Les petits tracas de la future mariée…

Et si nous faisions une petite pause dans le tourbillon des préparatifs ?

Peut-être que tu t’es déjà dit que tu virais à l’obsession / la folie / la psychose / la schizophrénie (choisis ce que tu veux) au cours de ces longs mois d’intenses réflexions autour de la couleur de ton bouquet, du nœud papillon de ton fiancé et du timing à respecter entre les petits fours et la mise en bouche. Au contraire, tu te demandes peut-être comment on peut autant se prendre le chou sur la présentation d’un plan de table ou sur le choix de la musique à lancer au moment du découpage de la pièce montée.

Mais que tu appartiennes à l’une ou l’autre de ces catégories, n’as-tu jamais fait des rêves complètement bizarres à l’approche de ton mariage ? Moi si. Alors aujourd’hui, je te donne le droit (mais seulement aujourd’hui, hein !) de rigoler sur mon sort en partageant avec toi mes pires cauchemars mariagesques !

Remettons-nous dans le contexte

Un soir, dans le métro, devant un test dans un magazine féminin : « Etes-vous une stressée de la vie ? »
Meuh non, moi ? J-a-m-a-i-s.

« Etes-vous plutôt nostalgique du passé, ancrée dans le présent ou anxieuse pour l’avenir ? »
Bon, c’est vrai que je passe ma vie à planifier mes journées et à me créer des listes de choses à faire… c’est ça, être anxieuse ? Bon ok, anxieuse alors.

« Votre fiancé vous appelle au travail et vous annonce qu’il ne pourra pas venir dîner chez votre mère ce soir. Comment réagissez-vous ? »
Comment je réagis ? Je réagis qu’il a intérêt à avoir une excuse béton pour me laisser tomber au dernier moment ! … Comment ça c’est pas zen comme réaction ?

« Bousculade à la cantine… il ne reste plus qu’une portion de frites. Que faites-vous ? »
Bah je déclenche l’alarme incendie et je profite du brouhaha général pour aller me servir, tiens. Ah non, cette réponse n’est pas dans le test ? Ah.

Bon d’accord, je plaide coupable ! Je suis une véritable anxieuse de nature, même si je lutte tous les jours contre cette légère psychose ce trait de caractère. Mais lutter n’est pas forcément vaincre, et les angoisses peuvent resurgir là où on ne les attend pas… plus précisément, les miennes se sont invitées en plein rêve, à un moment où je n’étais pourtant pas particulièrement stressée par les préparatifs. Mais comme disait mon copain Freud, « Le rêve ne pense ni ne calcule ; d’une manière générale il ne juge pas : il se contente de transformer. » (Je suis anxieuse ET philosophe, oui).

Le rêve de la chemise de nuit

Allez zou, partons  pour une petite introspection dans mon inconscient…

person-731141_1920

Crédits photo (creative commons) : Unsplash

« La nuit commence doucement à tomber. Une foule est rassemblée autour d’une église, mais je n’arrive pas à me localiser. Je suis dans tous mes états, et je ne sais pas pourquoi. Je cherche ma mère. Maman, Maaaaaaaman ? Ça y est, je l’aperçois ! Ah non, elle a disparu. Mais pourquoi je m’agite dans tous les sens ? Ah oui, parce qu’il est grand  temps que je m’habille (il est possible qu’à ce moment de mon rêve, je cours nue comme un ver au milieu de mes invités à la recherche de quelque chose à me mettre sur le dos, mais ne me demande pas, je ne m’en souviens pas) et j’ai besoin de ma mère pour ça. C’est elle qui a choisi ma robe et qui doit m’aider à l’enfiler (cette situation, dans la vraie vie, est impossible. Aucune future mariée ne serait assez folle pour découvrir sa robe seulement le jour J… non ?). Je déambule au milieu des gens, et je suis invisible. Pas invisible genre « j’ai mis ma cape d’invisibilité comme dans Harry Potter », mais je suis juste inexistante pour mon entourage, tu vois, comme la fille qui répondrait à un bonjour qui était en fait destiné à la personne juste derrière elle (on le sent, que j’ai une confiance en moi égale à celle d’une huître qui va se décrocher de son rocher ?). Mais pour l’instant, tout ça me paraît normal, je cherche juste ma maman.

L’histoire ne dit pas si je finis par la trouver, mais tout d’un coup, je me retrouve propulsée au beau milieu de mes invités (la magie des failles spatio-temporelles du subconscient), et je suis… Heu, fagotée comme un sac. Dans mon rêve, c’est rigolo, tout se passe en voix off, je ne parle pas mais je pense beaucoup. « Mais comment ai-je pu choisir une robe comme ça ? Qu’est-ce que j’ai fait ? Comment est-ce possible ? Que vont penser les gens ? » Il faut dire que je porte une espèce de robe, plus proche de la chemise de nuit de Mémé Jeanne que de la robe de mes rêves, qui m’arrive à mi-mollet (sûrement la longueur la plus sexy et seyante de la terre, tu en conviendras), avec des manches trois-quarts évasées en bas (tenue du Moyen-Âge, bonjour !), dans laquelle je flotte complètement et dont la couleur est d’un espèce de blanc sale brodé de beige. Pour l’effet Kate Middleton, on repassera !

Alors que je cours dans tous les sens (ce rêve complètement affolé doit traduire un stress profondément enfoui, c’est sûr !) à la recherche du coupable et en me disant que non, c’est impossible, je ne peux pas me marier dans cette tenue »… driiiiiiiiiiiing ! Je suis sauvée par mon réveil.

À cette époque, je n’avais pas encore entamé mes recherches de robe et il est fort possible que j’aie été quelque peu angoissée à l’idée de ne jamais trouver celle qui me conviendrait, mais je reviendrai bientôt sur le sujet. Toujours est-il que quelques semaines plus tard, j’ai réitéré le même genre de rêve, dans un autre style de robe tout aussi improbable, et il se trouve que ma mère était encore une fois l’auteur de cette mauvaise plaisanterie. Pourquoi tant d’acharnement sur ma pauvre Mamounette ? C’est bien là le mystère des rêves… En tout cas, la Mamounette en question a bien ri en m’écoutant lui raconter mes cauchemars !

Le rêve des angoisses en cascade

Dans un autre style, j’ai également rêvé de la cérémonie religieuse. Les psys qui passent par là verront sûrement dans le rêve qui suit tout un tas de symboles et de significations, mais je te jure pourtant que dans la vraie vie, je ne suis pas aussi atteinte que ça ! Enfin, j’espère…

« Nous sommes en route pour l’église sous le beau soleil du mois d’août. J’attends ce moment depuis tellement longtemps ! Je suis toute émue à l’idée de découvrir mon futur mari dans son habit de lumière. Mais, alors que nous nous garons devant le parvis de l’église, horreur ! Je me rends compte que je n’ai pas mes sous-vêtements ! (Mais quel genre de fille névrosée es-tu, Mlle Peach ?!). Vite, vite, j’abandonne tout le monde et je repars comme une furie en m’emparant du volant de la voiture (le rêve ne le dit pas, mais il se peut que j’aie éjecté sans ménagement mon conducteur. Pardon pour lui !). Et je roule, je roule, punaise, ça n’en finit pas cette route ! Je roule comme une casse-cou, je me prends pour Princesse Peach sur un circuit de Mario Kart et j’envoie des carapaces rouges à tous les papys qui me bouchent le chemin (oui, maintenant, tu sais d’où vient mon pseudo…). Manquerait plus que j’arrive en retard à mon propre mariage pour une histoire de petite culotte !

Pouf ! Par magie, j’ai retrouvé mes sous-vêtements, et me voilà prête à entrer dans l’église (encore ces fameuses failles spatio-temporelles !). Je suis au bras de mon papa, nous sommes émus aux larmes et j’ai le cœur qui bat la chamade à l’idée de retrouver mon Cher et Tendre à l’autre bout de l’allée. Je m’avance, et… ce n’est pas mon fiancé là, c’est quoi cette arnaque ? Qui a échangé mon mari ?! Non non non, Papa, on fait demi-tour, je ne vais pas épouser un inconnu, tu es tombé sur la tête ou quoi ? (Note pour mon futur mari : au moins, tu vois, je ne partirai avec le premier inconnu qui passe, c’est rassurant, non ?). Alors que je me précipite vers la sortie, telle Bridget Jones traversant la ville enneigée pour retrouver Mark Darcy, celui qu’elle a toujours aimé, pouf ! Nouvelle énigme temporelle, on rembobine la cassette (brrrrrrrrrrrrrrrrrr… bruit de bande de cassette vidéo en marche arrière. Je fais bien les effets spéciaux, hein ?) et on recommence. Je me retrouve de nouveau émue au bras de mon papa, je remonte l’allée et… ouf, cette fois, c’est bien mon vrai chéri qui m’attend. Mais comme ce rêve semble placé sous le signe de la poisse… Cette fois, c’est la cérémonie qui pose problème. Devant notre prêtre muet comme une carpe, nous nous rendons compte que nous avons purement et simplement oublié de préparer cette cérémonie ! Pas de musique, pas de livrets de messe sur les bancs de l’église, personne pour lire nos textes… « Ah voilà, je le savais que j’aurais dû un peu moins penser à la déco et plus à cette journée ! » je grogne intérieurement. Mais pourquoi ces gaffes n’arrivent qu’à moi ? Pourquoiiii ? Pourqu…. »

Drrrrrrrrrriiiiiiing. Ouf, réveil à la rescousse !

Voilà, tu vois, je partage tout avec toi. Tu sais tout de mes petits tocs et autres angoisses de bride-to-be, maintenant ! Si tu pensais être la seule future mariée un peu zinzin de la création, te voilà rassurée : nous sommes au moins deux. J’espère que ça t’a fait un peu sourire et que tu t’es détendue quelques minutes en m’imaginant dans ces situations grotesques, qui, si on demandait à d’éminents psychanalystes, traduisent sûrement une anxiété bien enfouie sous mes airs de fille détendue !  Mais promis, en vrai, je suis une fille presque cool.

Toi aussi, tu as déjà fait des rêves complètement absurdes à l’approche de ton mariage ? Quel genre de rêves ? N’hésite pas à les partager en commentaire, qu’on rigole un bon coup ensemble !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



16 commentaires sur “Les petits tracas de la future mariée…”

  • C’est très amusant de voir nos deux articles qui paraissent l’un après l’autre …. Je te souhaite de retrouver un peu de zénitude et des nuits plus paisibles. Heureusement que tu as le boulot en journée pour penser à autre chose 😉

    • Oui c’est amusant ! Surtout vu que Mademoiselle Peach vient de t’engager comme coach perso ! On va voir si la synchronicité se répercute sur ses rêves ?

      • Mme Zinzin, je ne fais plus de rêves de ce genre depuis plusieurs semaines mais je te dirai si la synchronicité s’invite dans mes douces nuits 😉

    • Rassure-toi Mlle Ambrym, je dors la nuit et je ne suis pas une pile survoltée en permanence, heureusement les préparatifs c’est surtout beaucoup, beaucoup de joie 😉 l’article est à prendre largement au 2nd degré (mais je maintiens que j’ai beaucoup à apprendre de ta philosophie de vie aussi zen ^^)

  • Excellent si tu savais le nombre de fois où j’ai rêvé que je cherchais une robe de mariée en catastrophe le matin du jour J parce-que j’avais oublié d’en acheter une ?
    Ou encore que rien n’était prêt, que j’avais oublié plein de détails et que même la wedding Planner était à côté de la plaque ^^
    Mais au final … tout était prêt et mieux que mieux, un peu d’angoisse ça doit être normal 😉

    • Arf que celle qui n’a absolument jamais de chez jamais stressé pendant tous ces mois de préparatifs me jette la première pierre ! Haha en tout cas je me sens moins seule alors avec mes rêves, et puis en y repensant au moins ça nous fait bien rire ! 🙂

  • Merci pour cette chronique trop rigolote ! Je me sens beaucoup moins seule du coup à rêver que j’arrive à l’église en retard et en jean/t-shirt et qu’en fait il n’y a personne parce que j’ai oublié d’envoyer les faire-part … A mon avis on passe quasiment toutes par là 😉

  • Haha, moi aussi depuis le début des préparatifs mon inconscient ne cesse de me faire miroiter un mariage très bizarre !
    Deux qui m’ont marquée :
    C’est le matin de mon mariage, je suis en train d’enfiler ma robe, et j’entends un bruit dans le couloir. Je sors et je vois une de mes amies déjà mariée dans sa robe, toute apprêtée et maquillée. Je me mets à lui hurler dessus, que c’est MOI qui me marie et pas elle, et qu’elle doit vite aller retirer cette robe, mais d’un coup je réalise que non, c’est bien elle qui doit se marier, et que le mariage auquel j’avais déjà assisté était avec un ex et pas avec son mari actuel. Je cherche donc une robe de demoiselle d’honneur, et je pars au mariage, j’assiste à leur cérémonie mais c’est moi qui doit organiser la soirée, avec ma décoration, mon menu etc…grosse panique, rien n’est prêt, mais les invités sont enchantés et trouvent que j’ai fait du super boulot, et que l’important c’est de voir s’unir deux personnes qui s’aiment (mais pas nous, bouh).

    Sinon le rêve récurrent avec des petits détails qui se modifient c’est d’être à la veille du mariage, se rendre compte que rien n’est prêt, installer un semblant de décoration tout pourri, avoir une robe horrible et se dire « mais j’ai le temps d’en trouver une mieux »… et puis finalement, ce sont mes parents qui organisent tout, dans le jardin devant chez eux, et balancent tout ce que j’avais prévu pour faire un mariage à leur idée.

    Et pourtant dans la journée, je ne suis pas spécialement stressée par le mariage, haha !

    • Ton premier rêve vaut le détour ! Tant que ça reste un rêve… lol

      Moi non plus, je ne passe pas non plus mes journées à être stressée, mais notre inconscient nous joue parfois des tours il faut croire ! En tout cas merci de partager, je me sens moins seule ! 🙂

  • Mlle Peach, tu nous diras si ton psy fait des prix de groupe, je crois que j’en aurais bien besoin aussi, je suis pas mal non plus niveau inconscient…
    Mon premier cauchemar, c’était 2 semaines après la demande, c’est dire si je m’y prends tot ! Sachant que la demande a été faite 15 mois avant le mariage…
    Pour moi les recurrents, c’est que qu’arrive le matin du mariage, et que j’ai oublié un truc: la déco, la mise en beauté, la coiffure… et je passe le reste du rêve à courir partout pour trouver une solution pour rattraper ça.
    Mais le plus original que j’ai fait, c’est que finalement, j’avais été promise à un autre que mon Fiancé, que je n’avais pas le droit d’épouser, et que je n’avais pas le choix que d’épouser l’inconnu ! Je me suis réveillée en sursaut…
    Tu m’étonnes que les mariées fasse des wedding-blues, vu comme ça nous travaille, profond dans l’inconscient, pendant aussi longtemps…

    • Epouser un autre que son amoureux, je crois que c’est le pire des cauchemars que j’ai fait aussi !

      Haha promis je vais chercher un psy pour des séances groupées de futures mariées tendance rêves bizarres :p

  • Merci Melle Peach !!! Je ne suis pas folle alors? Moi pour le coup qui suis d’un naturel assez détendu, les rêves bizarres sur le mariage… pfiou des fois je vais les chercher loin !

    alors moi je n’ai pas rêvé de ma robe mais plutôt des invités : mon rêve récurrent est que le jour J ou quelques jours avant je me rends compte qu’on a rien préparé ! Rien ! Et que je reste cool en me disant bah c’est pas grave… (ouais c’est ça… alors que le message c’est plutôt bouge toi ! c’est dans 3 mois!!!)

    un rêve bizarre que je n’ai fait qu’une fois c’était 5-6 mois avant le mariage : j’ai rêvé que je passais un jour quelconque devant la mairie et là ! oh surprise ! Tous nos invités étaient là ! Tous beaux, tous bien habillés à attendre le mariage… ben ouais 6 mois avant ! Et moi je leur disais : mais c’est pas aujourd’hui ! C’est fin août ! Et là catastrophe ils me répondaient que comme ils étaient venus aujourd’hui ils ne pourraient pas venir le bon jour !

    On voit l’évolution des préoccupations ^^ C’est vrai qu’on est bien tracassées quand même… Mais bon on en rigolera après ! Hein?

    • Ah oui oui oui, qu’on en rigolera après !

      Mais je suis désolée de te dire que… nous sommes en fait toutes atteintes par la folie, mais c’est ça qui fait notre charme ! Mais au moins vous me soutenez dans cette folie et je ne me sens pas seule, ça me touche ! ^^

  • J’ai pensé à toi en me réveillant ce matin,

    j’ai révé que je me rendais compte en plus milieu du repas qu’on avait mis aucune déco sur la table et que les tables étaient pas en U comme prévu mais séparée. (parce que bien sur avant je m’en était pas rendu compte lol), et d’un coup je faisais disparaitre tous les invités pour recommencer !

    • J’adore l’idée de faire disparaître tous les invités le temps de régler le couac, hop, ni vu ni connu j’t’embrouille ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *