Je n’ai pas eu de wedding blues

Si j’écris cet article aujourd’hui, c’est pour toi qui, peut-être comme moi quand je n’étais encore qu’une future mariée, redoutes beaucoup le wedding blues. Je ne prétends pas avoir de recette miracle, ni avoir compris mieux que d’autres. Ma démarche ici est plutôt de t’expliquer comment ça s’est passé pour moi, et que tu puisses peut-être aborder ainsi l’après-mariage plus sereinement.

Comment éviter le wedding blues // Photo : Aude Arnaud

Crédits photo : Aude Arnaud Photography

Après tout, c’est vrai, je crois que dès le début de mes préparatifs, je me suis dit que me connaissant, je n’y échapperais sûrement pas.

Je suis une fille littéralement passionnée par les mariages, j’ai passé des heures et des heures devant des photos de robes de mariée, devant des décorations Pinterest. Un an et demi de préparatifs à me concentrer très fort pour ne pas gonfler mes amies beaucoup moins portées sur la question que moi (et je crois que c’est un échec… j’ai essayé de me limiter, mais bref, elles en ont entendu parler pendant toute cette période !). Je suis tellement amoureuse des mariages que j’en ai même fait mon métier ! Alors je me suis souvent demandé comment j’allais réagir une fois ma journée terminée.

Pourtant, la semaine suivante… rien. Les semaines suivantes, rien non plus. Alors pourquoi ? Selon moi, il y a sans doute autant de versions qu’il y a de mariées ! Dans mon cas, voici ce qui, je pense, a joué.

Un nouveau chapitre à dévorer et des souvenirs à chérir

Immédiatement après notre grand jour, les projets se sont multipliés pour nous. Dans mon cas, je suis convaincue que ça a contribué à ce que je n’aie pas le cafard. Je me suis projetée dans des sujets totalement différents, et ça m’a fait du bien d’organiser autre chose que mon mariage.

Pourtant, je n’ai pas du tout fait une overdose de mon mariage. Je regarde encore au moins une fois par semaine nos photos avec beaucoup d’amour.  Notre film, lui aussi, je le visionne très régulièrement avec les yeux qui pétillent (Monsieur Loup doit être un peu blasé, d’ailleurs). Mais je ne peux pas vraiment parler de nostalgie, dans le sens où je n’ai pas forcément envie de le revivre, mais plutôt de chérir ces précieux souvenirs.

J’ai donc eu après mon mariage un sentiment d’accomplissement : une page s’est tournée, et une autre s’est présentée. Prête à être remplie de nouveaux gribouillis, de nouvelles aventures.

Je dois aussi tout ça à ma vidéaste et à ma photographe. Nous avons reçu nos photos et vidéos assez rapidement après le mariage, et en les découvrant, nous avons été submergés à nouveau de tout cet amour. Elles ont fait un travail extraordinaire, et elles ont compris à 100% ce que nous souhaitions. Je suis quelqu’un de très attaché aux souvenirs, aux photos, aux vidéos (j’ai d’ailleurs une belle collection de casseroles d’enfance en VHS, mais ça, je les garde pour moi, hi hi !).

Comment éviter le wedding blues // Photo : Aude Arnaud

Crédits photo : Aude Arnaud Photography

Moi qui pensais vouloir me remarier éternellement, je me suis plutôt surprise. Honnêtement, jamais je ne pensais qu’en découvrant de nouvelles collections de jolies robes, je réagirais comme ça. Je craignais beaucoup de penser : “Voilà, forcément, je suis mariée et je tombe sur LA robe parfaite, celle qui rassemble tous mes critères.”

J’en ai en effet vu de très belles depuis, mais je n’ai pas pensé ça. Ma robe, elle n’est peut-être pas idéale, mais quand je la regarde, c’est toute cette journée qui me revient, toute cette aventure pendant les préparatifs. Comme certains autres éléments, elle fait partie de l’identité de notre mariage. Quand je vois une robe de mariée, aussi magnifique soit-elle, elle ne peut pas me procurer tous ces sentiments.

Maintenant, je dois dire que je comprends mieux les chroniques de mes copines Dentelle, qui avaient confié ne pas avoir eu de mariage parfait (je me demande d’ailleurs si c’est possible, nous sommes des êtres humains après tout, pas des dieux !), mais qui n’avaient pour autant pas le moindre regret. Scoop : le mien ne l’était pas non plus ! Alors, je me suis sentie un peu comme ça à mon tour.

Le jour J, tous ces petits défauts n’avaient pas d’importance. J’étais heureuse d’une chose : passer cette journée avec mon mari à célébrer toutes les choses auxquelles nous croyions, à célébrer nos vies ensemble entourés de nos proches. Nous nous sommes mariés, nous avons passé une magnifique journée, imparfaite, mais pleine de tendresse.

Cependant, cette année de préparatifs m’a demandé beaucoup d’énergie, j’ai vécu des journées pas toujours très roses, parfois très heureuses, mais de toute façon chargées en émotion. J’ai souvent eu le sentiment d’être incomprise, et parfois un peu seule dans mon délire de future mariée. Des fois, je m’imagine recommencer, mais en réalité… eh bien je n’en ai tout simplement pas envie !

Mais je te rassure, j’aime toujours autant les mariages !

En tant que décoratrice de mariage, je me suis aussi demandé si je n’allais pas avoir le blues en participant aux mariages d’autres couples. Mais là aussi, je pense que ça m’a finalement aussi beaucoup aidée, car ça m’a permis de rester dans cet univers que j’affectionne tant, mais avec la distance nécessaire.

Aujourd’hui, je ne suis plus amoureuse à l’idée de ce que pourrait être mon mariage, mais je suis amoureuse des mariages. De ce que ces journées procurent. De l’engagement d’un couple, de ce qu’il signifie. De cet écrin qui capture en une journée les sourires, la joie, les fous rires, les larmes d’émotion, et l’amour des proches.

Ce jour-là, j’ai pris un engagement certes symbolique, mais c’était si fort de se dire toutes ces choses devant ces gens qui comptent pour nous. Et je me sens si chanceuse et reconnaissante d’avoir pu le faire ainsi, avec toute ma famille, tous mes amis.

Comment éviter le wedding blues // Photo : Aude Arnaud

Crédits photo : Aude Arnaud Photography

La réalisation de mon mariage a confirmé quelque chose pour moi. Je suis quelqu’un qui fonctionne beaucoup aux projets, qui par conséquent n’est pas toujours capable de vivre au jour le jour. Par chance, Monsieur Loup partage aussi l’amour des projets, mais il sait me freiner un peu quand je veux aller trop vite.

Si je me projette beaucoup, j’aime aussi beaucoup repenser au passé et aux souvenirs heureux. Cette journée fait désormais partie de ces objets précieux que je veux garder dans mon petit sac à souvenirs. Pour que demain encore, nous célébrions le temps qui passe, et chérissions avec mon amoureux ces moments qui nous rendent heureux.

Et toi, crains-tu le wedding blues ? Comment envisages-tu “l’après” ? As-tu abordé ce moment difficilement ou plus sereinement ? Dis-moi tout !



12 commentaires sur “Je n’ai pas eu de wedding blues”

  • Quel bel article ! Merci de ce joli partage Mme Loup! Il est vrai que le weddingblues nous effraie toutes un peu après tant d’investissement … contente de voir que tu as de nouveaux projets!

  • Un article magnifique <3 ! Il est vrai que j'ai bien peur du wedding blues…. Mais tu me rassures par tes belles paroles. Je vais essayer de m'en inspirer 😀 ! Merci encore du partage de ces photos top canons.
    Je te souhaite une pleine réussite dans tes nouveaux projets 😀

  • Très bel article 🙂 très intime je trouve
    je n’ai pas fait de weding blues non plus et comme toi je pense que c’est en partie parceque j’avais d’autres projets à construire!

  • Comme toi, j’avais peur du wedding blues. Mais je suis aussi toujours pleine de projets, une fois le mariage passé il a fallu organiser le voyage de noces, on s’est lancés dans un projet d’adoption, puis il y a Noël qui arrive… Je ne sais pas rester sans rien faire, et ça aide de ne pas rester “bloqué” sur le mariage. J’aime regarder nos photos, repenser à ce jour magnifique, et imaginer la fête qu’on fera pour nos 10 ans de mariage !!

  • Idem ! Pas de blues mais des projets plein la tête ! M. Jones qui ne fonctionne pas comme ca, est ravi ! Le mariage n’est pas une fin mais le début d’une nouvelle aventure ! 😊

  • Encore un très bel article Mme Loup, très intimiste et tout en émotion. Merci beaucoup de partager ton ressenti avec nous 🙂

    Je te souhaite le meilleur dans tes nouveaux projets, tu le mérites !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *