Et un jour, je n’ai pas aimé les essayages de robes de mariée – Partie 1

Tu t’es peut-être dit que j’étais bien gentille mais que, bon, je te parle depuis des mois de notre mariage et je n’ai toujours pas dit un mot de ma robe. Mais comment est-ce possible ? Ne serais-je pas une « vraie fille » ? N’ais-je jamais rêvé de Ma Robe, la seule, l’unique qui me rendrait si belle aux yeux de mon Chéri ?

Eh bien si. Mais voilà, moi, je n’ai pas aimé mes essayages de robes de mariée. Du coup, te faire d’emblée le compte des magasins dans lesquelles je suis allée et des nombreuses robes essayées ne me convient pas. Et j’en suis la première désolée !

Quand l’ambiance est tendue

Bon mis à part les complications liées à la recherche de la robe proprement-dite, l’ambiance dans laquelle mes essayages se sont déroulés a clairement eu un impact négatif sur ma perception de l’« événement ».

Je n’ai pas envie de rentrer dans les détails de quelque chose qui est à présent totalement derrière moi (ou plutôt derrière nous) et dont j’ai largement relativisé l’importance, mais ça a été assez délicat avec ma Maman (que j’aime très fort hein !). Disons que j’étais « tendue » (sic) à l’idée de ne pas trouver mon bonheur dans le premier magasin et que j’avais un peu peur du jugement de mes accompagnatrices (mes témouines et ma Maman). J’avais besoin de mots doux, d’encouragements, de sourires pour me sentir bien. Or, ma Maman a elle aussi diffusé une tension énorme autour d’elle. Bon, l’accident devant nous et le bouchon sur l’autoroute n’ont rien dû arranger… mais toujours est-il que sa tension ajoutée à la mienne, c’était beaucoup de trop pour une seule boutique !

Ma Maman est, je pense, rentrée dans un mode « efficacité ». Ce qui lui a valu des regards et des mots assez blessants pour la future mariée que j’étais, et une certaine distance analytique difficile à encaisser alors que j’attendais des cœurs et des paillettes. Il faut aussi avouer qu’étant tendue comme un slip, j’étais ultra susceptible ce jour-là… Je me suis donc vite braquée alors qu’en soi, il n’y avait pas mort d’homme. Mes témouines ont essayé d’apaiser les choses voyant que je vivais mal la situation mais c’était trop tard. Je me suis donc moi aussi immédiatement renfermée et j’ai plutôt subi ce premier essayage. Je n’ai pas souri, et je n’étais pas prête à accueillir LA robe. J’étais tendue, stressée à l’idée du regard qu’allait poser ma Maman, qui n’avait en plus pas vraiment les mêmes goûts que moi… Rester dans une robe qui ne convient pas pour rigoler, à quoi bon ? Du coup j’étais frustrée, et il est évident qu’elle devait l’être aussi.

Pour les essayages suivants, je n’ai eu à chaque fois qu’une seule de mes témouines. Et j’ai fait le choix de prendre mon Papa avec moi, ce dont j’avais déjà eu envie pour le premier essayage mais le nombre d’accompagnateurs possibles était limité à trois. Son avis est extrêmement important pour moi et il a, de manière générale, un effet apaisant sur Maman et moi. Et puis, surtout, sa place à mes côtés me semblait toute justifiée et nécessaire.

L’ambiance s’est donc elle aussi un peu tranquillisée mais je suis restée inquiète jusqu’au bout, stressée au moment de sortir de la cabine et d’affronter les regards de mes proches. Eh oui pour moi, je devais les affronter, pas les accueillir. Je n’ai que très peu souri (ce qui m’arrive rarement dans la vie courante) et je ne me suis pas détendue. Mon regard était sévère et je ne me suis même pas laissée allée à mes blagues bidon dont j’avais pourtant rêvé en mode « Pretty Woman » version jupon anti-sexy. Je suis moi aussi rentrée en mode « efficacité », me bordant à mettre la robe, sortir de la cabine, jeter un coup d’œil dans le miroir et dire « non, ça ne va pas » sans plus de ménagement, avant de retourner me réfugier dans la cabine. Et cela pratiquement pour tous les essayages.

Je me suis confiée à ma Maman qui est réellement une merveilleuse personne, portée par la bonté et l’amour qu’elle nous porte. J’ai compris son point de vue et que son attitude n’était qu’une maladresse. Elle voulait que sa fille soit belle et était au final aussi stressée que moi ! Quant à moi, le sujet était beaucoup trop délicat que pour que je puisse réagir plus sereinement ou avec plus de distance. Je te rassure, ça s’est amélioré en cours de route ! Mais le fait est que je n’ai vraiment pas adoré cette étape de la préparation du mariage… Ciel que les femmes entre elles sont compliquées !

Quand tu sais ce que tu veux

Cette robe, je l’ai tout de même attendue, voulue, désirée. Des mois avant de pouvoir me lancer dans les essayages, j’écumais déjà les blogs et sites de robes de mariées à la recherche de celle qui provoquerait un grand BOUM.

Et tu sais quoi ? J’en ai aimé des robes ! Waaaaaah toutes ces matières, ces décolletés, ces drapés, ces dentelles ! À moi ! À moi ! À moi !

Cela dit, bien qu’en trouvant d’autres très jolies, j’ai très vite compris que ce qui me faisait craquer se résumait comme ça : fluidité, dentelle, petites manches, dos ouvert (ça c’est le must). Et plus particulièrement les robes de créatrices dont je n’étais pas prête à mettre le prix mais que je gobais sur les blogs. Typiquement Laure de Sagazan.

Mes coups de coeur : robes de mariée Laure de Sagazan

Crédits photo : Laure de Sagazan

Du coup, j’aurais pu faire appel à une créatrice ou à une couturière-aux-doigts-de-fée pour avoir à prix acceptable (selon mes critères) la robe de mes rêves comme l’ont fait Mme FaitLaGueule et Mme Suzette. Mais je me connais assez pour savoir que j’aurais juste été mortifiée d’essayer des patrons pendant des semaines, et de ne voir ma robe qu’au dernier moment. À chacune sa résistance hein !

Et ce d’autant que j’avais trouvé des collections qui me faisaient chavirer. J’ai eu un coup de cœur pour la collection « Rembo Styling » 2013 et 2014 (la robe de Mme Loutre, tu vois ? Gniiiiii). Bon, je t’avoue que lorsque la collection 2015 est sortie, j’ai été un peu déçue et je les ai trouvées moins jolies… mais en fait, elles sont très jolies tout de même ! Et puis, quelques Lambert Création aussi. Et Aaaaah ces robes !

Mes coups de coeur : robes de mariée Rembo Styling et Lambert Créations

Crédits photo : www.rembo-styling.com + www.lambert-creations.com

Et puis, et puis… La collection Amarildine à Paris. Mon dieu que c’est beau ! J’en pleure encore en les voyant et je pourrais te mettre mille photos tellement c’est émouvant (c’est moins démocratique mais comme Amarildine crée des robes pour Rembo Styling, je fais le lien ici).

Mes coups de coeur : robes de mariée Amarildine

Crédits photo : Amarildine

Mais ne me demande pas pourquoi (elle n’a pas de manches et n’est « en soi » pas du tout la plus jolie) mais dans la tranche « financièrement envisageable » j’étais sûre que MA robe devait être celle-là : la Minnelli de la collection 2014 de Rembo Styling. Qu’elle est belle ! Légère ! Une robe de fée ! Ma robe, c’était elle. Il fallait juste que je la trouve.

Mon coup de coeur : robe de mariée Minnelli par Rembo Styling

Crédits photo : Rembo Styling

Bref, savoir ce que tu veux, ou du moins avoir fixé ta « préférence », c’est une bonne chose. Même si tu trouves un tas d’autres robes jolies aussi, ça t’aide à orienter ta recherche et à ne pas te perdre dans les méandres des milliers de modèles que proposent les magasins de robes de mariée.

Mais savoir ce que tu veux, ça pue aussi. Surtout quand ta préférence ne te convient finalement pas franchement… ou plutôt franchement pas.

Tu l’as deviné, l’ambiance n’est vraiment pas le seul facteur qui a contribué à mon désamour des essayages de robes. Mais la suite, je te la raconterai une prochaine fois !

Et toi, comment se sont déroulés tes essayages de robes ? As-tu aimé ce moment ? Avec qui l’as-tu partagé ? Raconte-moi tout !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



19 commentaires sur “Et un jour, je n’ai pas aimé les essayages de robes de mariée – Partie 1”

  • Ouiiiii Madame Peps est de retour.
    Je comprends quelque peu ton souci pour les essayages. Mon premier j’avais peur de plusieurs choses :
    – de mes kilos en trop et donc d’être moche dans toutes les robes.
    – des vendeuses (et sur ce point la première n’a pas aidé).
    – du jugement de ma soeur (jumelle si tu te rappelles). J’adore ma soeur mais quand il s’agit de fringues et je pensais que la robe de mariée ne faisait pas exception, elle est souvent très pragmatique et elle manque du coup de tact. Du coup, j’avais pris avec moi à chaque essayage au moins 1 autres personne.
    Au final, comme tu le sais, j’ai fait appel à une créatrice (mois aussi je savais ce que je voulais) et il n’y a qu’avec l’approbation de ma maman que je me suis sentie bien !
    Pour t’avoir entraperçu sur IG, j’ai encore plus hâte de voir ta robe et surtout d’avoir ton récit !

    • Tu avais peur et pourtant, tu étais magnifique <3
      On a toutes nos raisons de nous mettre la pression (pour rien^^), mais c'est vrai que la soeur jumelle ce n'est pas mal du tout dans le genre! Moi j'avais besoin du regard de mon Papa et au final, de l'approbation de ma Maman… Lorsque j'essayais des robes et qu'elles ne lui plaisaient pas, je me disais que ce serait tellement dommage qu'elle ne trouve pas sa fille jolie… Finalement, tout est bien qui fini bien, tu verras! 😀

  • Contente de te revoir ici Madame Peps! Et félicitations pour ton nouveau statut de Madame 😉 (Nous nous sommes mariées le même jour!)
    Et c’est vrai que pour ma part, j’attends toujours avec impatience les chroniques concernant la recherche de la robe!! Je suis en tous cas bien désolée pour toi que cette recherche ne se soit pas déroulée aussi bien que ce que tu aurais escompté… Mais je suis certaine que tu as finalement réussi à trouver ton bonheur (même si d’après ce que je comprends il n’était pas forcément là où tu l’avais imaginé…)!
    Pour ma part mes recherches se sont déroulées dans une ambiance plus cool (avec ma mère et ma sœur), mais c’était moi qui me mettais la pression comme une grande, à vouloir trouver rapidement cette fameuse robe! J’avais un peu les mêmes goûts/attentes que toi, et au final les essayages ont révélé que je me retrouvais plus dans une robe ajustée au niveau du haut du corps (avec un bustier donc… alors que je n’en voulais pas!), et une vraie jupe fluide en bas (avec tu tulle, j’adore!). J’avais également un budget que j’avais limité à 1000€ (c’est ma maman qui m’offrait ma robe), ce qui a au final pas mal limité l’offre aussi. Je suis finalement partie sur une robe de marque Pronuptia que j’ai adaptée (j’ai fait enlever le jupon, et je l’ai portée sans cerceaux pour avoir une jolie jupe fluide, j’ai également fait couper la traine pour être à l’aise), avec un boléro en dentelle. Qu’est-ce que j’ai pu stresser au sujet de cette robe! J’avais vraiment peut d’être déçue par le résultat mais le grand jour, tout ça était envolé, c’était bien MA robe!
    Avec du recul, je crois que l’on se met peut-être un peut trop la pression avec cette fameuse robe qui se doit d’être parfaite puisque unique… Je rêvais aussi comme toi sur les blogs avec des dizaines de robes de créateurs totalement inaccessibles, ce qui ne m’a pas aidé…

    • Tout d’abord, MERCI et FELICITATIONS à toi aussi! Quelle belle journée que ce 26.09.2015 hein? Il a fait beau de votre côté? Je souris de me dire que nous avons la même date dans nos alliances 🙂
      Et en tous cas elle en fait des ravages cette tendance au fluide hein! Et oui ne t’en fais pas, j’ai trouvé mon grand bonheur! Ce qui ne m’empêche pas de toujours loucher lorsque je vois une jolie robe fluide… :-p Et c’est une bonne idée ça, la retouche/personnalisation! Je n’en ai pas eu besoin pour MA robe, mais c’est vrai que j’avais trouvé ça génial dans les rares magasins où on me l’avait proposé!

  • Je me reconnais parfaitement dans l’angoisse du jugement de la maman … La mienne non plus n’avait pas du tout de paillettes dans les yeux quand on parlait de robes (et quand je lui ai montré des photos des essayages, elle avait tendance à ricaner genre « rhoooo non, tu vas quand même pas porter CA ? »). Tu n’as pas osé faire des essayages carrément sans elle ? (moi c’est comme ça que j’ai contourné le problème !!)

    • A vrai dire, je me suis demandée à un moment si je ne serais pas plus zen, apaisée, capable de trouver ma robe sans elle… Mais j’ai préféré m’entourer de mon Papa en prime que de me séparer de ma Maman. Elle avait pour moi toute sa place aussi. Même si on a été maladroites et tendues (sic) toutes les deux, elle tenait à ce moment sûrement autant que moi… Et puis tu verras la semaine prochaine, heureusement qu’elle était là 🙂

  • Une Mlle Peps sans peps, on aura tout vu !! C’est dommage que ça ce soit si mal passé. En même temps, je crois qu’on est nombreuses dans ton cas à avoir peur du jugement des proches. J’espère que la suite à été un peu plus cool.

    • Oh tu sais sur le coup je l’ai mal vécu mais maintenant je n’en fais plus du tout toute une histoire 🙂 C’est une page de mon Histoire-Mariage, c’est tout! Et puis les essayages de MA robe (avant et après retouches) ont largement rattrapé tout ça 🙂 Au final, je me dis souvent que c’était surtout moi qui étais très sévère avec mon reflet…

  • Comme je te comprends ! Après mes premiers essayages (sans encombres du côté des accompagnatrices) j’ai du me rendre à l’évidence que les robes qui me vont le mieux ne sont pas celles qui me plaisent sur les photos. J’aime la fluidité, la dentelle et des dos travaillés (hyper fan de Rembo Styling) et le moins de volume possible (si possible de se passer de jupon….) mais malheureusement les modèles qui me vont le mieux sont des robes de princesses composées de montagnes de tulle. Alors je suis un peu perdue. J’attends avec impatience de connaître la suite de tes recherche de LA robe.

    • MAIS NOOOOON! La maladie du fluide… Quelle crasse hein! Avec leurs femmes-modèles et leurs robes-modèles parfaits! Mais l’important Mlle Saxo c’est de trouver une robe dans laquelle tu te trouves jolie, dans laquelle tu te retrouves (ah oui ça c’est bien moi! Être toi plutôt que celle que tu voudrais être), dans laquelle tu te sentes à l’aise (j’en ai essayée une top mais avec un maxi décolleté. J’aurais été pétrifiée^^). Sans peut-être aller jusqu’aux grosses robes de princesse si tu n’apprécies pas sur toi, mais il y a des alternatives 🙂 Je pense en avoir trouvée une! Joue sur les accessoires (un boléro peut faire des miracles et modifier totalement une robe), les jupons (si tu n’en mets pas la robe sera plus fluide. Même si la vendeuse te dit qu’il faut en mettre un, essaye sans! Fais ressortir la princesse qui est en toi et ne cède pas :-p ). En tous cas, tout mon courage t’accompagne! Je suis sûre que sans t’en rendre compte, tu vas vers ta jolie robe 🙂 (Reviens me dire quand tu l’as!)

      • Je plussoie Madame Peps.
        J’avais une robe sans jupon (robe de créatrice) qui était quand même un peu volumineuse mais pas trop. Cela fait une grosse différence. Car comme toi le fluide sur moi, c’était pas tip top.
        Certaines matières seront aussi plus adaptées que d’autres.

  • Coucou a toutes !
    Ce que j aime lire vos aventures… Je ne m en lasse pas.
    Je souhaitais rebondir sur vos expériences d’essayages.
    Je me marie en mai 2016 et suis fiancée depuis 2ans, autant vous dire que les salons du mariage, magazines et sites ont été égrainés depuis…
    J’avais quand a moi une idée précise de MA robe que j’ai réussi a retrouver chez une créatrice a travers le web. Bonheur ou malheur, la marque est australienne et le modèle n était disponible a l essayage qu a Sydney ! Le Coup de bol, un déplacement professionnel y étais prévu, jai donc pu essayer ce bijou sur place.
    Passé l accueil les dollars plein les yeux, la robe est parfaite mais beaucoup trop chère. Je reste donc raisonnable et rentre bredouille.
    Rentrée a paris, sur un salon, une vendeuse d une boutique a lourdement insisté pour que je vienne essayer ses robes me disant qu il fallait bien cela pour se rendre compte. Je rechignais un peu car la marque ne correspondait pas a l objet de mes rêves, mais, pourquoi pas ! Rendez vous était prit.
    Pauvre vendeuse, j’ai été gentille hein, mais honnêtement j y suis allée pour essayer des modèles en tout genre… Qui ne me correspondaient pas réellement ! C est elle qui a insisté, alors pourquoi me priver !
    J’ai choisis dans la boutique, des robes plus grosses les unes que les autres ! C était très drôle et a la fin la vendeuse se prêtait aussi au jeu… Quelquefois, l état d esprit Joue énormément sur ce moment vécu mais l accueil et les accompagnants ont leur part dans cette journée un peu hors du temps.
    Plein de bisous et soyez toutes plus heureux les uns que les autres.

    • Oh merci AudlaFrite! Moi aussi je te souhaites d’être heureuse! Et tu sais quoi d’autre? Moi non plus je ne me lasse pas de lire Mlle Dentelle! 😀
      Et oui c’est sûr que les vendeuses ont leur importance. J’ai eu de tout 🙂 Mais pour le coup, elles n’ont pas vraiment influencé mes essayages. Sauf quand c’était la catastrophe avec la vendeuse qui te dit que SI la coupe sirène te va à ravir! :-p
      Ne peux-tu pas faire faire ta robe de rêve par une couturière? (si tu n’en as pas encore trouvé une autre qui fasse battre ton coeur) Ca pourrait être une bonne idée puisque tu sais que celle que tu aimes te va 🙂

  • Mme Peps !!!! Le retour !!! Dsl pour toi que ce ne soit pas passé comme tu l’aurais aimé ! J’ai tellement hate que tu raconte la suite ! Et de voir ta robe !

  • Merci pour ce post car je me suis totalement reconnue dedans. Ma mère est une ancienne couturière autant dire qu’elle a l’oeil acéré et la langue piquante… Entre les « il faudrait au moins 2 tailles au-dessus » à « pourquoi tu ne portes pas des beaux drapés partout et une coupe princesse, c’est tellemeeeeent beauuuu » à chaque essayage, j’ai cru qu’on allait à la catastrophe. Je me trouvais pas jolie dans les robes et quand j’aimais bien ma témoin et ma mère disaient tout l’inverse ou se « battait » sur le prix qu’il fallait mettre ou pas. J’ai eu beaucoup d’appréhension, de stress, de doutes. C’est la partie de l’organisation que j’ai le moins appréciée alors que j’attendais ça avec excitation. Je voulais voir des paillettes dans les yeux des deux personnes qui m’accompagnaient mais franchement j’ai pas vu grand chose (ou alors j’étais trop stressée et trop focalisée sur mes rondeurs et la robe qui n’était pas à ma taille pour les voir s’enthousiasmer). Pourtant ce n’est pas faute d’avoir croisé des gentilles Mireille… Mais entre les modèles que j’avais repéré (merci Pinterest) et la réalité (comment ça on dirait une fermière teutonne qui plante du blé en Rembo Styling modèle Luy ?) j’ai craqué. J’ai dû tout poser à plat, tirer un trait sur les robes fluides à la mode et arrêter de vouloir trouver l’approbation dans les yeux des personnes qui m’accompagnaient. Parce qu’au final ce qui est important c’est :
    – est-ce que je me sens moi-même mais en mieux dans cette robe ?
    – est-ce que je suis à l’aise ?
    J’ai arrêté de me dire « oui mais » ou de me sentir coupable de mettre cette somme dans la robe qui fait battre mon coeur.
    Bref, je parle, je parle, mais Mme Peps, je suis tellement de ton avis. Je n’avais jamais pensé que ce moment-là élèverait mon taux de susceptibilité et de nervosité à ce point 🙂 En fait pour moi, cela devait être un shopping comme un autre mais en plus festif. Je ne pensais pas un instant que cela me mettrait à fleur de peau.
    Ravie de voir que je ne suis pas la seule !
    Vivement la suite 🙂

    • Comme on se comprend hein Mlle Miaou… J’espère que pour toi aussi, ce ne sera au final plus très important! Pas tant que le bonheur du Grand Jour et la fierté dans les yeux de ta maman 🙂 Mais maintenant j’ai envie de savoir quelle robe t’a fait craquer! 😀

      • J’ai craqué sur la robe Hannah de la marque Rue de Seine !! (version avec les manches). On va la commander ce dimanche. Je suis heureuse, c’est vraiment celle-là et pas une autre !

  • Ah lala, les Mamans !
    La mienne aussi pour certaines choses elle est (très très) stressante, ce qui peut parfois me mettre hors de moi, mais en même temps je sais que c’est parce qu’elle veut que tout soit parfait pour le mariage de sa fille ! C’est pas facile à gérer je trouve ! ^^

    Par ailleurs je vois qu’on aime les mêmes créateurs : Lambert <3 <3 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *