Page 9 du grimoire : les essayages couture, ou l’ascenseur émotionnel

La dernière fois, je te parlais de la commande de nos robes, après de nombreuses péripéties.

Aujourd’hui, je te raconte nos essayages couture ! Et franchement, là encore, ça n’a pas été de tout repos.

Le premier essayage : déception pour l’une, ravissement pour l’autre

On a fait en sorte de caler ces essayages le même jour que nos tests coiffure/maquillage (dont je te parle d’ailleurs très vite). Il nous semblait important de voir ce que donnerait l’ensemble.

On a aussi pris la décision de ne pas aller ensemble aux essayages couture, ni coiffure et make-up. Vu qu’on connaissait déjà nos robes, on voulait se laisser un petit élément de surprise et avoir l’occasion de pouvoir faire un first look le jour J.

Je suis la première à aller faire mon essayage. Coiffée et maquillée, je me rends à la boutique accompagnée d’une de mes témouines et d’une de mes demoiselles d’honneur. Bon, pour te donner le ton, je dois déjà te dire que j’étais fan de mon maquillage, mais pas convaincue par ma coiffure. Donc pas dans une super disposition. Mais je ne t’en dis pas plus à ce sujet : tu pourras en lire plus très bientôt.

Je suis en tout cas super excitée à l’idée de réessayer ma robe. Tu te souviens que j’avais changé de modèle pour une robe plus flatteuse : j’ai donc trop hâte de voir ce que ma nouvelle robe donne une fois mise à ma taille ! J’enfile la robe, la vendeuse pose les épingles, je sors me voir dans le miroir, et là… je n’aime pas du tout.

Les couacs de nos essayages de robes de mariée

Crédits photo : Photo personnelle

La robe est jolie mais pas « wahou », je me trouve vachement épaisse, et surtout… banale au possible !!! Je ressemble à une mariée classique, et je suis normalement tout sauf classique – je suis toujours habillée de façon originale et colorée. Je fais bonne figure devant la vendeuse – je me dis que le fait que je me trouve épaisse doit être dû au fait que la robe n’est ni à ma taille, ni resserrée dans le dos avec des grosses pinces comme c’était le cas pour l’essayage (où la robe était deux tailles au-dessus de la mienne).

Je n’aime pas non plus la forme du col en V, qui était la forme que je voulais absolument éviter, la raison pour laquelle j’avais accepté de changer de robe, mais la vendeuse me dit que ce sera retravaillé par la couturière.

Quoi qu’il en soit, je ne suis vraiment pas convaincue. J’enlève la robe, je rentre à la maison, et je fonds en larmes. Est-ce que j’ai fait une erreur ? Est-ce que j’aurais dû garder ma première robe, celle sur laquelle j’avais vraiment eu un coup de cœur ? Je me pose plein de questions et je déprime pendant plusieurs jours.

C’est au tour de Miss Witchy. Elle y va elle aussi coiffée et maquillée. Et elle revient ravie ! Les vendeuses lui font essayer un jupon, qui donne à sa robe une vraie silhouette de princesse. Elle essaie aussi un voile : c’était THE accessoire qui manquait pour faire vraiment mariée. Elle est convaincue !

Je n’ai par contre pas de photo à te montrer, vu qu’on a dit qu’on ne se montrait pas avec la robe et les coiffures. Tu découvriras l’ensemble dans les chroniques du mariage ! Pour ma part, j’ai trop hâte de voir ce que ça donne ! Gniiiii !!!

via GIPHY

Les essayages suivants : la tendance s’inverse

Quelques semaines plus tard, nous voici au second essayage. Le mien se passe beaucoup mieux que le premier ! J’y vais avec l’idée de trouver des solutions pour « moi-ifier » le look. Je n’ai pas encore trouvé, mais j’y réfléchis. J’essaie la robe : elle est maintenant à ma taille, je me sens donc déjà bien mieux dedans ! Le col est par contre toujours en V, mais la couturière va y remédier.

Les couacs de nos essayages de robes de mariée

Crédits photo : Photos personnelles

On essaie de trouver des solutions pour ma poitrine : depuis le départ, j’ai dit aux vendeuses que je souhaitais avoir un décolleté push-up.

On essaie alors un soutien-gorge, qu’elles pourraient coudre dans la robe… ça ne me donne pas le décolleté souhaité, mais c’est déjà mieux que rien. On essaie ensuite leurs coques : on est plus proches du résultat que je veux, mais on voit tout de suite que c’est faux (c’est ÉNORME), je n’aime pas du tout. On décide donc de rester sur le soutien-gorge. Afin qu’il tienne bien en place, les vendeuses me disent qu’il faut resserrer la robe sur les côtés.

Je leur fais confiance, et on reprend rendez-vous pour l’essayage suivant, qui sera consacré à la partie poitrine. Je suis dans l’ensemble plutôt satisfaite, même si une partie de moi continue de regretter ma robe d’origine. Mais j’essaie de faire abstraction et me concentre sur le positif : cette robe-ci est vraiment très belle et me va hyper bien.

La fois suivante, la robe a été resserrée, mais le décolleté que je veux n’est toujours pas là. En plus, le fait de resserrer la robe a vachement tiré le dos : je me trouve maintenant boudinée ! Ce n’est pas un succès… Je dois revenir quelques jours plus tard pour voir directement avec la couturière.

C’est au tour de Miss Witchy. Elle y va assez confiante, mais là… c’est le drame ! Le col a été baissé pour laisser apparaître ses clavicules, mais la couture est hyper visible, contrairement à ce qu’avaient promis les vendeuses… et la dentelle est très grossièrement coupée.

Les couacs de nos essayages de robes de mariée

Crédits photo : Photo personnelle

Le désastre…

En plus, le bustier de la robe, qui aurait dû être mis à sa taille, a été remonté de façon super bizarre, avec un côté plus haut que l’autre.

Elle fait part de ses impressions aux vendeuses, qui appellent la couturière pour faire le point avec elle : elles lui disent de refaire le col, tout en disant à ma chérie de ne pas s’inquiéter, que la couture ne sera pas visible, etc. Mais elle voit la couturière froncer les sourcils sans rien dire : elle a l’air de ne pas être d’accord avec le discours de la vendeuse !

Elles prennent rendez-vous pour le surlendemain : le mariage approche, plus le temps d’espacer les rendez-vous.

Je ne te raconte pas l’état dans lequel j’ai retrouvé ma chérie : défaite au possible, elle regrette son achat et le fait d’avoir fait confiance aux vendeuses, qui ont l’air de lui avoir promis l’impossible avec cette histoire d’abaissement du col.

À l’essayage suivant, elle fond carrément en larmes. Quand elle essaie la robe, elle découvre que la couture est certes moins visible, mais le col s’est transformé en col en V très plongeant. Pour essayer de réparer, la couturière recoupe donc le col directement sur elle. Elle l’arrondit, mais la robe devient du coup très décolletée. Elle adorait le col haut de sa robe : tu imagines sa déception. Elle remarque aussi qu’en mettant la robe à sa taille, le dos a été modifié, et elle n’aime pas du tout le résultat. Mais elle n’ose rien dire.

Elle doit revenir deux jours plus tard. Elle me demande de l’accompagner pour la soutenir. Tant pis pour la surprise des robes mises à notre taille : je ne supporte pas de la voir comme ça, il faut qu’on règle le problème !

Les derniers essayages : le soulagement

On retourne donc deux jours plus tard à la boutique, où la couturière nous accueille seule. Les vendeuses ne sont pas là. On est toutes les deux très tendues, mais finalement, on a une très bonne surprise !

Le col de Miss Witchy a été remonté, la couturière a su trouver une dentelle proche de celle de la robe : on ne voit pas la différence, c’est super joli. Pour le dos, elle utilise cette même dentelle pour recréer la forme d’origine de la robe.

Vu qu’il reste du temps, j’en profite pour réessayer la mienne. Cette fois-ci, pour le décolleté, je suis venue avec une idée : j’ai commandé sur Zalando le soutien-gorge Va Va Voom. J’en avais parlé aux vendeuses, mais elles avaient dit que ça ne marcherait pas… Mais je fais mon entêtée et j’essaie quand même.

Eh ben devine quoi ? Ça marche du tonnerre !!! Pas besoin finalement de coudre quoi que ce soit dans la robe ou de chercher des solutions miracles, ce truc est SUPER ! J’avais hésité avant de l’acheter parce que j’ai vu des avis mitigés, mais finalement, je ne regrette pas du tout. J’en ai commandé un autre pour pouvoir en avoir un neuf pour le jour-J – même s’ils sont parfaitement réutilisables, je préférais être sûre de ne pas avoir de problème.

Pour le dos de ma robe, comme pour Miss Witchy, elle a réussi à trouver de la dentelle à ajouter qui irait bien avec le reste de la robe – malgré le fait que, comme je lui ai dit, je n’aime pas les fleurs (comment ça, je suis reloue ?!).

Les couacs de nos essayages de robes de mariée

Crédits photo : Photos personnelles

Tests dentelle (que d’un côté pour Miss Witchy)

Elle épingle le tout, et on reprend toutes les deux rendez-vous pour trois jours plus tard – le dernier rendez-vous !

Et là : tadaaaaa ! Les robes sont terminées, on est hyper contentes ! La couturière ajuste quelques détails sur ma robe pendant le rendez-vous, et ça y est, tout est parfait !

Les couacs de nos essayages de robes de mariée

Crédits photo : Photos personnelles

Le dernier essayage de Miss Witchy !

Les couacs de nos essayages de robes de mariée

Crédits photo : Photos personnelles

Mon dernier essayage !

Finalement, à partir du moment où nos rendez-vous se sont déroulés avec la couturière directement, et sans l’intermédiaire des vendeuses, tout s’est beaucoup mieux passé. On a pu vraiment lui expliquer ce qu’on voulait, sans que ça se passe par consignes interposées, ce qui a tout simplifié. Avec le recul, on se dit qu’il aurait été idéal qu’on fasse ça dès le départ – ça aurait évité bien des coups de stress !

La surprise : la boutique a vendu le jupon de Miss Witchy à quelqu’un d’autre… Elles lui en proposent donc un autre, qui est plus volumineux (yeah !), mais lui fait plus mal au dos (snif). Elle fait le choix de prendre le gros jupon, pour avoir la forme de princesse dont elle rêve – par contre, elle ne le portera que pour la cérémonie et l’enlèvera après, pour ne pas en subir les séquelles pendant des semaines !

En tout cas, la robe est sublime et lui va parfaitement ! Elle est très contente, même si elle regrette toujours un peu de ne pas avoir pu trouver son coup de cœur. Mais elle relativise : la robe est très belle, et le plus important, finalement, c’est qu’on se marie !

Pour ma part, je te disais que je n’étais pas sûre d’avoir pris la bonne décision en acceptant de changer le modèle de ma robe. Eh ben là, c’est bon : je n’ai plus aucun regret, je suis hyper heureuse. Ce sera finalement passé par un retournement de situation, six rendez-vous, quelques larmes, quelques fous rires, et une danse de la victoire, mais j’ai fini par tomber amoureuse de ma robe ! Comme quoi, il ne faut jamais désespérer !

Les couacs de nos essayages de robes de mariée

Crédits photo : Gif personnel

La danse de la victoire !

Et toi ? Comment se sont passés tes essayages ? As-tu pu voir avec la couturière directement, ou es-tu passée par les vendeuses ? Ont-elles été de bon conseil ? Raconte-moi dans les commentaires !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



20 commentaires sur “Page 9 du grimoire : les essayages couture, ou l’ascenseur émotionnel”

  • Eh bien quelle aventure ! J’avais commenté dans la chronique précédente pour dire que j’avais fait des essayages dans la même boutique, et même essayé la même robe que celle retenue par Miss Witchy.
    Je n’avais pas été emballée par le col de cette robe là, mais idem pour deux autres robes, dont une était presque un coup de cœur. Étonnamment sur ce coup, la vendeuse ne m’avait pas vendu du rêve comme à vous deux. Elle m’avait mise en garde que modifier le col pouvait vraiment être compliquée, que la dentelle pouvait être différente, que ça ne donnerait pas forcément ce que je souhaiterai etc. Du coup ça m’avait bien refroidi et j’ai décidé de chercher une robe parfaite.
    Je ne sais pas quand vous avez fait vos essayages mais les vendeuses ont l’air d’avoir changé leur fusil d’épaule. Pour ma part c’était en novembre 2017.

    En tout cas vous êtes toutes les deux magnifiques 😉

    • Haha oui au final la vendeuse s’est un peu emballée… mais bon, finalement la couturière a pu faire un super boulot ! Heureusement qu’on a pu lui parler directement !
      Nous c’était en 2018, je crois que l’équipe a bien changé – c’est vrai que la toute première vendeuse qu’on a vue en 2017 n’avait pas l’air très confiante quant aux modifications des modèles !

      Merciiii 😀 <3

  • Effectivement c’est beaucoup d’aventures! Mais vous êtes vraiment très belles! Ta compagne a bien fait d’être pointilleuse sur le haut, même avec la photo prise de loin on voit la différence de positionnement et c’est beaucoup plus flatteur. J’adore les broderies sur ta robe, ça fait très années 20, je trouve ça original! Contente que vous soyez satisfaites en fin de compte et impatiente de lire la suite!

  • ces deux robes sont magnifiques ! et j’aimais beaucoup ta coiffure ondulée, ça fait très glamour hollywoodien ! ce blond est ta couleur naturelle ?

    • Merciiii !!
      Au final je n’ai pas gardé cette coiffure là, tu le liras bientôt 😉 c’était magnifique mais ça ne me correspondait pas !
      Non en vrai je suis blond cendré quasi châtain ^^ (tu peux voir mes racines dans le gif à la fin de l’article :p #glamour)

  • cte canons de beauté ! mais POURQUOI , oui POURQUOI a t il fallu passer par tout ce stress ??? Mes pauvres, décidément elles ne vous ont pas épargnées, vive la couturière sauveuse !

    • Merciii !! Ah oui ça on se le demande bien… x_x c’était de sacrées montagnes russes !!! Mais oui heureusement qu’elle était là !!!

  • Que de péripéties !!! Vous avez du être tellement stressées après les premiers rendez vous… ça ne donne pas encore d’aller dans cette boutique, si ce n’est pour leur couturière !! En tout cas tout cela en valait la peine, vous êtes superbes !!

    • Ouiiii trop de stress… On est très mitigées par cette boutique du coup, nos robes sont sublimes mais à quel prix ! Heureusement qu’on a pu parler à la couturière en direct !!
      Merciiii 😀 <3

  • Eh bien, que d’aventures et de sentiments contradictoires pour vous deux !!! Heureusement que le résultat en vaut la peine, vos robes sont magnifiques et vous vont à ravir ❤❤❤
    Comme quoi c’est toujours mieux d’éviter le maximum d’intermédiaires dès que c’est possible 😉

  • Et bien, le résultat valait le coup mais que de stress entre temps !
    Qu’as tu fait à ton décolleté finalement ? Tu l’as gardé en V ? 🙂

  • Aventures de fou ! J’ai stressé pour vous en lisant !! Heureusement que tout s’arrange et vous êtes vraiment sublimes !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *