossier de ton faire-part.

Dans notre cas c’était très moche ça ressemble à ça dans sa dernière version :

Crédits photo : Photo personnelle

L’avantage, c’est que ça te permet de faire tes mesures, de réfléchir à ce que tu veux mettre et où. C’est ce qui nous a permis de faire nos tests afin d’aboutir à la version finale. Ça te permettra aussi de voir quel texte tu mets où, est-ce que tu as assez de place, etc. C’est normal que ta maquette ne soit pas « belle », le but est vraiment d’avoir un brouillon même grossier pour te permettre de mieux visualiser le futur résultat.

Et voilà ! Par contre, on laisse tomber le doré en relief du blason et les arabesques internes dorées : je n’arrive pas à faire quelque chose de beau et régulier, et les arabesques dorées ne ressortaient pas assez, nous avons donc opté pour l’impression de ces arabesques là… Ça tombe bien, ça me fait moins de boulot !

Étape 2 : Le matériel

Une fois qu’on a définit tout ce qu’on voulait faire, nous nous sommes attaqués à la liste des fournitures… Dans notre cas, nous allons avoir besoin :

  • De papier, deux types pour nous
  • Des rubans : satin prune, organdi doré et argenté, raphia prune
  • Du fil prune et une aiguille
  • Un tampon cœur celtique
  • Des tampons arabesques
  • Des « doigts-mousse »
  • Une perforatrice ronde 3mm
  • Des œillets argentés 3mm et un pince pose-œillets
  • De l’encre prune, argentée et dorée
  • Des ciseaux et un massicot
  • Un plioir
  • Un pistolet à colle
  • Un sceau avec nos initiales
  • De la cire et un pistolet à cire

Étape 3 : le texte !

Vu notre faire part, la première chose à faire était d’écrire le texte, de le mettre en page, et de trouver un imprimeur. J’ai donc dessiné sur le logiciel la forme de mes faire-part, et commencé le texte. Comme ce sont des impressions recto-verso, j’ai fait bien attention aux alignements. J’ai trouvé une police sympathique qui reste dans le thème mais qui est lisible. J’ai dessiné des arabesques et je les ai mises dans différents tons de gris.

Au final, ça donne ça :

Les étapes pour mon faire-part DIY

Crédits photo : Photo personnelle

Pour le carton beige : sur la face externe il y a juste nos noms et la date sur les rabats, sur la face interne il y a nos coordonnées, et les coordonnées de la mairie et de la salle sur les rabats.

Pour les cartons blason : un premier avec le logo/arabesques et au dos le texte d’invitation, et un deuxième avec le programme de la journée et au dos la deadline de réponse.

Ensuite, on a dû faire imprimer nos faire-part. Ne fait pas de découpes avant d’imprimer ! Toujours imprimer en premier : c’est plus simple de rattraper un décalage d’impression quand tu n’as pas encore découpé. Pour les faire imprimer, nous avons été chez CartirdgeWorld à Epinal : ce n’est pas un « imprimeur » à proprement parler mais le gérant a été vraiment super ! Nous avons échangé de nombreux mails pour faire les réglages (rappelle-toi, je suis à distance…), et j’ai reçu en tout une bonne dizaine d’essais qu’il faisait sur son papier cartonné.

Au bout d’un moment, nous avons réussi à trouver les réglages (template pour moi, imprimante pour lui), et nous avons pu imprimer nos faire-part. Par exemple, le carton double blanc ne passait pas bien avec ce que je voulais, j’ai donc coupé au massicot afin d’avoir des cartes simples : on a pu imprimer comme il fallait ! Il m’a aussi évité la catastrophe : dans le dernier template, j’avais oublié de mettre le verso dans le bon sens…

Si tu cherches quelqu’un de confiance dans les Vosges, je n’ai pas été déçue (mais garde bien en tête que tu n’auras pas un résultat « imprimeur » !).

Place aux travaux pratiques !

Pour plus de lisibilité, je t’ai fait deux chroniques-tutoriel pour t’expliquer comment faire les deux parties du faire-part : la partie « manchette » et la partie « papier ».

Les étapes pour mon faire-part DIY

Crédits photo : Photo personnelle

Ça, c’est juste les matières premières…

Rendez-vous la semaine prochaine pour la partie tutoriel !

Et toi, as-tu décidé de faire tes faire-part toi-même ? Comment t’en sors-tu ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



8 commentaires sur “Journal des quêtes #8 : « Oyez Oyez, nous vous faisons part de notre mariage ! »”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *