Des passeports en guise de faire-part

Pour nos faire-part, Monsieur Omdemavie et moi avons assez rapidement trouvé sous quelle forme nous les voulions : déjà, il était évident qu’en se mariant à l’île Maurice, il fallait quelque chose d’un peu original, qui rappelle le voyage.

Et c’est en octobre 2013 que nous avons eu une bonne idée, lors d’une petite balade dans un Salon du mariage (je t’entends d’ici : « quoiiii, elle a réussi à y emmener son Chéri ?! » ; eh bien oui, et heureusement, car ça nous a donné plein d’idées. Il faut juste être relou persuasive !).

Lors dudit salon, en faisant le tour des stands, on repère de jolis modèles sous forme de billets d’avion. Oui… mais non. On aimait beaucoup, mais un couple d’amis très proches s’était marié l’an dernier sur le thème du voyage : ils avaient fait un super faire-part et nous ne pouvions clairement pas les concurrencer sur ce terrain-là ! Et puis… nous avons l’illumination en tombant sur le stand de l’Atelier d’Elsa qui proposait des modèles sous forme de passeports !

faire-part passeport Atelier d'Elsa

Crédits photo : L'Atelier d'Elsa

On retient l’idée, on prend sa carte et… la vie suit son cours. Nous avions plein d’autres choses à faire et nous n’avons repensé à ça qu’en plein milieu de l’hiver. On demande un devis à l’Atelier d’Elsa mais, gloups, ça dépasse notre budget. Malgré quelques échanges pour voir si nous pouvons réduire un peu les coûts, ça ne passe pas. Nous gardons l’idée du passeport mais, côté budget, il nous faut trouver une autre solution !

Nous envisageons alors un temps de faire nous-même les faire-part. Après tout, nous ne voulons qu’une cinquantaine de passeports : notre mariage à Maurice étant prévu en petit comité, ça semble faisable. Mais la perspective de découper, coller, plier et replier pendant des heures et des heures me semble alors impossible à surmonter vu le déménagement à Maurice qu’il allait falloir préparer en parallèle. Pourtant, Monsieur Omdemavie est très motivé à l’idée de faire ça ensemble, mais je repousse cette idée.

Je recherche alors d’autres prestataires qui réalisent des passeports. Je contacte d’abord la graphiste chez qui Madame Evasion a commandé ses faire-part, mais je trouve dommage que le format proposé ne soit pas celui d’un « vrai » passeport – il est un petit peu plus grand.

Je finis par trouver mon bonheur sur le site de La Crafterie, qui propose plusieurs modèles de faire-part (au vrai format passeport) à des prix intéressants : on opte pour le modèle Mila sur un agréable papier vergé en « blanc naturel » (surtout que nous avions décidé d’établir un dress-code « blanc cassé » !). Nous décidons par contre de payer un petit supplément afin de le personnaliser un peu plus – avec notamment la création par mon homme de différents tampons qui ont été rajoutés à l’intérieur, ou le remplacement du coupon-réponse au profit d’une page indiquant le déroulé sous l’intitulé « Embarquement »…

Si tu parcours le site de La Crafterie, tu verras qu’il est aussi possible de commander le modèle Mila en version pdf pour l’imprimer toi-même à moindre frais.

Les échanges avec la créatrice se sont très bien passés et nous avons eu la (belle) surprise de les découvrir dans notre boîte aux lettres début août… Une semaine après, nous avions acheté des petits tampons (avion, cœur), de l’encre, du masking-tape imitant les envois postaux, des enveloppes pile au format du faire-part (des Clairefontaine Pollen 90×140 couleur ivoire, si tu veux tout savoir !) et de jolis timbres fleuris. Une petite séance d’écriture/de « tamponage »/de collage à quatre mains s’en est suivi, avant l’envoi à nos invités à la mi-août, soit pile trois mois avant la date du mariage mauricien.

Passeport faire-part

Crédits photo : Photo personnelle

Passeport faire-part

Crédits photo : Photo personnelle

La bonne surprise, c’est que près de la moitié des invités nous a recontacté après réception du faire-part juste pour nous dire combien ils avaient été surpris et ravis de recevoir une invitation sur ce type de format – ils ne s’y attendaient pas !

La moins bonne, c’est que l’on s’est rendu compte que tous ne comprenaient pas forcément que nous avions fait un « vrai » site de mariage (sur la plateforme Zankyou) : il était pourtant indiqué dans le faire-part, sous un flashcode (actif !). Du coup, on a du redemander à pas mal de gens s’ils avaient consulté le site – il était censé nous éviter de répéter les mêmes choses des centaines de fois, car il comprenait quand même pas mal d’infos précieuses sur l’île Maurice, notre dress-code, les logements…

En tout cas, Monsieur Omdemavie et moi ne regrettons pas d’avoir choisi ce format (les félicitations reçues ont été au-delà de nos espérances !) ni d’être passés par cette graphiste qui a fourni un travail de qualité !

Et toi, as-tu choisi un faire-part original ? L’as-tu créé toi-même ou es-tu passée par un prestataire ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



11 commentaires sur “Des passeports en guise de faire-part”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *