Pour te marier, ta robe tu devras trouver – Partie 1

Comme beaucoup de futures mariées, je dois bien t’avouer que ce moment était l’un de ceux que j’attendais avec impatience. À un point tel que j’ai commencé ma recherche avant même d’avoir choisi la date exacte de notre mariage. Tu te dis certainement que c’était bien tôt – petit spoiler : la vendeuse rencontrée lors de mon tout premier essayage ne s’est pas gênée pour me le dire – mais il y avait une autre raison à ces recherches anticipées.

En effet, il était important pour moi de pouvoir partager ce moment spécial avec ma mère, Maman Do, et surtout de choisir avec elle LA robe que je porterais ce jour-là. Et pour éviter de lui faire faire le tour des magasins de Paris et alentours, je préférais avancer un peu, faire des essayages qui me permettraient de cibler au mieux ce qui me plaisait – et ce qui m’allait ! – afin de n’avoir plus qu’à choisir ma précieuse avec elle.

Si tu te souviens bien, la demande de Monsieur Gatsby a eu lieu au moment de Noël, et nous avons profité du grand salon du mariage parisien de janvier pour prendre quelques informations et les premiers rendez-vous pour choisir nos tenues respectives.

En ce qui concerne ma robe, donc, je dois te préciser qu’à ce stade, je n’avais qu’une exigence : pas de bustier. Je ne me sens pas à l’aise en portant ce type de haut, et me voyais mal passer la journée dans une robe qui ne me correspondrait pas. Pour le reste, j’étais ouverte à toute proposition !

Bon, évidemment, j’avais une petite idée tout de même : pas tellement attirée par les coupes princesse ou sirène, je me voyais plus dans une robe fluide empire. Mais avant de me fixer sur un type, il me semblait important d’en essayer plusieurs. Entre ce qu’on aime et ce qui nous met réellement en valeur, il y a parfois une différence.

Premier rendez-vous : quand la vendeuse ne te simplifie pas la tâche

Me voilà donc partie en février – à quasi un an et demi de notre mariage, donc – pour mes premiers essayages, entourée d’une partie de ma team : Doudou Sœur et Madame Laloute.

Je te passerai les détails de ce rendez-vous, qui a tout simplement été désastreux de mon point de vue. Je suis malheureusement tombée sur une Mireille – lis cet article de Madame Teochew, tu comprendras vite ! – qui m’a d’emblée refroidie. Et en plus, nous n’avions pas le droit de prendre des photos !

Petit inventaire des excuses :

  • “C’est bien trop tôt, vous allez avoir un coup de cœur que vous allez regretter ensuite…”
  • “Si vous ne la prenez pas maintenant, elle ne sera plus disponible…”
  • “Nous n’avons pas grand-chose dans votre budget…”
  • “Vous n’aimez pas les bustiers, mais on va commencer par celle-ci parce que je sais que le bustier vous ira très bien…”

Voilà, voilà…

J’ai supporté patiemment l’essayage et la Mireille pendant environ vingt minutes. Laps de temps qui nous aura au moins permis d’éliminer un type de forme : les robes empire ne me vont pas, on croirait une future maman !

Et sur cette découverte, nous avons très vite filé pour notre second rendez-vous, en croisant les doigts pour que ça se passe mieux. Spoiler alert : c’était BEAUCOUP mieux!

Second rendez-vous : on essaye tout ce qu’on veut et on cible !

Pour ce second rendez-vous, je suis accompagnée par Madame Laloute et un très bon ami commun, qui était bien curieux de savoir comment se passait un essayage de robes.

Nous voilà donc dans une boutique multi-marques, dans laquelle à peine arrivés, nous sentons la différence. Pas de Mireille ici ! Nous sommes accueillis avec le sourire par deux vendeuses, qui m’installent dans une cabine au calme et nous proposent des boissons et des catalogues.

J’explique qu’il s’agit pour moi de cibler ce que j’aime en vue d’un choix définitif avec ma mère dans quelques mois, et cette fois, mon explication ne provoque ni dédain ni grincements de dents ! Elles me proposent donc de commencer par essayer différentes formes et de leur indiquer pour chacune ce que j’aime et ce que je n’aime pas.

Les premières : des princesses à volume raisonnable

Mes essayages de robes pour voir

Crédits photo : Photo personnelle

Mes essayages de robes pour voir

Crédits photo : Photo personnelle

Ici, je me rends compte très rapidement que la forme ne me convient pas non plus car elle me tasse. Je ne suis déjà pas très grande, et avec cette forme de robe, on a l’impression que je suis perdue au milieu de la jupe. Néanmoins, j’aime assez la dentelle sur le décolleté, sans que ce ne soit non plus un gros coup de cœur.

La vendeuse me fait passer une autre robe qui, sur le moment, me fait tiquer : une sirène ?! Avec mes (grosses) fesses ?! Elle rigole, là, non ?

Ma cousine s’en amuse, mais comme j’ai décidé de garder l’esprit ouvert aujourd’hui, je l’enfile : on a dit qu’on essayait TOUT !

La troisième robe : la surprise, ou comment démonter un cliché en une robe !

Mes essayages de robes pour voir

Crédits photo : Photo personnelle

Mes essayages de robes pour voir

Crédits photo : Photo personnelle

Mes essayages de robes pour voir

Crédits photo : Photo personnelle

Lorsque je sors de la cabine et que je me découvre sur le podium, je n’ose pas y croire et je suis prise d’une émotion à laquelle je ne m’attendais pas. Alors non, ce n’est pas ce que j’avais en tête, et je sais que ce n’est pas THE ONE, mais je suis agréablement surprise par l’image que me renvoie le miroir. Et mes accompagnateurs sont plus qu’enthousiastes !

Moi qui (comme beaucoup de gens sûrement) m’imaginais que la robe sirène était plutôt faite pour des tailles mannequin, me voilà paradant au milieu du magasin, ravie de découvrir que mon fessier plus que rebondi ne démérite pas dans cette robe ! Madame Laloute me le confirme en une phrase : “Monsieur Gatsby ne va jamais te laisser le temps de dire oui avec une telle robe !”

Pour rester sur une bonne note, nous terminons l’essayage avec cette très jolie robe, qui me laisse le sourire aux lèvres. Les vendeuses, toujours très agréables, ne me forcent en aucune manière à prendre la robe, ni même un autre rendez-vous dès maintenant, et me confirment que je pourrai revenir avec Maman Do pour l’arrivage de leurs nouvelles collections en septembre.

Je sors de la boutique ravie, pressée de découvrir les jolies robes qui composeront les nouvelles collections et de trouver désormais MA précieuse !

Et toi ? Tu as fait des essayages “juste pour voir” ? Es-tu tombée sur des vendeuses compréhensives ? As-tu été surprise par les robes qui t’allaient ? Raconte-moi tout !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



12 commentaires sur “Pour te marier, ta robe tu devras trouver – Partie 1”

  • Mais quel corps de fou dans cette robe sirène !!! Elle te va à merveille, et tu as raison, bien mieux que la coupe princesse !
    Tu nous tiens en haleine, on a hâte de savoir la suite 😉

  • Je confirme, cette robe sirène te va très bien ! mais ça ne m’étonne pas car ce type de robe va en fait beaucoup mieux à celles qui ont des formes marquées : fesses rebondies (ça fait une belle cambrure) et taille marquée. Contre toute attente, moi aussi j’ai choisi ce type de robe et j’ai eu pleeein de compliments ! 🙂 tu feras une mariée très sexy !! j’ai hâte de voir la robe “finale” !

    • C’est marrant comme la robe sirène est un peu la mal aimée des futures mariées… Mais quelle bonne surprise de découvrir que ce n’est finalement qu’un a priori comme un autre. Patience, la robe finale arrive… 😉

  • Comme tu es belle Madame Piment… La robe sirène, ça te va comme un gant, quelle silhouette de folie !
    Comme quoi, hein, la taille mannequin, ça ne fait pas tout. Je me rappelle avoir réalisé pour la première fois que les modèles près du corps n’étaient pas réservé aux demoiselles grandes et minces en regardant Say Yes to the dress. Alors certes, la conception américaine de l’esthétique est, euh, aléatoire, mais ils n’ont pas peur de montrer à l’écran à quel point des formes voluptueuses peuvent être canonissimes dans une robe ajustée.

    • Oh mon Dieu mais j’avais complètement oublié cette émission! Elle peut être disons… gratinée parfois! J’aime beaucoup ta délicatesse quand au côté “aléatoire” de l’esthétique selon les américains, c’est tellement juste ! Tu m’as beaucoup fait rire!
      Mais tu as raison, les formes voluptueuses sont aussi faites pour être montrées, le tout c’est d’oser 🙂

  • Tu es superbe dans cette robe sirène ! J’avais le même a priori, me disant que ce type de modèle ne pardonnait rien, ne pouvait aller qu’aux grandes, sans petit ventre. Et je suis 100% d’accord avec toi, on présente souvent les robes princesse comme “LE” modèle qui va à toutes les morphologies, alors qu’encore une fois, c’est loin d’être toujours le cas.
    Encore, encore… ! 😀

  • Whaouuuu c’est vrai que la robe sirène te va à ravir ! Suis trop fan de ce dernier modèle !!
    Ça me fait regretter de ne même pas en avoir essayé une !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *