Parenthèse 6 : six questions pour définir ton mariage

Si tu as peur de te disperser dans l’organisation de ton mariage, je ne peux que te recommander de prendre deux minutes pour en définir les grandes lignes avec ton chéri. Je ne prétendrai pas que nous avons appliqué cette méthode lorsque nous étions encore dans l’émotion de la demande, mais c’est vrai que nous avons cherché à mettre de l’ordre dans nos idées (comme on dit) assez vite !

Il s’agit d’une méthode utilisée dans plein de cas différents. Ici, son but est de t’aider à définir les axes directeurs, pour être sûre de n’avoir rien laissé de côté.

En gros, il s’agit de répondre à ces questions :

  • Qui ?
  • Quoi ?
  • Quand ?
  • Pourquoi ?
  • Où ?
  • Comment ?
Définir les grandes lignes de son mariage

Crédits photo (creative commons) : Engin_Akyurt

Si certaines peuvent être réglées assez rapidement, ce n’est pas le cas pour d’autres. Ça peut parfois prendre du temps pour être entièrement satisfaite de la réponse ! De plus, les réponses ont tendance à s’influencer mutuellement. Mais elles te permettent de te projeter !

Voici ce que ça peut donner, en prenant notre mariage en exemple. Je te rassure, dans la vraie vie, il nous a fallu du temps pour tout déterminer, et certains points ont même dû être revus à quelques mois du mariage !

Qui ?

Ben… vous, déjà (sans blague ?). Mais après ? Tes parents ? Tes tantes ? Tes cousin(e)s ? Et c’est parti pour la liste des invités… LA fameuse liste qui risque d’avoir des conséquences néfastes pour vos cheveux. Personnellement, j’avais déjà commencé à lister les personnes de notre entourage, par précaution curiosité.

Nous avons ensuite reporté cette liste dans le super tableau proposé par Mademoiselle Dentelle via le coaching mariage (tu n’es pas encore inscrite ? Je te le recommande !). Tu peux évidemment ajouter les champs nécessaires à ta propre gestion des invités !

Quoi ?

Notre mariage. C’est super facile, cette méthode, dis donc !! Blague à part, disons un événement familial, qui a du sens et qui permet à la famille de se réunir. Sinon (je crois l’avoir lu sur un blog et j’ai trouvé ça très vrai), “on n’est réunis que pour les enterrements”.

Implication : nous aimerions avoir autant de monde que possible autour de nous. Il nous faut donc une grande salle. Et un budget assez conséquent.

Quand ?

Juste après avoir fait sa demande, en février 2016, donc, Monsieur Fernand m’a demandé quand je souhaitais que nous nous mariions. “Pas en 2017, c’est les élections,” fut ma réponse. Nous avons envisagé l’automne 2017, mais des amis se mariaient à cette époque de l’année. Et l’hiver n’attirait pas Monsieur, à mon grand désespoir. C’est donc sur le printemps 2018 que s’est porté notre choix.

Implication : notre mariage aura lieu en dehors des vacances scolaires. Il faut donc fixer une date en prenant en compte les deux critères suivants :

  • les disponibilités de la salle
  • la facilité pour les invités de se libérer à cette date-là

Pourquoi ?

Je te renvoie à ma Parenthèse n°2 pour cette question (admire la technique pour raccourcir mon article !).

Où ?

Comme tu le sais, il n’y a pas trente-six solutions pour se marier en France. Tu dois avant tout passer par la mairie pour être mariée civilement.

Pour la mairie, trois choix s’offrent à toi :

  • La mairie de la ville où vous vivez
  • La mairie de la ville où résident tes parents
  • La mairie de la ville où résident ses parents

Pour nous, ça nous laissait le choix entre la région parisienne ou la Bretagne. Pour plusieurs raisons, nous avons choisi cette dernière option !

Implications : impossible de faire le distingo entre des invités au vin d’honneur et des invités au repas ! Les non-Bretons auront fait un long trajet. Les Bretons sont de la famille proche de Monsieur Fernand. Donc, tous nos invités sont conviés du début à la fin des noces !

De plus, la mairie bretonne où nous allons nous marier est petite : tous nos invités ne rentreront pas dedans. Je propose donc la tenue d’une cérémonie d’engagement un peu plus tard. Oui, rappelons-nous que dans le “quoi”, nous avons dit qu’il s’agissait de notre mariage ! Et, à ce moment, je me vois mal leur demander de venir sans qu’ils assistent à une cérémonie…

Comment ?

Pour la méthode, chacune la sienne : carnet qui te suit partout, tableur Excel hyper complet, classeur…

Pour ma part, j’ai utilisé Google Drive, pour pouvoir consulter nos documents à tout moment (sauf quand ton entreprise n’autorise plus l’accès à ce genre de site… snif). Ça me permet aussi de les partager avec ceux qui nous aident à préparer ce bel événement !

Comme mentionné plus haut, je me suis également inscrite au coaching Dentelle, ce qui m’a permis de recevoir des fiches pratiques et des outils très utiles.

Et pour finir, je t’ai également parlé de notre “point mariage” hebdomadaire, avec Monsieur Fernand. Il s’est d’ailleurs beaucoup impliqué dans la préparation de notre mariage. Je pense que j’aurais beaucoup moins apprécié les préparatifs si ça n’avait pas été le cas !

Pour le déroulé précis de nos noces… je t’en dirai plus bientôt !

À très vite pour une prochaine chronique !

Et toi, tu es plutôt du genre supra-organisée ou “je gère au fur et à mesure” ? Tu connaissais la méthode 3QPOC ? Tu as utilisé une méthode similaire pour ton mariage ? Viens me dire tout ça…


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



10 commentaires sur “Parenthèse 6 : six questions pour définir ton mariage”

  • Je trouve que tu as bien detaille les points a voir je rajouterai juste (pour suivre ton style !) « combien » aussi par rapport au budget à prévoir, ça aide aussi à savoir vers quels prestataires on peut s orienter 😊
    C est un bon départ pour commencer les préparatifs ta méthode en tout cas, vous avez l air bien organisé, c est top !

    • Effectivement, le “combien” de prix aurait mérité sa place là-dedans ! ^^ Mais comme on s’est décidé de façon un peu approximative (en se basant, là encore, sur le coaching dentelle), hé bien, je n’y ai plus pensé ! :p

  • Ah le QQOQCP 😉 Souvenir de mes cours de gestion. Je ne l’avais pas vu comme ça, mais finalement c’est exactement la méthode que l’on a utilisée. Effectivement, je rejoindrais Mme Cerise avec le “Combien”, car ça oriente beaucoup de choses, et je crois que c’est la première chose que l’on a décidé, pour éviter que je ne parte dans des projets délirants 😛
    En tous cas, vous avez l’air super bien organisés 😉

    • Ma prof de gestion de projet ‘appelait le 3QPOC ^^ j’aimais beaucoup le son que ça faisait :p
      L’organisation, c’est un peu une passion inaboutie chez moi ^^’ J’aimerais être beaucoup plus organisée que je ne le suis vraiment, mais mon Chéri aime bien laisser la place aux imprévus… et c’est vrai que ça a un petit côté “surprise” qui me plaît 🙂 Mais pour ce genre de gros événement, je préfère éviter autant que possible les mauvaises surprises… donc organisation optimale, s’il-vous-plaît 😉

  • Sans la nommer ainsi, c’est à peu de choses près la méthode d’organisation que nous utilisons aujourd’hui encore avec l’Amoureux 🙂
    Je plussoie les filles plus haut, la question du “combien” a aussi toute son importance ! Ici c’est d’ailleurs la première que nous nous sommes posé… concrètement, nous avions besoin (lui plus que moi…) de savoir où nous allions financièrement parlant 😉

    • Effectivement, je comprends 🙂
      Pour nous, en fait, la question du budget est aussi venue sur le tapis assez vite, mais via le coaching Dentelle, avec un tableau à remplir très complet. Et du coup, ben on ne s’est pas vraiment posé la question très longtemps ^^ On a rempli le tableau, en prenant en compte les postes qui nous importaient, et hop, on avait un budget prévisionnel !

  • Ah, les fameux 5W +H (c’est la version anglaise, mais transférable intégralement à ton article) qu’on te rentre à coup de massue dans le crâne à l’université dès qu’il y a un bout d’article à analyser… Ils m’avaient manqué ! 🙂
    C’est un excellent outil, bravo de l’avoir articulé aussi clairement Mademoiselle Parenthèses !

    Sur la question du combien mentionné par les filles plus haut, elle est effectivement à ajouter mais j’ai l’impression que c’est un peu le serpent qui se mord la queue: le nombre d’invités (par exemple) impacte fortement le budget… donc qu’est-ce qui est le plus important, pour nous ? Ce qu’on va dépenser ou qui on veut avec soi ?
    Du coup, j’ajouterais une étape de priorisation des questions (incluant du coup le combien) , pour faire ce genre de choix parfois cornélien. 🙂

    • Et c’est là que l’un des premiers fichiers envoyés par Melle Dentelle prend tout son sens 😉
      C’est avec ce fichier et le tableau Excel qui allait avec que nous avons construit notre budget 🙂 En priorisant les postes, évidemment, et en faisant des estimations à la louche. RDV après le mariage pour savoir si on l’a tenu ! (je pense que non, pour être tout à fait honnête ^^)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *