Page 6 du grimoire : les robes de mariée, ou le début d’une quête épique

La dernière fois, je te parlais de la cérémonie laïque et du choix de l’officiant.

Aujourd’hui, j’aborde la grande question… les robes de mariée ! Oui parce que qui dit deux mariées, dit deux robes ! J’espère que tu es bien assise parce que j’ai pleiiin de choses à te raconter !

Tu te souviens de notre thème, la comédie musicale Wicked. Si on l’a choisi, c’est parce que Miss Witchy s’identifie à Elphaba, et moi à Glinda, les deux personnages principaux. Toute notre déco (dont je te parle bientôt !) est inspirée de ce spectacle, tout s’articule autour de cette histoire… et on voulait que nos tenues reflètent elles aussi ce thème.

Notre première idée a donc été de faire nos robes nous-mêmes, pour qu’elles s’inspirent au max de celles des personnages.

Je te montre du coup ce qu’on avait imaginé pour moi, et le costume de référence (qui est d’ailleurs lui-même inspiré d’une sublime robe de Dior). On a choisi le rose comme couleur dominante parce que, tout simplement, le rose fait partie de mes couleurs préférées, et parce que Glinda a un costume rose assez emblématique !

Nos essayages de robe en commun avec ma chérie

Crédits photo : Galinda's Wardrobe et design personnel

Je ne te cache pas qu’on a vite abandonné l’idée de la faire nous-mêmes. On est pleines d’ambition, mais notre niveau en couture… sans commentaire.

On a donc commencé à chercher un couturier qui pourrait nous les faire. Nous nous heurtons à plusieurs refus devant la complexité du projet, et finalement, c’est au Salon du Mariage que nous découvrons Galatée Couture, avec qui nous prenons rendez-vous afin de discuter design et devis plus avant.

Mais avant de les rencontrer, on s’est dit qu’on allait quand même essayer quelques robes en magasin, ne serait-ce que pour trouver les formes de robe qui nous iraient et confirmer notre idée de design.

Miss Witchy avait une idée assez précise de ce qu’elle voulait niveau forme (la robe de princesse la plus imposante de l’univers), mais restait à savoir si ça lui irait vraiment. Quant à moi, aucune idée !!! Je t’avoue que, jusqu’à ce que je rencontre Miss Witchy, je n’avais jamais particulièrement pensé à me marier : je n’avais jamais imaginé cette journée, et encore moins ma robe de mariée… tout simplement parce que ça ne m’intéressait pas vraiment ! Je partais donc de zéro quant au choix de la robe.

Au moment où on commence à se pencher sur les boutiques où nous allons essayer des robes, je reçois une newsletter m’informant de l’ouverture d’une nouvelle boutique, à quinze minutes de chez nous. Nickel ! Les rendez-vous, un pour chacune, sont pris pour le samedi suivant.

Les premiers essayages

Quelques jours plus tard, on passe donc la porte de la boutique, accompagnées de mes témouines. On commence à fureter dans les robes, à sélectionner différentes formes afin de trouver ce qui nous irait le mieux.

La première robe que j’essaie est rose (quelle surprise) et de forme princesse. Je la passe avec l’aide de la vendeuse, en essayant tant bien que mal de ne pas me noyer dans les couches de tulle. Quand je sors de la cabine d’essayage, les copines s’exclament : la robe est super mimi.

Nos essayages de robe en commun avec ma chérie

Crédits photo : Louise (ma témouine !)

C’est vachement sympa de jouer avec les volumes, je m’amuse à tourner sur moi-même quelques instants. C’est rigolo, mais… c’est tout sauf moi ! J’ai un style vestimentaire très féminin, mais plutôt alternatif, genre petites robes et grosses pompes, paillettes partout et colliers noirs ras-du-cou (la maman de Miss Witchy m’a qualifiée de « grungy princess », princesse grunge : je trouve ça très à propos !). Pas pour moi la forme princesse : on passe à la suivante.

La deuxième robe est une robe plus longiligne.

Nos essayages de robe en commun avec ma chérie

Crédits photo : Lifestream Photography

Inspection du jupon…

Je n’aime pas du tout, mais alors pas du tout, ce que ça donne sur moi. J’aime les vêtements plutôt près du corps, qui soulignent les formes. Cette robe droite ne me correspond donc absolument pas ! Je l’enlève tout de suite.

En arrivant, j’avais repéré en vitrine une robe entre droite et sirène, couverte de paillettes. Je demande donc à essayer cette robe-ci (pour l’anecdote : je l’avais vue sur catalogue et l’avais trouvée atroce… comme quoi, les photos ne font pas toujours justice à la réalité). Et là… le coup de cœur.

Nos essayages de robe en commun avec ma chérie

Crédits photo : Lifestream Photography et photos personnelles

Robe Lucia par Eddy K

Mes copines sont hyper fans, je brille de mille feux, je me trouve hyper canon, bref : j’adore ! Pas juste la forme, mais la totale !

Gros plus : les motifs en écailles de sirène. Méga plus : le designer est italien, et je voulais trouver comment incorporer des éléments italiens dans mon mariage, pour rendre un petit hommage à mon grand-père romagnol qui ne sera pas parmi nous.

Petit moins : je n’aime pas du tout le col en V, mais les vendeuses me disent qu’on peut le modifier. Je fais quelques essais et trouve un col qui m’irait.

Nos essayages de robe en commun avec ma chérie

Crédits photo : Lifestream Photography et photo personnelle

Et en plus, comme la boutique vient d’ouvrir, la robe est en promo. Trop de sentiments contradictoires ! La robe est magnifique, gniiiii !!! Mais, même si les écailles rappellent celle de Glinda, ce n’est pas celle qu’on a créée ! Et Miss Witchy l’a vue – mais ça, en vrai, on s’en fiche un peu (au contraire : quel stress de garder le secret jusqu’au jour J !).

Mes copines prennent pleiiin de photos et je prends le weekend pour y réfléchir.

C’est maintenant au tour de Miss Witchy d’essayer des robes.

Elle essaie en premier la robe rose que j’ai passée tout à l’heure. Jolie, mais sans plus. Elle trouve que la robe lui donne des épaules larges. Bref, ce n’est pas un succès.

Nos essayages de robe en commun avec ma chérie

Crédits photo : Louise

Elle passe ensuite une robe plus cintrée, avec une ceinture sur les hanches. La robe ne marque pas assez la taille à son goût, et elle trouve les volumes un peu bizarres sur elle. Next !

Nos essayages de robe en commun avec ma chérie

Crédits photo : Lifestream Photography

Elle en essaie quelques autres, mais on n’a pas les photos (ma témouine en garde une partie en otage – Louise, si tu lis cet article, on sait que tu en as gardé !!!).

La vendeuse finit par lui proposer une robe avec ce qu’elle a appelé un col officier (ou un « col gendarme » comme l’appelle ma chérie qui n’arrive jamais à se souvenir du nom). Et là… la forme du col lui va hyper bien, la met en valeur et lui donne un aspect royal ! Mais… elle DÉTESTE la robe en elle-même. On n’a pas de photo de cette robe-ci, mais comme elle ne l’aime pas, ce n’est pas grave !

Je ne te raconte pas la déception ! Contrairement à moi, Miss Witchy a toujours rêvé de son mariage, et surtout de sa robe de mariée. De voir qu’aucune de celles-ci ne lui convenait lui a mis un sacré coup au moral.

Le temps de la réflexion

Je passe tout le samedi à penser à ma robe : est-ce que c’est vraiment une bonne idée ? Est-ce que je ne vais pas le regretter ? Et si je trouve mieux ailleurs ? Ça voudrait dire ne pas faire la mienne… est-ce que je vais m’en mordre les doigts ? Bref : je ne sais pas quoi penser. Tu vois la scène dans Raiponce où elle passe du rire aux larmes ? Ben moi, en gros, c’était ça.

Tu connais sûrement l’expression : « la nuit porte conseil ». Elle s’est avérée très vraie en ce qui me concerne : j’ai rêvé de la robe dans la nuit de samedi à dimanche. Et je me suis réveillée convaincue que c’était THE ONE ! J’ai filé à la boutique, qui était par chance ouverte ce jour-là, et j’ai signé. J’étais aux anges ! Un an et demi avant le mariage, et j’avais déjà commandé ma robe ! En réalité, ça n’aura pas été aussi simple… Mais je te raconte la suite dans mon prochain article !

Pour Miss Witchy, nous sommes allées rencontrer Galatée Couture avec son design, inspiré de la robe d’Elphaba. Les jeunes filles sont très à l’écoute, le rendez-vous se passe bien, on discute longuement. Elles modifient un peu le dessin d’origine de la robe, pour que ce soit plus faisable en termes de couture (encore une fois, Miss Witchy et moi n’y connaissons rien, donc ce qu’on demandait était peut-être de l’ordre de l’impossible !).

Quelques jours plus tard, elles nous envoient trois devis au choix (du plus au moins cher, selon les options retenues pour la robe). Après réflexion, Miss Witchy décide finalement de ne pas signer avec elles. Vu que j’avais finalement trouvé ma robe dans le commerce, faire faire uniquement la sienne serait moins porteur de sens par rapport aux costumes d’origine. Et, vu qu’il est impossible d’essayer une toile sans s’engager (normal !), signer pour de tels montants était un peu effrayant.

Elle décide donc de chercher sa robe en boutique également. C’est le début d’une longue recherche… que je te raconte très vite également !

La suite au prochain épisode…

Et toi ? As-tu eu du mal à trouver ta robe de mariée, ou l’as-tu trouvée tout de suite ? Où l’as-tu prise ? L’as-tu fait faire ou as-tu trouvé ton bonheur en boutique ? Est-ce que tu as gardé ta robe secrète ou est-ce que tu l’as montrée à ton chéri ? Raconte-moi dans les commentaires !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



10 commentaires sur “Page 6 du grimoire : les robes de mariée, ou le début d’une quête épique”

  • La robe que tu as essayée te va parfaitement bien !!!! C’est vrai que le côté princesse, on sent que ça te va, mais que tu n’es pas à l’aide dedans !

    On a hâte de savoir la suite maintenant 😀

  • Super que tu aies trouvé ta robe directement !!
    Miss Witchy a l’air d’avoir eu un peu plus de mal, mais bon comme ça, ça va effectivement faire une recherche épique comme tu l’as dit 🙂

    • En fait c’était une fausse alerte, tu as dû le voir dans les articles d’après hihihi ^^
      La robe que Miss Witchy a choisie était tellement belle, finalement heureusement qu’elle n’a pas abandonné et qu’elle a continué à chercher !!! (j’ai des étoiles dans les yeux en y repensant !)

  • Avez vous eu des soucis au niveau de l assortiment des couleurs des deux robes ? Ça aurait été ma crainte, qu une des deux robes face trop crème (ou pire jaune) par rapport à l autre !

    • Bonjour Madeline ! Désolée je ne vois ton commentaire que maintenant !
      En effet, on voulait éviter d’en avoir par exemple une blanche et une ivoire pour éviter l’effet jaune ou sale d’une des deux robes… du coup on a toutes les deux pris des robes ivoire. Et comme finalement on a eu la chance de les trouver dans la même boutique (TROP pratique !!), on a pu les essayer ensemble pour voir si les couleurs s’accordaient ^_^

    • Oui et non : c’était chouette d’en essayer, mais Miss Witchy était tellement déprimée et stressée à l’idée de ne pas trouver la sienne qu’en fait c’était pas ouf comme expérience ><

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *